Résultats financiers T3 2018 : nouveau record grâce aux ventes d’iPhone X

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du troisième trimestre de son année fiscale 2018. Ce trimestre, qui court du début du mois d’avril à la fin du mois de juin, est traditionnellement le plus « mou » de l’année. Les étrennes et les enveloppes rouges sont déjà loin, tandis que les achats de la rentrée et les nouveautés de l’automne sont encore loin.

Pas de quoi décourager Luca Maestri, qui a surpris son monde en annonçant prévoir une croissance à deux chiffres pour un quatrième trimestre d’affilée. Une prévision devenue réalité : le directeur financier d’Apple annonce un chiffre d’affaires de 53,265 milliards de dollars, un nouveau record absolu au troisième trimestre.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T3 2018 T3 2017 Évolution
Chiffre d’affaires 53,265 45,408 17,30 %
Bénéfice 11,519 8,717 32,14 %
Ventes d’iPhone 41,3 41,026 0,66 %
Ventes d’iPad 11,553 11,424 1,12 %
Ventes de Mac 3,720 4,292 -13,32 %
Services 9,548 7,266 31,40 %
Autres produits 3,740 2,735 36,74 %

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre s’établit donc à 53,265 milliards de dollars (17,30 %). Apple a réalisé un bénéfice de 11,519 milliards de dollars (32,14 %), soit 2,34 dollars par action. La firme de Cupertino dégage donc une marge nette de 21,47 %, un chiffre dans la moyenne — ni plus ni moins — des dernières années.

Comme souvent au troisième trimestre, la proportion des ventes réalisées à l’international baisse assez sensiblement, et tombe à 60 % contre 65 % en moyenne ces derniers temps. L’activité s’est légèrement tassée en Europe et au Japon, mais a nettement augmenté aux États-Unis (+20,45 %) et en Chine (+19,33 %).

Enfin, signalons que le conseil d’administration a autorisé le versement d’un dividende de 0,73 dollar par action. Il aura lieu le 16 août prochain, et bénéficiera à l’ensemble des actionnaires référencés au 13 août. À l’heure de la rédaction de ces lignes, l’action AAPL s’échangeait à 195,98 dollars en after hours, un chiffre en progression de près de 3 % sur le cours à la fermeture des marchés.

Ventes d’iPhone

Ces excellents chiffres s’expliquent par la bonne tenue des ventes d’iPhone — et notamment d’iPhone 8 et d’iPhone X. Si les ventes progressent de moins d’un pourcent en volume, pour atteindre 41,3 millions d’unités, elles progressent de plus de 20 % en chiffre d’affaires. Le panier moyen, à 720,00 dollars, progresse de 19,6 %, signe que les iPhone les plus chers sont aussi les plus populaires. Le succès de l’iPhone X ne se dément pas, et l’iPhone 8 ainsi que l’iPhone 8 Plus continuent à bien se vendre. Une stratégie à trois modèles qu’Apple pourrait poursuivre à la rentrée, afin de crever le plafond des 80 millions d’unités trimestrielles.

Ventes d’iPad

L’iPad continue sur sa lancée : les ventes augmentent de 1,12 % pour s’établir à 11,553 millions d’unités. Dans le même temps, le panier moyen chute de 5,7 % pour tomber à 410,00 dollars, signe que l’iPad 6 est monté en puissance en même temps que les ventes d’iPad Pro se sont tassées. Cela tombe bien : Apple devrait tout prochainement lever le voile sur sa nouvelle gamme de tablettes.

Ventes de Mac

Sans surprise, la baisse des ventes de Mac se prolonge pour un troisième trimestre d’affilée, elles tombent à 3,720 millions d’unités. Pire : cette baisse s’accélère (-13,33 %), alors qu’elle avait semblé se tasser au deuxième trimestre. L’effet de la nouvelle gamme de MacBook Pro (et, peut-on espérer, de la prochaine révision du reste de la gamme) ne se fera pas sentir avant la fin du quatrième trimestre.

Services et autres produits

Regroupant pêle-mêle les revenus de l’App Store et les abonnements Apple Music, les commissions Apple Pay et la « redevance » iCloud, le chiffre d’affaires des services traduit la force de l’écosystème d’Apple, qui ne s’arrête pas avec l’achat d’un produit mais se poursuit avec son usage. Ce trimestre, les services ont dégagé 9,548 milliards de dollars, un chiffre en progression constante (31,40 %).

Le chiffre d’affaires des « autres produits », ces accessoires de plus en plus indispensables, progresse de 36,74 % pour atteindre 3,740 milliards de dollars. S’il est encore difficile d’estimer les ventes du HomePod, on sait qu’Apple domine de la tête et des épaules le marché de l’audio sans-fil avec les AirPods et les casques Beats, et les analystes s’accordent à penser que la firme de Cupertino vend plus d’un million de montres connectées par mois.

Pour le T4 2018

« Nous sommes heureux d’annoncer le meilleur trimestre de juin de l’histoire d’Apple, et notre quatrième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres », dit Tim Cook. « La croissance soutenue des ventes d’iPhone, des services, et des wearables ont été le moteur de nos résultats », explique le CEO d’Apple, impatient de dévoiler « les produits et les services en réserve ». Le quatrième trimestre sera sûrement l’occasion de la présentation d’une nouvelle gamme d’iPhone, probablement le théâtre d’une refonte de l’iPad Pro, et peut-être même le moment où Apple se décidera enfin à mettre ses Mac à niveau.

Luca Maestri s’attache à souligner la croissance de la société « dans chacun de nos segments géographiques ». Une petite phrase d’une grande importance : le marché chinois du smartphone est en pleine dépression… mais pas le marché chinois de l’iPhone. Apple gagne des parts de marché sur l’ensemble de ses concurrents (à l’exception de Huawei), et place deux modèles parmi les cinq smartphones les plus vendus (l’iPhone X, 3e, et l’iPhone 8 Plus, 4e).

« Nous avons rendu près de 25 milliards de dollars aux investisseurs […] ce trimestre », poursuit le directeur financier d’Apple, « dont 20 milliards par des rachats d’actions. » Luca Maestri table sur un chiffre d’affaires compris entre 60 et 62 milliards de dollars au quatrième trimestre, soit une progression comprise entre 14 et 18 %, indication que le rythme ne va pas ralentir.

avatar pocketalex | 

@Dimemas

la gamme de portables est on ne peut plus claire

- des ultras (MB12")
- des stations de travail légère (MBP 13")
- des stations de travail puissantes (MBP15")
- des laptops "mainstream" (MBA, MBP13" entrée de gamme)

... mais pas exempte de reproches (MBA dépassé techniquement, MB12" un peu cher maintenant qu'il est sorti il y a plus de 2 ans, MBP 15" trop cher de 300 à 500€)

L'iMac ne s'enlise pas bien au contraire. Il a eu droit à une mise à jour fort intéressante en 2017 qui le replace dans le jeu, alors qu'il perdait en intérêt depuis 2015, et la prochaine mise à jour avec les CPU 6 cores et un CG plus véloce devrait le rebooster.

L'iPhone à 1160€ c'est un et un seul modèle, et pour 419€ tu as un iPhone SE neuf qui te permettra de faire 99% de ce que fait l'iPhone X

Quant aux produits Apple, en général, si tu ne les trouves pas décents et efficace, c'est TON point de vue, et non une vérité. Tu ne peux donc pas partir de cette affirmation pour faire une argumentation et tirer des conclusions, vu que cette affirmation est fausse.

On a donc d'un coté TON point de vue qui est TON point de vue, et non la réalité, et de l'autre les chiffres de ventes qui, même avec les baisses ou stagnations ici et là, restent des chiffres conséquents d'un acteur majeur dans ses secteurs, et rentable (donc sain), et comparables années après années.

Et pour n'importe quelle personne qui a 3 neurones fonctionnelles, ce qui n'est pas ton cas, regarder les chiffres d'Apple sur les 5 ou 10 dernières années permet plutot de conclure que la marque a pris une bonne voie, en tout cas une voie qui marche (bonnes ventes, clients satisfaits, bons résultats) et pas qu'elle va "dans le mur".

avatar fte | 

@pocketalex

"et rentable (donc sain)"

Sans rapport avec les résultats d’Apple, rentable ne veux absolument pas dire sain.

Rentable est un instantané, sain s’inscrit dans une perspective à moyen ou long terme. L’un n’implique pas l’autre.

Le business d’Apple en général est sain, pas de doute. Le Mac spécifiquement par contre, je n’en suis pas si sûr.

Apple ne mettra pas la clé sous la porte cette semaine.

avatar jazz678 | 

@fte

« Sans rapport avec les résultats d’Apple, rentable ne veux absolument pas dire sain. »

Rentable plusieurs années de suite...si

avatar Sgt. Pepper | 

@Dimemas

Tu as un problème avec les faits ...

Tu as juste loupé la commercialisation des MBP en Juillet 2018

L’iPhone 8 et 8Plus ne sont au même prix qu’avant ...
Apple a juste ajouté une nouvelle gamme High End qui visiblement correspond à un vrai besoin.

Le reste étant subjectif: pas la peine de revenir dessus .

avatar Grizzzly | 

@Sgt. Pepper

@elbibou
@Clément34000
@IPICH

désolé la tete de chat venere n’a pas suffi à indiquer que mon message était evidemment ironique pour me moquer de ceux qui voient en Tim Cook le fossoyeur d’Apple.

Il va sans dire que ses résultats sont impressionnants meme si certains regrettent qu’Apple ne soit plus une petite startup qui think different.

avatar Sgt. Pepper | 

@Grizzzly

Ha pardon ?

Difficile l’ironie au milieu de tous ces Trolls ?

avatar Clément34000 | 

@Grizzzly

Un commentaire lu et relu et qui, après tout ce temps, ne tient plus trop la route puisque les ventes d’iPhones vont tjs aussi bien... malgré toutes les critiques et prévisions négatives que l’on peut lire.

avatar IPICH | 

@Grizzzly

Les arguments stp?

avatar fte | 

Solides résultats.

Je suis surpris de l’ampleur du gadin sur les Mac. Je m’attendais à quelques pourcents de baisse, pas à une sévère raclée...

La croissance du bénéfice est très Appleienne, massive. Impressionnant.

Bref. Apple n’est pas mort demain.

avatar kelkun | 

@fte

Bah pour les Mac c’est plutôt normal vu que l’an dernier tous les Mac portables ont été renouvelés dans le trimestre (alors que cette année absolument aucun)

Je dirais même que la baisse est très faible si on prend en compte que tous les Mac vendus avaient 1 an

avatar debione | 

@ fte:
Perso les resulats des macs ne me surprennent absolument pas... Pendant très longtemps j'ai conseillé l'achat de mac auprès de mon entourage, depuis 2016 je n'ai plus conseillé que le MBA, tout le reste étant trop cher pour ce que c'est, meme avec Macos ( quoique, vu ce que j'ai vécu avec les derniers Os pondu, je suis meme plus sur ). Je les ai plutôt dirigé vers du pc qui correspondait infiniment mieux à leurs besoin ( en regard du prix).
Bref, je suis responsable de leurs mévente... Second degré mis à part, je pense qu'ils ont peut être passé une certaine limite, surtout sur les utilisateurs anciens et les petites structures indépendantes.
Actuellement, je ne me vois pas conseiller a une seule personne de mon entourage un mac portable, event un IMac...

avatar fte | 

@debione

"je n'ai plus conseillé"

Idem.

Je ne doute pas que cette baisse est multifactorielle.

Mais l’abandon grandissant du Mac que j’observe chez les créatifs, infographistes, photographes, vidéastes et monteurs, est certainement un facteur. La coolitude des MacBook a baissé, et les cadres (banque) les ont remplacés par des hybrides Lenovo à la grande joie des sévices IT (mes observations, sans faute d’ortographe)... les iPad ont disparu de ce paysage paysage depuis longtemps, les hybrides ont envahit ce terrain. Bref. Ces effets se font certainement sentir maintenant. L’aura de la marque s’affaiblît depuis quelques années.

Pour les particuliers je ne sais pas trop.

Il est clair que j’ai aussi cessé de conseiller du Mac, je déconseille même, et depuis plus longtemps que toi. Je ne suis pas le seul dans mon entourage à avoir changé de discours... est-ce une tendance répandue ? Possible.

Quoiqu’il en soit, c’est une grosse contre-performance dans un marché PC qui rebondit un peu. Apple ne nous a pas habitué à faire beaucoup moins bien que le marché. Et comparativement à l’augmentation importante des ventes de Lenovo ou encore Dell, c’est une vilaine giffle.

J’espère que ça va inciter Apple à retravailler son offre. En prix, en actualité du matériel... je n’espère pas de grands changements sur les choix et compromis faits par Apple par contre. Mais j’espère une réaction.

avatar Arcetnathon | 

@fte

Lenovo et joie des services informatiques, c est une grosse méconnaissance du materiel. Lenovo fait parmis les moins bon PC pro du marché.

avatar fte | 

@Arcetnathon

"Lenovo fait parmis les moins bon PC pro du marché."

Les ThinkPad que j’ai eu entre les mains (et le mien) sont excellents. Claviers superbes, construction robuste et sans reproches autres que mineurs, touché des surfaces autour du clavier très plaisant, autonomie impec et gestion de batterie excellente, firmware et gestion des drivers sans faille... upgradables, réparables... franchement, la marque a beaucoup progressé et j’ai zéro plaintes à formuler.

avatar Arcetnathon | 

@fte

La marque est une régression complète avec des claviers qui lâches dans tous les sens, des plastiques cheap... depuis qu ils ont refondu les gammes issu d’IBM ils ont drastiquement tiré la qualité vers le bas.

Sur notre flotte de près de 200, c etait pas loin d un clavier sur 4 a changer quasi tous les ans.

avatar fte | 

@Arcetnathon

"Sur notre flotte de près de 200, c etait pas loin d un clavier sur 4 a changer quasi tous les ans."

C’était dis-tu ?

Je ne sais pas avant. Avant, je côtoyais surtout du Dell et du HP. J’avais moi-même un Dell.

Plusieurs collègues au CERN sont passés à Lenovo avec grande satisfaction, et c’est sur leur conseil que je me suis orienté vers cette marque. Depuis 2 ans je côtoie également beaucoup plus de Lenovo, des Yoga en particulier, et je trouve leurs machines très plaisantes et le SAV excellent. Précisons que je parle essentiellement de machines haut de gamme, dotées de bons écrans, de SSD rapides, de connectique variée, etc, dans les 2000 CHF et plus.

Ce que je sais c’est que Dell a eu un gros creux de vague qualité et a rectifié le tir il y a des années, et Lenovo a fait pareil plus récemment, et la qualité est sérieusement remontée depuis 2 ans. C’est l’écho que j’ai de divers services IT dans le coin. Je n’ai clairement pas le même son de cloche à propos d’HP ou Acer. Clairement pas.

Après, je ne généralise pas. Je suis juste très content et mon portable soutient sans rougir la comparaison avec mon MBP 2013, qui est selon moi bien meilleur que ceux de 2016 et 2017. Je réserve mon avis sur les modèles 2018, j’en ai à peine touché un quelques minutes pour l’instant.

avatar Mamdadou | 

@Arcetnathon

Pourtant leur ThinkPad et leur stations de travail font partis des meilleurs du marché

avatar cv21 | 

Même surprise à propos des chiffres du mac, je suis sûr que la marque peut mieux faire en volume en gardant un panier moyen élevé.

avatar pocketalex | 

@cv21

Pour ça, il va falloir agir un peu quand même

Soit en faisant des baisses de prix, et Apple en a déja fait par le passé, pour atteindre plus de clients. Le ticket d'entrée à 1000€ est représenté par un MBA qui n'est vraiment plus, en 2018, intéressant. Et les MBP13" entrée de gamme et MB12" sont trop élevés pour prétendre atteindre ces cibles. Donc baisse de prix qui serait une solution simple et efficace.

Soit en conservant des prix élevés, voir surcotés, mais il va falloir que les machines suivent aussi. La mise à jour des MBP est un excellent exemple, avec un véritable boost en performances, donc un intérêt à investir. Donc appliquer la même recette sur le reste de la gamme, MB12" et surtout MBA et MBP13" entrée de gamme.

Idéalement, les deux.

avatar iKalimero | 

Les vente de Mac confirment mon sentiment les ventes baissent car les tarifs sont délirants c’est pas plus compliqué que ça

avatar lepoulpebaleine | 

@iKalimero

Je suis d’accord pour les macs.
Mais dans le même temps le prix des iPhones explose et les ventes ne diminuent pas. Pourquoi ??

avatar IPICH | 

@lepoulpebaleine

Puisque les gens s'endettent pour des choses dont ils n'ont pas besoin

avatar debione | 

@lepoulpebaleine
Parce que le smartphone est devenu un marqueur social, contrairement aux ordis qui ont un peu perdu de leurs auras.
Je me rappelle dans les annees 2000 ou je voyais des gens acheter dès configurations d'ordinateur absolument délirantes pour n'utiliser que le 10% des capacités... Avant c'était les bagnoles ou on vantait le nombre de cheveaux, le 0-100km/h... Le tout pour rouler à maximum 130km/h.
Si la voiture était l'objet dont une grosse majorité de gens avaient besoin, il fallait se démarquer là dedans. La meme avec les ordis, maintenant le smartphone... Cela durera le temps qu'une nouvelle génération arrive à maturité et que d'autres marqueurs sociaux émergeront.

Comme je l'ai déjà dit, pourquoi est-ce qu'un maximum de gens ont des coques avec un trou au niveau du logo Apple? Parce que faceID marché mieux avec? Si tu n'as pas un iphone, tu n'a pas un iphone...

avatar Thiberte | 

@debione

La grande question est : quel sera le prochain marqueur social ? ?
Et surtout : existe-t-il déjà ?

avatar debione | 

Avoir à manger en suffisance? Ou ne pas habiter dans des zones inondables? Ce qui se profile sous 50 ans ne semble pas ressembler à posséder des turcs non essentiel ( j'espère vraiment me tromper, mais vu les projections j'ai bien peur que NOn..)
Sinon dans une vision bien plus consuméristes, le transhumanisme semble être une bonne piste...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR