Mac OS X et Darwin peuvent acheter de l'alcool aux États-Unis

Jean-Baptiste Leheup |

Et voilà. Encore deux qu'on n'a pas vu grandir. Mac OS X et Darwin, son « cœur » open source, fêtent aujourd'hui leurs 21 ans, l'âge légal pour acheter de l'alcool aux États-Unis. En effet, le 16 mars 1999, Apple réalisait un coup double : elle commercialisait enfin un nouveau système, et devenait la première entreprise d'envergure à proposer la base de son système sous forme de code open source.

À l'époque, nos Mac tournaient encore sous Mac OS 8, le digne héritier du Macintosh de 1984. Mais Apple travaillait d'arrache-pied à la mise au point de son successeur, après plusieurs projets avortés : Pink, Taligent et Copland. Rhapsody, comme on l'appelait à l'époque, devait relever le défi d'assumer l'héritage du Macintosh, tout en intégrant les technologies UNIX du système de NeXT acheté en 1996.


avatar Trillot | 

"Quant au choix d'Apple d'en diffuser librement le code source, il relevait d'abord d'une obligation, puisqu'Apple utilisait elle-même des portions de code disponibles sous une licence obligeant à diffuser les modifications qu'on y apporte."

Il me semble au contraire que le système BSD n'obligeait pas Apple à diffuser le code développé et que le choix avait été longuement muri et discuté.

avatar oomu | 

darwin/Macos ne contient pas que du code bsd ou sous licence bsd.

certes, la partie "bsd" par dessus le noyau MACH est tirée de Freebsd (pour moderniser de BSD 4.x de NeXTstep) mais d'autres pans du systèmes sont sous d'autre licences, dont la GPL et LGPL.

Apple était sous obligation, globalement, de fournir Darwin sous une licence ouverte, La licence Apple fut progressivement écrite pour être compatible GPL.

-
Les parties sous licences restrictives pour Apple comme la GPL ont été progressivement, version après version, poussées hors de MacOS.

CONNEXION UTILISATEUR