Montebourg s'attaque au monopole de Google sur la recherche

Stéphane Moussie |

Le ministre de l'Économie a annoncé qu'il allait prendre des mesures pour réguler la place de Google sur le secteur de la recherche. Dans une interview accordée au collectif David contre Goliath qui défend les petites sociétés, Arnaud Montebourg s'est montré comme à son habitude offensif.

Photo Adam Tinworth CC BY-ND

Interrogé sur l'hégémonie de Google sur les moteurs de recherche (sa part de marché est supérieure à 90 % en France), le ministre a déclaré qu'il « [n'entendait] pas admettre que l’Europe et la France deviennent les colonies numériques des États-Unis ». On se souvient d'ailleurs de son intervention qui avait fait capoter la vente de Dailymotion à Yahoo il y a un an.

À propos du « monopole de fait de Google sur les moteurs de recherche », Arnaud Montebourg estime qu'il « soulève des enjeux de souveraineté et de concurrence importants. » Et d'annoncer qu'il faut « mettre en place une régulation ad hoc de son monopole » afin d'empêcher tout abus de pouvoir. Les mesures en question seront présentées dans les semaines qui viennent.

avatar Laurent S from Nancy | 

Durant une grande partie de mes années d'études (début des années 2000), j'utilisais Altavista...il me manque ce bon vieux moteur...

avatar scanmb | 

Croyez vous vraiment à ce qui est dit dans les journaux, sondages et consorts ?
J'ai plutôt l'impression qu'il y a une sacrée manipulation de l'information, mais bon .. Ce n'est qu'un avis.
Car en discutant avec des gens des pays dont on peut parler , la réalité ou ce qu'ils vivent est tout autre.
Sont-ils moins bien lotis pour autant ?
Mais je m'écarte du sujet de base.
Avec les moteurs de recherches c'est un peu le sport et les anabolisants : si les autres connaissaient ce qui marche sans se faire prendre ....... ( a cet effet, les résultats des entreprises, ou même les choix pour de futurs coupe du monde.)
Ralalââ, c'est bien compliqué tout ça .
;)

avatar thauron | 

Très bonne initiative. Il existe des moteurs européens de qualité tes que Qwant...

Concernant le royaume uni, le coût de la vie pour les autochtones est élevé (pas pour les européens qui bénéficient d'un euro fort). Il faut comparer le salaire médian autre-manche et celui en France ou en Europe pour voir ce que vaut le modèle britannique, qui n'est intéressant que pour les riches...

Quoique disent certains, le système de santé britannique est à deux vitesses. Il existe encore des hôpitaux publics avec de grandes salles communes... Quand tu parles de 8€... Je doute fort que ces 8€ soient remboursables !

La Grande Bretagne, c'est bien... Si vous êtes assez riches. Il faut être con et idéologue pour y voir le paradis terrestre.

avatar ovea | 

Un moteur de recherche internet n'a d'intérêt que si on s'en sert … et c'est même le seul problème à résoudre !
(Tout comme les moteurs de reconnaissance du langage, de l'image, des gestes, des mouvements oculaires, etc : le principe essentiel et incontournable c'est l'utilisateur fidèle ou les utilisateurs car plus il y en a et plus les résultats deviennent pertinents avec les usages qui eux même évoluent avec la société et l'humanité dans sa globalité avec tous ses particularismes )
Le débat intéressant tourne donc autour de l'utilisateur et sa participation à un système de récolte d'informations À SON BÉNÉFICE ET NON À SON INSU ! La gratuité semble bien le minimum pour le bénéfice de tous puisqu'il est bien question d'un système qui ne s'enrichit humainement que grâce à la confiance mutuelle qu'elle inspire.
Google ne satisfait ce critère qu'en apparence qu'elle détourne à des fins commerciales et en OUBLIANT ROYALEMENT LA RÉMUNÉRATION DE L'UTILISATEUR.
Tout le reste n'est que bardage.

avatar Orus | 

MDR... La France comme à son habitude, voudrait tout réguler au son de la Marseillaise et de l'indépendance, mais surtout pour faire croire au monde que notre pays détient la vérité ultime.
Notre ministre va donc nous pondre un serpent de mer, qui disparaitra à jamais dans les millions d'euro dépensés.
Montebourg est devenu le comique troupier du gouvernement.

avatar ovea | 

@Orus : encore un qui oublie que l'Amérique fait la même chose sinon pire puiisqu'elle protège sa domination à 70% (il me semble) sur l'infrastructure du réseau Internet !

Après, tout jument de valeur quant à nos dirigeants et surtout de leur style de communication, ces peanuts … ou un appel au populisme afin de masquer les véritables enjeux politiques (pas de politique politicienne) sur la récupération des algorithmes adaptatifs par le commerce, alors qu'ils pourraient être classés au patrimoine mondial de l'humanité, rien que ça !

Les algorithmes adaptatifs (utilisés dans les moteurs de recherche, entre autres ) sont participatifs et relèvent donc de la responsabilité de chacun d'entre nous que nous en soyons conscient ou non …

avatar ovea | 

Mrd …

avatar Psylo | 

Vous connaissez la blague du franc-maçon qui a un compas dans l'oeil ?

avatar hugome | 

Les réactions ici sont caractéristiques de gens qui ne font que répéter ce qu'ils entendent sans voir plus loin que le bout de leur nez. Dans la réalité les choses sont, comme toujours, bien plus nuancées.

Google est bien sûr un monopole de fait, et il faut s'assurer qu'il ne crée pas de distorsion de concurrence. Or, bien sûr qu'il en créée, puisque plus aucun site ne peut se passer du trafic de Google. Ceux qui pensent qu'il suffit de pondre un service concurrent meilleur sont des naïfs. L'histoire entière de l'économie montre que la règle générale du marché aboutit à la concentration entre les mains de groupes puissants, et qu'il faut créer des agences d'experts qui à partir de règles assez arbitraires décident combien on a le droit d'en garder.
C'est les mêmes qui hurlent contre Montebourg ici qui se sont réjouis que les régulateurs français aient obligés France Télécom / Orange à faire de la place à Free, Tele 2, Virgin, Bouygues et autres petits malins (alors qu'il est évident que plusieurs réseaux coûtent plus cher à l'économie qu'un seul).
Dans le cas de Google, on peut argumenter que globalement, tant pis pour la concurrence, faisons avec, c'est pas trop dommageable, et on l'a bien fait pendant 30 ans avec Microsoft, qui avait pourtant des produits de merde.
Ça se défend, mais l'argumentaire de perte de souveraineté est réel, et c'est normal qu'un État s'en inquiète.
Il faut bien comprendre que les US avec leur marché unilingue de 300 millions de personnes avec financement facile créé des distorsions de compétitivité. Il est beaucoup plus facile de percer là-bas. Et une fois que vous êtes gros, c'est trop tard pour qu'on vous rattrape depuis l'Europe.
Donc oui, on peut être inquiet d'être une colonie numérique. Mais c'est pas le futur, c'est le présent.
La vraie question, c'est est-ce qu'il y a des pistes alternatives ?
La première est de faire cracher plus d'argent aux US (pourquoi non ? Ils profitent de leur situation, de la faiblesse du dollar, et puis c'est pas une question de morale, mais de rapport de forces)
La deuxième, c'est de créer des champions européens. Là où le bât blesse, c'est qu'on sait plus faire, trop habitué à faite des petits arrangements entre amis au lieu de se préoccuper des besoins des clients. Tout le monde est coupable, depuis les décideurs publics qui croient jouer au mécano, les chefs d'entreprise qui ne savent plus que faire du lobbying et ne sortent pas du pays, les cadres qui gèrent leurs carrières perso parce que c'est plus confortable que d'innover, et les salariés qui hurlent sur ceux qui gagnent du fric comme étant des profiteurs (en ayant raison la moitié du temps, mais en jetant le bébé avec l'eau du bain) et qui font grève pour rester à 35 heures en partant à la retraite à 60 ans. Et les médias qui vous font croire que c'est mieux ailleurs (vous avez vu la crise en Espagne, en Italie, la récession et les working poors en Allemagne, la désindustrialisation complète du UK qui s'est transformée en plateforme de spéculation et de défiscalisation ) et que c'est la faute au gouvernement X ou Y. Et les partis politiques où le mot culture économique évoque plutôt l'exploitation des huîtres.
Tiens. Si ça pouvait convaincre certains que hors d'une Europe forte point de salut, ça serait toujours ça pour le WE prochain.

avatar JilBerger | 

Belle et bonne analyse, je suis d'accord et pour confirmer si l'herbe est meilleur dans le pré d'à coté … il faut vraiment aller voir en dehors de la France...Italie : plus de services sociaux, route défoncées Espagne : chômage et la bidouille pour survivre et je ne parle pas des getto au US ou les plus de 70 ans qui bossent encore.

avatar ninikowal | 

Bon alors si Montebourg s'en mêle, le dossier ça capoter comme à chaque fois...

avatar iRobot 5S | 

Pour cette affaire de droit de veto sur laquelle bcp d'entre nous (moi compris) rouspétions, a cause des soit fusant représailles des USA, ben en fait l'Allemagne et l'Espagne le font et je ne crois pas qu'il y ait des représailles.

avatar damsleouf | 

Je lis beaucoup igeneration et macg (merci aux rédacteurs de ces sites très qualitatifs) et intervient très peu.

Cette fois j'ai toutefois envi d'apporter ma contribution car je vis (subis ?) au quotidien les incartades de nos chers politiques français (étant entrepreneur dans le net depuis plusieurs années).

Alors oui Montebourg ne comprend rien à l'économie mondiale et est un plaie avec ses sorties quotidiennes surtout quand vous êtes en discussion avec des fonds d'investissement anglo-saxons pour financer le développement de votre société (dont le siège social et les bureau sont basés en France, pour tuer toute polémique hein).

Je suis en revanche un peu plus nuancé sur sa prise de position concernant la situation ultra dominante de Google en Europe (même si à force de dire 50 conneries il peut tomber juste à un moment sans le faire exprès ;).

Il y a en effet (et c'est uniquement mon avis) un problème google qd on voit que ce géant de la recherche commence à verticaliser son offre de services. Ex avec la nouvelle fonctionnalité évoquée ici même de bouton de commande des chauffeurs de la société Uber directement dans Maps et dont google est actionnaire. Il reste dès lors peu d'espace pour exister pour les autres compétiteurs ou de nouveaux entrants étant donné le taux d'utilisation des outils google en Europe.

A contrario je rejoins beaucoup d'entre vous sur le fait que la position de Google n'est finalement que la résultante de l'excellent travail qu'ils fournissent depuis des années.

Il serait donc facile de taper sur Google mais cela serait finalement injuste car nous ne devons qu'à nous même et à nos politiques de ne pas avoir été capables de faire monter en puissance un moteur français ou européen qui aurait pu être une vrai alternative, équilibrant ainsi le marché de la recherche en ligne sur notre continent.

Pour preuve, la Russie dispose de Yandex, la Chine de Baidu et même les États Unis et le Japon sont dans un contexte de marché plus équilibré avec un Yahoo qui fait mieux que ramasser les miettes.

Nous avons en France un des meilleurs environnement du monde pour CRÉER des start up. Nous avons des développeurs de classe mondiale que de nombreux pays cherchent à drafter . Mais nous sommes en revanche incapables où en tout cas difficilement capable de faire GRANDIR nos boîtes du fait des carcans administratifs, du manque de culture du risque et de l'interventionnisme constant de nos politiques qui ne font clairement pas cela dans une optique de défense de leur pays mais uniquement à visée électoraliste.

Et tout cela me désole surtout pour nos enfants qui se retrouvent dans un contexte totalement figé et sans emploi.

Mais ce n'est que ma vision des choses.

avatar fondoeil | 

M. Montebourg a entièrement raison ! Il est scandaleux qu'en tapant « meilleure tablette numérique » ou « smartphone qui résiste à l'eau », ce ne soit pas les produits Archos, ce grand constructeur français, qui sortent en premier dans les résultats Google ! C'est bien la preuve que Google manipule les résultats pour favoriser les produits étrangers !
Même chose quand on tape « meilleur ministre » ou « futur premier ministre » ! Ce n'est pas le nom d'Arnaud Montebourg qui est mis en avant ! Impensable, sauf à se dire que les résultats sont manipulés par cette multinationale qui ne veut pas transférer son siège de la Californie vers ce magnifique pays où les gouvernements ne cessent de faire baisser les impôts et d'inverser la courbe du chômage !

avatar Le docteur | 

J'ai essayé.
Alors pour "meilleur premier ministre", c'est une procureure en fait, qui sort : Madeleine Meilleur (c'est malin!).
Pour "futur premier ministre", c'est un indien qui sort : Narendra Modi.

avatar iKalimero | 

+1

avatar marsnet | 

Il est toujours plus facile de critiquer le premier de la classe que de se retrousser les manches pour travailler aussi bien que lui. La domination de Google n'est que le fruit de notre manque de travail et de notre arrogance à valoriser ce même manque de travail comme une vertu .

Pas de quoi faire cocorico en effet.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR