Montebourg s'attaque au monopole de Google sur la recherche

Stéphane Moussie |

Le ministre de l'Économie a annoncé qu'il allait prendre des mesures pour réguler la place de Google sur le secteur de la recherche. Dans une interview accordée au collectif David contre Goliath qui défend les petites sociétés, Arnaud Montebourg s'est montré comme à son habitude offensif.

Photo Adam Tinworth CC BY-ND

Interrogé sur l'hégémonie de Google sur les moteurs de recherche (sa part de marché est supérieure à 90 % en France), le ministre a déclaré qu'il « [n'entendait] pas admettre que l’Europe et la France deviennent les colonies numériques des États-Unis ». On se souvient d'ailleurs de son intervention qui avait fait capoter la vente de Dailymotion à Yahoo il y a un an.

À propos du « monopole de fait de Google sur les moteurs de recherche », Arnaud Montebourg estime qu'il « soulève des enjeux de souveraineté et de concurrence importants. » Et d'annoncer qu'il faut « mettre en place une régulation ad hoc de son monopole » afin d'empêcher tout abus de pouvoir. Les mesures en question seront présentées dans les semaines qui viennent.


avatar heret | 

Ah ben, si Nono pouvait dire aux admins du proxy de ma boîte de ne pas bloquer ixquick, hein...

avatar Alexl27120 | 

C'est un cinglé !! Si google est à 90% c'est qu'il y une raison, quand je vais sur bing - orange - yahoo etc... les résultats des recherches sont désastreuse !! alors que sur google ils sont très performants et je trouve ce que je veux.

Ce ministre est une calamité, il veut être omniprésent mais il est plus néfaste que positive...
Comme tout le gouvernement en réalité

avatar Claude Pelletier | 

On ne devrait pas pouvoir dire, ici, de commentaires outranciers. Dire de quelqu'un quel qu'il soit qu'il est cinglé, est une attaque ad hominem, avec le risque de poursuites judiciaires.

Pour le reste de votre message, argumenter seulement sur vos impressions est un peu léger …… Il existe une tendance inquiétante avec les très grandes sociétés, celle de vouloir tordre le bras des pays dans lesquels ils règnent. De faire la loi, or la loi appartient à nos députés et à notre gouvernement. Il est bon que la force publique conserve un peu de force et en tant que citoyen, je préfère que ce soit l'État de mon pays qui fasse les règles.

Et puisque vous avancez un point de vue subjectif, j'en fais autant en déclarant (ça vaut ce que ça vaut) que je ne suis pas très satisfait de mes recherches avec Gogol ; et j'en fais une demi-dizaine par jour.

avatar Akerloof (non vérifié) | 

@Claude Pelletier

Sa remarque n'a rien d'excessif car un cinglé désigne une personne folle càd peu sensé, bizarre, imprévisible...
Bon il/elle aurait pu dire que Montebourg agit de "façon" cinglé pour ménager les subtilités de certains.

Quand au sujet Il apporte des faits. Avant Google il y avait d'autres moteurs de recherches, tout comme avant l'iPhone il y avait des téléphones. Il y aura un après Google quand un moteur plus puissant et plus innovant sortira, en attendant on va pas obliger les gens à prendre tel téléphone ou à utiliser tel outil. Et celui qui pense ça est en quelque sorte cinglé. Peut-être que Montebourg voudrait que Google soit Français, mais pour ça il doit créer les conditions pour que les jeunes talents puissent créer des entreprises et être accompagné dans leur aventure, et pas marqués au fer rouge quand ils échouent.

Quand au grandes sociétés qui "tordre le bras des pays dans lesquels ils règnent" (sic), je veut bien des explications de textes et les sources de ce que vous affirmez.

avatar prommix | 

N'importe quoi, tête de nœud. Vous allez me poursuivre parce que je vous ai désigné comme une tête de nœud?

avatar Claude Pelletier | 

On est courageux, hein ? quand on se cache derrière un pseudo !

Tête de vous-même !

avatar C1rc3@0rc | 

Ce n'est pas outrancier et de plus il n'insulte pas la personne nommément, donc nul risque.

De plus les propos de Montebourg relèvent comme d'habitude de la fanfaronnerie la plus inutile, car d'une part Google n'est pas en position de monopole (plusieurs plaintes préalables ont été classées sans suite car irrecevables), les pratiques de Google ne sont pas non plus monopolistiques (pas d'inquiétude pour Google face aux lois antitrust américaines) et de plus le service de Google n'est pas commercial directement, c'est un service libre.

De plus la marge de manoeuvre d'un état est faible pour justement ne pas compromettre la "neutralité" du Net. Si la France mettait en place une loi pour réduire la couverture de Google, il faudrait que ce soit dans le cadre de neutralité et n'entraine pas de biais de concurrence, et ça ressemble a la quadrature du cercle.

De plus en terme de neutralité, la France doit déjà balayer devant sa porte, car nombre de pratiques nationales (visant la plupart du temps a maintenir les privilèges et rentes de l'industrie du divertissement) sont en délicatesse avec les règles européennes et internationales…

En fait ce personnage serait plus efficace au ministère des énergies renouvelables vu la quantité d'air qu'il brasse…

Finalement, si l'utilisation du moteur de recherche de Google est l'objet de plus de 90% de la masse d'internautes, c'est la conséquence de son efficacité par rapport a d'autres moteurs de recherches, et notamment Bing (qui lui est finance a perte pas Microsoft, ce qui reprensente bien une caractéristique prise en compte dans les procédure antitrust, et avant dans ce cadre de concurrence déloyale, pratique multicondamnee de Microsoft).
De plus Google permet simplement des recherches qui sont soient impossibles soit extrêmement lourdes sur des domaines spécifiques:

recherches bibliothécaires dans Google Books: http://books.google.fr
recherches universitaires dans Google Scholar: http://scholar.google.fr
recherche photo sur Google images: https://images.google.com
recherche de video sur Google video: http://www.google.fr/videohp
Recherche personnalisées sur http://www.google.fr/advanced_search
recherches géographiques sur Google map

avatar Bobu77 | 

@Alexl27120 :
Totalement d'accord...

avatar BenUp | 

@Alexi27120

Nous tairons ton commentaire. Simplement notre Ministre à le mérite de ne pas laisser des actionnaires jouer avec des emplois, de l'humain. Je ne l'apprécie pas comme personne, mais je salue son action. Car il aura toujours le mauvais rôle, pourtant il défend notre patrimoine industriel.

avatar Wolf | 

Comme d'hab Montebourg aboie très fort pour rien. Si Google est number one c'est a cause du résultat de ses recherches. C'est vrai que ça peut être sur pour la concurrence de de rapprocher ou de bouffer des PDM à Google, mais c'est la seule solution viable pour ça. Problème c'est pas demain la veille qu'on aura un concurrent à Google ...

avatar mbpmbpmbp | 

je comprends pas trop son intervention sur ce coup, google est numero 1 car son produit est le meilleur du marché… ce n'est pas une question de lobby ou autre, Google s'est imposé par la qualité de son moteur de recherche principalement.
Il a ensuite trucidé tout le monde en proposant tous ses outils (plutôt très bien fait) gratuitement. Les utilisateurs ont accepté le deal de leurs infos contre du profilage pour la pub.

je vois pas ce qu'il vient faire là...

avatar Claude Pelletier | 

C'est vrai que sur ce coup-là, on peut se poser des questions, et j'hésite un peu. Dans une société de marché, il n'est pas bon qu'un acteur ait autant de poids. C'est devenu un aspirateur à ressources, et à cash. Il nous offre apparemment des recherches marquées du sceau de la gratuité mais il assure ses recettes grâce à la publicité. De fait, il a imposé un modèle, un business plan dont j'aimerais bien qu'on puisse sortir. Qu'on ait au moins un choix.

Aujourd'hui, on entend beaucoup parler de lui pour une autre raison, un décret qui donne à l'État le pouvoir de contrôler une liste précise de secteurs stratégiques. Et à l'audition de cette liste, je me demandais pourquoi diable, ces secteurs n'étaient pas protégés, contrôlés. Pourquoi n'était-ce pas déjà fait ? D'autant que ce n'est pas la première fois qu'une boîte comme celle d'Alsthom risque d'être rachetée par une boîte comme G.E.

J'entends que cela ferait fuir des investisseurs. Peut-être, peut-être pas. Mais avec ce décret, on ne fait que se mettre au diapason d'un pays comme les USA àù le Président américain peut très bien bloquer ce genre de transaction ! Au fond, un " Bravo, l'artiste ! "je dis …

avatar rikki finefleur | 

Il faudrait savoir pourquoi maintenant autant de jeunes diplomés souhaitent quitter la France au lieu de faire du moulin à vent pendant ces 30 dernières années.
Mais bon on a les hommes politiques que l'on a , des carriéristes issus tous de la même école et que l'on voit depuis 30 ans. Et d'ailleurs pratiquement aucun n'a travaillé en entreprise.
Maintenant pour monter une boite en france, faut vraiment être très très courageux ou fou.

avatar Malcolmm | 

J'aurai simplement dit " n'a travaillé " tout court, en fait on a droit à des "apparatchik".Evidemment il vaut mieux maîtriser la découpe de la poularde rôtie farcie et le cirage en grande pompe que de créer un concurrent de Google voire d'Apple en France, si l'on veut entreprendre avec de tels lascars ( de telles fourchettes) au gouvernement ou l'assemblée. Mais restons fiers, de toute façon nous avons "Plus Belle la Vie" pour contrer "Game of Thrones" ... allez patron un pastaga histoire de croire que l'industrie de cinéma en France est mise à mal à cause de Pirate Bay.

avatar C1rc3@0rc | 

Tellement vrai, merci.
Sous Mitterand et sous Chirac, il y a eu plusieurs projets de constitution de multiples centres mêlant recherche universitaire, secteur industriel et institut d'ingénieur, le tout saupoudré de pépinière d'entreprises de de toutes les facilites qui vont avec, système typique du modèle de la fameuse "silicon valley".
L'idee était que justement en Californie il y a fait une platee de chercheurs et d'ingénieurs français qui avaient émigrés se plaignant de l'immobilisme institutionnel qui bloquait la recherche et le développement en France.
Des solutions avaient été trouvé, les financements aussi, des lieux avaient aussi été attribués. Mais à chaque fois soit un baron politique, soit un directeur d'une grande école (notamment celle qui sort une promotion d'ANE chaque année qui alimentera les rangs politique) a fait capoter le projet, pour une histoire de territorialité, de pouvoir vaguement feodalisant et autre imbécillité du genre.

avatar C1rc3@0rc | 

@Claude Pelletier
Dans une économie de marché, s'il en existe vraiment une réelle appliquées dans le monde, cela signifie que la régulation ce fait par le pouvoir de consommation de l'acheteur. Si un géant résulte, c'est le choix du consommateur. Cela s'oppose a l'économie dirigée ou c'est une idéologie, ou un pouvoir (politique ou financier) qui régule le marche indépendamment de la consommation…

Le principe exploite par Google pour se financer est antédiluvien et a été formalise et surexploite aux USA des les années 50. Ce principe d'ailleurs est a la base de la plupart des industries et surtout de la distribution.
Le modele de la société qui fait la majorité de ses bénéfices avec la ventes de sa production est de plus en plus marginal: c'est le cas d'Apple.

De plus un état interventionniste est un état faible et dont la structure légale est incohérente.
Le rôle d'un état est d'assurer la sécurité des citoyens( alimentaire, sanitaire, physique), d'assurer la libre circulation et communication sur le territoire de manière égalitaire, d'assurer l'éducation et les principes d'égalités et d'équité. Pour ce faire l'état dispose d'institutions, de la fonction publique et a comme moyen de finance l'impôt et les taxes (et de temps a autre la souscription d'emprunt public). Le rôle de l'état est donc de faire appliquer le droit sous la conduite de la Justice et dispose pour cela de pans entiers de la fonction publique (fonction administrative).
Si l'Etat doit intervenir dans le secteur prive, c'est que soit il n'a pas assuré ses devoirs, soit qu'il n'a pas assumé ses responsabilités.
C'est le cas clairement d'Alsthom, qui en tant qu'entreprise stratégique a plusieurs niveau devait être une entreprise publique. Maintenant l'Etat tente d;intervenir pour éviter la catastrophe en se mettant en contravention avec les lois sur le commerce international.

Finalement aux USA il faut savoir que le président a considérablement moins de pouvoir que ne l'a le président en France. Pour que le président intervienne, il lui faut l'accord des chambre. Il ne peut comme en France passer outre, comme le peut aussi le gouvernement avec l'anomalie qu'est le 49.3, les circulaires ou encore les decrets...

avatar Claude Pelletier | 

La frontière entre le "secteur privé" et le secteur publique n'est pas une évidence ; cela reste une question idéologique. Et de fait l'idéologie irrigue tout autant l'un que l'autre.

Une critique fondée de l'idéologie qui imprègne la Commission Européenne (ou plutôt son équipe actuelle) est de dire qu'elle est " l'idiot du village global " car très, trop, respectueuse de credo libéraux.

De facto, beaucoup de grands pays ont tendance à préserver leurs bijoux de famille, et d'énumérer après les USA, le Japon, le Canada, etc…

avatar Lucas | 

quelles que soient les qualités, ou les avantages de Google,
on nous force la main : en dehors de Google, Bing et Yahoo il est très difficile de configurer des navigateurs alternatifs,
il faut parfois installer des extensions, les mettre en page d'accueil et se retrouver sur google si on tape dans la barre...

je pense que tout ce que veut Montebourg, et il a raison, c'est que l'utilisateur ait le choix entre de nombreux navigateurs différents, qu'il puisse en ajouter un autre facilement,
et pourquoi pas que google ne soit pas installé par défaut partout !

avatar Xav852 | 

"le ministre a déclaré qu'il « [n'entendait] pas admettre que l’Europe et la France deviennent les colonies numériques des États-Unis »"

Je ne l'aime pas, mais je dois quand même avouer qu'il a raison.

Cependant, google n'a pas forcé les utilisateurs à l'utiliser, ni même à utiliser son navigateur (Hein microsoft avec IE et bing!)
Comme le dit Alexl27120, c'est un très bon moteur de recherche qui surpasse ses concurrents ...

Je ne vois pas trop ce qu'il peut faire par rapport à cette domination du marché.

avatar trollol0l | 

"Cependant, google n'a pas forcé les utilisateurs à l'utiliser, ni même à utiliser son navigateur"

Le fait de retrouver chrome packager avec plein de softs et qu'il s'installe en même temps car précocher me faire dire le contraire... Me fait douter encore plus quand il décide de se foutre en tant que nav' par défaut sans demander à l'user si c'est ce qu'il veut vraiment...

avatar Xav852 | 

@trollol0I

De quel système d'exploitation parles tu?
J'ai chrome sur le mac et il ne s'est jamais imposé comme navigateur par défaut!

avatar C1rc3@0rc | 

@Xav852
"le ministre a déclaré qu'il « [n'entendait] pas admettre que l’Europe et la France deviennent les colonies numériques des États-Unis »"

Eh bien c'est très simple a mettre en oeuvre, s'il est honnête, il fait en sorte que la France sorte de l'OTAN (comme ça plus de raison d'appliquer les directives de la NSA) a l'instar de ce qu'avait fait De Gaulle pour justement préserver la sécurité de la Nation et de l'OMC.
Ensuite, qu'il mette en place la licence globale, parce que niveau indépendance numérique et préservation de la culture nationale c'est mieux que d'être inféodé à l'industrie du divertissement anglo-saxonne, qui détient tous les media et donc contrôle l'information et l'éducation…
Et qu'il mette en place un consortium public assurant les télécommunications sur le territoire nationale, consortium réellement et totalement public, donc qui n'ait comme mission que d'assurer le service public sur tout le territoire de manière équitable et égalitaire...

avatar iRobot 5S | 

@C1rc3@0rc :
Le pire c'est que de Gaulle nous a sorti de l'OTAN (qui n'as plus aucune utilité ceci dit, la guerre froide est finie) et c'est un autre homme de droite Sarkozy qui nous a remis dedans !

avatar Xav852 | 

Je ne connais pas du tout la question mais pourquoi parler de l'OTAN, organisation militaire, pour une question numérique?!

avatar RBC | 

Il devrait aller à Cupertino pour demander à Tim Cook où en est le projet "Secret" iFound ?

avatar eterrier | 

Cet homme est une plaie pour l'économie française.

avatar Claude Pelletier | 

Vous pourriez développer SVP ?

avatar eterrier | 

Chaque intervention de sa part amène soit à l'échec du dossier, soit à un renforcement des problèmes

avatar Le docteur | 

Pour être une "plaie", il faudrait qu'il fasse autre chose que de taper ses petits poings sur la table de temps à autre.
C'est pas Attila, mais Etula : où il passe, l'herbe....ben elle reste comme elle est, l'herbe...

avatar Moonwalker | 

Un pitoyable clown.

avatar lmouillart | 

En France Google Search à 94% de PDM (clairement il y a un soucis). Il est nécessaire qu'il y ai une sanction : par exemple interdiction de proposer des produits en France avec Google Search en moteur par défaut pendant X mois, le temps que la PDM baisse significativement.

Par contre cela ne se fera clairement pas au profit d'un moteur "Européen", faute de visibilité correcte et d'offre pertinente.

avatar oomu | 

NON

le succès, le monopole, ne se PUNIT PAS !

et le marché ne doit PAS être artificialisé pour raison arbitraire (politique).

C'est uniquement si google ABUSE (par exemple : faire disparaitre microsoft dans des recherches de services de stockage en ligne) pour LUI manipuler le marché et nous forcer à utiliser des produits en bundle avec son moteur de recherche, LA OUI !

et y a DEJA DES LOIS pour cela !

et de toute façon la France respecte les lois européennes, les accords internationaux et est membre de l'OMC. y a des limites à la folie qui fait plaisir au journal télé.

et dire "on va surveiller google", cela va sans dire, tous les Etats surveillent les entreprises, y a même des institutions pour cela, pfiulalala

-
Bon, et le projet de grande bibliothèque nuNUmérique de Chirac ? hmm ?

et Galliléo ,ça avance ? ça y est, il est utilisé par les iphones ? ha non ? seulement le russe Glonas et l'américain GPS ? ho ben zout alors...

-
C'est à l'initiative privée EUROPEENNE d'avoir ENVIE de VIVRE. Les Etats doivent juste créer les conditions (infrastructures, lois pour éviter les abus et vols, etc) et ensuite se tirer, loin.

-
Si je suis totalement d'accord pour décourager des prises de contrôle de dailymotion par les usa (qu'importe le yahooglesneycrosoft du jour) afin de, je ne sais pas, encourager le Privé à enfin créer une grosse structure de distribution en ligne de contenu, capable de négocier en partenaire avec l'industrie culturelle européenne (c'est à dire surtout NOUS).

je note par contre, que l'UE, la Finlande en tête, on eu rien à foutre de la migration de l'activité mobile de Nokia vers les USA. ou de protéger (sanctuariser) ST Microelectronics .

-
je vais vous dire, Montebourg, comme tout politicien avisé, dans les médias, parle de trucs à la mode, qui parle aux électeurs et pond des lois qui montre son existence dans notre cu..heu je veux dire notre QUOTIDIEN (google donc)

mais si tôt ce tralala fait, ce ne sont vraiment pas les enjeux qui comptent.

-
Reprenons l'Histoire de France, la seule qui compte:

Alors que MS avait une influence démesurée sur le marché et une présence outrageante dans les machines des années 90 (et encore en réalité dans les PC de travail et maison de MAINTENANT, même si le PC devient ringard), la France, l'UE et les USA accouchèrent de mesurette

Bill Gates fut reçu maintes fois tel un chef d'Etat.

Seul le marché (c'est à dire de nouveaux produits par des Apple et Samsung, des initiatives militantes comme le logiciel libre tel linux, des investissements massifs tels ceux d'IBM) ont changé la donne et ouvert les portes pour une Autre Informatique.

PAS le politique.

-
donc, même si le principe d'artificialiser et faire "perdre des pdm à google par la loi" me dérange au plus haut point (totalitarisme étatique), je m'attends à ce que cela reste juste du baratin.

Cela dit, je me méfie de la sincérité de Montebourg et du parti socialiste, le pire est qu'ils sont capables d'ETRE sincère. L'envie d'étatisme en France est très puissant, de droite comme de gauche, c'est une manie typique de France.

Mais comme sous Sarkozy, je m'attends à ce que ça soit calmé très vite par la Réalité des Accords sur le Commerce international.

-
on en est où de la fiscalité agressive sur la "publicité en ligne" qui devait punir le méchant google qui veut pas faire vivre la presse papier ?

on en est où de la guerre contre le méchant Amazon qui bouffe des ouvriers ? (ha pardon, ça je sais : amazon a créé des centre de distribution massif en France et le code du travail a été massac...flexibilisé.. tout va bien, huhuhuh)

-
Conclusion: Soutenir une industrie européenne ne signifie pas brider arbitrairement les entreprises US. Google n'a pas volé son succès, y avait RIEN en face.

Les usa aussi sont capables de punir arbitrairement une industrie française au pif... hmm laquelle aujourd'hui ? lalala...

avatar oomu | 

(pour la pub en ligne, je m'auto-réponds: google participe à fond de financement de la culture, et tout beau comme dans le meilleur de mondes et on est passé à une autre lubie de télévision)

avatar patrick86 | 

"Les usa aussi sont capables de punir arbitrairement une industrie française au pif... hmm laquelle aujourd'hui ?"

Une qui marche pas trop mal, comme l'armement ou l'aéronautique par exemple… Ou pourquoi pas le nucléaire ? :)

avatar Akerloof (non vérifié) | 

Merci pour ce message censé...

Pour rajouter je donnerais un exemple dans l'automobile: Jaguar, Rolls Royce, Bentley, Lotus, MG on tous été vendu à des étrangers, certains étaient au bord de la faillite pendant la crise économique. Ces marques affichent maintenant les plus fortes croissances du secteur et recrutent en masse... Des résultats très bon, loin devant des marques française qui vivent sous perfusions des aides publics et surtout sous domination d'un actionnariat qui manque de vision.

Bref peu importe qui possède l'entreprise que ça soit la famille Bouygues ou Rostchild ou un fond d'investissement au fond de l'Inde, du moment que l'investissement et l'emploi suit.

avatar Karybout | 

Montebourg, notre Poutine à nous !

Ce type avec son idéologie délirante est en train de tuer l'investissement étranger en France.

Il est pas prêt de voir la courbe du chômage s'inverser pepere car le pire c'est qu'à se mêler et/ou interdire des reventes de sociétés française c'est l'investissement français qu'il va aussi tuer !

Barrez vous, français, montez des boites à Londres, La Haie, Bruxelles, au Luxembourg mais surtout pas en France ou Montebourg risque de vous casser les couilles si vous voulez croitre à l'international ou revendre.

avatar Claude Pelletier | 

Point de vue délirant.
Vous auriez du mal à étayer cette bouffée de chaleur.

avatar oomu | 

"Montebourg, notre Poutine à nous !"

Montebourg est très sympa. Il n'a de haine envers aucun groupe de gens contrairement à Poutine
Il n'utilise pas des hommes de pailles pour garder le pouvoir contrairement à Poutine
et ne provoque pas la ruine/prison/menaces de mort de gens pour mettre un homme de paille à la tête de société internet contrairement à Poutine

-
"Il est pas prêt de voir la courbe du chômage s'inverser pepere car le pire c'est qu'à se mêler et/ou interdire des reventes de sociétés française c'est l'investissement français qu'il va aussi tuer !"

non. Il ne faut pas permettre ce qui s'est avec Nokia ou Mittal ou Alcatel ou etc. NAON.

Les USA interdisent la perte de contrôle US de Verizon, HP, GE et consorts, alors l'UE (france dedans) NAON AUSSI !

C'est de l'intérêt de chaque bloc de maintenir une industrie LOCALE

L'investissement oui, la prise de contrôle NAON.

ce n'est pas une question de chômage mais de construction des pays.

-
"Barrez vous, français, montez des boites à Londres"

le Royaume Unis c'est naze: gangréné par des rails vieillissants, des hôpitaux médiocres et chers, une place démesurée de l'industrie de la finance concentrée sur Londres (la City), le Royaume va s'y mal, que l'Irlande en a marre et que l'Ecosse se verrait bien s'en tirer.
Suffit de lire la presse populiste anglaise pour lire que c'est fini ce pays, faut se tirer ailleurs (par exemple La Haye, Bruxelles, au Luxembourg)

Bruxelles ! parlons en !
La Belgique c'est TARTE ! Gangréné par la crise, les tensions linguistiques et la différence économique entre les provinces membres, ce pays est devenu ingouvernable et les investisseurs le fuient. Il suffit de lire la presse populiste en Flandre ou ailleurs, pour lire qu'il faut se barrer, par exemple à La Haye.

C'est fini, c'est partout fini, tout est détruit, lisez Forbes: faut tout vendre, faut se barrer dans les iles ou sur la lune.

écoutez donc les chantres du "z'êtes tous des nazes, barrez vous ailleurs, genre là bas, c'est surement pas + pire que si c'était ici"

d'ailleurs, faites le, et laissez moi vos terres !

avatar iRobot 5S | 

@oomu :
L'Irlande en a marre ? Mdr ça date pas d'hier ça ! D'ailleurs ça fait belle lurette qu'ils n'appartiennent plus au Royaume Uni.

avatar Akerloof (non vérifié) | 

@oomu

lol j'espere que c'était humoristique car absolument tout est faux, j y passe plusieurs mois par an à Bruxelles et au nord de Londres donc je sais de quoi je parle.

Hôpitaux chers?? Tu ne paye rien chez le médecin anglais, tu t'enregistre et tu prend rendez-vous sans payer un penny. d'ailleurs ils vont annuler ce système pour les étrangers non européens car cette gratuité coutait plusieurs milliards de pounds par trimestre au système de santé. Encore mieux le prix des médicaments ne peut excéder 8pounds.

Rails vieillissant ?? Toujours à l'heure, personnel aimable, lieux propres.. A mille lieux du reste de certains pays européens. Industrie concentré à la City?? Faux . Et ça fait plus de 10 ans que la city n'est plus l'unique localisation de la finance, des quartiers pauvre comme Canary Wharf sont devenue des pôles financiers. De plus tout le Royaume est en croissance folle, la majorité des écossais ne veulent pas partir, mais plus d'autonomie.. , et des grands groupes ont déjà annoncé qu'il quitterait l'écosse en cas d'indépendance (pétition dans The independent" d'hommes d'affaires).

Bref beaucoup de confusion et de méconnaissance dans ce post, il est urgent d'aller soit même se faire une opinion.

avatar expertpack | 

@Karybout

Le contrôle de la revente de société existe dans plein de pays, usa en tête.
Montebourg n'invente rien et la france est en retard sur ces sujets.
Essayez donc d'exporter en corée votre camembert normand vous verrez.
Le contrôle des marchés permet de les protéger .
La fuite hors Europe ou france est un bon exemple de mauvaise maitrise.

avatar macbookeur75 | 

Il a pas un pays à redresser et de la croissance à aller chercher plutôt que de faire chier tout le monde ?

avatar oomu | 

c'est pas assez rigolo pour la télé.

avatar diegue | 

M; Montebourg, l 'économie dirigée ça n'existe plus, car ça n'a pas marché, pas davantage que le Plan Calcul à la française !
C'est désopilant de voir le pouvoir de nuisances que peuvent avoir des politiques qui refusent d' admettre que ce n'est pas l' état, fut il américain !, qui a construit Google, Apple, MS, etc, etc .. L'état dans ces pays à juste compris qu'il fallait qu'il veille à avoir un droit fiscal et du travail, des règles, des comportements qui permettent aux entreprises de passer d'un "hangar" à un groupe mondial !
Faites ça, le chômage diminuera et les jeunes ne seront pas obligés de s' expatrier.
Avec mes excuses de ces propos politiques sur un site qui par essence ne l'est pas.

avatar Claude Pelletier | 

Mais cette mesure est très éloignée de ce qui existait quand l'État français gouvernait en "économie dirigée".
Pas de ministère du Plan !ici !

avatar oomu | 

"L'état dans ces pays à juste compris qu'il fallait qu'il veille à avoir un droit fiscal et du travail, des règles, des comportements qui permettent aux entreprises de passer d'un "hangar" à un groupe mondial !"

l'état américain est pro-actif pour transformer des garages en groupe mondial. Il pousse l'investissement, va voir directement les personnes qu'il faut.

Il n'a peur ni d'être néo-libéral ni d'être communiste: il nationalise GE (parce qu'IL FAUT un grand constructeur, point barre) , le renfloue, le revend au privé et basta!

queuqueu c'est pas libéral ?! rien à fiche!

Bref, oui les USA ont une politique de construction d'industries fortes et ensuite évitent le + possible d'intervenir mais il est prêt à faire le contraire des idéologies du jour quand nécessaire. Ce pragmatisme est ce qu'il nous faut en Europe.

-
Pour la France, on s'en fout de la recherche en ligne. C'est Youtube, c'est iTunes Store, qui sont des obstacles à une des grosses industries française : la Culture. Il faut se focaliser à ce que l'UE encourage les investisseurs et entreprise à créer un équivalent innovant et riche.

Canal + favorisant Youtube c'est de la pensée à court terme (tout en laissant sous-entendre qu'elle va investir dailymotion.. où est la cohérence ?), là où une entreprise américaine ne va évidemment que collaborer avec l'américain google youtube.

Ca dépasse largement un gouvernement français. Le précédent a totalement échoué, aucune raison qu'un autre y arrive. C'est une prise de conscience Européenne ou mort.

avatar Claude Pelletier | 

Chapeau, Oomu, vous possédez mieux votre sujet que la plupart. Ce que vous dites sur les USA qui peuvent ne pas être du tout "libéral" quand cela les arrange est bien vu. Plusieurs fois, les Présidents US ont mis le veto pou préserver des joyaux de famille (vous ou Boro ? en avez fait une liste).

Curieusement, les commissaires européens actuels sont plus rigoristes en matière de libéralisme. Je les trouve libéral—naïf. Ils " jouent selon les règles " ; jouer selon les règles est normal quand on joue avec des gentleman qui les respectent, les règles. Mais ce n'est pas le cas. Les grands joueurs font respecter leur "pré carré". Et puis de toute façon, on ne participe pas à un match de foot. Ce "sport-là" est plus complexe. ;—)

Les joueurs doivent improviser parfois. Il s'agit toujours de produire et de commercer mais les rapports de force sont terribles. Lors des rencontres, quand on est un petit joueur, ce n'est pas facile de se faire entendre par les poids lourds de la planète. C'est une des raisons pour lesquelles, dans ce jeu, le bateau européen est un avantage. L'Europe représentant 500 millions d'habitants c'est quand même plus fort face aux USA que la France et ses 60 millions.

Il vaudrait mieux que l'équipe actuelle de commissaires européens autour de M. Baroso soit remplacée par des commissaires moins "libéral—naïf".

avatar 6nema | 

qu'il se rassure, Apple prépare le sien ! ;-)

avatar Karybout | 

Ca ne m'étonnerait pas que Obama s'en mêle et qu'on se prenne une bonne vague de taxes sur les produits français exportés aux USA.

Il y a clairement discrimination de la part de l'état français, Montebourg et une certains forme de "racisme" économique.

avatar oomu | 

les usa ont toujours puni. fromage ou vin ou films etc.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR