Elementary OS 5.1 s’inspire du Gatekeeper de macOS

Nicolas Furno |

L’univers des distributions GNU/Linux est très vaste et il y en a pour tous les goûts. Elementary OS ne cache pas son inspiration du côté d’Apple. Cette distribution basée sur Ubuntu reprend une bonne partie des idées de macOS, avec le même objectif d’offrir une expérience accessible, agréable et sûre. L’an dernier, la version 5.0 ajoutait l’équivalent du Mac App Store, une boutique d’apps gratuites ou payantes, toutes validées par les concepteurs du projets.

Cette année, la 5.1 franchit une étape de plus en reprenant le concept de GateKeeper : si vous installez une app qui n’a pas été validée manuellement, une boite de dialogue vous avertit du danger potentiel. C’est la même idée que celle de macOS, mais Elementary OS va naturellement beaucoup moins loin. Pour commencer, cette alerte ne s’affiche en fait qu’en passant par sa boutique d’apps, qui référence désormais d’autres apps qui ne sont pas passées par la validation manuelle. Si vous installez une app via le terminal, vous n’aurez aucune alerte.

Ensuite, cette alerte n’est affichée qu’à l’installation, pas au premier lancement de l’app. Et puis la case à décocher pour ne plus la voir est disponible directement, la gêne reste minime. C’est malgré tout un choix intéressant pour une distribution GNU/Linux, la norme étant plutôt de laisser l’utilisateur libre de faire tout ce qu’il veut, y compris supprimer des briques essentielles au système.

Parmi les autres nouveautés d’Elementary OS 5.1, il y en a d’autres qui peuvent être associées directement à macOS. Comme cette boîte de dialogue qui s’affiche après installation et permet de configurer quelques aspects du système. Parmi les options proposées alors, un mode nuit qui peut être activé automatiquement en fonction des horaires du soleil, comme dans Catalina. Ou encore une corbeille qui vide automatiquement les fichiers après 30 jours, encore quelque chose que l’on a aussi sur le système dédié aux Mac.

Première étape de la configuration affichée après installation d’Elementary OS 5.1.

L’écran d’accueil, qui permet d’accéder à un compte utilisateur, a été revu pour plus de simplicité et mieux gérer les écrans Retina. Elementary OS fait aussi plus d’effort sur les fonctions d’accessibilité — autre sujet de prédilection de Cupertino au passage — en affichant davantage d’options. L’équivalent des Préférences Système a été largement revu pour simplifier ou améliorer ses panneaux… et ici encore, les habitués de macOS ne seront pas dépaysés.

Elementary OS est une distribution libre et gratuite, même si le site incite à faire un don pour la télécharger. Saisissez 0 dans la case « Autre » pour récupérer la dernière version sans payer. Ses besoins sont plus modestes que ceux de macOS et c’est une piste qui peut être envisagée pour un ancien Mac.

avatar alexis83 | 

Je vais l’essayer voir un peu 👍

avatar occam | 

Elementary OS 5.1 fait fait également l’objet de discussions sur le fil au sujet de Linux, très actif sur MacInTouch.com.

À noter que Ric Ford, le fondateur et guide spirituel de MacInTouch, s’est vu contraint de migrer son infrastructure sur Linux pour maintenir en vie son site.

Pas plus tard que l’autre jour, il observait ceci :
https://www.macintouch.com/community/index.php?threads/linux.1609/post-2...

avatar Moonwalker | 

Bref, tout ce qui est nouveau l'emmerde.

Le zèle prosélyte des néophytes par contre, ce n'est pas nouveau.

avatar occam | 

@Moonwalker

Parmi les analyses les moins perspicaces que vous avez émises, celle-ci obtient la palme.

avatar Moonwalker | 

Ce qu'il y a de moins perspicace c'est ton existence sur terre.

avatar byte_order | 

@Moonwalker
Rappeler que les nouvelles technologies employées sont de facto moins matures que des vieilles technologies toujours employées, c'est du prosélytisme !?

avatar Moonwalker | 

C'est surtout enfoncer des portes ouvertes.

Attendez ! C'est votre métier à tous les deux ça !

avatar byte_order | 

Enfoncer des portes ouvertes, c.a.d. rappeler ce qui semble une évidence qui devrait être acceptée par tous, n'en est toutefois pas assimilable au rejet de la nouveauté. Ni faire du prosélytisme de ce rejet.

Et vu les gens qui abusent de raccourcis foireux pour catégoriser des opinions qui leur déplaisent, y'aurait pas besoin de rappeler l'importance du sens des mots s'ils étaient pas aussi nombreux.

Le simple fait que cela soit régulièrement nécessaire montre que ces portes là ne sont pas si ouvertes que cela chez tout le monde.

avatar DarkMoineau | 

Quelqu'un l'a testé sur un MacBook Pro de 2009 ou un Mac Mini de 2010?

ça me ferait suer d'abandonner ces increvables machines.

avatar Maxmad68 | 

@DarkMoineau

Pas sur ces machines la, mais je l’avais sur mon MacBook Pro 2012.
Ça tourne super (mieux que MacOS!), super fluide, performant malgré l’âge de la machine, c’est un super moyen de recycler son ordi.
Je ne déplore que le fait que Elementary ne soit pas adapté à tous les types d’utilisation. Un développeur par exemple n’y serait je pense pas confortable. En revanche, pour les utilisations « basique » (web, mails, libreoffice etc) aucun soucis!

avatar Chopper77 | 

Yep. C'est jolie en surface.

Après, c'est très limité. Je ne comprends pas l'engouement autour de cette distribution. Ubuntu, Debian, LinuxMint et surtout Manjaro, je trouve bien plus abouti.

J'ai Manjaro sur un MacMini 2015, ça tourne nickel (par contre, il faut manier la ligne de commande lors de la première utilisation).

avatar Ios_What a joke | 

@Chopper77

Je n’ai jamais réussi à obtenir un son correct sur Mankato KDE ou n’importe quelle autre distribution linux avec mon MBP 2015.
C’est le gros point noir sinon le reste est top.

avatar Chopper77 | 

J'avoue, c'est aléatoire les installations Mac/Linux.

avatar Maxmad68 | 

@Chopper77

C’est justement ce que j’aime sur Elementary, sa facilité.
Comme dit dans mon précédent commentaire, ça ne vise évidemment pas tous les publics. Par exemple, je trouve que c’est le meilleur OS à mettre chez des personnes âgées ou qui ne maîtrisent pas trop l’informatique. (Presque) aucun besoin de lignes de commandes sous Elementary, quasiment tout passe par la GUI.

avatar Un Type Vrai | 

Bientôt, FreeBSD s'inspirera d'Apple pour le sandboxing avec les jails...
Quand je dis bientôt, c'est vers mars 2000...

Elementary OS se base sur Ubuntu qui utilise systemd...
Une version sans systemd est prévue ?

avatar Moonwalker | 

"mais Elementary OS va naturellement beaucoup moins loin"

Naturellement ? Il y a un adverbe de trop.

Je vois surtout qu'elle ne sert à rien. C'est juste un gadget à pingouins. Comparer cela à Gatekeeper c'est ne rien comprendre à Gatekeeper et à la sécurité sur macOS.

avatar DareMac | 

@Moonwalker

En effet.

elementaryOS n’est qu’une imitation. Un Linux coincé, restrictif pour rien. Joli au premier contact, mais trop limitatif à l’usage.

avatar occam | 

@Moonwalker

"Je vois surtout qu'elle ne sert à rien."

Il y a des mots de trop dans cette phrase :
« qu'elle », « ne », « sert », « à ».

Débarrassée de son surplus, elle a le mérite d’une sincérité remarquable.

avatar Moonwalker | 

Ah! Ah! Ah! T'as fait l'école du rire ?

Là aussi ils donnent les diplômes pour rien.

avatar Calorifix | 

Gatekeeper est surtout là pour verrouiller encore plus Mac OS en forçant les gens à passer par l'App Store et faire payer les devs (pour avoir la certification).

avatar fredsoo | 

Dommage qu’il n’y ait pas une version arm pour tourner sur Raspberry... j’aurais bien essayé 😃

avatar jerome christopher | 

Deepin est beaucoup plus ergonomique

avatar Maxmad68 | 

@jerome christopher

Arch l’est encore plus

avatar jerome christopher | 

@Maxmad68

Deepin s’appuie sur Arch

avatar Calorifix | 

Deepin s'appuie sur Debian.
Tu as vu beaucoup de distro basée sur Arch qui utilisent apt ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR