Apple Park : des mois de travail pour la scène arc-en-ciel

Mickaël Bazoge |

Généralement, Apple ne laisse jamais rien au hasard et c’est le cas aussi pour la scène arc-en-ciel installée au cœur de l’anneau de l’Apple Park. Cette structure, découverte fortuitement grâce au survol en drone du campus d’Apple, servira de point de ralliement pour les employés de l’entreprise le 17 mai.

Les festivités organisées ce jour célèbreront tout à la fois l’achèvement de l’Apple Park et l’héritage de Steve Jobs, selon un document interne consulté par nos soins. Le campus a été un chantier de longue haleine : le projet, une des dernières réalisations du fondateur d’Apple, a été dévoilé en 2011. Les portes des bâtiments ont ouvert six ans plus tard (lire : "Apple Park" : l'immense campus d'Apple ouvrira en avril).

Un air de famille.

Plus qu’un dégradé arc-en-ciel (dont les couleurs vont du violet au rouge), l’arche reprend surtout les couleurs du logo « historique » d’Apple, la fameuse pomme multicolore : bleu, violet, rouge, orange, jaune et vert. « C’est en résonance avec le logo arc-en-ciel qui a fait partie de notre identité pendant de nombreuses années », explique Jony Ive. « L’arc-en-ciel est aussi l’expression positive et joyeuse de nos valeurs d’inclusion », ajoute le designer en chef.

Un peu de couleur dans un univers d’acier et de verre.

L’idée des arches colorées « résonne immédiatement et si profondément en nous » : la forme en demi-cercle rappelle effectivement et tout naturellement celle du spaceship, déroule Jony Ive. « Notre objectif était de créer une scène qui serait reconnaissable immédiatement comme étant l’Apple Stage. L’idée d’un arc-en-ciel a été une de ces rares fois où nos idées initiales s’accordaient bien sur un grand nombre de points ».

La structure colorée a nécessité plusieurs mois de travail, entre l’Industrial Design Group de Jony Ive, Tait Towers, l’entreprise qui a aidé à la création des arches, Stageco qui s’est occupé de l’ingénierie de la structure ; les architectes de Foster+Partners et les designers Gainsbury et Whiting ont aussi apporté leur expertise au projet.

« Une fois qu’on a eu le design », explique Marissa Parr de Tait Towers, « nous nous sommes demandé comment nous allions pouvoir créer quelque chose d’aussi pur et courbé, qui pouvait être en extérieur, facile à monter et à démonter, et nous avions besoin de tout ça en huit semaines ». La structure au complet compte 25 000 éléments, mais les arches en elles-mêmes sont composées de 30 éléments usinés uniques autour d’un squelette métallique.

Sans entrer dans les détails, les équipes en charge de la création de la scène ont usé d’une grande technicité. Pour protéger les panneaux du soleil californien, un revêtement spécial résistant aux ultraviolets a été mis au point, par exemple. Des éléments ont été réalisés sur mesure par des machinistes, certaines pièces ayant demandé jusqu’à 12 jours d’usinage individuel.

On devine les spots lumineux à l’intérieur des arches.

Pour éviter les accidents malheureux, il a aussi fallu concevoir des chariots transportant les éléments en suspension dans les airs, les pièces ne pouvant toucher le sol ou reposer à plat !

La structure colorée de la scène occupe un tout petit espace au milieu de l’Apple Park. Mais son impact est « disproportionné », affirme Jony Ive, dont les bureaux sont positionnés dans la partie extérieure de l’anneau. « Mais je peux voir le reflet de l’arc-en-ciel au plafond. Vraiment, ça n’était pas prévu, mais c’est un heureux hasard ».

Tags
avatar Lucas | 

C’est beau ! (Et c’est moi où le 17 mai c’est aussi la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie... avec l’arc-en-ciel la coïncidence est troublante ! ^^)

avatar TomVar | 
[Modéré. MB]
avatar Paquito06 | 

Ils ont le plus beau campus de la Silicon Valley ?
La vue depuis la Salesforce Tower (plus grande tour de l’ouest americain) n’est pas degueu non plus ?

avatar jackWhite92 | 

Moi qui croyait que c’était une simple structure gonflable !

avatar totoguile | 

@jackWhite92

Pareil !!!

avatar Hideyasu | 

Il y a vraiment que Apple pour claquer autant de thunes là dedans, ils savent plus quoi en faire

avatar Alberto8 | 

@Hideyasu

Il devrait plutôt dépenser leur oseille pour rattraper les autres dans :

Se mettre à niveau de Google Maps , mais bon combien il faudra qu’il dépense 10 , 20 , 50 milliards !

Se mettre au niveau avec Siri .

Se mettre à niveau des concurrents sur la caméra de l’iPhone

Se mettre à niveau sur la batterie de l’iPhone

Et se mettre à niveau surtout au niveau des tarifs !

Quand ce sera fait ils pourront peut-être commencer à faire la fête ? mais en attendant il y a du travail ?

avatar Regios73 | 

@Alberto8

Je n’ai pas de reproche à faire aux batteries de mes deux derniers iPhone

avatar Alberto8 | 

@Regios73

Par rapport a la concurrence qui fait toujours plus toujours mieux aujourd’hui par rapport à Apple je voulais dire,et en plus quand ont payent plus chère la concurrence justement le produit payer si chèrement se doit d’être au minimum au niveaux !

avatar Depret Lucas | 

@Alberto8

Maps est très bien ;) comme Apple n’a pas accès aux données de ses utilisateurs comme Google qui lui a su mieux se développer grâce à cela ? au niveau de la photo, ils sont très bon même si Samsung est un peu au dessus ;) les batteries des dernière sont très bons ;)

avatar Alberto8 | 

@Depret Lucas

Non, là ont ne peux clairement pas faire passer le retard d’Apple sur Google Map juste sur les données personnelles !

La dernière nouveauté : la réalité augmentée ! Bluffant ? .

avatar Depret Lucas | 

Je parlais plutôt de l’assistant :) et dis moi ce qu’à en plus Google maps ?

avatar Alberto8 | 

@Depret Lucas

Oula ... si je devais Énumérer les différences et les avantages ?

avatar Depret Lucas | 

Personnellement en utilisation quotidienne, les 2 sont les mêmes bon appart que chez Google, tu es pisté et que tu as des pubs ?

avatar Dimemas | 

@ déprit lucas :
ok donc soit :
- tu n'utilise jamais maps
- tu es de mauvaise foi/bête/aveugle

La différence principale c'est lorsque tu demande une destination à Plans, tu n'auras pas de bons résultats, là où maps ne se trompe jamais !

Alors Apple collecte tes données aussi, tu pourra dire ce que tu veux, d'ailleurs à l'époque de l'affaire snowden, il était mouillé aussi.
Et si tu as des choses à te reprocher, c'est toi que ça regarde, je ne comprends pas ce faux procès d'intention fait à Google concernant nos données personnelles !
Vous êtes RESPONSABLES de ce que vous mettez sur internet, ce n'est pas de la responsabilité de google, microsoft ou facebook d'afficher ce que nous mettons.

Peut-être serait-il temps de s'en rendre comte et de réfléchir avant de poster son plat du restaurant d'il y a 5 jours sur internet, de poster une vidéo virale parce que tu étais bourré.

C'est très franco-français le déresponsabilisation et c'est ce qui va d'ailleurs tuer ce pays

avatar SyMich | 

Apple n'a jamais dit qu'ils n'avaient pas accès aux données personnelles de ses utilisateurs! (D'ailleurs il suffit d'en demander communication pour voir tout ce qu'ils conservent de nos données)
Ce qu'affirme Apple c'est qu'ils ne vendent pas nos données. C'est très différent !
(Au passage, Google tient exactement le même discours)

avatar p@t72 | 

Oh! ?
Bah?tiens? !
Pour? une? fois ?suis ?d'accord ?avec ?toi?.
I

avatar Dimemas | 

oui mais ils font pareil.
CQFD.

avatar webHAL1 | 

@SyMich
« Ce qu'affirme Apple c'est qu'ils ne vendent pas nos données. C'est très différent !
(Au passage, Google tient exactement le même discours) »

Et c'est tout à fait exact. Contrairement à ce que beaucoup affirment (par ignorance ou pour discréditer l'entreprise), Google (a priori) ne vend pas nos données. Ils les exploitent. Apple aussi, mais dans une moindre mesure, et (a priori) sans commercialisation de cette exploitation.

avatar XiliX | 

@webHAL1

"Et c'est tout à fait exact. Contrairement à ce que beaucoup affirment (par ignorance ou pour discréditer l'entreprise), Google (a priori) ne vend pas nos données. Ils les exploitent. Apple aussi, mais dans une moindre mesure, et (a priori) sans commercialisation de cette exploitation."

On va reformuler, « Google monnaie les données privées, pas Apple »

avatar fte | 

@XiliX

"On va reformuler, « Google monnaie les données privées, pas Apple »"

Je vais aussi reformuler.

Les recherches internet sont des données privées. Vendues par Apple à Google pour 9 milliards par an.

avatar webHAL1 | 

@XiliX
« On va reformuler, "Google monnaie les données privées, pas Apple" »

Je ne suis pas d'accord. Cette reformulation laisse de côté comment sont monnayées les données, et c'est justement tout l'intérêt de la question.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR