OLPC : bilan en demi-teinte

Arnaud de la Grandière |
Quatre ans après le lancement de l'initiative One Laptop Per Child (OLPC, un portable par enfant), qui avait pour vocation de proposer un ordinateur portable pour moins de $100 aux enfants du tiers monde, son instigateur, Nicholas Negroponte, en fait un bilan en demi-teinte.

L'objectif des 100 dollars n'a malheureusement pas été atteint, le portable étant vendu pour $175, mais Nicholas Negroponte précise que le seuil fatidique aurait été atteint si la valeur monétaire et le coût des matières premières (telles que le zinc ou le plastique) étaient les mêmes qu'il y a cinq ans… Une bien maigre consolation, mais le second modèle, XO-2, devrait être proposé pour $75 l'année prochaine, il intégrera deux écrans tactiles (dont un en lieu et place du clavier).

Malgré son tarif agressif, le petit portable n'en était pas moins ambitieux : capable de fonctionner en intérieur comme en pleine lumière du soleil grâce à son écran à la fois transmissif (couleur) et réflectif (noir et blanc), il intègre une webcam, une carte Wifi limitée à 2 Mbits/s pour économiser les batteries, et il était le premier à utiliser 1 Go de mémoire flash en lieu et place du conventionnel disque dur, une architecture qui a non seulement inspiré, mais même rendu possible l'avènement des NetBooks, avec le succès que l'on sait. Le portable a été conçu pour résister aux plus mauvais traitements, tout en supportant les éprouvantes conditions climatiques et environnementales des pays chauds.

Côté logiciel, il est livré avec Linux, et utilise Sugar comme environnement de bureau. Negroponte formule quelques regrets vis-à-vis de ce choix : «La plus grosse erreur était de ne pas avoir fait Sugar OS en tant qu'application sur un environnement Linux classique. Au lieu de cela nous avons utilisé Sugar pour gérer la batterie et les réseaux sans fil... c'est devenu une sorte d'omelette. Le BIOS est en communication directe avec Sugar, donc le tout est devenu vraiment mal fichu». À noter que Steve Jobs avait proposé Mac OS X pour le projet, mais le système d'Apple n'a pas été retenu car OLPC préférait un système open source (vous pouvez essayer le système de l'OLPC en téléchargeant cette image disque pour VMWare Fusion). En fait de Bios, OLPC tourne plus exactement sur Open Firmware, tout comme les Macintosh à base de PowerPC. Le portable inclut également BitFrost, un système de sécurité innovant qui isole chaque application dans son propre "bac à sable", limitant ainsi l'exposition aux malwares. Apple a d'ailleurs débauché son créateur (voir notre article Apple embauche un crack en sécurité)



Prototype du prochain modèle à double écran tactile



OLPC traverse les embûches

Le premier modèle, XO-1, se trouve entre les mains de 900.000 enfants de par le monde, dans 31 pays, 230.000 de plus sont en cours de livraison. Un chiffre respectable, quoiqu'en deçà des espérances de ses instigateurs. Il faut dire que le projet aura connu bien des difficultés. A une époque où un portable à $1000 tenait déjà de l'exploit, l'ancêtre du NetBook faisait figure de serpent de mer, et peu nombreux ont été ceux qui y ont cru. Michael Dell n'a eu qu'un mot : "Impossible". Bill Gates a lâché "Bon sang, prenez un véritable ordinateur!". Quant à Craig Barret, alors président d'Intel, il n'y a vu qu'un "gadget".

C'était sans compter sur la force de persuasion de Nicholas Negroponte : fondateur du mythique Wired Magazine et du non moins mythique MediaLab du Massachusetts Institute of Technology, l'homme est réputé pour ses qualités de visionnaire (on peut en apprécier les talents dans cette conférence TED de …1984!), et compte parmi les figures importantes du monde de l'informatique depuis une trentaine d'années.

Il réussit donc le pari d'un portable à prix plancher, et tous ceux qui autrefois avaient méprisé l'initiative se retrouvent aujourd'hui à lui emboîter le pas avec les NetBooks. Cependant, le XO-1 n'en a pas moins rencontré d'autres difficultés. L'Asie, première cible de l'OLPC, n'a pas été aussi enthousiaste que prévu, faute à l'instabilité politique et la difficulté d'avoir des commerciaux sur place. Mais la plus grosse déception vient de l'Inde et de la Chine, qui préfèrent produire leur propre ordinateur pour l'éducation des enfants.

Le programme "Get one give one" a perdu de l'ampleur d'une année sur l'autre, le nombre d'ordinateurs financés par ce biais fondant de 90%, et OLPC a perdu 10 de ses mécènes d'un coup. Pire encore, Intel a quitté le navire pour promouvoir son propre projet concurrent, allant jusqu'à convaincre les autorités libyennes de n'acquérir que 10% du million et demi de XO-1 initialement envisagés. Negroponte n'en décolère pas : «C'est comme si Mac Donald's entrait en compétition avec la banque alimentaire mondiale», rage-t-il.

L'initiative a également souffert de quelques reproches, notamment sur son impact écologique. Cependant, OLPC garantit qu'elle utilise les matériaux les plus écologiques possible, et la consommation de son portable est bien en deçà de ce qui se fait dans le reste de l'industrie informatique. Une autre critique concerne les besoins du tiers monde, plus d'ordre alimentaire que culturel, ce sur quoi l'OLPC s'inscrit en faux : s'il y a effectivement nombre de personnes en situation de malnutrition dans le tiers monde, il n'y en a pas moins qui mangent à leur faim sans pour autant avoir de perspective d'émancipation faute d'avoir accès au savoir.



le prototype intégrait une manivelle pour recharger la batterie à l'huile de coude!


Cependant OLPC peut s'enorgueillir d'avoir changé le destin de bien des enfants, et même au-delà : 50% des élèves péruviens équipés apprennent la lecture et l'écriture à leurs propres parents à l'aide de leur ordinateur. «C'est parfois la source de lumière la plus vive du foyer», précise Nicholas Negroponte. Le portable étant livré avec 100 e-books, il suffit d'une centaine d'appareils pour qu'un village se trouve subitement équipé d'une respectable bibliothèque. Rien que pour tout ça, clairement, l'initiative OLPC est une franche réussite, en espérant que ses efforts connaissent un meilleur succès pour aller encore au-delà.
Tags
avatar Stalmicmac | 
Se faire "griller" par ses propres anciens partenaires (Intel), qui se rendent compte qu'il y aurait encore moyen de se faire de l'argent, plutôt que de l'associatif (ou humanitaire)... cela doit être assez "démoralisant" pour Negroponte. non?
avatar The3DCie | 
Une bien belle initiative, malheureusement peut-être trop idéaliste dans un monde où même "l'humanitaire" (après l'écologie...) est source de compétition et de recherches de profit. Quoiqu'il en soit, même si seulement 10% des objectifs initiaux sont remplis, il n'en reste pas moins que ça aura servi (et que ça sert encore bien sûr, ce n'est pas fini...) à un bon nombre de personnes pour accéder à la connaissance, et c'est déjà formidable. :) En tous cas, bon courage à lui, il semble garder la foi et l'envie, et c'est bien là l'essentiel.
avatar Maia. | 
Si l'article relate la vérité, je reste sans voix sur l'attitude d'Intel. C'est tout simplement dégueulasse...
avatar Stanislas Retcum | 
[quote]Mais la plus grosse déception vient de l'Inde et de la Chine, qui préfèrent produire leur propre ordinateur pour l'éducation des enfants.[/quote] Tu m'étonnes, qu'est-ce qu'ils en ont à battre des visions occidentales pour ordinateurs destinés aux enfants ? Je comprend tout à fait le fait qu'ils préférent le faire eux-même. (même si c'est une copie, des infos des ordis chinois et indiens pour nenfants ?)
avatar Stanislas Retcum | 
Pour OSX, je comprend aussi. Mais auraient-ils pu se tourner plutot vers une sorte de Ubuntu education .... Je trouve dommage que dans ce monde, nous avons un égo bien trop puissant. Du coup, au lieu d'utiliser ce qu'il y a déjà, ils préfèrent ré-inventer la roue, dommage
avatar primalmotion | 
Quand est-ce qu'Apple va se décider à faire comme le prototype ?? Rongtudju! j'en rêve depuis des années du double écran tactile!
avatar Stanley Lubrik | 
Joli design pour le prototype à double écran tactile. Il est connu depuis un bon moment et bien des photocopieuses lui rendront hommage à Redmond, Cupertino ou ailleurs ... Quant à Intel, que dire de nos grands nouveaux copains depuis quelques années ? Et que diront les chantres de l'anti-monopole qui négligent toujours la firme Santa-Clara dans leur guerre aux airs de ritournelle ? Les bras de manivelle m'en tombent...
avatar XiliX | 
Je ne suis pas très convaincu de l'utilisation d'un écran tactile à la place d'un clavier pour les portables.
avatar Philactere | 
@XiliX Je penses que l'écran tactile à quelque avantages : - Permet de maper n'importe quel alphabet ou système de façon logiciel donc sans surcoût de production. - Etanchéité accrue et suppression de parties mécaniques, ce qui dans le cas du cahier des charges de l'OLPC est un plus. Par contre faut-il que le coût d'un écran tactile soit bien descendu pour être adopté dans ce cas. Pour ce qui est du confort de frappe en effet c'est à voir...
avatar Goldevil | 
@Stanislas Rectum L'OXO n'est en rien un ordinateur occidental. Justement le multilinguisme intégré et son interface Sugar basée sur des idéogramme explicites le rend très universel. En ce qui concerne un Ubuntu Education, il a fallu faire une customisation à partir d'un OS existant car la machine est vraiment très light au niveau des performances. Une distrib (x)ubuntu ne peux techniquement pas tourner sur ces machines.
avatar iolofato | 
La jolie chimère que voilà, après la bible pour tous, l'ordinateur pour tous. Notre culpabilité judéo chrétienne pathologique est soulagée à moins que la Kalachnikov, celle à gâchette tactile, ne remporte plus de succès.
avatar Stanislas Retcum | 
@Goldevil ok, autant pour moi. Mais Ubunut peut tourner dessus: http://www.olpcnews.com/software/operating_system/how_to_ubuntu_on_xo_laptop.html et aussi: http://sprocket.io/blog/2008/05/ubuntu-hardy-heron-on-the-olpc-xo-1/ alors oui, il faut modifier ubuntu, mais c'est tout à fait réalisable.
avatar Philactere | 
[quote]à moins que la Kalachnikov, celle à gâchette tactile, ne remporte plus de succès.[/quote] Ha bin tien c'est rigolo ça. Je discutais justement il y 2 jours avec une personne originaire d'un pays africain subsaharien qui regrettai que nous ne voyons en Europe, à travers le prisme de la télé, que misère et guerres en Afrique, alors que la réalité est beaucoup plus riche que cela, avec de belles choses à découvrir, principalement humaines. Mais voilà que iolofato nous ramène au pessimisme de la kalachnikov pour tous. Probablement notre vision judéo-chrétienne qui nous empêche de voir autre chose...
avatar Un Vrai Type | 
Vouloir vendre à des pays communistes un produit étranger... Y'en a qui croient réellement que la Chine est un marché ouvert ? Leur vision judéo chrétienne néo liberalisme m'étonnera toujours :D
avatar Philactere | 
Heuuuu l'Inde un pays communiste... Quant à la Chine à part la couleur du drapeau il n'y a plus grand chose de communiste... Non non l'inamovibilité du régime n'est pas du communisme, c'est du totalitarisme ni plus ni moins, sous couvert de communisme...
avatar jpvz74 | 
[b]Une "[u]Organisation Mondiale de la Formation[/u]" ... pour QUAND ?[/b] La technique n'est qu'un moyen. Cette initiative va dans le bon sens ... Elle mériterait d'être reprise par les politiques au plus haut niveau, celui de l'ONU ... ... en la globalisant : => [b]« Permettre à tout humain, où qu'il se situe sur le globe, d'accéder à la connaissance et de se former. »[/b] => L'objectif : des modules pédagogiques (dont apprendre à apprendre) jusqu'à un niveau de type Bac. [b]Moyens :[/b] - Accès à un sous-réseau dédié du net (via une flotte de satellites ?), - Une bibliothèque de modules pédagogiques et d'exercices (enseignement programmé) " localisés, - Une campagne de formation d'animateurs / formateurs locaux (par le même moyen), - Mise à disposition de tels ordinateurs portables (avec moyens locaux de recharge - énergie renouvelable). Pourquoi "réinventer la pluie" pays par pays, région par région, village après village ? Le coût unitaire par élève d'un tel système industriel de formation devient dérisoire : des milliards d'élèves ! Comme dit dans l'article, en le ciblant sur la jeunesse, c'est toute la population qui en sera influencée. Même s'il y aura toujours de mauvais animateurs / formateurs locaux, il n'y aura plus de "mauvais Prof" ! Au niveau mondial, ce serait l'arme principale pour la paix et le développement de l'humanité. (connaissances et consciences individuelles ... court-circuitant les groupes de conditionnement de toutes natures) Une tel développement par la formation ... portera ses fruits au niveau économique et social ... ... au bénéfice de tous. Alors ... qu'attend t-on ... pour relever le défi ? Quel Homme Politique aura le courage et saura incarner ce projet "Priorité N°1". Marcher sur la lune, ... c'est bien ! Survivre et se développer au jour le jour là où l'on agit ... n'est-ce pas encore mieux ?
avatar nicopulse | 
"A quoi bon aller distribuer des portables à 100$ dans des pays pauvres alors qu'on peut en vendre bien plus et bien plus cher dans nos pays industrialisés, en adaptant ces machines pour les prolétaires démunis de notre si belle société de consommation ?" Telle a sûrement été la réflexion de Dell, Gates et Barett qui trouvent l'idée du "netbook" manifestement géniale puisque chacune de leurs sociétés s'y font des choux gras.
avatar iolofato | 
@Philactere Un ordi c'est mieux que rien mais c'est surtout rien par rapport aux enjeux et aux besoins réels des 4/5e de la population mondiale... Vu au travers du prisme d'un frangin Médecin sans frontière qui n'a pas la télé désolé, et je ne la regarde pas non plus (il y a d'excellents ouvrages de débourrage de l'info) ;)
avatar Psylo | 
Accessoirement on pourrait déja leur envoyer de la bouffe et des médicament....
avatar Philactere | 
@iolofato Je n'ai pas dis qu'un ordinateur était la panacée incontournable... Je répondais à la Kalachnikov évoquée qui même si il est vrais fait partie de l'Afrique ne peut et ne doit pas résumer l'Afrique. Ici il s'agit d'un ordinateur pour l'éducation et toi tu viens nous parler de Kalachnikov... Quant aux enjeux et besoins des 4/5 de la population mondiale je suis persuadé que l'éducation en est un primordial, elle est source de libre esprit et de critique donc d'émancipation. Sur le long terme elle est probablement plus importante que bien d'autres moyens pour éliminer les Kalachnikov en Afrique et son cortège de guerres, donc misère, donc carences alimentaires, donc maladies, etc. donc frangin MSF. Les enjeux pour le monde sont multiples, justice sociale, équité commerciale, respect de son environnement, etc. L'éducation ("là-bas" et ici d'ailleurs..) peut faire beaucoup. Maintenant à savoir si un ordinateur est nécessaire pour l'éducation est un autre débat.
avatar Philactere | 
@Psylo Ca fait 40 ans qu'on envoie de la bouffe et des médics, c'est bien pour l'urgence dans les cas de crise mais ça ne résout en rien le fond du problème. Tant qu'il y auras des régimes corrompus et despotiques qui gouverneront la moitié des Etats de la planète le problème restera entier.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Joli ordi et belle initiative , bravo et que cela dure .
avatar jpvz74 | 
[b]Une "Organisation Mondiale de la Formation" ... pour QUAND ? (suite)[/b] [b]nicopulse[/b] [27/07/2009 17:15] [b]« A quoi bon aller distribuer des portables à 100$... »[/b] La finalité d'un tel Laptop à 100$ (ou moins), donc son "marché", n'ont rien à voir avec ceux des netbooks. D'ailleurs, Si les "Dell & Co" ont fait du volume ... ils sont très loin des choux gras évoqués. [b]Steve Jobs avait proposé Mac OS X pour le projet[/b] : Il avait tout compris (y compris ses intérêts à long terme). Aujourd'hui, il proposerait plus probablement iPhone OS ... et la logistique de distribution des modules pédagogiques (même à prix "pseudo-coûtant"). L'erreur de Nicholas Negroponte ... a été de vouloir réinventer la pluie ... au lieu de mettre en concurrence Apple, Google, Mozila ... sur un cahier des charges des fonctionnalités utiles. (Que de temps et d'énergie perdus ! ) Il est vrai que, de même que Renault se définit comme "concepteur d'automobile", à travers la réussite des iPod, iPhones, iTunes, App-Store, ... Apple semble avoir prouvé qu'il était actuellement le meilleur "concepteur général de systèmes mobiles grand-public" de qualité. Si l'on s'en tient aux seules fonctionnalités de la diffusion au moindre coût de connaissances et de modules pédagogiques "ergonomiques",il ne s'agit plus d'un ordinateur généraliste, mais d'un terminal dédié agréable, fiable et convivial - le coeur de la finalité du projet - (avec ses limites fonctionnelles hors-finalité). Commercialement, la diffusion se planifie au sein des organismes étatiques : c'est du social ! Toute la partie du développement et de la localisation de modules pédagogiques est sous-traitée après appel d'offres selon un cahier des charge précis (et contrôle de qualité). Idem pour la logistique matérielle. Sur le plan de l'animation terrain, ... susciter la création d'ONG dédiées. Pour le Budget global ... n'est-ce pas la meilleure voie pour les aides internationales au développement ?
avatar iolofato | 
@ Philactere Nous sommes d'accords ;) Maintenant la Kalachnikov n'était pas spécialement pour cibler l'Afrique mais je trouve qu'elle symbolise assez bien la réalité. Une poignée de gugus se démène pour mettre des pansements ici et là alors qu'une autre poignée bien plus puissante s'en balance et vends des armes (voir entre autre "Le cauchemer de Darwin"), ou des médocs ou n'importe quel autre business (voir "Let's make money"). Alors cette histoire d'ordinateur...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ olofato " La jolie chimère que voilà, après la bible pour tous, l'ordinateur pour tous. Notre culpabilité judéo chrétienne pathologique est soulagée " c'est vrai à t'entendre les gamins peruviens et autres sont trop ....... pour apprendre et s'amuser , pour bénificier d'un ordi (eux un morceau de bois leur suffit sans doute ?) toi au moins tu peux te le permettre , tu peux juger bien assis derrière ton ordi les initiatives et poster ton avis éclairé sur MacGé . Tu devrais en finir avec les clichés éculés .

Pages

CONNEXION UTILISATEUR