« Après Steve », Jony Ive a trainé sa peine chez Apple

Félix Cattafesta |

Alors que After Steve, le livre sur la relation complexe entre Jony Ive et Tim Cook sort demain, son auteur vient de publier dans le New York Times un long article baptisé « Comment les technocrates ont triomphé chez Apple ». Celui-ci se base sur le livre complet, et permet d'obtenir quelques nouveaux détails sur les raisons du départ de Ive ainsi que sur ses dernières années au sein de l'entreprise.

Tim Cook et Jony Ive en septembre 2018. Image : Apple

On y apprend que la présentation de la première Apple Watch a fait l'objet d'un conflit entre les deux hommes. D'un côté, Tim Cook voulait une présentation plutôt formelle s'intéressant aux capacités techniques de la montre. De l'autre, Jony Ive misait sur une présentation plus audacieuse, car le designer souhaitait imposer l’Apple Watch comme un accessoire de mode et pas simplement comme un nouveau gadget technologique.

Tim Cook : l

Tim Cook : l'esprit de Steve Jobs dans l'Apple Watch


avatar totoguile | 

Je ne sais pas si je lirais ce livre, néanmoins je suis curieux d'avoir plus de détails. Ce qui ressort dans la presse est, à mon avis, qu'Yve a eu du mal à trouver sa place et faire face à des responsabilités qu'on pouvait demandé à une personne de ce salaire. Il y a aussi cette approche très "matérielle" de Yve, à la différence de Cook qui mise sur les services (et je pense à raison). L'anecdote sur Apple Watch est intéressante : Yve concevait la montre en tant qu'objet, Cook a plutôt vu le coté utilitaire et encore une fois lié aux services du sport et E-health. A la fin, j'ai de plus en plus l'impression que Cook était l'homme de la situation, capable de faire passer Apple de petite à très grande entreprise, quelque part ce que Jobs lui-même n'aurait pas été capable de faire...

avatar Malouin | 

@totoguile

La marche suivante en quelque sorte.
Je partage.

avatar Tibimac | 

@Malouin

Je suis d'accord et les chiffres ne mentent pas.

avatar olgluk | 

@totoguile

Et on a vu que le succès de l'AppleWatch doit plus à la stratégie utilitaire (Cook) que le côté luxe bling bling que voulait Ive. Au final ça confirme un peu l'idée que Ive est un brillant créateur mais qu'il lui fallait un Jobs pour le cadrer, il n'avait plus cela ou n'acceptait pas la tutelle de cook et s'est retrouvé en roue libre.

avatar nemrod | 

Personnellement, ja la considère comme un savant mixte des deux 👌🏻

avatar Bigdidou | 

« AAPL « Après Steve », Jony Ive a trainé sa peine chez Apple »

En revanche, Jony Eive s’est fait immédiatement foutre dehors.

avatar brunnno | 

« Cook était l'homme de la situation, capable de faire passer Apple de petite à très grande entreprise, quelque part ce que Jobs lui-même n'aurait pas été capable de faire..."

Apple était donc une "petite" entreprise avant Cook ????

avatar Sindanárië | 

@brunnno

Plutôt anecdotique que petite 😈

avatar Macbook31 | 

@brunnno

Non, mais faut pas se leurrer, le succès de l’iPod, du point de vue quantité vendue, cad la chaîne de Prod, c’est lui.

avatar Tibimac | 

@Macbook31

Disons qu'Apple a beaucoup grossi en 10 ans et que Tim Cook mène clairement bien la barque !

avatar pocketalex | 

@bruuno

« Apple était donc une "petite" entreprise avant Cook ???? »

Oui

Peu d’employés, un ÇA ridicule qui se soldait par des pertes abyssales, une part de marché de moins de 3%…

Apple pesait pas lourd, il a même été question d’un rachat par IBM pour un dollar symbolique

avatar Sonic Tooth | 

@pocketalex

Foutaises, Apple était énorme après le retour de Steve Jobs qui d’ailleurs ne se rémunérait qu’avec les bénéfices. Les pertes, c’était du temps de son prédécesseur limonadier. Dès son retour c’était l’iMac G3 et c’était un vrai hit.

avatar fabricepsb71 | 

Le pauvre Jony, on le comprend : c'est beaucoup plus passionnant de passer ses journées avec des stars et des mannequins plutôt qu'avec des comptables et des designers.
Tim Cook a heureusement eu le courage de lui dire d'aller rêver ailleurs.
Finalement qui a eu l'idée des puces M1 ? Tim Cook pour sa propension à chercher partout les économies d'échelle ou Jony Ive pour ses rêves obsessionnels de finesse ?

avatar redchou | 

@fabricepsb71

Heu, Tim Cook l’idée de l’Apple M1?
Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre.

avatar Nesus | 

Rien de nouveau. Un employé qui vit mal le changement de direction.
L’article ne fait que valider des choses qu’on conteste. Le design n’est plus une priorité et Apple n’a jamais été aussi riche.

De là à dire que c’est mal comme le sous entend le auteur de l’article (original, pas de celui de macg ;-)… c’est un changement, comme toutes les entreprises en vivent.

avatar Furious Angel | 

C’est marrant, j’ai l’impression que Ive souhaite que ce bouquin installe l’idée « les bureaucrates dirigent Apple », mais je perçois plutôt « Ive a fait sa diva ».

Il a été (et est probablement encore) très important pour Apple, c’est un génie, mais attention au boulard…

avatar Tibimac | 

@Furious Angel

Je suis d'accord.

avatar yasuo87 | 

@Furious Angel

On pourrait dire qu’il fait sa Diva certes mais quand tu passes d’un patron passionné, qui t’écoute et avec qui tu peux discuter à un mec totalement différent comme Tim Cook, on peut comprendre qu’il ait eu des moments difficiles qui ont fini par le pousser dehors. On pourra discuter des choix de Jony Ive sur le design au dessus du reste mais une partie de la réussite d’Apple vient du design des produits

avatar Furious Angel | 

@yasuo87

Les problèmes aussi, comme l’antenagate, les claviers pourris sur MacBook, la disparition des ports indispensables pour beaucoup sur ces mêmes Mac… Je trouve que les produits Apple ont gagné en qualité depuis qu’il n’est plus que consultant.

avatar yasuo87 | 

@Furious Angel

Mouais on voit la qualité de la webcam du studio display (et peut-être de futurs problèmes sur d’autres produits. Le clavier papillon c’était amazing jusqu’au jour ou les problèmes ont commencé à apparaître)

avatar Yohmi | 

Moi aussi le jour où on hésite à déplacer des arbres pour 25 millions de dollars pour installer une tente blanche le temps d'un après-midi, je me sentirais abandonné.

Sinon, Ive a apporté plein de bonnes choses, et c'est toujours difficile de savoir où commence et où s'arrête son rôle, surtout quand on voit des étuis d'iPhone à trous, le chargement sous la Magic Mouse, l'obsession de la finesse au détriment du reste…

avatar jojozekil | 

Le design de l'iMac 24 pouces c'était lui. On peut légitimement imaginer qu'il s'agit d'une vengeance donc ?

avatar albandf | 

@jojozekil

😂

avatar raoolito | 

@jojozekil

hahaha
mauvaise langue !!

avatar pariscanal | 

@jojozekil

😂

CONNEXION UTILISATEUR