WWDC 1997 : Phil Schiller et Jony Ive évoquent le futur du Mac

Nicolas Furno |

Saviez-vous que Jonathan Ive n’a pas toujours été chauve et enfermé dans une grande pièce blanche totalement vide ? Aviez-vous déjà vu Phil Schiller sautiller derrière son pupitre tout en expliquant les architectures de cache des Mac ? Cette vidéo de qualité assez médiocre est la session 500 de la WWDC 1997 et elle est intéressante pour plein de raisons.

Déjà, son sujet : la feuille de route du Macintosh… on imagine mal l’Apple d’aujourd'hui ne serait-ce qu’évoquer le futur de l’iPhone pendant sa WWDC. Et si l’entreprise le faisait, ce serait indéniablement au cours du grand keynote d’ouverture, pas une session technique que quelques développeurs seulement sont venus voir. La conférence menée par Phil Schiller présente plusieurs innovations techniques à venir, souvent en termes de performances à une époque où Apple mettait le paquet pour différencier ses Mac PowerPC des ordinateurs Windows Intel.

On voit ainsi sur scène une comparaison de performances dans Photoshop, sur le dernier Mac du moment et sur un PC équivalent. Direct oblige, la comparaison dure plusieurs minutes qui laissent le temps à quelques silences, et elle se fait en faveur du Mac, comme on peut l’imaginer. Les nouveautés concernent aussi les performances multimédias, avec des améliorations QuickTime et même la prise en charge des DVD, une nouveauté excitante, mais trop chère pour être déployée dans tous les Mac, regrette Phil Schiller.

Phil Schiller et Jonathan Ive, quand ils étaient plus jeunes.

En dépit des 21 ans qui nous séparent de cette ancienne édition de la WWDC, on reconnaît très bien les deux dirigeants d’Apple. Le parler inimitable de Jonathan Ive, en particulier, était déjà bien là, même si celui qui était alors responsable du design industriel chez Apple était un petit peu plus hésitant qu’aujourd'hui. Il vient parler pendant quelques minutes (à partir de 32 minutes) et son intervention est fascinante. À la fois parce qu’on le verrait mal aujourd'hui faire quasiment un mea culpa, comme ici, en reconnaissant que les produits sortis par Apple les années précédentes n’étaient pas tous à la hauteur des ambitions de son groupe de travail.

Mais surtout parce qu’on retrouve déjà des idées qui n’ont pas quitté Apple. Jony Ive parle beaucoup de l’importance de la forme pour la fonction, de la pureté du design au service de l’ergonomie et de catégories redéfinies par un produit. Il évoque deux produits de cette époque, l’eMate tout d’abord, une variante du PDA créé par Apple dans les années 1990 et qui a été vendu pendant quelques mois aux écoles (lire : Rétro MacG : l’eMate 300). Le Twentieth Anniversary Macintosh (TAM) ensuite, un ordinateur qui venait tout juste de sortir et qui était exceptionnel, à la fois par son tarif et ses fonctions, avec son écran TFT et son design tout-en-un.

eMate et Twentieth Anniversary Macintosh

Chacun dans son genre, ces deux produits évoquent le futur d’Apple, ce que Jony Ive reconnaît de manière étonnamment ouverte. L’eMate est quasiment une répétition générale pour l’iBook, premier portable grand public d’Apple qui sortira deux ans après cette vidéo. Quant au TAM, Jonathan Ive reconnaît que la machine n’a pas encore toutes les réponses, mais, ajoute-t-il, elle définit une nouvelle catégorie d’ordinateurs et c’est un design important pour les futurs travaux de son groupe. Un an plus tard, le premier iMac sera présenté par Apple, avec le même concept, mais dans une version accessible au plus grand nombre.

Après ces deux produits existants, le designer évoque des recherches en cours, qui mèneront en bout de route à des produits finis, glisse Phil Schiller. Caché sous un gros moniteur CRT, on découvre ainsi un écran plat relié à un pied, ce qui offre nettement plus de souplesse pour organiser son bureau, comme le souligne Phil Schiller. On reconnaît le futur iMac G4 (2002), voire les modèles suivants qui n’ont plus que des écrans sur pied. Courant 1997, la technologie n'était pas au point pour offrir tout cela, mais Apple y travaillait déjà, pour préparer l’avenir.

Un (quasi) iMac caché dans un moniteur CRT : l’une des dernières avancées du groupe de design de Jonathan Ive, évoquées pendant la présentation.

Cette conférence fait partie d’une série de vidéos référencées par le blog bs_labs. Elles proviennent toutes de la WWDC 1997 et on retrouve notamment cette célèbre séance de questions/réponses avec Steve Jobs, de retour chez Apple depuis peu (lire : WWDC 1997 : lorsque Steve Jobs donnait son avis sur Apple). Toutes ces vidéos proviennent de CD vendus après la conférence et elles sont désormais disponibles sur YouTube.

avatar toto_tutute | 

Johnny Ive n'est pas plutôt crâne rasé ? Je n'ai pas l'impression qu'il soit atteint de calvitie outre mesure.

avatar SidFik | 

@toto_tutute

Sans doute son obsession pour le minimalisme qui a pris le dessus

avatar en ballade | 

@toto_tutute

Coiffe les cheveux vers l’avant, ne présage rien de bon.

avatar John McClane | 

@toto_tutute

Les deux en fait. Probablement l’un à cause de l’autre.

avatar frankm | 

@macg
Merci pour cet article.
J'ai bien aimé le passage sur Johnny Ive qui à l'époque ne vivait pas dans une pièce totalement blanche !

avatar en ballade | 

Depuis la configuration hardware est passé au cpu Intel ...un Pc comme un autre.

avatar clementgonzalvez | 

Choqué que les premiers mots soient seulement “gentlemen” ? Ahlala la parité à l’époque....

avatar Dwigt | 

Tiens, ça doit être une des rares fois où Jony Ive parle en public. Parce que ça fait des années que ses interventions lors des keynotes, auxquelles il lui arrive d’assister en tant que spectateur, prennent la forme d’une vidéo savamment montée.

EDIT : En dehors d'interviews croisées ou d'autres événements de ce type, Ive ne s'est exprimé que très peu souvent directement face à un auditoire. Il y a eu la présentation des MacBook Pro Unibody en 2008, et, sinon, la cérémonie à la mémoire de Steve Jobs en 2011.

avatar Yacc | 

@Dwigt

En terme d’image et de communication le choix de mettre en scène la voix d’Ive dans des vidéos léchée plutôt que de le voir sur scène contribue à lui donner une aura unique parmi les membres de l’état major d’Apple.

C’est de la très bonne stratégie de communication que de transformer en icône un piètre orateur ?

avatar bonnepoire | 

@ Yacc
L'accent anglais aide aussi.

avatar YuYu | 

J’adore les articles du dimanche à 10h, la lecture dominicale qui fait toujours bien plaisir !

avatar nicoplanet | 

@YuYu

Idem ! Un vrai plaisir.

avatar stefhan | 

@YuYu

Tout pareil aussi !

avatar stemou75 | 

Dans la vidéo, Jonathan Ive ne fait pas du tout son mea culpa. Il dit que certains produits ont auparavant été lancés sans l’intervention du design, qu’Apple a reconnu que c’était une erreur et que dorénavant il y aura une coordination systématique avec son équipe.

Autrement dit, il veut dire que depuis le retour de Steve Jobs, il est devenu incontournable.

avatar rua negundo | 

WWDC 2018 : ils annoncent son abandon !

Je plaisante bien sûr, on est dimanche ?☀️⛱

avatar reborn | 

5 ans avant ils taffaient deja sur le G4 ?

avatar Yacc | 

La belle époque où le Mac faisait 3% de PDM, où s ventes sombraient, où les bilans faisaient peur, mais que certains ici regrette car ils étaient alors au cœur des attentions d’Apple ?

avatar pocketalex | 

@Yacc

Je comprends que l'on regarde cette époque avec émotion, nostalgie ... regrets ?

Je comprends totalement, c'est humain.

Mais de 1) je suis bien content de pas avoir une manivelle à tourner pour allumer mon scooter

De 2) je fais 100 000 fois plus de choses avec mon Mac actuel qu'avec tout ce qu'a pu sortir Apple ces 30 dernières années. Un Macbook 12" monte sans souci un film vidéo en FullHD, en 1998 un quadra hors de prix équipé d'une carte d'aquisition Avid hors de prix, le tout sur des disque de 20Go hors de prix permettait à un monteur pro de taffer sur du 768x576.

Mais c'est sur, c'était mieux avant.

avatar Yacc | 

@pocketalex

« Mais c'est sur, c'était mieux avant. »

Même la nostalgie n’est plus ce qu’elle était ???

avatar melaure | 

Le full HD existait en 1998 ? Voilà bien une belle comparaison de m ...

Par contre en 98, la clientèle d'Apple n'était pas constituée de centaines de millions de bobos pour qui le produit Apple est d'abord une symbole de richesse... et c'est probablement ce qui a le plus changé en 40 ans d'histoire !

avatar pocketalex | 

@melaure

"Le full HD existait en 1998 ? Voilà bien une belle comparaison de m ..."

Media composer a pris en charge de full HD en 2004/2005.

Comparaison de m... si tu veux, tu passes ton temps à raconter de la m..., tu devrais t'y retrouver non ?

T'es un passéiste ego-centrique ("mon avis vaut généralité"), champion du monde toutes catégories en troll, t'as rien à faire de tes journées que venir sur un forum cracher tes frustrations, à longueur de journées, d'articles, de commentaire

Vie ma vie de pouilleux frustré mal b... (pratique les trois petits points, je note)

Tu flingues mon commentaire qui va totalement à l'encontre de tes complaintes : aujourd'hui c'est bobo-crétin-friqué (le bobo, il t'emm....) avant c'était de vrais humains sympa et sans gros moyens, ben oui, c'est connu, le Mac c'était moins cher avant (2300€ un laptop moyen de gamme aujourd'hui, 3500 il y a 15 ans...) donc accessible à madame michu

Sérieux, achete toi un vie, ou une cervelle .... ou les deux

Plutot que d'étaler tes frustrations et essayer d'en faire des vérités

Pathétique.

avatar melaure | 

Ce qui est pathétique c'est tes comparaisons foireuses de 20 ans d'écart sur le matos.

En 98 le matos gérait ce qu'on lui demandait comme c'est le cas 20 ans après. Ce n'est donc pas mieux maintenant ! Dans 20 ans tu vas nous dire que c'était pourri aujourd'hui aussi parce qu'une config de 2018 rame en montant du 64k ?

Et aujourd'hui tu mets à genoux une config en montant en 8k ... a chaque époque ses limitations !

2300 euros aujourd'hui c'est un laptop MISERABLE chez Apple, une config correcte c'est 4000 mini, arrête de nous prendre pour des idiots !!! En 2001 j'avais un titanium G4 avec une Radeon à 3500 euros, ce qui était le top de son époque et pas un PC moyen de gamme ! J'en avais pour mon argent, parce que c'était vraiment du matos pour le Pro, et pas un truc de mode pour faire un max de marge ! Mais apparement tu ne comprend rien à rien ...

Et justement j'ai une cervelle puisque justement je me POSE la question de savoir ce qu'Apple nous vend réellement, toi apparemment tu as tout abandonne sur l'autel du marketing pommé !!!

Je ne suis pas frustré comme tu essayes de la faire croire dans ta peau de zombie errant en Apple Store, je ne suis pas aussi sectaire et ça fais un bon moment que j'ai pris de la hauteur sur tous ces produits. C'est bien pour ça que je vois le problème et pas toi ...

Et oui le Mac était moins cher dans les années 2000, et bien plus pérenne que ces configs figées d'aujourd'hui à des tarifs d'escrocs ... mais reste dans ta bulle tu as raison, quand on se fait pigeonner, le mieux c'est de ne pas savoir ...

avatar Yacc | 

@melaure

Il est colère le melaure ?

avatar pocketalex | 

@yacc

acheter un Mac = se faire pigeonner

sérieux, il y en a qui ont peur de rien ....

En gros, sur notre belle terre, il y a des millions et des millions d'êtres humains qui sont des crétins, des pigeons. Des millions !!!

Sérieux, il y en a qui ont vraiment peur de rien

avatar Yacc | 

@pocketalex

Ils osent tout, il paraîtrait que c’est à cela qu’on les reconnait ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR