Greenpeace : Apple fait partie des mauvais élèves pour la réparabilité de ses produits [màj]

Mickaël Bazoge |

Greenpeace emboîte le pas d’iFixit, engagé depuis longtemps dans le combat pour une meilleure « réparabilité » de nos produits électroniques. L’association de protection de l’environnement s’en prend à l’obsolescence programmée, « autre virus du secteur IT », en pointant du doigt des « réparations impossibles », les batteries irremplaçables, la fragilité des appareils, les coûts de réparation exorbitants, l’impossibilité d’obtenir facilement des pièces de rechange et des manuels de réparation.

La branche asiatique de Greenpeace, aidée pour l’occasion par iFixit, a établi les palmarès des smartphones, tablettes et ordinateurs portables du plus facile au moins évident à réparer. 40 produits en tout, provenant de 17 constructeurs ont ainsi été mesurés ; certains d’entre eux s’en sortent très bien, mais il y a les vilains petits canards : Apple, Samsung et Microsoft se partagent le bonnet d’âne. Les appareils de ces trois constructeurs sont « de plus en plus conçus de manière à les rendre difficiles à réparer par leurs utilisateurs, ce qui réduit la durée de vie de ces produits » (lire : Le Surface Laptop de Microsoft doit être cassé pour être ouvert).

De tous les constructeurs, seuls trois livrent des informations sur la manière de réparer leurs appareils, ainsi que des pièces détachées : Dell, HP et Fairphone (dont c’est le fonds de commerce). Apple fait de son côté un lobbying intense pour décourager les initiatives législatives qui, aux États-Unis, tentent d’imposer un droit à la réparation (lire : Droit à la réparation : le lobbying d’Apple à New York).

La batterie de 70% des produits testés est difficile voire impossible à retirer en raison de décisions liées à leur conception. C’est le cas notamment du Galaxy S8 et des MacBook 12’’ Retina. Et il y a également les outils pour ouvrir les appareils : beaucoup ne sont pas standard, à l’instar des vis propriétaires qui scellent les huîtres de beaucoup de constructeurs.

Cliquer pour agrandir

Parmi les smartphones de l’étude, l’iPhone 7 écope d’une note de 7 sur 10, ce qui n’est pas si mal par rapport aux Galaxy S7 et S8 (respectivement 3 et 4 sur 10). C’est tout de même moins bon que le Fairphone 2 (10/10) dans lequel la batterie et l’écran peuvent être réparés, sans avoir besoin d’outils spéciaux. Le constructeur fournit même des pièces détachées.

Pour les tablettes, le résultat est bien moins bon pour Apple puisque les iPad Pro 9,7’’ et iPad 5e génération se contentent de 2 sur 10. Seule la Surface Pro 5 fait moins bien avec 1/10. HP trône tout en haut du classement avec l’Elite X2 1012 G1 (10/10).

Cliquer pour agrandir

Même soupe à la grimace pour les MacBook Pro 13’’ et MacBook Retina “2017” (il s’agit sans doute du MacBook 12’’ Retina, mais la fiche est illustré par un MacBook Air), avec une note très médiocre de 1 sur 10, tout comme le Surface Book de Microsoft. Dell et HP sont ex-æquo avec les Latitude E5270 et EliteBook 840, 10/10 pour les deux.

Greenpeace propose de faire pression sur les constructeurs mauvais élèves, Apple, Samsung et LG, avec une pétition dont le but est d’atteindre les 20 000 signatures (adresses e-mail, en fait).

Mise à jour — Apple nous a fait part de sa réaction concernant cette nouvelle campagne. Le constructeur explique que la conception « hautement intégrée » de ses produits lui permet de fabriquer des appareils qui sont « non seulement beaux, fins et puissants, mais aussi durables, de sorte qu'ils peuvent servir de longues années. Lorsqu'une réparation est nécessaire, les partenaires autorisés garantissent aux clients la qualité, la sécurité et la fiabilité des réparations. Et lorsque les produits arrivent en fin de vie, Apple prend la responsabilité de les recycler de manière sécurisée et responsable ».

Apple martèle son intention d'investir dans des moyens de récupérer les matériaux composants de ses produits, à l'instar de Liam le robot de démontage. « Nous encourageons nos clients à retourner des produits via Apple Renew, notre programme de recyclage. Nous sommes également les pionniers dans la création d'une chaîne d'approvisionnement en boucle fermée où les produits sont fabriqués en utilisant uniquement des ressources renouvelables ou des matériaux recyclés pour réduire la nécessité d'avoir recours à des ressources minières » (lire : Environnement, Apple veut fabriquer ses produits en cycle fermé).


avatar Lestat1886 | 

On dit souvent que la situation est pire pour l'environnement avec ces batteries inamovibles mais avec la possibilité de recycler qu'on a maintenant c'est pas si mal. Il y a dix ans la plupart des téléphones avaient des batteries amovibles mais que faisaient-on des batteries usées ? Ces batteries usées qu'on laisse traîner étaient ce qu'il y a de plus nocif...

Ces notes ne prennent en compte que la facilité de réparation pas les actions qu'il y a autour. On peut d'ailleurs blâmer Apple pour verrouiller la réparation de ses appareils autour de leur réseau mais c'est plus une décision économique qu'environnementale.

avatar Fabricius | 

le grand public demande de l’innovation technique et technologique. Ce qui rend complexe la conception. Lorsque les techniques de conception et d’assemblage seront éprouvées, la réparation sera plus simple.

Difficile d’associer le meilleur des deux mondes.

Quand je vois le peu de précaution que prennent beaucoup pour réparer et monter du matériel électronique, ça fait peur. Car visiblement les décharges électrostatiques n’existent que dans le monde théorique. Ça fait pourtant tellement de dégât.

Bref c’est fermé et c’est pas plus mal!

avatar frankm | 

Certains produits sont jetables avec une durée de vie de 2 ans. Les produits Apple ont l'avantage de se refiler dans la famille, ce revendre, ils durent en général plus de 2 ans très largement.
Cependant, s'ils étaient réparables plus facilement ce serait un plus.

avatar tylerdurden13 | 

Comme d'habitude le problème de l'obsolescence n'est pas traitée dans sa globalité.
Il faut prendre en compte la fiabilité des produits, la durée de fourniture garantie des pièces détachées et de la durée de support logiciel et matériel par le SAV.
Étrangement dans ces domaines importants à prendre en compte Apple est souvent loin devant ses concurrents. Pour faire une bonne communication et faire le buzz ce n'est pas intéressant de montrer ces informations.
Si ça peut permettre que certains constructeurs dont Apple, fassent des efforts pour rendre leurs appareils plus facilement réparables, c'est pardonné (Car oui Apple à encore du boulot à faire de ce côté surtout pour ses MacBook!).
Sinon ça reste juste une forme de désinformation, car l'obsolescence (logiciel, matériel, pièces détachées, support...) d'un smartphone LG ou Google Pixel est bien plus importante qu'un iPhone.

avatar vince29 | 

ben non justement il n'y a plus de pièces détachées puisque le produit devient jetable.

avatar Trillot Bernard | 

Quelle naïveté de croire que la réparabilité peut s'améliorer sur des produits qui doivent intégrer de plus en plus de fonctions et se miniaturiser de plus en plus!

Greenpeace est totalement con.

En revanche il est judicieux de développer le recyclage des produits pour en récupérer le maximun de matériaux.

avatar bobdu87 | 

Huma la blague à nanard.... Si tu avais la moindre notion du cout du recyclage, tu rendrais compte de l'ineptie de tes propos...

avatar JLG47_old | 

@bobdu87

C'est vrai aussi pour les centrales électriques.
Pourtant le recyclage est la prochaine source de matière première, quasiment inépuisable de plus.

avatar Trillot Bernard | 

@bobdu87

Non, c'est la seule solution qui reste pour éviter de piller davantage la planète!

L'ineptie est de votre côté en plus de vos propos désobligeants et hors sujet.

avatar waldezign | 

En même temps, on ne peut pas blâmer GP de s'en prendre à ces marques, puisque ce sont les principaux vendeurs de matériel...

avatar tempest | 

Comme le souligne judicieusement @frankm la vraie question à se poser dans le cas d’Apple est la suivante :
Jetez-vous vos appareils Apple lorsque vous en prenez un nouveau ?
Jamais ! Les iPhone, iPad et autres MacBook se revendent, se refilent en famille entre amis ou aux associations… Donc au final leur durée de vie est finalement très longue. Et (dans mon cas) tous mes iPhone (je les ai tous eus depuis le début à part le 5C) sont chez moi dans leur boîte en attendant de devenir des Apple I (donc de beaux héritages pour ma fille ;-)
À l’inverse je connais des gens qui balancent littéralement à la poubelle des PC HP [pourtant bien facile à ouvrir…] direct à la benne après 5 ans de services…

avatar bobdu87 | 

Que des utilisateurs sont idiots ne justifie rien la non démontabilité....

avatar Trillot Bernard | 

@bobdu87

Si! L'intégration toujours plus poussée et la miniaturisation.

avatar alfatech | 

@bobdu87

"Que des utilisateurs sont idiots ne justifie rien la non démontabilité...."

Quand on parle environnement cela se justifie justement…Combien balancent des pièces nocives à la poubelle au lieu d'une déchetterie: un max

avatar Mike Mac | 

Comme ici, il y a une armée de jouisseurs impénitents qui collectionnent les matériels Apple (pas besoin de les réparer) ou en changent plus vite que de chaussettes, c'est un faux débat. Toujours neuf au moins une fois par an, et hop on gomme la problématique réparabilité. Simple, non ?

Nos tonnes de kérosène dilapidés pour aller plusieurs fois par an au-delà de l'hexagone, est-ce que cela passionne Greenpeace ?

Non, mais... De quoi, je m'occupe !

avatar bobdu87 | 

Allo mec on parle de matériel informatique pas d'avions...

avatar Kenny31i | 

@bobdu87 :
Merci à toi d'avoir résumé une vérité qui dérange (et que de nombreux refusent d'avouer)

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

Oui, mais si on parle de transport aérien on ne parle plus d'Apple. Et pour certains lecteurs de MacGé c'est ce qui compte le plus.

Lorsque quelqu'un félicite Apple, on s'en réjouit et on affiche bien haut les félicitations. Lorsque quelqu'un critique Apple, on l'insulte et on le ridiculise.

Parfois c'est la même organisation qui est félicitée et insultée à quelques mois d'intervalle :-)

avatar tempest | 

Je ne comprends pas bien si votre post est cynique, agressif, humoristique ou un peu des trois…
Je suis extrêmement touché par l'écologie au sens noble du terme mais je ne mélange pas tout. Le fait est que mon métiers me permet (m'oblige) à changer très rapidement mon matériel mais je ne représente que moi même. Par contre je fais attention à quantité de chose au quotidien (par exemple je me déplace essentiellement à vélo (±30 km/jour) et quand je fais plus long j'ai une voiture 100% électrique… Donc je ne me range pas dans les personnes qui se foutent de la planète…

avatar smog | 

Merci tempest de remettre un peu les choses à leur place.

Et oui, être sensibilisé à l'écologie (apolitique) n'empêche pas d'avoir à se servir de technologies.
L'important est à chaque fois de chercher à faire au mieux.

avatar DouceProp | 

Une voiture 100 % nucléaire.
Enfin un peu moins en fait... En France, on a 10 % d'énergie venant des panneaux solaires, de l'éolien et autres c'est ça ?

avatar Giloup92 | 

Si la réparabilité était un critère primordial d'achat tous les appareils auraient 10/10 chez iFixit. En fait, les consommateurs s'en foutent. Ça fait juste matière à articles de presse pseudo-écolos.

avatar rikki finefleur | 

Ils s'en foutent d'autant plus quand on te laisse pas le choix ! haha..
Mais savoir que les éléments puissent être facilement réparés soit pour cause de panne, soit pour casse, est bon a savoir.
Voila pourquoi il faut boycotter toutes ces machines sous le nom de All in.
Tapis surtout pour l'acheteur !
Manque plus que la petite croix , pour qu'il prie chaque soir en espérant que rien ne va craquer.

avatar House M.D. | 

@rikki finefleur

Le choix existe, mais ne vous en déplaise, il apparaît que les consommateurs ont fait leur choix : vous voyez beaucoup de FairPhones dans la rue? Moi non, et je pense que c’est partout pareil.

Le consommateur demande des appareils toujours plus puissants, toujours plus fins, toujours plus légers, et avec toujours plus de fonctions : les constructeurs leurs donnent ce qu’ils veulent. Le jour où les consommateurs demanderont dans leur majorité des appareils facilement réparables, les entreprises leurs donneront ce qu’ils veulent. C’est la loi de la demande.

Après que vous souhaitiez des choses différentes de la majorité, grand bien vous en fasse… mais par pitié, soyez lucides, vos appels au boycott feront autant d’effet qu’un caillou dans l’océan.

avatar vince29 | 

> vos appels au boycott feront autant d’effet qu’un caillou dans l’océan.

Le boycott fonctionne très bien avec les sociétés qui vivent principalement de leur image en vendant du lifestyle plus que des produits.
Si tu retires sa "coolitude" à Apple il ne lui reste plus grand chose

avatar House M.D. | 

@vince29

Ça le côté juste « cool », c’est ce à quoi vous voulez réduire l’entreprise, mais je vous confirme que c’est beaucoup moins simpliste. Dommage pour les détracteurs.

avatar vince29 | 

Si ce n'est son aura cool, il reste de moins en moins de choses à faire valoir à Apple vis-à-vis de la concurrence.
Je n'ai pas dit qu'il n'y avait rien, je dis qu'il y en avait moins.

avatar Mike Mac | 

Le smartphone modulaire, conçu pour durer...

https://www.fairphone.com/fr/

Sinon dans Flipboard, je viens d'apercevoir :

OnePlus 5 : l’écran et la batterie sont simples à changer

http://www.frandroid.com/marques/oneplus/446319_oneplus-5-lecran-et-la-batterie-sont-simples-a-changer

Chez iFixit, le OnePlus 5 a obtenu une note de réparabilité de 7 sur 10.

avatar bugman | 

Quelle surprise !

avatar JLG47_old | 

Fairphone n'est pas distribué en France.
Il faut aussi compter avec l'évolution des technologies réseau.
Si un iPhone fonctionne sans problème plusieurs années, il faut constater la disparition de la 2G, et bientôt de la 3G pour déployer la 4G et bientôt la 5G.
Les appareils ne suivent plus, il est donc illusoire de vouloir les faire durer.
Autant les recycler.

avatar petergab | 

D'où la machine à démonter les iPhone, chez Apple...

avatar r e m y | 

@petergab

Machine qui est tout juste capable de recycler un millième des iPhones mis au rebut chaque année.... et Apple présente toujours la seule et unique ligne de recyclage existante pour se donner bonne conscience, sans jamais faire connaître un éventuel plan d'investissement des 1000 lignes nécessaires à repartir dans tous les Pays où se vend l'iPhone.

avatar SwissMac (non vérifié) | 

Si vous achetez une voiture avec les roues soudées et qu'à la première crevaison on vous dit qu'il faut en racheter une...

avatar JLG47_old | 

@SwissMac

Quelles pièces d'usure dans un iPhone ?

avatar vince29 | 

Batterie ?

avatar lmouillart | 

Batterie, boutons, prises, écran, hp, rétroéclairage, stockage non volatile.
Ensuite le logiciel est très intimement lié au matériel (comprendre il n'est pas possible d'utiliser autre chose que ce que propose Apple et comme l'entends Apple, sur la durée souhaitée par Apple). Le pire étant les iPhone, iPad, et Apple Watch, Apple TV.

avatar vince29 | 
avatar JLG47_old | 

Réparer signifie généralement pour un smartphone non une panne, mais une casse.
Juste un peu de soins évite donc la réparation.
J'ai des téléphones depuis le début du cellulaire (pas de réseau be-bop pers de chez moi et seul mon patron a eu droit au 2000). Aucun en panne, aucun cassé, et certains ont plus de 5 ans d'usage.

avatar smog | 

Je me demande si on oublie pas un peu d'aller au fond des choses.
Qu'un appareil ne soit pas réparable, n'est-ce pas surtout problématique pour le fabricant en période de garantie ?
ici, sur le forum, combien changent leur iPhone dès que le nouveau est sorti... beaucoup je crois. Hors problème technique, le fait que la batterie soit changeable ou la RAM ou tout autre chose ne change rien.
Par contre, je crains que la tactique soit plus subtile : empêcher les utilisateurs "d'upgrader" leur matériel (RAM et DD soudés dans les ordinateurs), obligeant au bout de quelques années à passer à du nouveau matériel (combien ont redonné une nouvelle jeunesse à leur MB avec un SSD parce que c'est possible ?) et ça ça ne devrait pas être toléré.
Enfin, il y a aussi beaucoup de gens comme moi qui aimeraient des ordis moins fins, moins aérodynamiques etc etc mais efficaces et réparables facilement ! Mais on n'a pas vraiment le choix, quand on travaille sur un ordinateur on prend ce qu'on a dans la vitrine du fabricant...

avatar 0MiguelAnge0 | 

Tiens ils se réveillent? Qui n'a pas reçu son 'pourboire' de la part d'Apple?
Ces clowns mettent Apple aux nues sur les questions énergetiques et ont fermé les yeux sur ce scandale. Je sais Apple n'est pas seule mais la manière dont ils les ont emcensés pour leurs énergies vertes alors qu'ils contribuent à l'obsolescence programmée, c'est juste inadmissible...

avatar toucan39 | 

Ok 1000 %. Apple recycle a 99% ses produit .
Les autres 90 % sont pas recyclés et pollution . :-((

avatar Moonwalker | 

Greenpeace… association de malfaisants.

iFixit… prêche pour son chiffre d'affaire.

avatar Philactere | 

"Lorsqu'une réparation est nécessaire, les partenaires autorisés garantissent aux clients la qualité, la sécurité et la fiabilité des réparations. Et lorsque les produits arrivent en fin de vie, Apple prend la responsabilité de les recycler de manière sécurisée et responsable ».
Dixit Apple

Je suis allé il y a quelques années (4 au pif) dans un Apple Store pour changer le clavier d'un MBP vieux de 5 ans qui avait bu la tasse. Ils ne sont même pas rentrés en considération, trop vieux le MBP, on ne répare plus. Par contre on peut vous faire une offre pour l'achat d'un neuf..
C'est ca la "garantie de réparation de qualité" ? WTF ?

avatar mmmathieu | 

Le principe est sympa, pouvoir réparer son téléphone pourrait être plus facile... mais honnêtement (je parle en tant que bricoleur de téléphone) ces objets sont trempent petit et minutieux qu’il faudrait une chambre blanche pour faire les réparations pour leur offrir une vrai seconde vie... combien de fois on retrouve de la poussière derrière la vitre parce qu’on a voulu démonter le téléphone !
Et sa commence à être la même chose pour les PC, c’est tellement fin qu’un petit pet de travers et c’est fini! On ne peut pas avoir et la finesse et la réparabilité facile.
PS: en plus sa évite de mètre des produits pourris dans certains caps

avatar huexley | 

"fins et puissants, mais aussi durables"

Cf le taux de panne du MacPro.

avatar Malum | 

Ces études sont du bidon total. Deux exemples :
1- les outils spéciaux. Une vaste blague. Pour un tournevis multilobé pour les vis Apple coûte moins d'un euro et est disponible partout.
2- la notion de non réparabilité ne tient absolument pas compte de deux critères : a- la différence du taux de pannes entre réparable et non réparable si c'est de un à deux en faveur du second globalement c'est plus avantageux car on a moins de pièces à recycler et b- le recyclage justement. Apple a un taux de recyclage extrêmement élevé et récupère parfois jusqu'à 100 % de certains composants notamment les métaux.

Si dans une étude on ne tient compte que deux facteurs sur cinq on ne fait que caresser les écolos à très courtes vues et à haine inscrite dans leur ADN des multinationales (qui par ailleurs les financent). Une étude objective doit donc tenir compte de l'ensemble du cycle et ne pas se focaliser sur un point.
Évidemment avec une telle étude on passe pour un héris redresseur de tort, chevalier blanc de l'écologie, Saint Georges contre les dragons mondialisés, mais on ment par omission, on triche par oubli et on compare de façon très grossière des circuits complètement différents. Il vaut mieux un appareil fermé aux taux de pannes de 0,5 % et à une durée de vie longue qu'un bouzin tout ouvert au taux de panne de 5 % qui dure moins longtemps car tout branle. De plus les uns sont beaucoup plus miniaturisés que les autres et utilisent donc par évidence moins de matière première et peut-être aussi moins de composants (connecteurs) qui dit plus de matière première et plus de composant dit plus de pollution lors de la fabrication, du packaging, du transport et du recyclage tout ce qui n'est pas pris en compte dans cette étude mais le gigantesque critère foireux est mis en avant est ce fameux outillage soécial. Là c'est le summum de la tartufferie.

avatar webHAL1 | 

Mmhhh, comme souvent sur ce genre d'articles, trop de monde confondent :
1. Recyclage.
2. Réparabilité.
3. Réparabilité par l'utilisateur.

Recycler c'est très bien (et Apple n'est probablement pas la dernière dans ce domaine), mais ça sera quasi-toujours mieux (d'un point de vue écologie) de pouvoir réparer un appareil électronique défectueux plutôt que de le remplacer par un neuf. Évidemment, pour le fabriquant c'est très souvent bien moins intéressant économiquement...
Quant à la réparabilité par l'utilisateur (ou une tierce-partie), ça permet de gagner encore moins de sous pour l'entreprise à l'origine du produit. Et à ça il faut ajouter le risque que le produit soit mal réparé, que l'utilisateur finisse par être peu satisfait par celui-ci, et que cela lui donne une mauvaise image du fabricant.
À mon sens il faut des législations qui forcent les sociétés qui fabriquent des produits électroniques à leur assurer une réparabilité maximale (par n'importe qui, même si on peut tout à fait envisagé un principe de "réparateur agréé") et à prendre en charge leur recyclage. Mais c'est évident que c'est plus facile à dire qu'à faire, la notion même de "réparabilité maximale" étant floue au possible... :-S

Mais je ne peux que saluer le travail de Greenpeace qui oeuvre pour que le grand-public soit davantage informé et puisse acheter des produits en sachant si ceux-ci seront réparables ou pas. Les professionnels sont plus sensibles à cette notion, mais l'utilisateur lambda ne se soucie (pour l'instant) que bien peu de ce critère.

Cordialement,

HAL1

CONNEXION UTILISATEUR