Résultats Apple T1 2021 : une pandémie ? Quelle pandémie ?

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du premier trimestre de son année fiscale 2021, qui est aussi le quatrième de l’année calendaire 2020. Un trimestre pendant lequel la « machine Apple » tourne à fond, puisque les principales nouveautés matérielles sont présentées à la rentrée pour les fêtes. Mais ça, comme dit la réclame, c’était avant. La pandémie a repoussé la présentation de l’iPhone 12 au mois d’octobre, et les deux modèles les plus attendus n’ont pas été commercialisés avant le mois de novembre.

Reste qu’entre les trois premiers Mac dotés d’un système-sur-puce Apple, le nouvel iPad Air, l’Apple Watch Series 6, le casque AirPods Max, Fitness+ et le bundle Apple One, la fin de l’année a été riche en nouveautés. Or ces appareils et ces services n’ont jamais été aussi précieux qu’en ces temps de télétravail généralisé. Apple confirme aujourd’hui qu’elle profite plutôt qu’elle ne subit cette situation. Les équipes de Jeff Williams s’arrachent les cheveux à régler les problèmes logistiques, mais les collègues de Luca Maestri comptent les billets verts.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

En milliards de dollars.

T1 2021 T1 2020 Évolution
Chiffre d’affaires 111,439 91,819 21,37 %
Bénéfice 28,755 22,236 29,32 %
iPhone 65,597 55,957 17,22 %
iPad 8,435 5,977 41,12 %
Mac 8,675 7,160 21,15 %
Services 15,761 12,715 23,95 %
Autres produits 12,971 10,010 29,58 %

Chiffre d’affaires

Par prudence, Luca Maestri s’était bien gardé de confier des estimations aux analystes. Le directeur financier d’Apple annonce un chiffre d’affaires de 111,439 milliards de dollars, un chiffre en progression de 21,37 %. Autrement dit : tout juste sortie de la meilleure année de son histoire, Apple vient de réaliser le meilleur trimestre de son histoire (et le premier au-dessus des 100 milliards de dollars), en pleine pandémie.

Apple a réalisé un bénéfice de 28,755 milliards de dollars (+29,32 %), soit 1,68 $ par action. Les ventes à l’international ont représenté 64 % de l’activité de la société. Apple versera un dividende de 0,205 $, le 11 février prochain, à tous les actionnaires référencés au 8 février.

« Ce trimestre n'aurait pas été possible sans le travail inlassable et innovant de chaque membre de l'équipe Apple à travers le monde », déclare Tim Cook, « nous sommes ravis de la réaction des clients face à la gamme inégalée de produits de pointe que nous avons livré au cours d'une période des fêtes historiques. » Le CEO d'Apple rappelle l'engagement pris par la firme de Cupertino d'investir 350 milliards de dollars aux États-Unis pour « reconstruire avec force et justice les communautés dont nous faisons partie. »

Ventes d’iPhone

Malgré un lancement exceptionnellement tardif et sacrément mouvementé, la nouvelle gamme d’iPhone a marqué ce premier trimestre fiscal. Avec un chiffre d’affaires de 65,597 milliards de dollars (+17,22 %), l’iPhone retrouve des niveaux historiques, porté par le succès de l’iPhone 12.

Passé les premières semaines, la demande pour le petit iPhone 12 mini semble s’être tassée, mais les ventes des modèles Pro se maintiennent à un niveau élevé. Le nouveau design, les nouveaux appareils photo, et la prise en charge des réseaux 5G ont amorcé une vague puissante de renouvèlement.

Ventes d’iPad

Apple a trouvé la recette pour relancer l’iPad : l’iPad Pro d’une année devient l’iPad Air de l’année suivante, qui devient l’iPad de l’année d’après. Avec sa tête d’iPad Pro et son capteur Touch ID, ses couleurs attrayantes et son prix abordable, l’iPad Air 4 a trouvé son public. Apple a vendu pour 8,435 milliards de dollars (+41,12 %) de tablettes pendant les fêtes.

Ventes de Mac

Bon an mal an, Apple vend entre 20 et 25 millions de Mac, mais cette année aura été doublement exceptionnelle. Pendant les six premiers mois de l’année, les ventes de Mac ont atteint des niveaux historiques sous l’effet des mesures de confinement et de la généralisation du télétravail, qui ont précipité les décisions d’achat ou de renouvèlement. Pendant les trois derniers mois de l’année, les plus patients ont été récompensés avec trois machines transfigurées par la puce M1.

Dès lors, faut-il s’étonner que les ventes de Mac aient augmenté de 21,15 % pour atteindre 8,675 milliards de dollars ? Apple consolide sa place au pied du podium des plus grands fabricants d’ordinateurs, le best of the rest derrière les trois indéboulonnables (Lenovo, HP, Dell) et devant Acer. Selon la plupart des analystes, le Mac reprend des parts de marché au PC, alors même que l’ensemble du secteur a profité de la situation.

Services et autres produits

Plus de produits vendus, plus de temps passé devant l’écran, et une nouvelle offre groupée, les services continuent leur progression ininterrompue depuis sept ans. Ils ont encore gagné 23,95 % ce trimestre, pour atteindre 15,761 milliards de dollars.

Dans la même veine, la catégorie fourretout des « autres produits » n’en finit plus de surprendre avec une progression de 29,58 %. Et pour cause : outre les périphériques et l’Apple TV, elle renferme aussi les AirPods (les écouteurs sans-fils les plus vendus) et l’Apple Watch (la montre connectée la plus vendue). En atteignant 12,971 milliards de dollars, ces accessoires montrent qu’ils ne le sont plus, puisqu’ils pèsent plus lourd que le Mac ou l’iPad.

Pour le T2 2021

Une nouvelle fois, le directeur financier d'Apple refuse de fournir des estimations pour le trimestre prochain, la situation étant encore trop imprévisible. En contrepartie, Luca Maestri décrypte ce trimestre, « propulsé par une croissance à deux chiffres dans toutes les catégories de produit, ce qui a conduit à des records de chiffre d'affaires dans chacun de nos segments géographiques. »

« Ces résultats nous ont aidés à générer un flux de trésorerie d'exploitation record de 38,8 milliards de dollars », poursuit-il, « nous avons également rendu plus de 30 milliards de dollars aux actionnaires au cours du trimestre, car nous maintenons notre objectif d'atteindre une position neutre en trésorerie nette au fil du temps. » Pourtant, ce trimeste est à ce point exceptionnel qu'Apple a remis quatre milliards de dollars en banque…


avatar YetOneOtherGit | 

@Malvik2

1 Tencent
2 Sony
3 Apple
4 MS
5 Nintendo

avatar occam | 

@marveyhumus

"Il y’a quand même des services dont on peut légitimement douter du succès"

Dans un monde où FesseBouc, malgré toutes ses casseroles, fait 28 milliards de chiffre d’affaires et 11 milliards de bénéfice trimestriel, on ne peut légitimement plus douter de rien.
Ou alors, de tout.

avatar Yves SG | 

@YetOneOtherGit

« Et le pire c’est que certains osent encore la ramener sur ce même mode après des années d’inepties 😱 »

Oui, ce sont un peut nos « professeurs Raoult » à nous 😂

avatar mat16963 | 

@Yves SG

😂😂😂

avatar corben | 

Mon portefeuille d’actions vous remercie pour vos achats de Noël 🤗

avatar marenostrum | 

Plus la crise s’accentue plus le marchand gagne. C’est bien connu. Si demain y a guerre il va faire le triple.

avatar Nesus | 

Bref Apple peut financer Apple TV à perte pendant aussi longtemps que ça lui chante.

avatar dscreve | 

En tout cas, grosse baisse du titre en after hour...

avatar corben | 

@dscreve

Ce qui compte c’est ce qui passera à l’ouverture

avatar loludovic31 | 

C’est sans surprise, durant cette épidémie on nous pousse à faire 2 choses :
-Travailler
-Consommer
Donc on travaille et on consomme frénétiquement donc les gros acteurs ne ressentent pas la pandémie. Par contre le petit restaurant dans sa station de ski, la petite auberge a la campagne etc.. eux ils prennent toute cette crise en pleine tête mais on s’en fiche .. vu qu’on a acheter un nouvel appareil ^^ on est vraiment c** parfois les humains 😢

avatar marenostrum | 

Ils ramassent l’argent qui avant les gens le dépensaient au resto, boîte de nuit, tourisme, etc, et que la Covid a rendue impossible.

avatar Dwigt | 

@marenostrum

Les gens sont aussi plus exigeants et sont enclins à dépenser davantage lorsque c’est un outil dont ils vont se servir cinq heures par jour que quand ils s’en servent deux heures par jour. Là où ils pouvaient s’accommoder d’un produit standard et pas trop cher quand c’était occasionnel, ils sont plus enclins à faire leur choix sur la base de critères comme le confort quand l’utilisation va s’avérer plus durable. On ne choisit pas sa voiture de la même façon suivant que l’on fasse 5 000 ou 30 000 km par an. Pour les équipements électriques, c’est un peu pareil.

avatar philoche | 

Les paradis fiscaux doivent se frotter les mains des très bons résultats d’Apple...

avatar corben | 

Je comprends pas trop l’intérêt pour certains ici de venir s’inscrire sur un site communautaire pro Apple pour venir cracher leur venin sur une entreprise qu’ils ont l’air de tant détester

Ou de cracher sur une boîte dont ils achètent les produits 🙄🙄🙄

avatar Yves SG | 

@corben

« Cracher son venin » est l’une des manières les plus simples d’assouvir partiellement son besoin de « d’importance » (significance en anglais). Maslow parlerait de son besoin d’estime.

avatar dacosta | 

Impressionnant du grand apple cette année avec un nouveau design pour l’apple watch et peut être aussi pour le macbook pro de belle choses a sortir c’est notre banquier qui va faire la tete..

Pages

CONNEXION UTILISATEUR