Microsoft : du libre pour azurer le futur

Anthony Nelzin-Santos |

Linux sur Windows ? Cet oxymore est devenu une évidence avec la présentation du Windows Subsystem for Linux (WSL) en 2016. Passée la surprise initiale, la curiosité s’est transformée en franche sympathie. Microsoft cherche à séduire les développeurs, au moment même où certains d’entre eux critiquent les atermoiements d’Apple, qui promet un nouveau Mac Pro depuis deux ans. Avec un objectif : leur vendre des services.

Image Microsoft.

Un noyau Linux dans Windows

Sous l’égide de Satya Nadella, Microsoft s’est fait le héraut de l’open source. Elle a ouvert des pans entiers de Windows, à commencer par le runtime .NET. La firme de Redmond a rejoint la Fondation Linux en tant que « membre platine », le niveau le plus élevé d’implication et de soutien financier. Elle a déboursé 7,5 milliards de dollars pour s’offrir GitHub, qui abrite 100 millions de projets créés par 36 millions de développeurs.


avatar byte_order | 

@CLang
Les offres rentables sont rarement logés au coeur du noyau de Windows. Un changement de noyau tout en conservant les services OS mis à disposition au dessus me semble par exemple tout à fait envisageable. La containérisation y pousse de toute façon...
Et si MS peut profiter des évolutions d'un noyau sans devoir faire le boulot toute seule, cela peut la tenter.
C'est pas le noyau de Windows qui fait véritablement la différence, c'est l'écosystème au dessus.

avatar byte_order | 

@CLang
> elle s’appuie sur lui et je ne vois vraiment pas l’intérêt de cesser de le faire.

Ben disons qu'entre devoir maintenir son propre noyau + la partie custom mais publiquement d'un noyau Linux de facto en GPL et dont une large partie et maintenue et développée gratuitement par des tiers, l'idée de pousser à la retraite le noyau maison peut faire sens, vu que de toute façon le noyau Linux est destiné à rester, lui, cause déploiement de services azuriens, support docker, etc.

Y'a une tendance de fond chez MS en ce moment de remplacer les briques technos ne donnant pas/plus un avantage décisif par des briques open source ayant fait leur preuve.

avatar harisson | 

@occam

"Je ne compte pas vivre assez vieux pour le voir ; mais MS m’a déjà pris par surprise, et de vitesse."

Tu as de la chance, je n'en attends plus grand chose (Bill Gates aura, pour moi, au bout du compte, "réussi son pari d'imposer au monde" Windows sur l'ordinateur au-delà du "raisonnable" et réussira probablement avec Azure pour l'ère post-Windows), le seul truc qui titillait encore un peu mon cortex chez MS c'était le projet Hololens (et aujourd'hui, j'attends plus la proposition d'Apple et l'évolution du projet Magic Leap de Rony Abovitz /o\).

avatar hirtrey | 

@harisson

Mac Os X edt 100% OpenSource. Ke ne savait pas.

Tu me fileras les sources pour la couche graphique

avatar harisson | 

@hirtrey

Apple ne claironne pas qu'elle aime l'Open Source à tue-tête comme le fait Microsoft (avec une présence envahissante, voire cannibalisante sur les salons Linux), de plus elle n'a pas 80% à 90% de pdm sur le Desktop (ce qui a toujours été pour moi une aberration, situation qui restera comme ça jusqu'à la fin des temps).

avatar VanZoo | 

Windows sans Windows Phone sera toujours grandement amputé, quelque soit leurs tentatives. Grignoter des développeurs, la belle affaire. Apple a laissé tombé les créatifs, sa cible principale. Comme Windows, Apple est aussi en mutation.
Steve Jobs avait raison, trop tôt certes, mais il avait raison, l'ordinateur domestique finira par disparaitre.

avatar Krysten2001 | 

@VanZoo

Je ne vois pas en quoi ils ont laisser tomber les créatifs.

avatar Mike Mac | 

Manque toujours le volet culturel dans les articles de Macge...

https://tinyurl.com/y49sqk3f

avatar occam | 

@Mike Mac

Vous voulez dire :
https://m.youtube.com/watch?v=pQhK0BJZbqY

avatar gobs | 

La blague sur les développeurs dans l'article, j'ai adoré ... Franchement ? Retirer les développeurs et en entreprise les seuls macs que vous trouverez seront ceux qui s'empilent sur l’étagère du matériel à recycler, la marque deviendra la plus has-been de la planète. A quoi sert un Mac ... euh a faire du design (lol) ? A c' la jouer ? A vider son compte en banque ? euh ... A rien ? A si ... a faire des allers retours à l'Apple store pour faire remplacer son clavier :)

avatar L'Ornithorynque | 

Pour l'aspect financier, je vous invite à lire l'article de BBG Businessweek : https://www.bloomberg.com/news/features/2019-05-02/satya-nadella-remade-...

avatar thauron | 

Ancien utilisateur mac depuis 1992, j'ai quitté la plate-forme mac en 2017, ne supportant plus les évolutions de la machine (de plus en plus fermée niveau hard et soft). Je suis passé à Linux Mint. pour rien au monde je ne serai passé à Windows. N'en déplaise à certains, j'ai retrouvé mes sensation positives (c'est subjectif) que j'avais connues jusqu'à Mac OS X Snow Leopard, qui pour moi reste reste l'apogée de ce système, avant sa gadgétisation.
Concernant mes usage, aucun logiciel ne me manque sous linux. Mieux, dans mon usage professionnel, ceux que j'utilise fonctionnent mieux sous Linux que sur mac (Je suis dans l'éducation), je pense notamment à AMC-QCM, outil pour les examens dématérialisés notamment par QCM, reposant sur LaTeX.
Certes, il me reste deux mac dont un Mac OS X Server, mais ce dernier ne sert plus à grand chose. Cela me fait bizarre parfois d'utiliser le mac mini quand j'y vais parce qu'il me reste quelques fichier Pages ou autre que je dois récupérer. Leurs fonctions principales sont la bibliothèque itunes (pour l'Apple TV)
Cet été, Mac OS X Server sera supprimé. Ces derniers services seront transféré sur Linux, notamment la gestion Radius des Apple Express, le DNS sans publicité. Il restera si nécessaire un Mac OS X dans virtual box.

C'est quand même dommage que des utilisateurs "historiques" sans qui, Apple n'aurait plus existé en 1997 quittent le navire sans regret, ne reconnaissant plus cette compagnie réduite à un A dans les GAFAM... Que de moments passionnants connus lors de la naissance de MacOS X et le port d'outils UNIX, tels que LaTeX, dont j'avais publié un portage pour la public beta et 10.0.

avatar lome_bbrr | 

"Microsoft progresse dans son offensive contre macOS », dit le développeur lyonnais Damien Petrilli" ...
d'un point de vue mondial, il me semble que Microsoft progresse dans sa défense contre chromeOS.
Pas très répandu chez nous pour l'instant, mais qui est plus qu'installé aux USA, notamment dans le milieu de l'éducation. Et si l'on capte un enfant quelques années, on capte un adulte quelques dizaines d'années.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR