La redevance audiovisuelle généralisée à tous les écrans de retour dans les débats en 2018

Nicolas Furno |

Une redevance audiovisuelle de 138 € par an est actuellement payée par tous les foyers qui disposent au moins d’un téléviseur, c'est-à-dire un appareil capable de capter la télévision et donc de profiter des chaînes publiques que la redevance finance. Cela fait plusieurs années que des tentatives sont menées pour étendre cette définition à d’autres écrans, à ceux des ordinateurs et maintenant des smartphones et tablettes. L’explication est simple : les usages ont changé et ces nouveaux écrans permettent tout autant de profiter du service public. Mais jusque-là, rien n’a changé.

Est-ce que 2018 sera l’année où tous les écrans seront pris en compte pour la redevance individuelle ? C’est en tout cas ce que demande la SCAM, une société de gestion des droits qui rassemble 40 000 créateurs de contenus, notamment pour la télévision. Alors que le Président de la République a annoncé son intention de réformer l’audiovisuel public d’ici la fin de l’année 2018, la SCAM plaide en faveur de deux changements principalement pour la redevance : l’étendre à tous les écrans donc, mais aussi l’augmenter à 150 € par an.

Sans trop de surprise, la société avance les mêmes arguments que les tentatives précédentes pour justifier l’extension du domaine d’application. Les téléviseurs ne sont plus les seuls moyens de regarder la télévision, ils sont de plus en plus concurrencés par les ordinateurs, tablettes et même smartphones. La popularité d’un service comme Molotov, qui permet de regarder la télévision depuis n’importe quel appareil, donne encore davantage de poids à cette idée.

Quant au prix de la redevance, la SCAM compare la France à ses voisins européens. Avec ses 138 € annuels, le pays se situe entre la Croatie et la Slovénie, loin derrière la Suisse qui détient le record européen (385 € de redevance) ou même l’Allemagne qui demande 210 € par an. Le graphique oublie toutefois que la redevance a été supprimée dans d’autres pays européens, et notamment en Belgique où elle a disparu totalement cette année.

Graphique créé par la SCAM.

En échange de cette redevance universelle et augmentée, la SCAM suggère de supprimer totalement les publicités sur les chaînes de télévision publique. C’est déjà le cas entre 20 heures et six heures ainsi que pour les programmes destinés aux enfants, mais cela serait étendu à tous les programmes et toutes les chaînes.

Il y a d’autres propositions dans le dossier complet, notamment une extension des compétences du CSA sur internet pour que l’organisme puisse protéger certains publics, les jeunes essentiellement, de la même manière qu’à la télévision. Par ailleurs, la SCAM plaide pour la création d’une plateforme numérique publique et commune à toutes les chaînes publiques, pour contrer les plateformes américaines existantes.

Est-ce que le gouvernement va tenir compte de ces propositions pour son projet de réforme ? Impossible de le savoir, mais les mesures suggérées par la SCAM sont dans le débat public depuis une dizaine d’années maintenant. La redevance audiovisuelle est un sujet sensible toutefois et il y aura probablement beaucoup d’opposition. Si tout va bien, on en saura plus d’ici la fin de l’année.

avatar doobie28 | 

Hum, j’attends les commentaires éclairés avec impatience. Je suis sur que ça va voler haut encore une fois.

avatar Giloup92 | 

@doobie28
Je pense que tu dois t’imaginer voler plus haut que tout le monde ?

avatar frankm | 

@Giloup92

Oui il est au dessus du lot

avatar gela | 

@doobie28

Le mien devrait n'avoir rien à reprocher : Et HOP ! Une nouvelle taxe.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

Du coup non, c'est pas une nouvelle taxe. C'est un élargissement de l'assiette d'application d'une taxe existante.

avatar gela | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Oui, tu as raison. Plus d'entrées, en somme, mais toujours "non, non, promis, on augmente pas les impôts". Ça fait 10 ans qu'on l'entend celle-là.

avatar Jeamy | 

Il y a 20 ans, je quittais la France avec beaucoup d’angoisse ne sachant pas quel avenir nous allions avoir. À ce jour j’ai la même angoisse pour ne plus y revenir définitivement.

Quand je voit cela, je me dit que j’ai bien fait de franchir ce pas

avatar getnuts | 

On peut pas dire qu'on ne soit pas chanceux d'être né francais, avec un des meilleurs passeport du monde et l'accès à peu près tout ce qu'à à offrir l'humanité, néanmoins, étant dans le même cas que toi depuis 10 ans, je n'ai aucune raison de faire demi tour, et je bénis ce jour où j'ai mouillé mon slip.

Il y a une vie bien plus douce à vivre que celle que nous offre la France aujourd'hui.

avatar SebKyz | 

@getnuts

Vous etes où les gars ? Par curiosité...

avatar pagaupa | 

@getnuts

Et on peut savoir où est ta vie plus douce?

avatar prommix | 

Après 10 ans hors de France je me prépare à rentrer. C'est pas si mal que ça la France. Je dirais même que c'est un pays ou il fait bon vivre.

avatar getnuts | 

Ce n'est pas le lieu qui est pertinent, c'est la liberté d'être et c'est une appréciation différente pour chacun. J'ai eut la chance de pouvoir redéfinir la plupart de mes idées par le voyage et si je n'ai plus ma place en France c'est que ce qui me donne la paix n'y est malheureusement pas compatible aujourd'hui, mais je suis très conscient des milliards de choses qui m'ont amené jusque là et si je meurs bêtement sans sécu et sans retraite ça sera avec le sourire :)

Mais si vous cherchez des points de chute pour vos prochaines vacances, je conseille vivement les zones épargnées par le tourisme :)

avatar misterbrown | 

@Jeamy

Ridicule. Ne revenez plus.

avatar Jeamy | 

@misterbrown

Mais je ne compte pas y revenir. Bien plus heureux où je suis

avatar marc_os | 

@ Jeamy, getnuts

Vous êtes donc des migrants ! ;-)

Avez-vous été aussi bien reçu par votre pays d'accueil que les migrants qui arrivent en France ?

(L'humanité a toujours migré, à commencer par l'homo sapiens issu de l'Afrique, mais bon, c'est mal vu de nos jour par "certains".)

avatar getnuts | 

@marc_os : Tout à fait, ancien émigré, puis migrant et immigré aujourd'hui, et futur migrant/immigré inshallah :) Et on va dire que ça dépend ça dépasse pour ta question... mais ça n'en était pas vraiment une ;) Par contre, tu me permets de placer que l'esclavage en Mauritanie et en Lybie sont des réalités quotidiennes, et que les coast guards européens à côté c'est Disneyland, franchement... Après je comprends que tu veuilles pointer du doigt notre facilité à passer les frontières et leur difficulté, mais je fais de mon mieux pour faire bon usage de ce droit qui m'a été transmis, loin du touriste-terroriste aux lunettes de soleil et sa coco tranchée par des petites mains en arrière plan :)

avatar CorbeilleNews | 

@Jeamy

Dans ce cas pourquoi continuez-vous à lire ces "idiots" de français alors ?

avatar pagaupa | 

@Jeamy

Et tu es où?

avatar Seize | 

@misterbrown
Quand on fait la comparaison entre ceux qui partent, ceux qui restent, et ceux qui arrivent, les premiers ne sont pas motivés à revenir.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

J'ai des amis américains qui ont vécu en France en expats et qui ont du rentrer. Ils ne rêvent que d'une chose, c'est de revenir.

On développe chacun une opinions différente sur le sujet en fonction de notre vécu et de nos attentes. J'ai vécu ici et là, à droite et à gauche, et je maintiens que la France est en haut du panier.

Les gens qui se font beaucoup de fric peuvent ne pas aimer notre système redistributif. Les États-Unis par exemple sont un bon endroit pour vivre quand on gagne très bien sa vie. On garde son argent pour soi, c'est bien mieux comme ça.

Par cotre, quand la situation tourne au vinaigre, certaines de ces personnes rentrent dans ce pays sur lequel ils ont craché pendant des années, parce que la maladie est là, qu'elle empêche de continuer à faire de l'argent, et que les soins deviennent de plus en plus chers.

Là, plus de scrupules pour venir profiter de la sécu en France. La solidarité sociale devient de nouveau un concept intéressant.

Mais je m'égare Où en étions nous ? Ah oui, la redevance... 😀

avatar rua negundo | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros
« Par cotre, quand la situation tourne au vinaigre, certaines de ces personnes rentrent dans ce pays sur lequel ils ont craché pendant des années, parce que la maladie est là, qu'elle empêche de continuer à faire de l'argent, et que les soins deviennent de plus en plus chers.

Là, plus de scrupules pour venir profiter de la sécu en France. La solidarité sociale devient de nouveau un concept intéressant. »

Comme c’est vrai !

avatar C1rc3@0rc | 

@Jeamy

Pour quel pays?

Parce que la redevance est une absurdité partagé par beaucoup d'Etat.

Commençons par la Suisse, petit pays mais grande démocratie, qui confie la collecte de la redevance (publique donc) a une société privée qui agit selon des méthodes toutes inverses du principe démocratique.

L’ineptie principale de la redevance c'est que son objet c'est de financer le media d'etat, un des devoirs de l'Etat c'est d'informer la population.
On est donc sur un service secondaire s'adressant optionnellement a une partie de la population, non, c'est un service obligatoire de premier niveau. Or comme tous les autres services de ce genre, le financement se fait pas l’impôt (chacun y a droit et chacun le finance donc) et pas par une taxe ou une redevance!!!

Apres, il faut voire que la politique de l'Etat français reprend point par point aujourd'hui la ligne de Sarkozy.
- substitution de l'administration a la Justice
- dissolution des services d'etat
- confiscation des revenus au benefice des firmes financiere
- édition de circulaires remplaçant les textes de loi
- édition de règles et décrets servant les intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général
- endettement de l'Etat et de la population....

Prenons ce qui accompagne cette "reforme" de la redevance. Hadopi 2.0!
Melée a "administrationalisation" de l'etat d'urgence et du développement (en zappant la justice) de la surveillance generalisée, on a deux outils qui vont rendre le cyber-espace aussi dangereux que l'etait l'Allemagne de l'Est sous le controle de la Stasi.
Peu importe que ces circulaires et ordonnances du Prince violent sans honte le cadre constitutionnel et celui de l'ONU, la democrature prend bien soin d'eviter de porter la question de la légalité de ces outrages...

Et cela s'inscrit dans une homogénéisation - dissolution diraient certains - de l'Etat francais dans le maelstrom programmé par D.Rumsfeld sous l'administration Bush!

Demain on parlera de l'application de la volonté du Politburo du Faubourg Saint-Honoré, volonté satisfaisant les desiderata des fonds de pensions, banques d'affaires et firmes internationales...

C'est qu'en 2008, Nikola-le-Petit avait deja offert des bonus consistants aux cadres du systeme financiers en faillite, bonus et bouées a l'or fin financés par l'endettement de l'Etat français passant alors de 2008 a 2010 de 60% du PIB a plus de 90%... oui, apres 15 ans ou la dette etait contenue sous les 60% en 2 ans Sarkozy a reussi a endetter l'Etat a plus de 90%... Exemple de la doctrine du systeme pour lequel ce futur repris de justice travaille officieusement: on privatise les benefices et on collectivise les pertes...

avatar getnuts | 

@C1rc3@0rc : Faut apprendre à synthetiser... Puis, si ça se trouve tu pars sur une fausse piste dès le début parce qu'il vit dans la jungle congolaise et tu monologues sur des suppositions... Le dialogue c'est l'échange de mots, ça donne pas envie de répondre quand tu fais un pavé à partir d'une simple phrase... C'est overwhelming comme dise les anglophones.

avatar C1rc3@0rc | 

@getnuts

La synthese est la phase qui succede a l'analyse, a la proposition d'hypotheses basées sur les faits et consequence qu'il faut detailler.
Ma reponse est bien une synthese.
Elle pose un ensemble de questions pour certaines fermées (de quel etat parle-t-il) a des questions ouvertes (consequences des modeles de financement d'un service public et legitimité de celui-ci)

Le dialogue intervient lorsqu'on repond a une question en enrichissant le debat, cela en utilisant la logique, la factualité et l'argumentation pour appuyer des hypotheses.

Penses tu etablir un dialogue ou te poses tu en donneur de leçon par rapport a une forme qui n'a aucun rapport avec le fond du sujet?

avatar getnuts | 

@C1rc3@0rc

Pardon, on s'est mal compris, je voulais te dire que je ne t'ai pas lu parce que je trouve le message trop long, et j'en ai profité pour partager cette idée que si un mec sort une phrase, on peut pas lui assener un monologue d'un coup comme ça pour "ouvrir un dialogue".

Je vois tes murs de textes souvent, parfois je les lis en diagonale, parfois juste les réactions -souvent aggressives- et je comprend que tu te mette en mode joute verbale avec moi, mais je suis pas là pour faire du vocabulaire, je voulais juste affirmer une vérité relative à beaucoup d'êtres humain, pour le bien de la communauté dont tu fais partie.

Je te trouve souvent pertinent et on sent ton souhait de couvrir tous les aspects possibles, c'est tout à ton honneur, mais la parole doit être un droit partagé, si tu imposes ton temps de parole très long, tu mets bcp de gens K.O. parce qu'ils n'ont pas le temps ou la motivation de répondre point par point, et ça ne rend pas ton laïus plus pertinent, tu repars avec tes vérités et eux avec les leurs, au final, personne n'y gagne, c'est zéro.

Une phrase d'Afrique que j'aime bien : le fou parle, le sage écoute :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR