Apple renforce son équipe dédiée au cloud

Stéphane Moussie |

Apple a fait plusieurs embauches significatives dans le domaine de l'infonuagique, rapporte Protocol. Michael Crosby, un des responsables de Docker, une technologie de conteneurs logiciels de plus en plus employée dans l'univers des serveurs, va rejoindre la Pomme cette année. Son nouveau poste n'est pas connu, mais il y a des chances qu'il rejoigne Maksym Pavlenko, un spécialiste des containers qui travaillait avant pour AWS, dans la branche infrastructure cloud d'Apple.

Autre recrue récente venant d'AWS, Arun Gupta, qui est maintenant à la tête de l'activité open source d'Apple. Francesc Campoy, encore un spécialiste des containers qui est passé notamment chez Google, travaille depuis peu sur Kubernetes à Cupertino.

Ces embauches vont dans le sens d'un renforcement logique de l'infrastructure cloud d'Apple alors que ses services (iCloud, Apple TV+…) prennent une place toujours plus importante dans sa stratégie globale. L'entreprise a d'ailleurs rejoint l'année dernière la Cloud Native Computing Foundation, un consortium qui promeut les technologies open source dans le domaine du cloud. Elle contribue entre autres à Kubernetes, un système permettant d’automatiser le déploiement, la mise à l’échelle et la gestion d'applications conteneurisées.


avatar Ormagan | 

Tout un jolie paquet de néologismes 😄😄😄

avatar Ormagan | 

Joli*

avatar iPop | 

Pardonnez mon ignorance mais qu’est ce une "application conteneurisée" ?

avatar occam | 

@iPop

Dockerisée.

avatar fornorst | 

@iPop

En schématisant à l’extrême, avant on déployait plusieurs applications sur un même serveur, ce qui posait des soucis : une application prend tout le cpu et bloque les autres, les dépendances d’une application ne sont pas compatibles avec celles d’une autre application, ...
Avec les containers, chaque container contient son propre OS et une seule application. Et chaque container est parfaitement isolé des autres et on peut gérer les ressources (cpu, ram, io, ...) container par container.
Docker a poussé le bouchon plus loin avec des containers légers qui n’embarque pas tout un OS (gain de place notamment) mais qui gardent tous les avantages des containers lourds (qu’on peut assimiler à de la virtualization pour vulgariser).

Au final ça permet de déployer beaucoup plus d’applications sur un serveur (donc diminution des coûts) tout en gardant une étanchéité entre chacune de ces applications.

A noter que c’est une explication vraie (je pense :) ) mais très vulgarisée ;)

avatar iPop | 

@fornorst

Ok, merci pour l’explication. Je serai toujours aussi surpris de l’ingéniosité humaine.

avatar fornorst | 

@iPop

Quand t’es un peu dans le monde docker, K8S, ... tu découvres chaque jour de l’ingéniosité 😂
Passionnant à suivre mais un peu fatiguant par moment : ça envoie dans tous les sens en ce moment !

avatar iPop | 

@fornorst

Oh pas besoin d’aller chercher aussi loin. Quand tu vois comment notre gouvernement fait figure d’ingéniosité pour faire ses bévues...

avatar cdp86 | 

@fornorst

Merci bien pour l'explication très clair. Une sorte de mini VM spécialisée à chaque fois en fait.

avatar fornorst | 

@cdp86

C’est exactement ça sauf qu’à la différence d’une VM qui démarre en quelques minutes et qui consomme beaucoup de ressources pour emuler un ordinateur, tu as un container qui démarre en quelques millisecondes et qui ne consomme que ce que les process qui le compose consomment. Et en général c’est même un seul process par container ;)

avatar macosZ | 

Il était temps de s’y mettre à Docker 😂

avatar occam | 

Saluons la décision d’Apple de rejoindre la Cloud Native Computing Foundation.

Il était grand temps de reconnaître l’essor du Native Computing parmi les Premières Nations. Le nom de la fondation commémore à juste titre les pionniers du calcul en réseau que furent Red Cloud, chef des Oglala Lakota, et Touch the Clouds, chef Minneconjou (et cousin de Crazy Horse).

À noter que les Oglala, tout comme les Caddoan, utilisaient un système mixte décimal et vigésimal (base 20), tandis que les Yuki de la Round Valley en Californie du Nord avaient déjà inventé un système mixte à base 8 et base 16 ; ne manquait plus que le processeur. Les Chumash de Californie du Sud avaient de leur côté un système numérique mixte en base 4 / base 16 qui préfigurait les premiers Intel 4004.

Restait à unifier ces systèmes numériques disparates ; la tâche, et la gloire, en échut au chef Little Endian, « la némésis des Blefuscu ».

avatar byte_order | 

@occam

Excellent !
C'est p'tet un poil trop 3eme degré, par contre...

avatar sebv | 

En espérant que ça corrigera le bug de partage de fichiers que je n’arrête pas de leur signaler depuis un an !

avatar frankm | 

Pourvu qu’ils se mettent au streaming des films perso déposés sur iCloud

avatar bonnepoire | 

@ frankm
Aucune chance. C'est quoi ton modèle économique??

avatar e2x | 

Aucune idée de la répercussion effective de ces embauches dans mon quotidien Apple iCloud.
Ce cloud a été peu fiable et très hasardeux , toujours au moment professionnel où j’avais le plus besoin de mes fichiers ou photos. 🤯
Vive Dropbox, Documents,,, mais pas iCloud 😑

avatar Derw | 

Bah du coup, s’ils pouvaient se pencher un peu sur l’optimisation de docker sur MacOS, ce serait cool !

CONNEXION UTILISATEUR