Apple serait l’un des plus gros clients d’Amazon pour iCloud

Nicolas Furno |

Chaque mois, Apple dépenserait plus de 30 millions de dollars pour héberger les données d’iCloud. Cet argent terminerait dans les poches d’Amazon, et plus précisément de sa branche dédiée à l’hébergement et au cloud, AWS. C’est ce que rapporte Jordan Novet de CNBC, qui souligne que cela ferait d’Apple l’un des plus gros clients d’Amazon. Quoi qu’il en soit, ce chiffre n’est pas surprenant quand on sait que les données liées à iCloud ne sont pas stockées directement par Apple.

Depuis le départ, Apple a conçu iCloud de manière à pouvoir utiliser n’importe quel service de cloud pour stocker les données. Par sécurité, tous les fichiers sont chiffrés avant d’être transmis aux hébergeurs tiers, mais la firme utilise depuis des années les services d’AWS, mais aussi de concurrents. Par le passé, Azure de Microsoft a été exploité pour iCloud, plus récemment c’est Google qui est utilisé en association avec les serveurs d’Amazon (lire : Apple exploite aussi le cloud de Google pour iCloud).

Apple construit ses propres data centers avec l’objectif de réduire sa dépendance à des fournisseurs tiers et donc sa note. Mais sachant qu’il y a plus d’un milliard de comptes iCloud, et que chaque compte dispose au moins de 5 Go de stockage en ligne, cela représente des millions de téraoctets à stocker. Et puis il ne s’agit pas seulement d’acheter le bon nombre de disques dur pour un centre de données californien, il faut distribuer ce contenu autour du monde à un bon rythme.

Avec 61 « zone de disponibilité » (équivalent d’un centre de données) dans le monde entier, Amazon reste un partenaire de choix pour cette tâche. Même si Apple termine ses data centers en construction, notamment en Europe1, AWS lui offre la possibilité de toucher des clients dans le monde entier avec des performances incomparables à son propre réseau de serveurs.

Carte de tous les data centers actuels et à venir (vert) qui constituent le réseau AWS. Apple peut utiliser cette immense architecture mondiale sans avoir à construire elle-même tous les centres de données nécessaires.

C’est une dépense qui augmente logiquement en même temps que le nombre d’utilisateurs d’iCloud augmente : 10 % de plus par rapport à l’année dernière, d’après le site. Avec cette facture de plus de 30 millions de dollars, Apple serait en tout cas l’un des plus gros client d’AWS d’après CNBC, même si la somme ne représente qu’une infime partie des revenus de cette branche pour Amazon.

Il faut dire qu’il y a énormément de clients qui exploitent AWS, une multitude de petits et quelques gros poissons, dont Netflix (lire : Que se passe-t-il quand vous appuyez sur lecture dans Netflix ?).


  1. La firme de Tim Cook a deux installations européennes en projet depuis 2015, mais le centre de données irlandais a finalement été abandonné et le néerlandais n’est toujours pas opérationnel. ↩︎


avatar alan1bangkok | 

manifestement, ce fil est révélateur des certitudes erronées de certains .
lesquels frôlent le 0 sur 20 avec aplomb
y’a des vedettes là hein !

avatar Marco787 | 

@ alan1bangkok

C'est à dire ? Vous pensez à qui ?

avatar umrk | 

30 Millions de $, pour une société comme Apple, où l'unité de compte, comme dans l'industrie pétrolière, est le Milliard de $, c'est une goutte d'eau ....

avatar pagaupa | 

Cool! Les données des clients Apple chez Amazon! De quoi se tordre de rire...

avatar fifounet | 

@pagaupa

"Cool! Les données des clients Apple chez Amazon! De quoi se tordre de rire..."

Tu vois pas qu’on discute du soleil des trous noirs des naines rouges ?
On s’en tape des données du cloud sur Amazon !
? ☀️

avatar lepoulpebaleine | 

@fifounet

Faudrait juste pas qu’icloud se fasse bouffer par un vilain trou noir !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR