Résultats financiers T2 2021 : Apple fête Noël à Pâques

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du deuxième trimestre de son année fiscale 2021. Le premier trimestre fiscal d’Apple correspond au quatrième trimestre calendaire, celui des fêtes de fin d’année, et le deuxième trimestre fiscal au premier trimestre calendaire, celui du Nouvel An chinois. Au fil du temps, le deuxième trimestre est devenu un « deuxième premier trimestre ».

Or la fantastique aventure chinoise d’Apple a connu un coup d’arrêt au deuxième trimestre 2019, et n’a pas repris au deuxième trimestre 2020, au moment où le coronavirus apparaissait. Après un premier trimestre à 111 milliards de dollars, la firme de Cupertino a prouvé qu’elle faisait partie des grands gagnants de la crise sanitaire. Mathématiquement donc, Luca Maestri ne pouvait pas annoncer des chiffres négatifs.

Mais le directeur financier d’Apple ne s’est pas contenté d’annoncer des chiffres positifs : il vient de présenter le bilan du meilleur deuxième trimestre de l’histoire de la firme de Cupertino. L’iPhone 12 connait un immense succès, l’iPad et le Mac sont les meilleurs compagnons du télétravailleur, l’Apple Watch et les AirPods motivent les nouveaux sportifs. Apple gagne sur tous les tableaux.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

En milliards de dollars.

T2 2021 T2 2020 Évolution
Chiffre d’affaires 89,584 58,313 +53,62 %
Bénéfice 23,630 11,249 +110,06 %
iPhone 47,938 28,962 +65,52 %
iPad 7,807 4,368 +78,73 %
Mac 9,102 5,351 +70,09 %
Services 16,901 13,348 +26,61 %
Autres produits 7,837 6,284 +24,71 %

Chiffre d’affaires

Luca Maestri, le directeur financier d’Apple, annonce un chiffre d’affaires de 89,584 milliards de dollars (+53,62 %). La firme de Cupertino vient de boucler le meilleur deuxième trimestre de son histoire, pendant lequel son bénéfice a plus que doublé pour atteindre 23,630 milliards de dollars, soit 1.40 $ par action.

Les ventes à l’international ont représenté 67 % de l’activité de la société. La marge nette repasse au-dessus de la barre des 25 % pour s’établir à 26,4 %. Comme chaque année à cette époque, le conseil d’administration adapte le dividende (qui augmente de 7 %) et le programme de rachat d’actions (rallongé de 90 milliards de dollars).

« Ce trimestre reflète à la fois la manière dont nos produits continuent d’aider nos utilisateurs à affronter ce moment de leur vie », déclare Tim Cook, « ainsi que l’optimisme qui semble poindre à l’orée de jours meilleurs pour nous tous ». « Apple est dans une période d'innovation de grande ampleur », ajoute le CEO d’Apple, « et nous restons concentrés sur la manière dont nous pouvons aider nos équipes et les communautés dans lesquelles nous travaillons à sortir de cette pandémie pour un monde meilleur. »

Ventes d’iPhone

Après un lancement exceptionnellement tardif et sacrément mouvementé, l’iPhone 12 et l’iPhone 12 Pro ont pesé sur le deuxième trimestre fiscal comme jamais. Reste que la croissance des ventes de +65,52 % ne peut pas seulement être imputée aux affres de la logistique. La nouvelle gamme connait un énorme succès, aux États-Unis comme en Chine, qui porte le chiffre d’affaires à 47,938 milliards de dollars.

Ventes d’iPad

Qu’est-ce qu’un ordinateur ? Pour beaucoup, la réponse est « une tablette ». Alors que les confinements se prolongent et que le télétravail reste la règle dans de nombreux pays, l’iPad s’impose comme l’une des stars du moment. Entre Noël et Pâques, Apple a écoulé pour 7,807 milliards de dollars de tablettes (+78,73 %).

Ventes de Mac

Les ventes de Mac ont atteint des niveaux historiques en 2020, sous le double effet de la généralisation du télétravail au début de l’année et de la présentation des premières machines dotées de la puce M1 à la fin de l’année. Apple consolide sa place au pied du podium des plus grands fabricants d’ordinateurs, avec un chiffre d’affaires de 9,102 milliards de dollars (+70,09 %). Le Mac n’a jamais été aussi populaire.

Services et autres produits

Plus de produits vendus, plus de temps passé devant l’écran, les services continuent leur folle progression. Ils progressent pour le 34e trimestre de rang, cette fois-ci de 26,61 %, pour atteindre 16,901 milliards de dollars. Alors que leur croissance semblait se tasser, les services sont repartis à un rythme effrené. Il faudra observer l’effet du bundle Apple One et des éventuelles conséquences des enquêtes des autorités de la concurrence sur la courbe à long terme.

La catégorie fourretout des « autres produits » comporte quelques-uns des best sellers du catalogue d’Apple, comme les AirPods et l’Apple Watch. Avec un chiffre d’affaire de 7,837 milliards de dollars (+24,71 %), cette activité autrefois périphérique est aujourd’hui plus importante que l’iPad. Elle reste toutefois extrêmement cyclique, avec un moment fort pendant les fêtes, puis une relâche toute relative au printemps.

Pour le T3 2021

« Nous sommes fiers de notre performance au deuxième trimestre », explique Luca Maestri, « avec des records de chiffre d'affaires dans chacun de nos segments géographiques et une forte croissance à deux chiffres dans chacune de nos catégories de produits ». La situation est encore trop instable pour que le directeur financier d’Apple se risque à estimer l’activité de l’entreprise dans les trois prochains mois.


avatar occam | 

@dscreve

Ce soir, je souhaite remercier surtout Katalin Karikó, qui n’a pas lâché prise depuis 30 ans.
Je remercie Drew Weissman, qui n’a pas lâché Katalin aux instants décisifs comme dans les moments de dèche.
Je remercie également Özlem Türeci et Uğur Şahin, qui ont eu le courage et la perspicacité d’investir, et de persévérer à s’investir, dans ce travail épique dont s’esquisse le succès, aussi temporaire soit-il.

Je les remercie, car, grâce à leur labeur et à leur persévérance, je viens aujourd’hui de recevoir la première des deux injections qui promettent de multiplier mes chances statistiques de survivre — oh, bien provisoirement ! — à ce minuscule 🦠 qui nous pompe l’air. Ou du moins à ne pas être condamné sur le champ, au gré d’un masque FFP2 défaillant, à finir mes jours au bout d’un tuyau de plastique insufflant de l’oxygène dans mes alvéoles claquants.

Ça, tous les milliards, toutes les centaines de milliards, bientôt les milliers de milliards de dollars d’AAPL n’auraient pu me le donner.

Et je ne sais pas pour vous, mais malgré toute mon affection pour iPad, dont je mesure en plus ce qu’il a pu contribuer à la croissance supercalifragilistique d’Apple au dernier trimestre, ce n’est vraiment pas l’ultime chose que j’aimerais voir, ni toucher, sur cette terre.

Plus que jamais, cette danse autour du veau d’or me laisse une sensation abyssale d’incongru.

avatar Derw | 

@occam

Donc ça y est, vous êtes imprégné de nano-robots prêt à prendre le contrôle de votre cerveau ? Non, j’déconne…

Heureux pour vous… moi je n’ai pas eu le temps de me faire vacciner. Je l’ai chopé il y a 3 semaines et j’ai morflé pendant 5 jours ! ( mais heureusement, pas eu besoin d’hôpital…)

avatar MacPlusEtc | 

@occam

"Plus que jamais, cette danse autour du veau d’or me laisse une sensation abyssale d’incongru."

Merci de remettre un peu d’ordre dans nos priorités.

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

🖖👏

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Plus que jamais, cette danse autour du veau d’or me laisse une sensation abyssale d’incongru."

Vanitas vanitatum, omnia vanitas & sic transit gloria mundi, bien évidemment 😉

avatar Lucas | 

@occam

Merci pour ce (beau) moment et ce rappel salutaire ! 🙏

avatar Nesus | 

Et le T3 va être monstrueux. Le flux financier du 30/04, va juste être inimaginable. La seule chose qui peut freiner Apple, c’est la pénurie de composants.
Quand je pense qu’il y en a un paquet qui veulent la démission de Tim…

avatar SebKyz | 

@Nesus

Le flux du 30 ? La vente des iPad Pro ?

avatar Nesus | 

@SebKyz

iPad Pro, nouvelle iMac, nouvelle iPhone. Ça risque quand même de faire chauffer les cartes bleues dans les chaumières.

avatar toto_tutute | 

Merci pour cet article. Une fois de plus, les chiffres sont affriolants.

Par contre, ça fait un moment que je voulais l'écrire mais je trouve vos graphiques illisibles. Y'a un truc qui cloche, qui ne va pas par rapport à d'autres présentations. Dommage.

avatar Splinter | 

@toto_tutute

Nous sommes d'accord ! Pourquoi les graphes sont en dents de scie ?

avatar Derw | 

@Splinter

Parce qu’ils prennent les résultats par trimestre et que ceux-ci ne sont pas linéaires sur une année peut-être ?

Pour éviter ces dents de scie, il faudrait lisser par année, mais il y aurait du coup moins d’infos…

avatar Lucas | 

@Splinter

Parce que il y a des trimestres très actifs (fêtes de fin d’année et rentrée scolaire) et d’autres plus calmes (Printemps et Été) non ?

avatar SebKyz | 

Jolis chiffres, hallucinant même à ce niveau. Le télétravail aide c’est certain. Je n’ai pas la vente des PC Windows juste pour voir si ça explose aussi de la même manière.

avatar Nesus | 

Au passage, l’iPad a vraiment trouvé la bonne formule. Les chiffres le montrent après un passage très difficile avec même de la baisse, même le clavier à 400€ que beaucoup moque n’empêche pas une croissance fulgurante. Comme quoi, il n’a vraiment pas besoin d’inclure macOS et beaucoup le trouve très suffisant.

avatar SebKyz | 

@Nesus

Inclure macOS 😂
Inclure les applications plus puissantes et travaillées, oui. Surtout avec les nouveaux M1.

avatar Nudges | 

Possible d’ajouter les chiffres de 2019 dans le tableau ? Car ceux de 2020 ne sont pas très représentatif haha 🦠

avatar YetOneOtherGit | 

@Nudges

"Possible d’ajouter les chiffres de 2019 dans le tableau ? Car ceux de 2020 ne sont pas très représentatif haha 🦠"

https://investor.apple.com/investor-relations/default.aspx#tabs_content--2021

avatar YetOneOtherGit | 

@Nudges

Et comme je suis sympa avec les fainéants assistés 😝

Q2 2019 :
- CA 58,02 B$
- iPhone 31,05 B$
- iPad 4,87 B$
- Mac 5,85 B$
- Wearables 5,1 B$
-Service 11,45 B$

avatar Nudges | 

@YetOneOtherGit

Un peu vexé pour le « fainéant assisté » mais merci 😇

avatar YetOneOtherGit | 

@Nudges

"Un peu vexé pour le « fainéant assisté » mais merci 😇"

C’était juste un clin d’œil, rien de méchant 😉🖖

avatar Slo88 | 

Avec ma plus grande sympathie, tu trouveras toutes ces infos en suivant le lien vers l'article publié à l'époque par notre site favori :
https://www.macg.co/aapl/2019/04/t2-2019-les-services-et-lapple-watch-qui-rient-liphone-qui-pleure-106036 ;-)

Le T2 2019 était alors considéré comme très décevant mais, au vu des chiffres annoncés hier, fait aujourd'hui tout autant pâle figure que les autres T2.

avatar Hideyasu | 

Incroyable, tout simplement

avatar toto_tutute | 

Le monde meilleur, c'est un monde avec +3 degrés de RC par rapport à l'ère pré industrielle d'ici la fin du siècle voir bien avant. Avec les conséquences dont il n'est plus nécessaire de rappeler...

avatar Doctomac | 

Rappelez-vous, des experts avisés nous avaient expliqué que les Surface sont un succès (😂) alors que l’iPad, accrochez-vous, un échec (😭).

Pourtant après presque une décennie d’existante, les Surfaces sont toujours marquées d’un CA avoisinant le milliard (1,5 milliards pour le dernier trimestre), ce qui est relativement modeste au regard du nombre de produits Surface disponible et de leur prix. Microsoft n’ayant jamais réussi à faire décoller de manière significative les ventes de ses Surfaces (https://photos5.appleinsider.com/gallery/33312-58244-ApplevsSurface-xl.jpg)…..mais c’est un succès.

Ce trimestre, l’iPad culmine à 7,8 milliards mais on va sûrement encore nous expliquer que c’est un produit qui est en échec.

avatar YetOneOtherGit | 

@Doctomac

"Microsoft n’ayant jamais réussi à faire décoller de manière significative les ventes de ses Surfaces"

Tu es un peu dure, MS a réussi à quelques années à se construire une honnête division ordinateur individuel plutôt rentable par rapport à la concurrence.

C’est une niche confortable.

Après croire comme certains que l’hybridation est une solution d’avenir c’est une tout autre histoire 😃😉

avatar en chanson | 

@Doctomac

Compare ce qui est comparable. La surface est juste là pour MS de donner un concept à l’industrie. MS sa vacation est le software le cloud et le jeu. La ou Apple n’est pas présent ou de manière insignifiante.
Ps tu fais peut être encore partie de ces anciens qui voit encore la guerre MS Apple?

avatar BitNic | 

Vraiment... j'hésite à... racheter Apple...

avatar YetOneOtherGit | 

Un autre chiffre très impressionnant: depuis 2012 c’est 528B$ qui ont été retourné à leurs légitimes propriétaires que sont les actionnaires 🤑

avatar flafarge | 

Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi l’action baisse au moment de l’annonce de ces chiffres stratosphériques ???

avatar Paquito06 | 

@flafarge

"Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi l’action baisse au moment de l’annonce de ces chiffres stratosphériques ???"

Euh… +2.34% apres les after hours?!

avatar flafarge | 

@Paquito06
Ah yes j’avais pas vu les after hours !
Merci

avatar Liena1 | 

Bilan trimestriel impressionnant ! 😮

avatar Splinter | 

Je n'ai jamais compris ces graphes en dents de scie.

avatar l3chvck | 

Ils vontnpouvoir continuer a augmenter leurs tarifs deja absolument délirants puisque ca n’a pas l’air de faire fuir la clientèle. iphone 13 a 2500 euros ?

avatar raoolito | 

@l3chvck

sauf que ces prix montent un peu partout, le l3chvck chinois peste car ses marques favorites ont augmenté significativement le prix du panier moyen...

avatar Sgt. Pepper | 

@l3chvck

Arrêtes ton délire 🤪

En 64Go :

iPhone 8 Plus (5’5) : 919€
iPhone X🅁 (6’1) : 854€ (+FaceId)
iPhone 11: 809€ (+ultra grand angle)
iPhone 12 : 909€ (+ OLED + 5G)

avatar en chanson | 

avec des applis de plus en plus gourmandes? la comparaison ne tient pas

avatar anonx | 

@Sgt. Pepper

Euh 64 go en 1932 et 64go en 2021 comment dire… 🤪

On compare aussi les prix des ordi avec 20 go des années 90 à ceux d’aujourd’hui?

avatar Mike Mac | 

@occam

"Plus que jamais, cette danse autour du veau d’or me laisse une sensation abyssale d’incongru".

Faut-il se désenvoûter de la transe que provoque la griserie de chiffres au zénith plus plus ?

Mais alors :

le veau d'or est-il toujours debout ?

ou

le vaudou est-il toujours dehors ?

avatar romgiotti | 

C’est une année bizarre et pleine d’argent, même Microsoft a surpassé tous ses objectifs, jusqu’à la branche Xbox également !

avatar YetOneOtherGit | 

@romgiotti

"même Microsoft"

Ton « même » montre que tu ne comprends pas grand chose aux immenses succès de la stratégie de MS. 😎

avatar webHAL1 | 

@romgiotti :

C'est clairement une année "bizarre", mais elle n'est malheureusement pas "pleine d'argent" pour tout le monde. Si les géants technologiques s'en sortent très bien (eux qui, grâce à leurs montages financiers, ne paieront que très peu d'impôt sur les sommes indécentes qu'ils accumulent), le monde du tourisme, les restaurateurs ou les artistes par exemple souffrent tous très très fortement. :-(

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"eux qui, grâce à leurs montages financiers, ne paieront que très peu d'impôt sur les sommes indécentes qu'ils accumulent"

Nope pas très peu mais moins que l’on ne pourrait l’espérer et surtout avec une répartition géographique de ces paiements peu équitables.

Mais la nuance n’est plus à la mode de nos jours 🤢

avatar Steekus | 

Aapl ne bouge pas..

avatar Paquito06 | 

@Steekus

"Aapl ne bouge pas.."

Et voici pourquoi:

DJ Apple's Spectacular Earnings Aren't Lifting the Stock. The Worry Is Growth. -- Barrons.com
By Eric J. Savitz

Apple reported an insanely great March quarter, with revenues and profits far higher than expected. It exceeded expectations in every product line and in every geography. And to top things off, Apple raised its dividend by 7%, while increasing its stock repurchase plan by $90 billion.

At least a dozen analysts raised their targets for the stock price (ticker: AAPL) on Thursday, and every single one of them raised their earnings estimates in response to the results. Goldman Sachs analyst Rod Hall, long one of the most prominent Apple bears, threw in the towel, raising his rating to Neutral from Sell. His previous view that iPhone sales would disappoint during the pandemic was "clearly wrong," he wrote.

Apple reported growth of 66% in iPhone sales, 70% for Macs, 79% for iPads, and 25% for Wearables, with 27% growth in Services. The company posted 56% growth in Europe, and a remarkable 88% in China.

It was pretty obvious heading into the quarter that estimates were too low, but the fact that the stock is roughly unchanged on the day, with a gain of 0.5% to $134.28 in mid afternoon. no doubt has some bulls a little perplexed. One obvious question is what can Apple do as an encore?

Bernstein analyst Toni Sacconaghi called the quarter was "an absolute blowout," but said the numbers may have been too good, creating difficult comparisons in every business category for fiscal 2022. He predicted that revenues will be slightly lower in fiscal 2022 than in 2021, and warned that something worse is possible.

"Will there be a trough on the other side as Covid-driven wallet share shifts return to normal?" Sacconaghi wrote. "We think the answer is unequivocally yes. It's just hard to know when and how big that trough might be. We believe that iPad and Mac strength could persist for the next two quarters, but even if the WFH trend persists, we doubt the surge will rival this year's."

He has similar concerns about the services business. The strength in sales of iPhones, he said, was mostly due to the timing of the launch of the iPhone 12 and pent-up demand following two weak sales years.

"Net, we forecast Apple will grow revenues a stunning 32% this year, versus. our view of normalized growth in the mid-single digits. In short, FY22 could be very tough," Sacconaghi wrote. He kept his rating on the stock at Market Perform.

Goldman's Hal conceded that he has been on the wrong side of the stock. "Not only has Apple done better than we expected on iPhone during the cycle but Mac and iPad have also materially outperformed our forecasts," he wrote. "iPad demand is so strong that the company believes they will leave $3 billion to $4 billion of revenue on the table in [the June quarter]. With this kind of demand backlog and a very difficult re-opening forecasting environment, we are moving to the sidelines here."

Hall, too, expects a decline at the top line in fiscal 2022.

Cowen's Krish Sankar is more upbeat. He repeated an Outperform rating on the stock and lifted his target for the price to $180, from $153. Sankar said in a research note that iPhone growth expectations remain on track and that Apple could sell more Macs and iPads when shortages of components are resolved.

"Apple remains our top idea as we think the hardware business is still in the early parts of a multi-year growth cycle aided by product refreshes and work from home/hybrid work environments,"Sankar wrote. Demand in China has bounced back while India represents an untapped opportunity, he said.

"In services, total paid subscriptions growth is a positive for Apple's recurring revenue streams, and should drive services [profits] to exceed iPhone in FY22," he wrote.

Morgan Stanley analyst Katy Huberty said there is more strong growth ahead. For weeks now, her estimates for this year and next year have been ahead of the Street, and she thinks the consensus is now going to catch up, with strength across the portfolio, and, in particular, backlog growth for both Macs and iPads.

She kept an Overweight rating on the stock and raised her target for the price to $161, from $158.

Write to Eric J. Savitz at eric.savitz@barrons.com

(END) Dow Jones Newswires

April 29, 2021 15:38 ET (19:38 GMT)

avatar Lucas | 

@Paquito06

Merci Paquito pour l’info, j’avais vraiment du mal à comprendre la baisse énorme depuis une semaine… je me demandais si ça n’avait pas à voir avec les accusations de la Commission Européenne ?

Parce que se plaindre que les revenus sont trop bons c’est année c’est quand même incompréhensible…

avatar Paquito06 | 

@Lu Canneberges

"Merci Paquito pour l’info, j’avais vraiment du mal à comprendre la baisse énorme depuis une semaine… je me demandais si ça n’avait pas à voir avec les accusations de la Commission Européenne ?
Parce que se plaindre que les revenus sont trop bons c’est année c’est quand même incompréhensible…"

Les accusations de la CE tu le ressens sur vendredi quand Apple fait -1.51% et sous performe le secteur.
Les resultats trimestriels, y a plusieurs facons de les accueillir. Forcement si les attentes sont fortes et que les resultats decoivent, ca pose souci et le stock ramasse, mais les investisseurs se concentrent aussi (et surtout) sur le futur, et ici se demandent si ces resultats trop eleves sont la nouvelle norme ou si qq chose de pire va arriver. En songeant a la penurie de composants d’une part et au marché indien qui va rester paralysé a cause du covid pour le prochain trimestre d’autre part, pas de quoi celebrer.
Quand tes resultats sont pourris et que tes previsions le sont aussi, tu fais comme ebay (-10%) ou twitter (-15%)…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR