Samsung, l'empire toxique

Mickaël Bazoge |

L'empire de Samsung ne serait bâti que sur le vol, le mensonge et le déni, peut-on lire dans un article long et détaillé de Vanity Fair, tirant un portrait à charge du géant coréen de l'électronique. Et Apple ne serait que la dernière victime du modèle économique occulte du conglomérat, qui consisterait à piller la propriété intellectuelle de la concurrence, inonder le marché avec des copies à bas coût, et faire le dos rond en justice en attendant de sceller un accord à l'amiable - non sans avoir engrangé les parts de marché et les revenus.

Ententes à gogo

L'article de Kurt Eichenwald sur les coulisses peu ragoûtantes de la guerre des smartphones entre Samsung et Apple va au-delà du marché de la téléphonie : l'auteur y décrit un système peu amène mis en place au fil des années par un constructeur qui n'hésiterait pas à contourner les règles du commerce pour s'imposer de force sur les marchés.

La « ville Samsung », à Séoul.

L'article recense quelques unes des malversations dont s'est rendu coupable le chaebol dans les années 1990 et 2000 — un vertige judiciaire : Samsung a noué des ententes illicites avec des pseudo-concurrents sur le marché des dalles CRT (condamné en 2011 et 2012 aux États-Unis et en Europe), de la DRAM (condamné en 2005 aux États-Unis) et des écrans LCD (condamné aux États-Unis en 2006). Cette dernière condamnation est particulièrement intéressante, puisqu'elle intéresse Apple au premier chef.

Une entreprise anonyme baptisée NYer par les dirigeants de Samsung soupçonnait un délit d'entente entre ses fournisseurs d'écrans LCD. Cette victime de la hausse des prix orchestrée notamment par le géant de l'électronique, n'était autre qu'Apple, qui aurait alors pu se tourner vers les autorités antitrust américaines. Plutôt que de risquer une telle infamie, Samsung préféra alors s'adresser en personne au Department of Justice afin de bénéficier d'un programme de « clémence »… non sans balancer au passage les noms des sociétés conspiratrices complices. Samsung a tout de même dû verser des centaines de millions de dollars pour obtenir un arrangement à l'amiable dans ce dossier.

Kim Yong-chul, ancien directeur des affaires juridiques de Samsung. Crédit Reuters/Jae-Ho.

Ces ententes illégales et les condamnations afférentes ont eu le mérite de pousser l'entreprise à coucher sur le papier des règles de bonne conduite, dont elle se pare à la moindre occasion. Malheureusement, il y a souvent loin de la coupe aux lèvres : en 2007, l'incorruptible directeur des affaires juridiques de Samsung Kim Yong-chul dénonce un système de corruption massif : des soupçons de blanchiment d'argent, de collusion, de vol, de falsification de preuves ternissent l'image de marque de l'entreprise dans son pays. La société était visiblement atteinte par la gangrène de la corruption : le président de Samsung a ainsi été convaincu de fraude fiscale à hauteur de 37 millions de dollars.

À la décharge de Samsung, l'entreprise a eu le mérite de placer un chevalier blanc pour faire le ménage dans ses rangs. Mais en sa qualité d'État dans l'État, le mastodonte a largement su passer entre les mailles du filet de la justice coréenne. Kim Yong-chul a rapporté des témoignages — qui n'ont pas abouti en justice — édifiants : certains dirigeants de Samsung n'hésitaient pas à offrir quand il le fallait des sacs de golf bourrés de billets pour calmer les ardeurs de certains responsables de l'État.

Une stratégie prédatrice

Les ententes illicites ayant fini par coûter très cher, Samsung passe en 2010 à une nouvelle stratégie : le vol de propriété intellectuelle. Cette année, la cour de La Haye, aux Pays-Bas, juge que Samsung a enfreint les brevets de Sharp sur la technologie LCD et décide de stopper l'importation en Europe des produits du constructeur qui enfreignent ces brevets. Dans le même temps, l'ITC (le gendarme du commerce aux États-Unis) prend lui aussi la décision de bloquer l'importation des téléviseurs à écran plat du groupe. Pris à la gorge, Samsung noue finalement un arrangement à l'amiable avec Sharp… non sans avoir multiplié les parts de marché au détriment de son concurrent : fin 2009, Samsung détenait 23,6% du marché global des téléviseurs, contre 5,4% pour Sharp.

Un écran plasma de Pioneer, le PDP-5030HD.

Des manigances qui ont déjà été exposées au milieu des années 2000 sur le marché du téléviseur plasma, dont Pioneer est un des pionniers. En 2006, le constructeur japonais porte plainte contre Samsung qui une fois de plus, ne s'est pas privé de mettre à profit les brevets liés à cette technologie — la bataille judiciaire a duré des années, bien que Samsung ait été assez tôt convaincu de l'infraction. Résultat : en 2010, Pioneer ferme sa branche télévision et met à la porte 10 000 personnes.

Cette stratégie prédatrice, qui consiste à piocher sans vergogne dans la propriété intellectuelle de la concurrence puis à multiplier les recours en justice afin de repousser l'inévitable arrangement à l'amiable, a été érigé en modèle économique. Il permet de spolier les constructeurs adverses (qui servent de labos de recherche et développement gracieux) des revenus qu'ils auraient générés si leurs produits innovants n'avaient pas été mis en concurrence déloyale par des copies moins chères.

Il faut rappeler ici que Samsung est un des plus grands détenteurs de brevets au monde. Aux États-Unis en 2013, l'entreprise a ainsi déposé 4 683 demandes de brevets, derrière IBM (2 000 brevets de plus)… et loin devant Apple (1 501 brevets déposés l'an dernier). Longtemps, Samsung a eu une attitude effacée pour la gestion de ses brevets : tant qu'un concurrent n'attaquait pas le groupe en raison d'une infraction à des brevets, Samsung n'allait pas batailler en cour le premier. Cela a changé avec l'iPhone.

L'iPhone rentre en scène

Le 23 mars 2010, J. K. Shin, le patron de la division mobile de Samsung, présente sur la scène du CTIA de Las Vegas un nouveau smartphone, le Galaxy S. À Cupertino, on apprécie bien peu la nouveauté, qui du design aux fonctions en passant par l'emballage, a tout pompé sur l'iPhone. Steve Jobs, furieux comme on peut l'imaginer, et Tim Cook son second ne trouvent pas de terrain d'entente avec le président de Samsung, Jay Y. Lee.

J. K. Shin présente le Galaxy S en 2010. Crédit Reuters/Steve Marcus.

Le 4 août 2010, une délégation d'Apple se rend à un rendez-vous au siège de Samsung dans le centre-ville de Séoul. Cette représentation a pour mission de faire ouvrir les yeux des dirigeants de l'entreprise coréenne, de les mettre devant le fait accompli. Devant la démonstration des responsables d'Apple, un des vice-présidents de Samsung, Seungho Ahn, part dans une colère noire : « Comment osez-vous dire ça ! Comment osez-vous nous accuser de ça ! Nous construisons des téléphones depuis toujours. Nous avons nos propres brevets, et Apple en enfreint probablement quelques-uns ».

Durant les semaines qui ont suivi, un Steve Jobs furibard n'a pas cessé de demander comment les négociations se déroulaient entre les deux groupes, avant que finalement de nouvelles réunions soient décidées. Durant l'une d'entre elles, la délégation d'Apple met sur la table un projet de résolution : Samsung paierait des royalties sur les brevets qui ne sont pas constitutifs du caractère unique de l'iPhone, tandis que le constructeur s'engage à ne plus utiliser les brevets qui font de l'iPhone un produit à part. Peine perdue, Samsung refuse le compromis.

Soulignons qu'Apple s'était montrée particulièrement gourmande. On a ainsi appris, en amont du second procès qui a récemment opposé les deux entreprises, que le constructeur de Cupertino réclamait pas moins de 40$ par unité vendue — des royalties déraisonnables, aucune entreprise n'aurait accepté un tel compromis (lire : Apple est très gourmande sur les royalties réclamées à Samsung).

En attendant que la justice, poussée par une Pomme à bout, démêle l'affaire, Samsung joue la montre et engrange les revenus et les parts de marché au détriment d'Apple. La plainte du créateur de l'iPhone tombe finalement le 15 avril 2011, quelques semaines après la présentation d'un Galaxy Tab de 10 pouces modifié à la va-vite afin de coller au mieux avec l'iPad 2 fraîchement lancé. Samsung était visiblement prêt à cette éventualité, puisque quelques jours plus tard, la société portait plainte contre Apple en Corée du Sud… avant que la guerre judiciaire n'enflamme les tribunaux du monde entier.

Et pendant que la justice fait son travail, la stratégie de Samsung joue à plein : le constructeur est désormais le premier constructeur de smartphones (et de téléphones tout court) au monde, et le deuxième constructeur de tablettes.

Culture d'entreprise

Une anecdote incroyable rapportée par Vanity Fair montre à quel point cette culture a été intégrée par les employés de Samsung. En mars 2011, des enquêteurs des autorités antitrust se sont présentés devant l'usine Samsung de Suwon, au sud de Séoul. Ils y cherchaient des preuves d'une collusion possible entre l'entreprise et les opérateurs du pays visant à fixer les prix des téléphones portables.

Au bout de 30 minutes de palabres avec les responsables de la sécurité, l'équipe a pu finalement pénétrer dans les bâtiments. Ils y ont saisi une vidéo de sécurité montrant l'activité qui régnait alors que les enquêteurs poireautaient au-dehors : on y voit des employés détruire des documents et remplaçant à la va-vite leurs ordinateurs afin de masquer leurs agissements coupables. D'après un membre de l'équipe juridique d'Apple présent à la même époque à Séoul, et qui a eu vent du spectacle incroyable donné dans cette vidéo, un employé aurait même avalé des documents compromettants avant le raid des enquêteurs. Comment lutter contre une telle loyauté ?

Pour passionnant qu'il soit, ce long article de Vanity Fair tombe entre le verdict du second procès et les appels qui commencent à tomber : un timing que l'on peut interroger alors que visiblement, l'auteur a eu des infos de première main en provenance d'Apple. Rappelons que l'entreprise vient d'être condamnée pour infraction à un brevet de Samsung (certes racheté à Hitachi en 2011), que l'amende dont écope Samsung ne représente que 6% de ce que réclamait les avocats de Cupertino et que l'image de l'entreprise a été entachée par une condamnation récente et médiatisée pour entente sur le prix des livres numériques (et n'oublions pas le « cartel de l'embauche » qui s'est achevé sur un accord à l'amiable).

De son côté, Samsung n'a rien d'un enfant de choeur, et la longue litanie de ses méfaits, eux aussi condamnés, en témoignent. Mais ne présenter qu'une vision des choses n'est pas forcément dans le meilleur intérêt d'Apple qui, certes, a souffert des manigances de son concurrent, mais qui n'hésite jamais non plus à jouer les gros bras.


Source
image d'illustration Kārlis Dambrāns
avatar lamalice | 

Le vol de Xerox? Tu ferais bien de relire tes classiques...
Xerox a cédé gracieusement l'invention de la souris à Apple (qui à l'époque était une grosse cube de 20cm) car ils ne voyaient pas ce qu'ils pouvaient en faire. Il n'y a eu aucun vol. Contrairement à ton Samsoul adoré. Le fait que Samsoul a érigé le vol en stratégie commerciale est une évidence. Seul une personne lobotomisée peut prétendre ne pas le voir.

C'est triste de voir que sur les forums il y a des personnes qui perdent un temps dingue à dire des contre-vérités. Tu ferais mieux de bosser un peu. Ton pays ne s'en portera que mieux.

avatar CKJBeOS | 

Pourquoi Samsung est-il plus blanc si on suit ce raisonnement ?
il faut alors relativiser dans quel but, rendre les infractions de Samsung moins "terrible" ? je trouve que non.
Arreter de trouver des excuses a l'inexcusable ! ça fera du bien a tout le monde

avatar Francis Kuntz | 

1. KHTML etait mort. C'est Apple qui a fait revivre le projet que tout le monde utilise maintenant.
2. Il n'y a eu aucun vol de Xerox. Apple a paye Xerox a l'epoque pour l'exploitation de ces inventations que Xerox ne voulait pas utiliser...
3. L'iPod est basé sur le vol des interfaces de créative labs. N'importe quoi.
4. L'iPhone sur le vol de la marque de CISCO, la violation des brevets Nokia, Samsung, Kodak etc ... Alors la c'est le pompon, j'ai jamais vu ca. Encore du grand n'importe quoi.
5. "L’espionnage des utilisateurs en collaboration avec les gros des telecoms". Hein ? Mais d'ou tu sors ca. Lache tes sources un peu.

Bref, que du n'importe quoi et des incoherences dans ton message.

avatar Trollolol | 

"4. L'iPhone sur le vol de la marque de CISCO, la violation des brevets Nokia, Samsung, Kodak etc ... Alors la c'est le pompon, j'ai jamais vu ca. Encore du grand n'importe quoi"

Cherche le logo de Linksys iPhone sur un moteur de recherche et la date de commercialisation du 1ier produit. Pour la violation de brevet même macg en a fait quelquse artcles au moment des faits, de la à dire qu'ça n'a jamais eu lieu......

https://www.macg.co/2009/10/apple-vs-nokia-une-facture-%C3%A0-1-millard-59100
https://www.macg.co/2012/01/kodak-attaque-apple-et-htc-avec-cinq-brevets-57142
https://www.macg.co/2011/07/itc-kodak-gagne-une-manche-mais-pas-la-bataille-57495

etc

avatar Switcher | 

@lmouillart

Pour info, Xerox / Apple, il y a eu accord.

avatar macbookeur75 | 

Faut arrêter d'être naïf

Apple n'est pas clean non plus et aucune entreprise ne l'est

Cet article est totalement à charge

Dommage que la ligne éditoriale soit partisane

avatar Elkaar (non vérifié) | 

@macbookeur75 :
Va au lit mon lou

avatar XiliX | 

@macbookeur75 :
Le but de l'article de Vanity Fair est de démontrer le coté obscur de Samsung. Donc oui c'est obligé qu'il soit partisan.

avatar CKJBeOS | 

Faut pas oublier que le marketing de Samsung en ce moment c'est justement d'essayer de faire croire au client que l'entreprise et tout le contraire de ce qu'elle fait ;) donc même si en effet l'article est dirigé, les infos n'en sont pas moins véritable et ouvre les yeux je l’espérè a certains !

avatar ArchiArchibald | 

@macbookeur75

T'as pas tout lu.

avatar Elkaar (non vérifié) | 

@Ze_misanthrope : accompagne le

avatar D1V1D11 | 

@Ze_misanthrope :
Bien d'accord avec toi !
Mais bon, ce qui est vraiment gênant, c'est que c'est un article pour les fanboys par des fanboys, et que ce genre d'article est de plus en plus présent sur ce site ! Ça devient de plus en plus la norme.

avatar Florian Innocente | 
@D1V1D11 + @Ze_misanthrope : Merci de nous faire découvrir par vos commentaires que Vanity Fair est en réalité une publication de et pour les fanboys Apple :-D
avatar Florian Innocente | 
Dans ce genre de commentaire ça finit toujours par un "je ne suis certainement pas le seul à le penser". C'est drôle. #1 : Ne jamais se prévaloir de l'avis des autres en pensant assoir ainsi son propos. #2 : se tenir à la règle #1 PS : je me demande, pour prendre un exemple, si on a pas été le site Mac à relater le plus fréquemment le déroulement de l'histoire sur le cartel de l'embauche. Alors qu'au vu du nombre de commentaires ça ne semblait pas passionner les foules, malgré l'incroyable imprudence de Jobs dans cette affaire. Je pense, Ze_misanthrope, que vous filtrez nos actus et que vous lisez et ne retenez bien que ce qui vous arrange. Et je ne suis pas le seul à le penser j'en suis certains.
avatar pickwick | 

j'approuve, le ton du site est nullement partisan et on y trouve de tout, de quoi plaire et déplaire à beaucoup.
Et là, comme d'habitude, les gens qui aiment taper sur Apple n'aiment pas que l'on tape sur Samsung....
La mauvaise foi est aussi très présente sur ce site.

avatar conster | 

toutafé.
Apple est vraiment une belle machine à fantasmes.
La meilleur en fait. Le sujet traite de la société samsung et c'est Apple qui est dans presque tous les commentaires. Les coréens ont vraiment du boulot et ce brûlot ne va rien arranger.

avatar manuinbangkok | 

@innocente :
Tout à fait d'accord... Cet article révèle les pratiques de Samsung (qui sont proprement hallucinantes). Macgé a parlé dans le passé des pratiques d'Apple qui étaient vraiment limites (livres, embauches, etc)... Chacun son tour.

avatar nono68200 | 

En lisant son commentaire, il me semblait qu'il était justement en train de dire qu'ils ont aussi tapé sur Apple avec leurs marges de iBooks, etc... Et effectivement je me rappelle avoir lu des articles comme ça sur ce site même.
A chacun son tour, donc ça ne te dérange pas de taper sur Apple, puisque tu n'as rien dit pour ça, mais sur les autres oui, c'est ça ?

avatar julien76 | 

@Ze_misanthrope :

Tu as raison ! Mais ici beaucoup de fanboy donc macg se fait plaisir
News a troll !
Samsung entraîne beaucoup de clique pour déverser leurs haines

avatar FahirN | 

Une « news à troll » avec quelque chose comme 6000 caractères, ça force le respect, je trouve.

Plus sérieusement, merci pour cet article.

avatar XiliX | 

@julien76 :
On se sent visé ???

avatar Vaudan (non vérifié) | 

@Ze_misanthrope :
+1

avatar Jetel | 

@Ze_misanthrope :
Je suis entièrement d'accord avec vous.

avatar philoo34 | 

@Ze_misanthrope

"Mais les gars enfins, cela devient vraiment lourd, limite risible.
Je sais que votre site a beaucoup de succès et est très influencant, mais cela devient vraiment lassant de lire dans tous vos articles que Samsung est le grand méchant, les allusions incessantes à Google qui n'existe que pour voler les données des gens, de toutes les sociéts sauf Apple qui vont mourir (HTC ne fait que des pertes, Sony perd des places, etc..)
...
Que cela soit dit, je ne remet nullement en compte la qualité de vos articles, juste la distortion de la réalité!"

Je comprend pas le but de ta réaction .
L'article est risible , mais tu ne remet pas en cause sa qualité ?
Je comprends pas , et pour reprendre ta formule je ne suis sûrement pas le seul .
C'est quoi le problème ?
De faire des articles de qualité à la décharge de Samsung et pas sur Apple en même temps ?

Je te rappelle , à toi et d'autres , toujours offusqués de voir des accusations contre Samsung , Google , sans voir en contrepartie et en même temps la même chose sur Apple , que Macge est un site d'ACTUALITÉ !!

Seulement voilà , toi tu veux en plus que ce soit un site sur l'HISTOIRE de l'informatique .

Tu veux à tout prix que justice soit faite ..
Haaaaaa mais enfin ! Apple est pas tout blanc , ils ont fait pire par le passé , et blabla et blabla ...
Tu veux quoi ?
Pour chaque article macge devrait faire une thèse , anti thèse , synthèse ?

N'importe quoi !

avatar Domsou | 

@Ze_misanthrope :
Je comprends votre situation pour la vivre quotidiennement. Je suis développeur de métier, sous iOS depuis quelques années.

Depuis le début des chamailles avec Samsung il ne se passe pas une conversation sans une pique sur Apple : Apple vs Samsung, l'écologie, Plans, les conditions de travail de leurs employés en Chine – ceux de Foxxcon en fait –, les App Store, la secte, le gourou, les failles de sécurité, les problèmes de réception, la sécurité des données, les impôts, les paradis fiscaux, l'obsolescence programmée...
La liste est longue.

Ce qui est affligeant c'est que ces remarques sont systématiquement les mêmes que celles que les personnes ont lu ou entendu. Sans aucun recul ni aucune analyse critique.
Les premières fois, surpris par cela je n'ai pas su comment réagir à ces micro agressions. Maintenant je le sais : je laisse passer en ignorant. Pourquoi ? Certainement pas pour une attitude hautaine et dédaigneuse.
Uniquement car cela est inutile de perdre son temps en discussions stériles et de vouloir imposer son point de vue avec des personnes que cela n'intéresse pas, qui n'ont pour opinion que celle présentée sous leur yeux, pré mâchées. Avec des personnes qui ne connaissent rien au sujet.

Par contre lorsque la personne en face à une connaissance du sujet dont elle parle, une analyse personnelle et cherche à la partager alors là oui. Car ces échanges me permettent de remettre en doute ma propre analyse pour la faire évoluer et compléter.

Et c'est pour cela que je lis les commentaires associés aux nouvelles sur ce site.

avatar Arnaud de la Grandière | 

En lisant mes news de mes différents flux, je sais presque avec certitude lesquelles seront reprises ici et lesquelles seront ignorées, cela en devient presque un jeu.

Félicitations, tu as compris le principe de la ligne éditoriale d'un site spécialisé dans l'actu Apple (non mais qu'est-ce qu'il faut pas lire, des fois…)

avatar XiliX | 

@Ze_misanthrope :
On peut se contenter de s'informer non ? sans triomphalisme !

avatar ArchiArchibald | 

@Ze_misanthrope

Il s'agit d'un article de Vanity Fair mon gars. Si tu avais lu jusqu'au bout, tu aurais vu que la rédaction nuance un propos qui n'est pas le leur.
Et je confirme, d'expérience personnelle, que Google vole des produits d'autres entreprises, comme la mienne, en prétendant même avoir l'accord des sociétés volées. Jamais Apple n'aurait pratiqué ainsi.

avatar Ironmac | 

@Ze_misanthrope

Interroges toi sur ce que tu fais avant d'utiliser "Fanboy" à tout va. C'est l'hopital qui se fout de la charité...
T'en as du temps à perdre cher lecteur, j'espère que ça vaut le coup.

avatar Francis Kuntz | 

Oui bien sur, parce que le PDG d'Apple a deja ete condamne pour corruption de juge, fonctionnaire, entrave a la justice et autres.

A tiens non, mais samsung oui.

Les Apple haters ont la vie dur...

avatar julien76 | 

Grosse news a troll comme macg c'est si bien le faire !! Mais ce genre d'article peut se faire pour n'importe qui ! ( même Apple ) mais forcément on choisi Samsung pour donner a manger au fanboy :)

avatar pickwick | 

C'est toi qui trolle, mais on a l'habitude.

avatar Xav852 | 

@Julien76

Faut de l'article sur samsung pour avoir du clic !

avatar philoo34 | 

@julien76

"Grosse news a troll comme macg c'est si bien le faire !! "

La preuve tu es dans les premiers à ramener ta fraise !

"Mais ce genre d'article peut se faire pour n'importe qui ! ( même Apple ) mais forcément on choisi Samsung pour donner a manger au fanboy :)"

Attends 2 s.
L'article raconte des conneries ou pas ???
Donc non .
Ça t'emmerde qu'il n'y en ai pas un en même temps sur Apple ?
Ça te file des boutons ?
C'est qui le pote fanboy la ?

C'est quoi que tu voudrais que macge dise sur Apple ?
Non parce que si c'est pour raconter des vieilles histoire d'il y a 30 ans , t'as qu'à t'acheter des bouquins qui traitent du sujet et vous les lirez en comité avec les autres justices de pacotilles qui traînent ici :-))

avatar _mabeille_ | 

@philoo34 et encore un commentaire débile qui ne sert à rien .... un

avatar philoo34 | 

@_mabeille_

Revanchard va !

C'est bon on compris, n'en jette plus :-))

Bon après , si j'avais pas lu la suite des tes commentaires avant de répondre, j'aurai pu trouver ta remarque intègre, venant d'un gars objectif, droit, sage, bref, pas agressif, tout plein de qualités quoi.
Mais c'est dans compter ta suite plus loin qui du coup rend tes remarques à mon égard plus que comiques, frisants même le ridicule.

Je suis persuadé que si je répondais à certains en faisant des copier/coller venant de tes propres remarques sur d'autres , tu n'y verrai que du feu et tu me répondrais la même chose ..

avatar CKJBeOS | 

c'est peut-etre un bot en mode "agressif" ;)
ok je ->

avatar conster | 

Et bien en attendant les dossiers sur apple, laisse nous apprécier celui-ci, s'il te plait...

avatar rikki finefleur | 

Quand on est une des premières capitalisations mondiales, et que l'on utilise massivement des paradis fiscaux je me demande si Apple n'est pas a mettre , elle aussi dans le lot des sociétés toxiques.
Car belle image que cette société donne !

Pour rappel , les impôts sont à la base de l'infrastructure et des services offerts à ces sociétés, et ne sont pas des services gratuits.

avatar philoo34 | 

@rikki finefleur

"Quand on est une des premières capitalisations mondiales, et que l'on utilise massivement des paradis fiscaux je me demande si Apple n'est pas a mettre , elle aussi dans le lot des sociétés toxiques.
Car belle image que cette société donne !"

Tu peux nous dire , à l'heure actuelle , quelle société de cette taille ne fait pas ça ?
Et quel rapport avec le sujet ?
À part comme d'habitude cette envie irrépressible de vouloir donner le change , quitte à faire du HS à 2000%

avatar _mabeille_ | 

@philoo34
les autres qui comment dans un sens qui ne t'arrange pas le font par je te site démangeaison.... et toi tu le fait pour assouvir ton comportement compulsif .... dénoncer ne soigne ton addiction qu'en apparence.
Essaye d'être moins inutile que ça, ça nous fera plaisir.

avatar philoo34 | 

_mabeille_

" ça nous fera plaisir."

ha ? vous êtes plusieurs la dedans ? :-)

pfouuu le bordel que ce doit être ... va falloir ranger un peu hein ?

avatar _mabeille_ | 

Que les pratiques de Samsung soient douteuses ne m'étonnes pas du tout, mais alors de croire qu'Apple est une pauvre victime d'un ogre je me pisse dessus de rire .... non mais les naïfs vous croyez quoi?

Apple gagne des marchés comment? dans les règle de l'art? pourquoi faire tant de lobbying alors? ... je ne suis pas plus naïf concernant Samsung que concernant Apple, ni même Microsoft ni les autres ... c'est une arène et je n'ai jamais vu une boite tendre la joue gauche, ce sont des chiens.

avatar bugman | 

+1 _mabeille_

avatar ArchiArchibald | 

@mabeille

Tu dis que Apple réalise "tant de lobbying" : simplement, renseigne-toi.

Et souviens-toi en outre qu'Apple à déjà failli mourir de la copie.

avatar _mabeille_ | 

@ ArchiArchibald tu reliras la news où il est annoncé qu'Apple augmente son équipe de lobbying ...

avatar philoo34 | 

@_mabeille_

"Apple gagne des marchés comment? dans les règle de l'art? pourquoi faire tant de lobbying alors? ... je ne suis pas plus naïf concernant Samsung que concernant Apple, ni même Microsoft ni les autres ... c'est une arène et je n'ai jamais vu une boite tendre la joue gauche, ce sont des chiens."

Donc pour toi ton commentaire sert à quelque chose là ?

Bon ben c'est clair, vous êtes bien plusieurs la dedans .

Pages

CONNEXION UTILISATEUR