Les grandes entreprises américaines font assaut de beaux principes

Mickaël Bazoge |

On n'a jamais rien fait de plus simple depuis l'invention du capitalisme : l'objectif d'une entreprise, c'est de faire de l'argent. Mais évidemment, une entreprise ne peut pas ignorer l'environnement qui l'entoure, ses employés, ses clients et l'impact qu'elle produit sur le reste du monde (même si certaines n'en ont pas grand chose à faire). On entend suffisamment les professions de foi d'Apple en matière d'environnement, de diversité et de confidentialité par exemple.

Récemment, près de 200 CEO de grands groupes américains regroupés sous la bannière Business Roundtable ont signé une déclaration qui liste ce que doivent être les priorités d'une entreprise. La lettre d'engagement réaffirme le « rôle essentiel des entreprises » dans la promotion d'une économie qui « sert tous les Américains ».

Ces CEO, parmi lesquels Tim Cook, Jeff Bezos (Amazon), Michael Dell et Safra Catz (Oracle), ont établi les grands principes suivants : de la plus-value pour leurs clients ; l'investissement dans les employés en commençant par les payer convenablement ; entretenir des relations saines avec les fournisseurs ; supporter les communautés servies par les entreprises et protéger l'environnement. Les signataires n'oublient pas leurs actionnaires, pour qui il faut générer de la valeur sur le long terme.

Cette déclaration de grands principes n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Un autre groupement de grandes entreprises, B Lab, a pris la balle au bond pour proposer aux participants de Business Roundtable de certifier leurs sociétés avec le label « B Corporation ». Ben & Jerry's, Patagonia, la filiale américaine de Danone, Kickstarter et des milliers d'autres ont obtenu ce sésame.

Les entreprises certifiées respectent les bonnes pratiques en matière sociale, communautaire, environnementales, ainsi qu'auprès de leurs consommateurs. Des engagements qui sont vérifiés tous les trois ans. Dans une lettre ouverte publiée ce lundi par le New York Times, B Lab invite les patrons de Business Roundtable à faire certifier leurs entreprises.

« Travaillons ensemble » explique le panneau, « pour s'assurer que le but du capitalisme est de travailler pour tout le monde sur le long terme ». Il y a du pain sur la planche.

Tags
#AAPL
avatar Lucas | 

« l'investissement dans les employés en commençant par les payer convenablement » on attend Amazon là-dessus...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

La prise en considération de principes "éthiques" par les entreprises est plutôt une bonne chose, la multiplication des labels en est une très mauvaise. Le "label bio" récupéré par les industriels avec la complicité de l'Europe (si je ne fais pas erreur) en est un exemple

avatar MachuPicchu | 

Quand on regarde l’historique de ce groupe de lobbyistes, cette déclaration fait doucement rire (jaune).

avatar pagaupa | 

@MachuPicchu

Enfin un peu de lucidité sur ce forum! 😜

avatar iVador | 

Il n’y a que les neuneus qui peuvent croire à ça.
Les entreprises sont des machines à faire du profit pour des actionnaires, et en ce sens, il est clair que le profit ne peut être fait sans épuiser les ressources de la planète et en détruisant l’environnement.
C’est dans leur nature même de contribuer à la destruction de notre environnement.

avatar Bigdidou | 

@iVador

« C’est dans leur nature même de contribuer à la destruction de notre environnement. »

Je ne vois pas en quoi ce serait une fatalité qui concernerait toutes les entreprises.
Certaines peuvent dépendre de la qualité d’un environnement qu’elles ont tout à fait intérêt à préserver, d’autres d’une clientèle attentive à ce sujet, par exemple.

avatar pagaupa | 

@Bigdidou

J’adore ton optimisme ! 😂

avatar Shralldam | 

@pagaupa

Le pessimisme n’est pas gage de clairvoyance non plus, hein.

avatar pagaupa | 

@Shralldam

Certain confondent pessimisme et réalisme 😜

avatar ohmydog | 

@iVador

Je pense que c’est aujourd’hui très faux. Il y a de vraies démarches mises en place par certaines. C’est dommage de tout jeter avec l’eau du bain, et ne pas mettre en avant celles qui essaient.

avatar iVador | 

@ohmydog

En tout cas je ne crois pas du tout dans les « grandes entreprises américaines » comme paragons de vertu environnementale ...

avatar freestef | 

@ohmydog

"Je pense que c’est aujourd’hui très faux. Il y a de vraies démarches mises en place par certaines. C’est"

Juste pour prolonger un peu le profit dans le temps. Ne soyons pas dupes. Il faudrait complètement changer le système pour qu’il soit basé sur la gestion des ressources au lieu du profit. Sans compter la répartition des richesses :-)

avatar IceWizard | 

@freestef

Oh oui, il faut des piscines partout, partout, partout .. ce serait cool !!

avatar Phiphi | 

La lettre d’engagement !

« we urge leading investors to support companies that build long-term value »

C’est un peu comme si le renard demandait très gentiment au corbeau de lui donner du fromage !

avatar Phiphi | 

D’un autre côté ils sont presque honnêtes :

« our commitment to a free market economy that serves all Americans »

... mais qui peut bien faire crever le reste du monde, pas de soucis pour eux.

avatar RolandJDXI | 

Encore de la novlangue !

Filer toujours plus de dividendes aux actionnaires et bien payer les employés, y'a pas comme une contradiction ? Ce qui profite aux uns ne pourra pas être donné aux autres.

D'ailleurs c'est pour Danone que la forêt Amazonienne est en train de brûler !

avatar ohmydog | 

@RolandJDXI

Et tu ne penses pas qu’on peut répartir ? En donner aux actionnaires et aux salariés ?

avatar YARK | 

Tiens dans la liste des lobbyistes, j'ai pas vu Vaseline Corporation... Un oubli ?

avatar mirando | 

Pourraient-ils contribuer un peu pour l’Amazonie ou pour l’environnement en général.

Car le réchauffement et la crise écologique peut se résoudre en partie par la technologie en plus du comportement.
C’est une question d’argent. Et ces sociétés accumulent des sommes de cash considérables.

Ça serait bien qu’elles contribuent à notre planète au delà de leur production et distribution (ce qui est déjà bien)

avatar pagaupa | 

Il y a de plus en plus d’adeptes du pipeau sur cette terre! 😂😂😂

avatar Bigdidou | 

@pagaupa

« Il y a de plus en plus d’adeptes du pipeau sur cette terre! 😂😂😂 »

Ben oui.
Pour moi, c’est synonyme de happy end.
Tu n’aimes pas les happy end ?

avatar pagaupa | 

@Bigdidou

Je doute que la end soit happy mais je ne serai plus sur cette terre...

avatar webHAL1 | 

Extrait de l'article :
« Ces CEO [...] ont établi les grands principes suivants : de la plus-value pour leurs clients ; l'investissement dans les employés en commençant par les payer convenablement ; entretenir des relations saines avec les fournisseurs ; supporter les communautés servies par les entreprises et protéger l'environnement. »

C'est tellement beau, j'ai failli sangloter de bonheur !

avatar Sorabji | 

Bla bla bla: on connaît la chanson. A d’autres.

avatar occam | 

@Sorabji

"on connaît la chanson"

La connaît-on encore de nos jours ?
(Je vous le demande, puisque vous portez un alias hautement musical.)

« Aujourd'hui les CEOs s'émancipent
Et vous parlent de leurs grands principes
Puis ils font comme ceux d’antan
En vertu des grands rendements. »

———
(Excuses de rigueur à G. B.)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR