Les leçons d'Angela Ahrendts sur son passage à Apple

Stéphane Moussie |

Angela Ahrendts s’est exprimée pour la première fois depuis son départ d’Apple. Remplacée le mois dernier par Deirdre O’Brien, l’ancienne responsable des Apple Store raconte dans le podcast Hello Monday avoir retenu trois leçons de ses cinq années à Cupertino. Des enseignements qu’elle n’a pas tirés seule, souligne-t-elle, mais de sa collaboration avec les 70 000 employés des boutiques.

La première est qu’il ne faut jamais oublier d’où l’on vient. À ses débuts, en visitant les Apple Store, elle a entendu des phrases comme « Steve [Jobs] disait que notre travail était d’enrichir la vie des gens », ou Steve ceci et Steve cela. « J’aurais pu ignorer tout ça, mais non, j’ai pensé qu’il fallait le codifier, le protéger », explique-t-elle. Le passé doit servir de fondation, estime Angela Ahrendts.

Sa deuxième leçon est qu’il faut « aller plus vite que vous ne pourriez jamais l’imaginer. » Un message qui s’adresse plus aux dirigeants qu’aux employés, puisque ce sont ces derniers qui accélèrent le mouvement : « Ils vivent sur YouTube et Instagram, ils s’attendent à ce que votre leadership prenne la même forme. » Angela Ahrendts a mis en application ce précepte en s’adressant notamment chaque semaine à l’ensemble de ses équipes par le biais d’une vidéo.

Enfin, la troisième leçon est « de ne pas oublier que vous avez une grande responsabilité. » Et de poursuivre :

Il ne s’agit pas seulement de faire tourner une boutique ou de vendre des téléphones. Ce n’est pas ça. Vous avez une responsabilité bien supérieure. C’est peut-être ce que Steve voulait dire quand il parlait d’enrichir la vie des gens et quand il évoquait l’impact des arts libéraux et de la technologie sur l’humanité.

Je n’avais pas la prétention d’employer le mot humanité, mais je parlais à mes équipes de l’impact qu’elles pouvaient avoir sur leurs communautés. Et c’est ce que l’expérience Today at Apple, qui est gratuite, enseigne. Ce n’est pas une coïncidence si [ces ateliers] concernent les arts libéraux : comment faire de vous un meilleur vidéaste, photographe, développeur ou musicien. Parce que je crois vraiment que c’est ce dont vous aurez besoin à l’avenir. Je crois aussi que les arts libéraux étaient peut-être ce qui manquait un peu dans les stores.

Une employée d'Apple Store et Angela Ahrendts. Image Apple.

Qu’ont retenu pour leur part les employés des Apple Store de leur ancienne responsable ? Tous ceux que nous avons interrogés s’accordent à dire que les changements ont été profonds. Les avis divergent ensuite sur leur aspect positif ou négatif.

Quand un employé juge que les ateliers Today at Apple « ont enrichi la vie des gens », un autre estime que leur gratuité n’est pas forcément une bonne chose :

À l’époque du One to One, les Créatifs [les employés chargés des formations] avaient beaucoup de formations à animer en magasin. Vu que l’abonnement était payant, les clients venaient assister à leurs cours. Aujourd’hui c’est entièrement gratuit, mais on n’est plus tout seul avec le formateur, mais par groupe. Comme c’est gratuit, les clients ont moins envie de faire le déplacement et si personne n’est inscrit au cours, le Créatif patiente ou s’occupe avec des encaissements ou autre, ce qui n’est pas sa mission principale normalement.

Un autre salarié se félicite des nombreuses promotions internes et postes créés « pour faire face à l’explosion de la charge de travail du Genius Bar et pour garder les employés expérimentés. » Mais dans le même temps, il déplore une diminution du niveau de compétence technique. Dans un article de Challenges, un délégué syndical critiquait le manque de formation aux nouveaux produits dont souffrent les équipes.

La successeure d’Angela Ahrendts a la particularité d’avoir une double casquette : Deirdre O’Brien est à la fois responsable des Apple Store et des ressources humaines. Va-t-elle tirer parti de cette position pour revoir la logistique humaine des boutiques ?

avatar Paquito06 | 

“Mais dans le même temps, il déplore une diminution du niveau de compétence technique. Dans un article de Challenges, un délégué syndical critiquait le manque de formation aux nouveaux produits dont souffrent les équipes.”

Le turnover est de plus en plus important au niveau du retail et les batchs de personnes a former ont des origines plus diverses. Il faidrait y consacrer davantage de temps et d’argent, Apple a l’un mais pas necessairement l’autre.

avatar ancampolo | 

@Paquito06

Le turn over est toujours important en france c’est normal...on est le pays des gilets jaunes, des syndicats, et des assistés autrement dit des fainéants...

avatar Paquito06 | 

@ancampolo

Meme si je ne l’ai pas mentionné, je ne parlais que pour les USA. Il y a une plus grande flexibilite de l’emploi a l’embauche comme a la sortie. Dans la majorite des emplois ici en Californie, on est “employee at will”, c’est a dire que la morale recommande de donner 2 semaines de preavis mais dans les faits, on peut quitter son job par texto et ne pas se presenter au boulot le jour suivant. Je l’ai deja fait, c’est cruel dans un sens comme dans l’autre, mais les employeurs font la meme egalement.

avatar Sorabji | 

@ancampolo

C’est aussi le pays des gens modestes aux propos constructifs et respectueux manifestement…

avatar frankm | 

@ancampolo

Les gars trouve mieux ailleurs avec ou sans gilets jaunes. Ça va être comme ça maintenant, c’est démographique. Ça ne plait pas au patronnât

avatar oomu | 

"Le turn over est toujours important en france c’est normal...on est le pays des gilets jaunes, des syndicats, et des assistés autrement dit des fainéants..."

de quoi parlez vous ?

avatar Bigdidou | 

« Je n’avais pas la prétention d’employer le mot humanité, mais je parlais à mes équipes de l’impact qu’elles pouvaient avoir sur leurs communautés. »

J’aime bien.

avatar occam | 

« J’aurais pu ignorer tout ça, mais non, j’ai pensé qu’il fallait le codifier, le protéger »
κτῆμά τε ἐς αἰεὶ

« Le passé doit servir de fondation »
...depósito de las acciones, testigo del pasado, ejemplo y aviso del presente, advertencia de lo por venir...

I only am escaped alone to tell thee.
Call me Ishmael.

avatar oomu | 

Attendez, vous faites une allusion à un machin de religieux, j'ai bon ?

avatar stanleydu95 | 

Vu l argent qu’elle a pris Angela, elle peut en dire que du bien ??... le retail devient de moins en moins compétent et cela va être un gros soucis dans les années à venir pour Apple. Bon courage pour les genius au bar ?

avatar marenostrum | 

on apprend que ce n'est pas seulement ici qu'on parle (au moins quelques-uns) souvent de Jobs, mais chez eux aussi. et c'est tant mieux.

avatar iPop | 

Je Kif à mort Angela ❤️❤️❤️
Vraiment dommage qu’elle soit parti.
?

avatar oomu | 

"Je Kif à mort Angela ❤️❤️❤️"

pourquoi ?

avatar iPop | 

@oomu

Peut être d’abord parce que j’adore les Milf blondes.
Ensuite parce que contrairement à d’autre je suis satisfait de ce que est devenu l’Apple Store dans tous les sens du terme.
Et on l’en remerciera énormément pour l’expérience Today at Apple.

avatar Fennec72 | 

On peut la remercier d’être la principale responsable de la hausse des tarifs des produits d’Apple en faisant des ses produits des produits de luxe.

avatar Ajioss | 

@Fennec72

Tu ne confonds pas avec Phil Shiller?

avatar debione | 

@Fennec72

C’est le contraire qui c’est produit... On est aller la chercher parce que l’on se profilait sur le marché de la mode...
Par contre heureusement que Arendts ne poste pas sur Macg avec ces références à S.Jobs, on aurait eu notre cohorte d’aficionados pour lui foutre le nez dans le caca ... S.Jobs est mort laissez le là où il est...

avatar oomu | 

"Apple vend du lifestyle depuis toujours et Steve Jobs est le plus grand créateur de modes de son époque ?"

non, tout le monde sait que le plus grand créateur de mode de son époque c'est Karl Lagarfeld. (je ne mets pas le smiley cool avec lunettes noires, parce que mes lunettes noires je les porte dans mon coeur)

avatar oomu | 

"On peut la remercier d’être la principale responsable de la hausse des tarifs des produits d’Apple en faisant des ses produits des produits de luxe."

elle n'a pas décidé la politique ni elle s'est imposée dans Apple pour subitement la changer.

elle était là pour mettre en oeuvre la politique décidée en amont. D'ailleurs on en avait les prémisses avant son arrivée et ils l'ont fait venir parce que justement c'est une experte.

avatar PierreBondurant | 

Moins de modeux, plus d’informaticien(ne)s et d’ingénieurs!

avatar Fennec72 | 

@PierreBondurant

+1

avatar oomu | 

non Clang.

Même si vous aimez les mantras, ce n'est pas vrai.

Etiez vous présent dans les années 80s ?

Ce propos de "mode de vie" ou de "valeur" est apparu lentement.

A l'origine Apple se posait dans sa communication en "anti ibm", Mais IBM était une entreprise très technologique. C'est un propos qui s'adressait au Oomu : lunettes, grand bouquin blanc de Unix sur lui et qui comprenait que Apple se posait comme + innovant et varié que les machines IBM très strictes et complexes. Bref un propos de geek et de business

Apple a depuis longtemps eu la cible des "créatifs". Encore une fois à l'époque et au fil des années 90, si c'était "l'ordi pour le reste d'entre nous", il s'agissait surtout de professionnels avec des solutions professionnelles.

Dans les magazines (svm, pc expert, etc) et pubs on ne parlait pas de "collections" ou de grand public, très peu. On parlait performance, le nouveau Word, et plein de "buzz words" (le terme pour se foutre de tout ce blabla) : full motion video, in-memory, OLE (le truc du jour de windows dans les années 90s, oriented-object, d'os 32b, etc

Dans les années 2000s, Apple a parlé ouvertement de style de vie avec le évidemment iLife, où là le propos fut assumé clair et net.

C'est aussi avec la montée en puissance de Jonathan Ive que le design est devenu aussi fort et prégnant chez Apple. Pas uniquement dans le confort d'utilisation, mais esthétiquement.

Si dés le Mac de 1984 ou le Lisa, il y avait une conscience esthétique chez Steve Jobs, elle était très souvent dans des geekeries (les polices, signer la carte mère, etc)

Steve Jobs n'a jamais suivi ou créé de la "mode". Par mode qu'entendez vous ? Il n'est comparable à Karl Lagerfeld ou Channel qui eux par exemple avait une volonté autant artistique que de marquer leur temps, pour ensuite faire autre chose l'année suivante.

Jobs autant dans ses entretiens des années 80s que les dernières années parlaient de faire le meilleur ordi. Pas de chambouler l'ordi l'année suivante, mais de faire le "meilleur", parce que c'est important comme objet d'éducation, de création, et parce que si c'est bien fait, les gens achèteront.

Si Jobs était un esthète, oui, l'entreprise Apple ne parlait pas de mode ou de style de vie avant les années 2000s.

Notons que le "style" est quelque chose qui est apparu dans plusieurs entreprises dans les même périodes. Nintendo, Lego, puis les jeunes Google, etc.

Quand vous dites:

"Apple vend du lifestyle depuis toujours"

vous pensez railler ou contrer le propos "Moins de modeux, plus d’informaticien(ne)s et d’ingénieurs"

mais c'est peine perdue.

Effectivement, y a toute une frange du public dont le Oomu qui n'est concerné, de la part d'Apple, que par du propos d'ingénieurs et de la machine et logiciel. Et qui préfère entendre un ingénieur système parler des bibliothèques de iOs ou un patron expliquer les améliorations techniques du prochain produit. Plutôt que des histoires de "retail" ou de savoir si les bracelets iWatch vont suivre la Couleur Pantone de l'année (histoire d'être à la mode).

Sauf que, l'ingénierie c'est aussi de la créativité, c'est aussi une poésie. Il n'y a donc nulle froideur a vouloir + d'informaticiens (plus de oomu ! + de cheveux, + de code, plus de protocoles, plus de logiciels avec des paramètres, raaah lovely) et de l'ingénierie.

Je vais être honnête: les commentaires m'intéressent plus que cette "actu" sans intérêt (on y apprend rien sur son départ, son ressentit de la vie ou comment diriger une telle activité).

Non, ce qui m'intéressera ça sera la technique expliquée lors de la WWDC (les conférences pour développeurs, hors keynote).

Parce que oui:

+ d'informaticiens
+ d'ingénieurs
- de baratin vain sur la "mode"

Pages

CONNEXION UTILISATEUR