WordPress envisage son avenir sans PHP

Nicolas Furno |

WordPress est né dans les années 2000 et même si cet outil a bien évolué depuis ses débuts dédiés uniquement à créer de simples blogs, certains aspects n’ont pas vraiment changé depuis sa naissance. C’est le cas notamment de son interface d’administration qui a bien évolué en plus de dix ans, certes, mais qui reste malgré tout assez proche de l’esprit original.

L’interface d’administration par défaut de WordPress, ici sur un ordinateur. Cliquer pour agrandir

Au fil des mises à jour de WordPress, cette interface a été adaptée aux appareils mobiles et on peut désormais l’utiliser presque normalement sur un smartphone. Reste que l’on sent bien encore que cet outil d’administration a été pensé pour les ordinateurs avant tout, pas pour les appareils mobiles.

Une nouvelle interface qui abandonne le PHP

C’est fort de ce constat que Matt Mullenweg, l’un des créateurs de WordPress, a lancé le projet Calypso au printemps 2014. Son objectif n’était pas d’améliorer l’administration actuelle du CMS, mais de repartir de zéro et d’en créer une nouvelle. Celle-ci est désormais disponible et tous les propriétaires de sites sous WordPress peuvent l’utiliser s’ils le souhaitent.

Liste des articles sur un blog, avec l’interface traditionnelle à gauche, avec la nouvelle interface à droite. Cliquer pour agrandir

Le projet a été mené au sein d’Automattic, la société créée en 2005 par Matt Mullenweg et qui se charge depuis de WordPress.com (service de publication clé en main basé sur WordPress) et qui est le plus gros contributeur au moteur lui-même. Si vous utilisez le service en question, vous l’avez déjà croisée, puisque cette administration nouvelle génération est visible en partie depuis plusieurs mois. Le projet Calypso est désormais complet et c’est pourquoi l’entreprise communique dessus.

Pour accompagner la sortie officielle de Calypso, Automattic a sorti un logiciel OS X que l’on peut télécharger à cette adresse. Des versions adaptées à Windows et Linux sont en cours de préparation, mais cette annonce n’est pas la plus importante du jour. De fait, ce logiciel n’a rien de natif, il ne s’agit que d’un cadre natif autour du site web qui offre exactement les mêmes fonctions et la même interface. L’application présente l’avantage de libérer votre navigateur et d’intégrer des notifications natives, mais c’est à peu près tout.

Cliquer pour agrandir

Contrairement à l’administration de base de WordPress, la nouvelle a été pensée en premier lieu pour les appareils mobiles et le tactile. L’interface s’adapte à n’importe quelle largeur et l’affichage évolue en fonction de la place disponible. Par ailleurs, toutes les fonctions sont aussi faciles à utiliser que l’on travaille sur un écran de 27 pouces ou sur celui d’un smartphone. Calypso est aussi très rapide et ressemble à une application : on ne voit jamais une nouvelle page se charger, tout se fait en direct sur la même page.

Le plus intéressant dans cette toute nouvelle interface, ce sont peut-être ses fondations. WordPress est conçu en PHP, à la fois pour générer les pages HTML affichées dans le navigateur côté lecteur, et pour toute l’administration. Calypso n’est pas un moteur en PHP, en fait l'interface ne nécessite absolument aucun code PHP. Tout a été conçu en JavaScript, avec une base de Node et React (librairie conçue par Facebook) pour l’interface. Pour communiquer avec la base de données SQL qui est toujours essentielle, cette interface exploite l’API REST qui permet de lire et écrire des informations en JSON, sans passer par du PHP.

Calypso a été conçu au sein d’une entreprise privée, mais Matt Mullenweg est un grand défenseur de l’open-source et le projet est intégralement disponible sur GitHub. Ce qui permettra aux plus curieux de mieux comprendre comment l’ensemble fonctionne et de l’installer sur leurs serveurs, voire aux plus développeurs de modifier l’interface à leurs besoins.

Interface d’écriture d’un article. Cliquer pour agrandir

Au passage, cette interface ne sert pas qu’à administrer des sites, mais aussi à lire du contenu. Calypso intègre une sorte de lecteur de flux RSS, mais réservé aux blogs WordPress, ce qui est un petit peu étrange…

Quel avenir pour WordPress ?

Calypso ne remplace pas l’administration traditionnelle de WordPress. Même si cette interface en fait beaucoup, elle ne fait pas tout encore, très loin de là : pour l’heure, il s’agit surtout de simplifier l’expérience pour bloguer. On trouve ainsi tout ce qu’il faut pour lister les articles publiés, en écrire de nouveaux, obtenir des statistiques de lecture et gérer l’aspect du site. On peut changer de thème et modifier les menus depuis cette interface, mais beaucoup d’éléments renvoient en fait vers l’ancienne administration.

WordPress est devenu si complexe, il peut servir à des sites si différents aujourd’hui, que cette première version ne pouvait pas couvrir tous les besoins. Néanmoins, pour Automattic et WordPress.com, Calypso est incontestablement l’avenir et le développement va se poursuivre à partir de cette base pour répondre à tous les besoins. Si vous utilisez ce service d’hébergement, vous pouvez toujours accéder à l’ancienne administration, mais ça ne sera sans doute plus le cas à terme.

Même si Calypso a été conçu par et pour WordPress.com à la base, tous les utilisateurs de WordPress peuvent l’utiliser. Si vous hébergez vous-même le blog, vous n’aurez qu’à installer cette extension pour bénéficier de l’ensemble des fonctions. Et même quelques éléments supplémentaires, comme la gestion des plugins et leur mises à jour automatisées, très pratique quand on gère plusieurs sites.

Gestion des plugins depuis Calypso, pour un blog auto-hébergé. Cliquer pour agrandir

Calypso pourrait très bien représenter l’avenir de WordPress tout court, et pas seulement de la version « .com ». Mais puisqu’il s’agit d’un projet communautaire, ce n’est pas à Matt Mullenweg ou à son entreprise d’en décider. C’est la communauté qui choisira d’abandonner également le PHP au profit du JavaScript, ou au moins d’intégrer certains éléments de Calypso à l’administration WordPress.

L’interface de contrôle traditionnelle n’est pas prête de disparaître et la prochaine mise à jour significative de WordPress prévue pour la fin de l’année la conservera en totalité. Néanmoins, le rôle de PHP se réduit d’ores et déjà au profit du JavaScript : pour prendre un exemple concret, la fonction de personnalisation (qui permet de modifier l’aspect du site en voyant directement ce qui se passe) exploite déjà énormément ce langage. L’API REST est en cours d’intégration au cœur de WordPress et on trouve déjà quelques thèmes qui l’exploitent pour afficher les pages web sans jamais utiliser PHP.

Le projet Calypso n’enterre certainement pas le PHP, mais il offre à WordPress une alternative plus moderne, plus légère et souvent plus simple à mettre en œuvre.

Image de couverture : Alexander Gounder


avatar Lemmings | 

Voici le code de l'API REST :

https://github.com/Automattic/jetpack

( et plus précisément https://github.com/Automattic/jetpack/blob/master/class.json-api.php )

Du PHP...

avatar macinoe | 

REST est un style d'architecture, rien à voir avec PHP.
Des API REST peuvent être codées en PHP ou autre chose.

Et après ce n'est pas un scoop que l'API REST ACTUELLE de wordpress est codée en PHP, forcement puisque la version actuelle de wordpress est en PHP.

En déduire que parce qu'il existe une API REST de wordpress codée en PHP alors celle de calypso sera identique et inchangée, c'est stupide.

avatar Lemmings | 

"REST est un style d'architecture, rien à voir avec PHP.
Des API REST peuvent être codées en PHP ou autre chose."

Heu, bha j'ai jamais dis le contraire il me semble. Je disais juste que, contrairement à ce que dis l'article ou que comprennent certains, c'est le cas de celle de Wordpress. (on parle de wordpress là, pas de toutes les api rest du monde)

Après, on peut faire une API REST en à peu prêt n'importe quel language... JS, Ruby, C, Perl et j'en passe... Libre à chacun.

Enfin, Calypso se base sur l'API de Wordpress, c'est la même, c'est la source de données...

A l'avenir on verra, peut être qu'ils feront évoluer WP vers un autre language (même si j'en doute). C'est possible à partir du moment où tu as une abstraction évidement.

avatar françois bayrou | 

https://github.com/Automattic/wp-calypso/tree/master/server

calypso semble s'affranchir complètement de PHP…

avatar Lemmings | 

@françois bayrou : oui, mais sans l'api de wp codée en php derrière, calypso, en l'état, ne sert à rien...

avatar SartMatt | 

"En gros, toute la partie backend de wordpress est remplacé par NodeJs si j'ai bien compris"

Non, tu n'as pas bien compris. Seule un sous-ensemble des fonctionnalités de l'interface d'admin classique est repris dans Calypso. Et il manque notamment tout ce qui est admin des plug-ins.

Et la partie serveur, qui fourni les données à Calypso, c'est bien l'API REST classique de Wordpress, qui jusqu'à présent est toujours codée en PHP.

avatar macinoe | 

Un commentaire du mec qui il n'y a pas 2 semaines prétendait que wordpress n'évoluait pas, que c'était une horreur en terme de code tout en précisant ne pas être un spécialiste de Wordpress, que le php était un langage objet puissant et plein d'avenir et traitait les autres d'ignorant..

Bien bravo, je ne savait pas qu'il y avait aussi des fanboys bornés concernant le php.

avatar Lemmings | 

@macinoe :

Wordpress n'évolue pas dans son coeur, ou par petite touche. Les surcouches permettent d'ajouter une abstraction qui ouvre de nouvelles possibilités, mais le coeur du système reste assez foireux.

Le PHP est un language object puissant, quoi que tu en penses.

Je ne suis pas un fanboy, juste un dev PHP ayant plus de 10 ans d'exp dans le domaine.

Tu es un sacré troll par contre.

avatar Lemmings | 

Voici un des élément du coeur de Wordpress : https://github.com/WordPress/WordPress/blob/master/wp-includes/functions.php

Tu trouves ça franchement bien codé ? Je veux dire... Sérieusement ? :D

Mais ça évolue, ils transforment le code en mode objet progressivement tout en conservant la compatibilité avec les thèmes et plugins existants (ce qui pose tout le problème).

avatar JustThink | 

@Lemmings :
C'est pour ça que le codage sur magento me plaisait bien plus que Wordpress.
L'orienté objet était bien plus puissant que les notions créés dans wordpress.creer une template bien plus rapide et efficace que les milliers de template wordpress qui ont quasiment toutes le même look.

Je partage également ton avis.ils devraient garder wordpress dans l'état actuel et développer un nouveau CMS qui repartirait sur de nouvelles bases. Un peu dans l'esprit d'Apple. C'est ennuyeux au départ mais ensuite c'est bien mieux pour tout le monde !

avatar Lemmings | 

@JustThink : ça serait la solution idéale, mais c'est pas évident. Drupal et eZPublish se cassent les dents sur ça depuis un bon moment.

En attendant je ne connais pas bien Magento, mais il n'a pas non plus une excellente réputation même si la base de code est plus propre assurément. Magento a surtout pour lui le fait qu'il est avant tout un outil de génération de magasin en ligne, avant d'être un CMS.

avatar macinoe | 

Je compatis.

C'est vrai que s'investir des années dans une techno vouée à disparaitre, comme à peu près toutes les techno d'ailleurs, ce n'est pas forcemment facile à avaler.

Mais bon, il va falloir te mettre à la page mon biquet.

Il y a sans doute le temps, 5 ans au moins.

Mais nul doute que l'orientation prise par WP qui qu'on le veuille ou non constitue le CMS qui possède une écrasante part de marché, aura une grosse influence sur le Web lui même et sur les serveurs web en particulier.

Alors sortir sa petite épée en bois pour défendre PHP me parait bien vain, une nouvelle page va se tourner, c'est tout et ton expertise aussi grande soit-elle aura bientôt la valeur d'une expertise COBOL, sans doute interessante pour maintenir de vieux bouzins, mais certainement pas du côté de l'innovation.

avatar SartMatt | 

"l'orientation prise par WP" ne concerne en l'occurrence pour l'instant que WP.com (même si, via WP.com, on peut aussi administrer sa propre install de WP), et ne concerne que la couche de présentation (pas la couche d'accès aux données derrière, qui reste en PHP) d'une sous-partie des fonctionnalités accessibles via l'interface d'adminstration... Et surtout, cette nouveauté vient en parallèle de l'interface classique, qui va sans aucun doute continuer à évoluer, l'abandonner serait se tirer une balle dans le pied, vu le nombre de plug-ins que ça casserait...

PHP a donc (et je dirais "hélas", n'étant pas du tout un fan de ce langage qui manque cruellement de cohérence dans ses API...) sans doute encore de très longues années devant lui, WordPress n'abandonne pas le PHP, et n'envisage probablement pas de le faire de si tôt...

avatar SartMatt | 

Pour compléter, un commentaire d'un des dev à ce sujet : https://developer.wordpress.com/2015/11/23/the-story-behind-the-new-wordpress-com/#comment-7242

En résumé, il considère comme très peu (extrêmement peu même ^^) probable l'abandon de PHP pour le cœur de WP.
Par contre l'API REST (implémentée en PHP donc...) va basculer dans le cœur de WP, alors qu'actuellement elle nécessite un plug-in (Jetpack), ce qui va ouvrir la porte à un frontend n'utilisant pas de PHP, en dehors des appels à l'API REST.

avatar Lemmings | 

@macinoe : Aucune techno n'est garantie de vivre des siècles, j'ai fais du C, C++, Pascal, Delphi (pascal objet), Basic, Perl, Python, Javascript, VBScript, Objective C et bien d'autres... Le PHP est juste un des langages actuels les plus utilisés pour le dev de sites.
Si demain c'est du nodejs, du ruby ou autres, j'ai aucun soucis là dessus...

Cependant le PHP est loin d'avoir vécu ses dernières années, la communauté est extrêmement active, l'évolution prise par le langage est plus que prometteuse et la version 7 semble venir à point nommé pour relancer l'intérêt. Les framework du type Symfony2, Laravel ou autres sont très utilisés et offrent une base de code très propre utilisant les procédés objets avancés (à l'exception de l'héritage multiple et du polymorphisme).

Wordpress est un CMS important, mais ni le seul, ni le meilleur. C'est juste effectivement le plus utilisé pour les sites de type blogs et basiques (même si on peut faire des choses complexes avec). A l'opposé, tu as des dizaines de CMS très puissants bien plus complexes dont on parle moins et qui pourtant sont bien plus utilisés en situation pro.

avatar Almux | 

@Lemmings
"A l'opposé, tu as des dizaines de CMS très puissants bien plus complexes dont on parle moins et qui pourtant sont bien plus utilisés en situation pro."

Hey! Ça, ça m'intéresse! Tu as des liens?

avatar Lemmings | 

@Almux :

En vrac et sans préférences :

CMS purs :
eZPublish
Drupal
Bolt
Sulu
Octobercms
Asgardcms

E-commerce avec brique CMS possible :
Magento
Prestashop
Sylius
Thelia

Difficile de conseiller l'un par rapport à l'autre, le choix est complexe et dépend vraiment du besoin et de tes connaissances. Maintenant je t'engage fortement à apprendre un framework du type Symfony2 ou Laravel, tu auras ensuite tout loisir de pouvoir faire un choix plus précis de ce qui correspond à ton besoin.

avatar Almux | 

Super, merci!
J'avais dû faire effacer ma boutique OsCommerce (mais il y a de cela plusieurs années) à cause de dossiers .ru malicieusement pondus dans le shop du site… Il me semble aussi que OsCommerce est un peu au ralenti, avec très peu de MàJ. Mais, ce n'est peut-être qu'une impression.
Toutefois, j'irai jeter un oeil, avec appétit, sur les solutions de ta liste! :)

avatar Lemmings | 

"Alors sortir sa petite épée en bois pour défendre PHP me parait bien vain, une nouvelle page va se tourner, c'est tout et ton expertise aussi grande soit-elle aura bientôt la valeur d'une expertise COBOL, sans doute interessante pour maintenir de vieux bouzins, mais certainement pas du côté de l'innovation."

Je cherche pas à défendre le PHP, c'est pas un langage parfait, loin de là, mais tu le connais bien mal pour le juger. A te lire on croirait être sur du code PHP3 d'il y a 10 ans... Ce n'est plus le cas bien heureusement.

Je ne maintient pas de vieux bouzins, bien au contraire. Sinon je ferais autre chose de plus intéressant.

avatar Lemmings | 

J'ajouterais, un exemple parmi d'autres :

http://githut.info/

PHP est juste le 5° "langage" en popularité sur Github. On peut retirer le CSS qui n'est pas vraiment un langage, ça en fait donc le 4° le plus populaire. Après le JavaScript, qui peut être utilisé en front et back (difficile de savoir la proportion mais je doute que NodeJS soit le plus populaire comparé aux lib jQuery et autres), Java et Python. Suivent le Ruby, C++, C... Objective C arrive loin derrière, Swift j'en parle même pas...

avatar macinoe | 

Mais tu n'as pas un peu fini de prendre les autres pour des cons, d'extrapoler et de caricaturer ce qu'ils disent ?

Je pratique le php h8 depuis bientôt 7 ans.
C'est fou qu'il faille se vanter de ça pour être pris au sérieux et un peu respecté par des types comme toi. C'est vraiment saoulant ce petit ton de professeur que tu emploies en permanence et ce rôle de donneur de leçon que tu joues.

Tu n'exprimes que des opinions ok ?

Souffre un peu que d'autres n'aient pas la même, que ce soit étayé par de l'expérience et que ce soit tout aussi valable que la tienne.

C'est quand même dingue de prendre son avis pour une vérité universelle, j'espère que tu n'est pas comme ça dans ta vie quotidienne parce que bonjour le borné psychorigide.

avatar Lemmings | 

@macinoe :

Alors je vais te répondre une dernière fois, ensuite j'ignorerais tout simplement tes trolls à répétitions.

Tu fais du PHP ? Fort bien, à te lire ça ne se ressent pas. Que tu n'aimes pas ce langage, libre à toi, je peux comprendre. Mais je ne comprend pas ton entêtement à vouloir nier les qualités qui font que c'est encore à ce jour un choix logique pour bon nombres de développeurs pour débuter un projet. Tu sais si tu n'aimes pas bosser en PHP, tu peux très bien aller voir ailleurs, cesses donc de t'infliger un tel calvaire...

Je ne te connais pas, tu ne me connais pas, je cherche pas à prouver quoi que ce soit ici, juste cela m'énerve de devoir répondre à des gens qui racontent n'importe quoi sans aucun argument solide. Depuis le début tu ne fais que de me limite m'insulter et me prendre de haut, pour me reprocher la même chose... Bel esprit de contradiction. En attendant, tu n'as jamais argumenté un seul élément technique qui prouverait pourquoi le PHP est si mauvais à tes yeux comparé à d'autres approches (pourtant ce ne sont pas les raisons qui manquent ! PHP est loin d'être parfait, je suis le premier à le dire).

Je ne dis pas que ton expérience n'est pas valable, mais tu ne l'argumente absolument pas par des faits, juste des grands mots sans fondements.

Je ne cherche pas à défendre le PHP comme je le disais, j'ai pratiqué d'autres choses et je le ferais. Mais s'obstiner comme toi à vouloir en dire du mal sans raisons valables argumentées me pose un souci, d'autant plus venant de quelqu'un affirmant être expérimenté.

Bref, lâche moi un peu, tu t'obstines tout seul dans ton coin, quand d'autres essaient d'avoir un discours constructif.

Au revoir troll dev.

avatar thierry37 | 

Je suis qu'un ptit joueur comparé aux pros du php qu'on lit ici.

J'aime beaucoup WP pour la facilité à mettre en place un petit site.

Par contre j'ai pas réussi à me faire à cette nouvelle interface. Que j'ai sur mon blog perso chez wordpress.com
Peut être parce que ça me simplifie trop de choses.
Ou que j'ai besoin de gérer les utilisateurs, une extension et des menus.

avatar Lemmings | 

Tu as toujours l'ancien backoffice normalement non ?

avatar dway | 

Macg devrait s'en tenir aux news Apple...
La REST API *est* écrite en PHP... Tout passe donc par celui-ci...
Ya pas non plus besoin de nodeJS, tout ceci n'est que de l'AJAX en mieux...
Ya moyen de supprimer ces "sans jamais utiliser PHP" honteux de l'article ?

avatar Nicolas Furno | 

@ dway : je ne vois pas le problème, la citation en question est liée aux thèmes réalisés entièrement en JS et qui ne touchent pas au PHP. Évidemment qu'en amont WordPress utilise encore du PHP, mais ça n'est pas la question.

Et si on lit l'article côté développeurs sur Calypso, on voit aussi que les développeurs d'Automattic ne connaissaient pas forcément le JS, qu'ils ont appris et apprécié. Ils restent de gros contributeurs au cœur de WordPress, sans doute les plus gros. Vous ne pensez pas qu'ils envisagent maintenant d'utiliser d'autres langages que le PHP au-delà d'une interface d'administration ?

À mes yeux, c'est une évidence que repartant ainsi de zéro, Automattic a ouvert une nouvelle voie pour le futur de WordPress. Une voie où le PHP n'est plus autant une évidence qu'il ne l'est aujourd'hui. Ça ne veut pas dire que WordPress sera entièrement codé en Node.JS et React demain, bien sûr. Peut-être que la REST API sera écrite en Go à l'avenir. Peut-être que tout ce qui est en PHP aujourd'hui le restera.

Il n'empêche que, à mon sens, l'expérience Calypso reste intéressante, parce qu'elle prouve que l'on peut construire sur WordPress sans PHP, y compris pour administrer WordPress.

avatar Lemmings | 

"Vous ne pensez pas qu'ils envisagent maintenant d'utiliser d'autres langages que le PHP au-delà d'une interface d'administration ?"

Peut être un jour, mais c'est pas prévu (le lien posté par SartMatt plus haut le prouve). Malheureusement peut être, une remise à zéro serait bienvenue je pense...

Maintenant le problème n'est pas tant le PHP que l'historique du code à maintenir pour conserver la compatibilité avec tout ce qui a été fait par les tiers.

Enfin, l'intérêt majeur de Calypso, c'est de pouvoir offrir un backoffice simple et puissant à des contributeurs non habitués aux interfaces complexes. Et à l'opposé de la chaîne, l'usage de l'API REST permet également de coder un front indépendant de WP avec du code propre qui n'utilise pas les multiples thèmes ou plugins plus ou moins bien maintenus.

Un jour peut être ils feront une ré-écriture du noyau dur, en php ou non, c'est assez peu important, qui cassera la compatibilité avec les plugins et thèmes mais qui fonctionnera toujours avec Calypso.

avatar dway | 

@Nicolas Furno : je ne juge pas le projet calypso, je relève simplement le fait que l'article est trompeur, et que l'on comprend, si on ne connait pas wordpress, que PHP n'est plus de la partie, or c'est bien le socle de tout ca.

Pour ce qui est de Calypso en lui meme, je pense, etant developpeur sur wordpress depuis pas mal d'annee, que ce n'est pas plus un nouveau jouet qu'une interface faite pour rendre encore + sexy Wordpress aupres des developpeur comme moi qui vendent des dev de themes ou plugins a leurs clients qui veulent souvent du bling bling moderne. Ce n'est pas un mal, c'est juste que ca reste basé sur un Wordpress au code vieux et bordelique. Un peu comme mettre de la peinture neuve sur une épave... Et puis, Automatic cherche surtout a deporter la charge serveur qui devient ingerable compte tenu du code pas optimisé du core de WP. Alors c'est zoli, ca met la moquette, mais ca masque une triste réalité.

avatar Lemmings | 

@dway : c'est bien résumé :D

avatar R5555 | 

Je suis loin d'etre un king en web, mais tout rendre en JavaScript, ce n'est pas faire porter sur l'utilisateur la charge imputable au serveur ?

avatar dway | 

C'est bien le coeur du probleme :)

avatar SartMatt | 

Ça se discute... Sur le premier rendu de la page, ça fait plus de charge pour le client, c'est sûr.

Mais ensuite, seules des portions de la page sont recalculées pour être mises à jour : c'est un travail de rendu un peu plus complexe que de faire le rendu d'un code HTML tout prêt, mais comme il s'applique seulement à une portion de la page, ça peut faire au final moins de charge CPU côté client aussi...

Et accessoirement, ça limite aussi pas mal la charge réseua.

avatar Lemmings | 

@R5555 : c'est déjà ce qui se passe sur une grande majorité des sites web que tu visites. De plus en plus on charge un squelette HTML, puis on ajoute dynamiquement des éléments par la suite.

Les commentaires ici présents fonctionnent en partie ainsi par exemple. Facebook, Gmail et j'en passe, de même.

Que dire des Google Drive, iWork sur le cloud et autres ? ;)

Les ordinateurs ont une grande puissance souvent inexploitée, les serveurs ne peuvent pas suivre la demande croissante, déporter une partie de l'intelligence chez les clients a clairement du sens.

avatar R5555 | 

Parallèlement avant ces 4/5 dernières années, jamais mon browser n'avait lagué pour afficher une page web (pas en lenteur d'affichage, mais bien en navigation). Je suis assez perplexe sur cette puissance estimée du coté des ingénieurs chez leurs utilisateurs.

(Et effectivement, tous tes exemples demandes des becanes avec des proc. de dingue comparativement au services rendu)

avatar Lemmings | 

@R5555 : soit tu as un browser pourri (option 1), soit une connexion pourrie (option 2), soit un ordi un peu dépassé (option 3), soit les devs font de la merde (option 4), soit tu fais trop de choses en même temps, trop d'onglets (option 5). Soit c'est un savant mélange de tout ça :D

Certains sites sont clairement mal codés, et mine de rien, ça peut vite charger pas mal de choses en mémoire. Suffit que le browser utilise toute ta mémoire vive, que le site demande beaucoup de choses à afficher (vidéo, images, gifs...) et hop, ça rame. Logique malheureusement.

D'ailleurs la "mode" du scroll infini (la page charge au fil de l'eau comme facebook), c'est bien en théorie, mais en pratique ça bouffe une mémoire vive de dingues... Rares sont les sites qui déchargent ce qui a été lu (et donc en haut de page) car le rechargement vers le haut est galère à gérer ;)

avatar Almux | 

@Lemmings
"D'ailleurs la "mode" du scroll infini (la page charge au fil de l'eau comme facebook), c'est bien en théorie, mais en pratique ça bouffe une mémoire vive de dingues… Rares sont les sites qui déchargent ce qui a été lu (et donc en haut de page) car le rechargement vers le haut est galère à gérer ;)"
Perso, je hais ce "scroll infini"… AMA c'est carrément indigeste, même! C'est une comm qui pourri la comm…

avatar Lemmings | 

@Almux : de même, je déteste ça... :/ Mais malheureusement on nous demande souvent de le faire sur les sites :(

avatar macinoe | 

Je comprend que ça n'a pas beaucoup de sens sur un ordinateur, mais sur un smartphone ou une tablette ça en a beaucoup.

La faute au scroll de ces appareils où il faut tout faire défiler pour aller en bas de page.

Par exemple sur ce fil de commentaire lu par un iPad pour aller à la fin de la page 2, il faut :
Faire défiler toute la page 1 pour accéder au bouton suivant, Cliquer sur le bouton suivant puis refaire défiler toute la page 2. Avec le scroll infini, une seule action est ncessaire au lieu de 3.

Donc dans un contexte tactile, ça a du sens.

Il est bien sûr idiot de charger toute la page d'un coup, surtout si l'utilisateur ne lit que le début et arrivé en bas de page il serait tout aussi idiot d'ajouter un bouton pour lire la suite étant donné que l'utilisateur a déjà donné cette information en ayant scrollé jusqu'en bas.

Ca permet d'éviter de charger des choses inutiles tout en économisant des actions pour l'utilisateur.

D'un point de vue ergonomique, c'est plutôt malin.

avatar Lemmings | 

@macinoe : c'est un point assez vrai. Globalement le scroll infini est une solution intéressante pour la consultation de contenu.

Les défauts sont à mes yeux :
- grosse utilisation mémoire (sauf si déchargement progressif)
- impossibilité généralement de revenir à un point précis du scroll lors d'un changement de page (sauf rares sites qui le gèrent)

C'est effectivement possible de gérer ces soucis mais peu le font :/

avatar Almux | 

@macinoe
Il doit y avoir moyen de faire plus élégant et tout aussi pratique pour les tablettes et smartphones. Par exemple, subdiviser ces interminables (et très lassants) scrolls. Créer des catégories, des chapitres, des transitions, bref: structurer. Dans tous les cas, essayer de ne pas sombrer dans le minimalisme visuel et la standardisation d'un graphisme qui perd toute créativité.

avatar macinoe | 

Je suis le premier à déplorer le principe de scroll des pages web sur du tactile.

Depuis le début du tactile, ça me parait abberant que ces navigateurs ne propose pas de moyen facile d'aller à la fin ou à 50 % d'une page comme on peut le faire avec une barre de scroll.

Seulement voilà, c'est comme ça et le scroll infini n'est qu'une conséquence des choix ergonomiques des navigateurs tactiles.

Comme on dit c'est une réponse intelligente à un problème qui n'aurait jamais dû exister.

Après chacun est libre de faire son ergonomie à sa manière.

Mais le soucis, c'est qu'en général il y a un certain consensus sur les solutions, ne serait-ce que pour ne pas perdre l'utilisateur en utilisant des choses nécessitant un apprentissage.

avatar aribibi | 

Ghost...

avatar MaamuT | 

Calypso pourrait très bien représenter l’avenir de WordPress tout court, et pas seulement de la version « .com ».

Tout est résumé en une seule phrase, ce projet concerne avant tout Wordpress.com et ses services, le conditionnel est ici très bien employé quand on sait que si Wordpress.org (l’entreprise) décidait de basculer le projet sur le produit Wordpress téléchargeable, ce serait juste un bête suicide…

La force de Wordpress ne réside pas dans les 22 blogs pour calendrier de chat que l’on trouve sur Wordpress.com, mais dans les dizaines de millions d’installations standalone sur lesquelles, seul un tout petit pourcentage seulement pourrait avoir intérêt à passer à Calypso, la grande majorité elle restera sur PHP, parce que c’est encore les hébergeurs qui décident des services qu’ils proposent.

Je ne crois absolument pas à une bascule en masse des hébergeurs vers Calypso, il va falloir nettoyer un peu le SoapCode global, faire le ménage dans les agitateurs de la communauté et on en reparle…

Et ce n’est pas cette tentative de déploiement par l’intérieur représentée par cette pauvre application qui va inciter les hébergeurs à se pencher sur le projet, ce genre de passage en force est généralement mal vu par l’industrie.

Et je ne dis pas ça parce que je suis moi même hébergeur hein… ou pas !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR