Résultats financiers T2 2018 : Apple portée par le succès de l’iPhone X et de l’Apple Watch

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du deuxième trimestre de son année fiscale 2018 dans un contexte tempétueux. Le chiffre d’affaires record du premier trimestre ne peut faire oublier que les ventes d’iPhone ont baissé à Noël, du jamais vu. Le cours de l’action n’a pas sombré : les analystes ont anticipé le tassement progressif des ventes de smartphones, et la discussion porte désormais sur la force de l’écosystème d’Apple, et les revenus récurrents apportés par les services.

Reste que l’iPhone est le centre de l’écosystème d’Apple et le support des services : les investisseurs gardent l’œil sur les chiffres de vente. Malgré les critiques et les inquiétudes, les ventes se maintiennent à 52,217 millions d’unités, une progression de 2,86 %. Le panier moyen reste très élevé, à 720,00 dollars, preuve que le soufflé de l’iPhone X n’est pas retombé aussi vite que certains esprits chagrins l’assurent.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T2 2018 T2 2017 Évolution
Chiffre d’affaires 61,137 52,896 15,57 %
Bénéfice 13,822 11,029 25,32 %
Ventes d’iPhone 52,217 50,763 2,86 %
Ventes d’iPad 9,113 8,922 2,14 %
Ventes de Mac 4,078 4,199 -2,88 %
Services 9,190 7,041 30,52 %
Autres produits 3,954 2,873 37,62 %

Chiffre d’affaires

Luca Maestri avait fait preuve d’une confiance rare au premier trimestre, lorsqu’il avait non seulement annoncé prévoir un chiffre d’affaire de 60 à 62 milliards de dollars au deuxième trimestre, mais encore que les ventes d’iPhone augmenteraient de plus de 10 % en valeur. Les faits lui ont donné raison : le directeur financier d’Apple annonce ce soir un chiffre d’affaires de 61,137 milliards de dollars, une progression de 15,57 % qui établit un nouveau record absolu au deuxième trimestre. Apple a réalisé un bénéfice de 13,822 milliards de dollars (25,32 %), ou 2,73 dollars par action.

Ventes d’iPhone

Les cassandres en seront pour leurs frais : les ventes d’iPhone se maintiennent à 52,217 millions d’unités. Une progression modeste, de 2,86 %, loin des croissances à deux chiffres du début de la décennie, mais une progression tout de même. Les analystes n’attendaient ni plus, après avoir ajusté leurs prévisions en fonction des informations remontant des chaînes de production, ni moins, après avoir sondé les vendeurs et les clients. Quelques-uns attendaient pourtant un nouveau « super cycle », comme lorsque l’attrait du grand écran de l’iPhone 6 Plus avait provoqué une explosion soudaine des ventes, mais les prévisions de Luca Maestri avaient contribué à calmer les passions. Les ventes d’iPhone se tassent progressivement, mais se maintiennent à un niveau élevé, garant de la tenue de l’écosystème dans le temps.

Ventes d’iPad

Le doute n’est plus permis : l’iPad est de retour. Les ventes progressent pour le quatrième trimestre d’affilée, cette fois de 2,14 %, et atteignent 9,113 millions d’unités. Une bonne nouvelle, après un special event largement réservé à l’iPad. Mais est-ce grâce à l’iPad, véritable tube de l’été, ou à l’iPad Pro, qui a repris des couleurs en fin d’année ? La remontée du panier moyen, à 450,00 dollars, montre que l’iPad Pro reprend le dessus. Un mouvement qui devrait être de courte durée : comme l’iPad 5 avant lui, l’iPad 6 devrait peser sur les résultats des troisième et quatrième trimestres, faisant baisser le panier moyen mais augmenter les chiffres de vente.

Ventes de Mac

Bon an mal an, Apple continue de vendre une petite vingtaine de millions de Mac. Cette année s’annonce plutôt « mal an » que « bon an » : la petite baisse de régime de Noël se prolonge au printemps, et les ventes de Mac ont baissé de 2,88 % pour tomber à 4,078 millions d’unités. Difficile de s’en émouvoir, lorsque l’on sait qu’une bonne partie de la gamme attend (au moins) de nouveaux processeurs, et devrait être revue d’ici cet été.

Services et autres produits

Écoutez Tim Cook, et vous ne regardez plus qu’un seul chiffre, le chiffre d’affaires des services. Regroupant pêle-mêle les revenus de l’App Store et les abonnements Apple Music, les commissions Apple Pay et la redevance iCloud, il traduit la force de l’écosystème d’Apple, qui ne s’arrête pas avec l’achat d’un produit mais se poursuit avec son usage. Ce trimestre, les services ont dégagé 9,190 milliards de dollars, un chiffre en progression constante (30,52 %).

Si l’iPhone est le centre de l’écosystème d’Apple, alors les « autres produits » sont ses satellites, des produits de moins en moins accessoires. Les AirPods et les casques Beats, l’Apple TV et bien sûr l’Apple Watch, ont représenté 3,954 milliards de dollars. Une progression canon de 37,62 %, à laquelle le HomePod participe sans doute, mais qui montre surtout le niveau soutenu des ventes de l’Apple Watch et des AirPods.

Pour le T3 2018

« Nous sommes très heureux d’annoncer notre meilleur trimestre de mars de l’histoire », dit Tim Cook, « avec une forte croissance des revenus de l’iPhone, des services, et de l’informatique vestimentaire ». Le CEO d’Apple prend la peine de préciser que « les gens ont préféré l’iPhone X à n’importe quel autre iPhone semaine après semaine de [ce] trimestre », pour dissiper tous les doutes. « Notre chiffre d’affaires a augmenté dans toutes les zones géographiques », ajoute-t-il, « avec une croissance supérieure à 20 % en Chine et au Japon. »

Luca Maestri fixe un cap ambitieux pour le prochain trimestre : un chiffre d’affaires compris entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars. Une croissance à deux chiffres pour le quatrième trimestre de rang, donc, avec une marge brute se maintenant à 38 ou 38,5 %. Apple prévoit d’être imposée à 14,5 % en moyenne ces trois prochains mois.


Source
Image de une Nikolay Tarashchenko (domaine public).
avatar Malum | 

Évitez de parler sans savoir. Apple a indiqué - je sais cela va vous faire mal au cul - que le X est l’iPhone le plus vendu des iPhone chaque semaine du trimestre, le plus vendu des Smartphones en Chine et le tout avec un taux de satisfaction de 99 %.

avatar Nesus | 

@anonx

Ah oui, j’avais déjà oubliez qu’en plus de ne pas savoir compter, vous ne comprenez pas ce qu’impose l’utilisation du conditionnel. C’est lui qui me permet de dire 400€ d’un côté, puis en utilisant un présent de l’indicatif 700€, sans pour autant dire quoi que ce soit qui ne soit pas correct.

Donc le chiffre est connu c’est 720$ (j’avais effectivement converti initialement le panier moyen d’où le 400€ et j’ai fait une faute de frappe sur les 700€, il fallait évidemment lire $, ça tombe sous le sens, mais j’accepte cette faute qui semblait insurmontable).

Donc, si vous savez calculer, même sans avoir un chiffre précis, vous pouvez trouver. Parce que pour faire gonfler un panier moyen de 654$ à 728$ sur 52 millions, c’est pas un iPhone à 800€ qu’il faut vendre. Soit le 8 plus est le carton du siècle au point qu’il est la vente unique (et donc votre argument du prix trop élevé souffre fortement), soit le SE et le restant de la gamme connaît encore un très beau succès et le X est un carton.

Allez faites nous le calcul. Nous vous attendons. Montrez nous combien nous pauvre fanboy nous nous trompons.

Sinon :
https://www.igen.fr/iphone/2018/05/finalement-liphone-x-fait-un-carton-103845

avatar anonx | 

@Nesus

Oui les iphone 8 8plus et 7 7 plus en grosse capacité représente le plus gros des ventes...

N'en déplaise..

Et fais autre chose que de lire les titres d'un site pro Apple (a juste titre?)

avatar reborn | 

@anonx

Un nouvel article est sortit, Cook réaffirme que l’iPhone X est l’iPhone qui se vend le mieux.

« Nos clients ont choisi l'iPhone X plus qu'aucun autre iPhone chaque semaine durant le trimestre, comme ils l'ont fait durant le quatrième trimestre [2017] »

Du coup en quoi c’est un flop ?

avatar anonx | 

@reborn

Le panier moyen à 720 dollars prouve le contraire

avatar anonx | 

@reborn

« Nos clients ont choisi l'iPhone X plus qu'aucun autre iPhone chaque semaine durant le trimestre, comme ils l'ont fait durant le quatrième trimestre [2017] »

Il te semble pas que c'est simplement logique étant donné la nouveauté contrairement aux autres années ?

C'est juste jouer avec les chiffres ?

avatar C1rc3@0rc | 

@anonx

Il y a deux certitudes:
- Cook raconte beaucoup de choses depuis 2012 et ses affirmations sur les ventes de l'Apple Watch ont tué tout residu de credibilité sur ses annonces en general. Par contre il est assez malin (ou le service com du pole juridique) pour que ses affirmations ne deviennent pas des objets de plaintes des actionnaires...

- La bonne nouvelle c'est qu'Apple a enrayé la chute des ventes de l'iPhone. Ça stagne certes mais c'est mieux que la degringolade qui etait en cours.

Le volume divisé par le CA donne un chiffre de $728, qui n'est pas la valeur d'un quelconque panier moyen mais juste une simple division. On peut imaginer toutes les ventilations possibles, Apple cachant strictement cette information, mais il y en a des problables et d'autres absurdes. Au trimestre précédent cette valeur etait de $796, probleme donc avec ce que Cook suggere avec les ventes de l'iPhone X...

La plus probable c'est une courbe en cloche avec des ventes principales autour des iPhone 7 et 8 qui represent la majorité de cette valeur. Les iPhone bas prix et mega chers etant dans les marges.

Ça indique donc que l'iPhone X ne peut pas etre le modele le plus vendu sinon le CA serait pratiquement doublé et encore un fois la valeur moyenne serait superieure a celle du trimestre precedent.

Apres, ce qui est important serait de savoir quel est le seuil de validation qu'Apple a placé pour l'iPhone X sur une annee de commercialisation. Car c'est cela qui va determiner si Apple continue de monter ses tarifs ou de les stabiliser.

avatar Thegoldfinger | 

@C1truc

La seule certitude c’est que tu racontes toujours autant de bêtises.
3/20 ton troll.

Par contre je te met un point bonus pour la nouveauté : Cook, mensonge,Illuminati tout ça. ?

avatar Yacc | 

L’inénarrable Circé, magicien illusionniste cherchant à transformer ses goûts et ses dégoûts en pensées rationnelles et structurées.

Cela a les atours de l’ethos et du logos, mais ce n’est en fait que du pathos travesti en pensée.

Il ne comprend strictement rien au business, rien aux marchés, rien au marketing, rien à l’économie et passe son temps à essayer de plier la réalité à ses fantasmes avec une énergie remarquable.

Mais les fait sont têtus et tout ce qu’il produit comme pseudo analyse sur ce que devrait être la bonne stratégie d’un industriel n’est finalement que billevesées.

Il croit que ses vérités bancales sont de portée universelle et il se trompe totalement.

Le meilleur moyen de couler un acteur de l’industrie serait de le diriger en suivant les préceptes ineptes de notre camarade.

Quant à ses considérations techniques elles sont remarquables de fausses profondeurs et d’illusoires semblants de connaissances maitrisée qui ne trompent que les néophytes.

Circé c’est yakafaucon porté par Jean-Michel Apeupré, il prend ses fantasmes pour des réalités.

Et qu’importe les faits qui lui donne régulièrement tort, il les distord encore et encore pour préserver ses illusions.

Un magicien illusionniste comme son pseudonyme.

avatar anonx | 

@C1rc3@0rc

?? ?

Au risque de te faire insulter de clown... (peut être pour nous convertir ?)

avatar reborn | 

@C1rc3@0rc

Le 1er paragraphe est priceless ????

avatar alfatech | 

@anonx

"Le catalogue est juste plus garni.. je persiste les chiffres sont mauvais et l'iPhone X est un bide (super mais trop cher) ??‍♂️"

Va te cacher au fond d'un trou ??????

avatar Dwigt | 

Tu pointes du doigt pourquoi je ne pouvais plus supporter MacBidouille, aussi bien Lionel que les intervenants dans les forums.
Lionel avait son point de vue sur la politique commerciale d'Apple, qui, c'est incontestable, ne cible plus les utilisateurs dans son genre. Il le regrette, c'est compréhensible et c'est aussi son droit le plus strict.
Progressivement, il s'est mis à échafauder des théories comme quoi cette stratégie d'Apple était condamnée à l'échec (Samsung, Google, la Chine, etc.). À chaque fois qu'Apple annonce des résultats conformes aux prévisions, lui et la communauté qu'il a maintenant derrière lui sont furieux.

Et c'est là que ça dégénère. Toute ce ressentiment porté aux dirigeants d'Apple (Cook, Ive et compagnie), ils le ré-orientent vers les clients et les utilisateurs. Ils ne comprennent pas pourquoi ces gens ne font pas comme eux, qui ont en grande partie arrêté d'être utilisateurs Apple. Ce sont fatalement des cons, des gens au cerveau lavé par le marketing, et qui ne sont pas du tout raisonnables. Tous ceux qui aujourd'hui restent utilisateurs Apple sont à leurs yeux des fanboys sans discernement, qu'on est en droit d'insulter.

Or, on peut être utilisateur Apple en ayant des réserves, en faisant des critiques, mais en préférant en dernier ressort cet environnement. Tous ces utilisateurs ne sont pas des idiots qui ont subi une lobotomie. Mais pour les ultras du site, quand leurs pronostics sont détrompés, c'est leur orgueil qui est blessé et ça débouche sur beaucoup d'agressivité stérile.

avatar pocketalex | 

"Or, on peut être utilisateur Apple en ayant des réserves, en faisant des critiques, mais en préférant en dernier ressort cet environnement."

En dernier ressort ... ou en connaissance de cause ?

"À chaque fois qu'Apple annonce des résultats conformes aux prévisions, lui et la communauté qu'il a maintenant derrière lui sont furieux."

Mon premier boulot, en 1997, s'est effectué dans une boite spécialisée dans le minitel, et qui s'ouvrait bon gré mal gré à la création de site Internet.
Je suis pas resté longtemps dans ce "traquenard", quelques mois, mais assez pour rencontrer des gens qui ont vécu et bien vécu du minitel, et qui ne comprenaient pas l'intérêt d'Internet, surtout les efforts à fournir pour gagner des ronds, alors que le "système" minitel leur rapportait de grosses sommes sans fournir beaucoup d'efforts.
Je démarrais dans la vie professionnelle, et j'étais face à des gens qui affichaient une totale incompréhension vis à vis des outils du moment, me rabâchant à quel point les outils d'avant c'était le bonheur.

Dans les forums de Mac, et qui plus est quand le sujet touche à la bidouille, j'ai le même ressentiment. Des gens qui ont connu une informatique de bidouille, qu'on ouvrait pour agrémenter le bébé, et qui sont totalement démuni devant les machines actuelles qui font la part belle à la mobilité, à l'interaction, au confort, plutôt qu'au démontage pour intervention technique. Des gens qui raisonnent en MHz, en Go et en TFlops plutôt qu'en usage.

Perso, je bosse sur un 27" retina et je ne regrette pas mon 14" 800x600 de 1995, j'ai 4 ports TB3 qui balance 40GBps et je ne regrette pas mon port SCSI à 10Mo/s qu'il fallait terminer par un "bouchon", j'ai un SSD qui léchouille les 3Go/s et je ne regrette pas, mais absolument pas, mes disques dur passés, quelque soit les modèles, j'ai 64Go de RAM et je ne pense pas devoir passer à 128 avant un long moment, plus long que la durée de vie de ma machine en tout cas, et j'ai une carte graphique très puissante. Moins qu'une GTX 1080 ti (enfin, ça dépend des usages, eh oui) mais si j'avais une GTX 1080 ti à la place, je ne pense pas que je verrais de différence notable... et je ne regrette pas les cartes ATI Rage avec 2Mo de Vram

A coté de ça, j'ai un laptop de 900 grammes qui m'accompagne partout, tous les jours, sans je que sente qu'il soit dans ma sacoche. C'est un Macbook 12", et jamais un laptop n'avais proposé cette mobilité jusqu'ici (mis à part le Macbook Air 11" qui n'est pas du tout comparable : écran, réactivité, etc). J'avais un Macbook Pro 13" mi-2012 avant, il était épais, lourd, il soufflait beaucoup, avait une autonomie ridicule sur sa fin, et son écran 1280x800 ne permet pas de travailler avec confort ... voir de travailler tout court (After Effects, etc).

Alors le matos Apple d'avant, j'ai connu, j'ai aimé, j'ai kiffé, mais je ne le regrette pas, et pourtant je suis un sacré bidouilleur dans l'âme.

Par ailleurs, il existe un phénomène qui n'existait pas avant, le hackintosh, qui devrait fédérer ceux qui aiment l'informatique que l'on "bidouille". Je m'étonne que ce domaine ne soit pas plus le refuge de ceux qui ont la nostalgie de cet age d'or de la bidouille. C'est aussi pour beaucoup de monde un excellent moyen d'avoir un Mac performant pour pas cher. Et modulable, évolutif... tout ce qu'il faut pour alimenter les forum et contenter les "anciens" ou les "geeks".

avatar melaure | 

@pocketalex

Si les hackintosh étaient vraiment aussi simple que les clones des années 90, je n'aurais plus de machines Apple ;) Mais surtout la plupart des ordis sont des portables, et là coté hack ...

Non non on est bien prisonnier du MONOPOLE hardware sous macOS ... difficile donc d'avoir le matos qu'on veut, on est condamné à se taper le matos pour les bobos friqués ...

Et contrairement aux années 80/90 point de salut sur Amiga ou Atari ou cie, il ne reste guère de choix. Il n'y a finalement plus une seule solution satisfaisante sur le marché depuis que Cook ne pense qu'au fric (et il le fait bien) avec son matos tout soudé ...

Il est vraiment urgent que de nouvelles plateformes naissent sur cette planète !

avatar Bigdidou | 

@melaure

"les bobos friqués ..."

Toujours et encore...
Ah, ils t'emmerdent bien ces bobos friqués qui ont les moyens de se payer la Porsche dont tu rêves, mais qui préfèrent le vélo ou une Citroën quand il faut vraiment utiliser une voiture.
Et accessoirement sont très heureux de leur Macbook pro toutes options.

avatar debione | 

Il y a quand même une partie de vérité dans ce qui est dit... Et oui, il faut une certaine dose de moyen, pas forcément bobo ( perso on me qualifierais plus de bopunk) mais des moyens.
Si j'avais le salaire moyen d'un indien ou d'un chinois, je ne serais pas équipe entièrement en Apple...

avatar Bigdidou | 

@debione

"Il y a quand même une partie de vérité dans ce qui est dit... Et oui, il faut une certaine dose de moyen, pas forcément bobo ( perso on me qualifierais plus de bopunk) mais des moyens. "

Oui, l'emploi récurrent méprisant du terme de bobo ne t'as pas échappé, pourtant.
Je ne renie pas ma boboitude, ou ma bopunkitude si tu veux, mais les attributs de niaiserie qu'on lui associe souvent ici, et en particulier ce contributeur.
Après, j'avais juste envie de répondre connement à propos cons parce que j'avais le temps.

avatar harisson | 

@debione

"Et oui, il faut une certaine dose de moyen, pas forcément bobo ( perso on me qualifierais plus de bopunk) mais des moyens."

C'est quand même un peu antinomique comme qualification ;)

avatar debione | 

@harisson
Ben que veux-tu j'y peux rien si je vis en Suisse, et que de fait je suis un bourgeois du monde... ^^
Bon je fais assez tâche dans mon environnement je dois dire, et la principale crainte de mon entourage c'est que je parle, et comme je n'arrête pas et que je refuse de me taire...

avatar Dwigt | 

Oui, les "bobos friqués".

Tu réponds justement, indirectement, à mon message sur le fait que les bidouilleurs, qui commencent par croire que la stratégie d'Apple les mène droit dans le mur, parce qu'ils ne font pas des machines conçues en premier lieu pour des gens comme toi, se tournent, quand les chiffres de ventes leur donnent tort, vers les utilisateurs pour les traiter de tous les noms.

Donc des fanboys, des moutons, des pigeons, des lobotomisés, des "actionnaires d'Apple"... et des bobos friqués.

Je ne pense pas que grand monde jubile ici parce qu'Apple a vendu pour des sommes astronomiques de matériel et a engrangé de tels bénéfices que les dirigeants de l'équipe ont annulé leurs commandes de gamelles en or massif pour leur clebs, histoire d'en prendre à la place en platine. Ça pose en fait de vraies questions sur l'éthique du capitalisme en général, et en particulier la politique d'optimisation fiscale.

Mais pas mal de gens jubilent parce qu'ils sont utilisateurs d'Apple en connaissance de cause, après avoir pesé le pour et le contre, et qu'ils n'ont pas le sentiment d'être des bobos friqués, tout ça parce que d'autres personnes, qui restent coincées sur une vision d'Apple centrée sur les Macs et les produits destinés aux professionnels, prennent tout écart avec ça pour une trahison et font des utilisateurs actuels des complices et des traîtres.

C'est parce que des gens comme nous, qui lisons aussi MacG (voire aussi MacBidouille), qui ne sommes pas non plus fermés aux critiques fondées ou argumentées (je considère de mon côté que le clavier des MacBook Pro doit être revu de tout urgence, que Fusion Drive devrait être généralisé à toute la gamme iMac, etc.), donc parce que des gens comme nous nous faisons traiter de tous les noms que beaucoup ici se font un malin plaisir de rappeler les faits, pendant quelques jours ou quelques heures. Avant que l'on en revienne très vite pour Apple à la chronique d'une mort annoncée et pour nous à être des fanboys sans discernement à la différence des esprits brillants qui ont tout compris à la réalité.

avatar pocketalex | 

@melaure

Linux ? ça a pas l'air mal ...

avatar IGerard | 

@Dwigt

Ha MB c folklorique...

avatar Dwigt | 

J'ai jeté un coup d'œil au forum, les réactions aux résultats. Folklorique est bien le terme qui s'impose.

Le site, enfin Lionel, tolère de moins en moins les esprits récalcitrants et tous ceux qui émettent des réserves sur ses analyses. Ça s'est traduit par un travail de sape sur les différents gros détracteurs les uns après les autres : Muludovski, un des elbacho, Marc OS. Il ne reste plus que des gens en sursis comme Hebus, du moment qu'ils ne signalent pas les grosses failles dans les raisonnements que le site avance.

Mais, là, exceptionnellement, les résultats ont laissé Lionel sans voix. On peut voir quelques personnes (souvent pas très connues au bataillon) se réveiller et rappeler l'ensemble des jugements sans appel sur les ventes de l'iPhone X que Lionel postait depuis 15 jours. Lionel est de toute façon suffisamment malin pour voir que le silence est la meilleure stratégie en ce moment.
N'empêche que je suis sûr que dans trois semaines, on aura une nouvelle info émanant d'un analyste comme quoi l'iPhone X serait en perte de vitesse, toute la bande poussera alors un gros soupir de soulagement, et ça va de nouveau être le matraquage jusqu'à la fin juillet ou début août.

avatar debione | 

@Dwigth:

Ouais, moi je suis parti de mon plein gré il y a maintenant plus de deux ans, et je n'ai plus jamais taper leurs adresse... Même quand macg met un lien dessus je ne clique pas...

avatar Trillot | 

@ Dwigt

J'approuve tout à fait la tonalité de ton post. Ça fait du bien des fois d'entendre qq qui ne dit pas de conneries, soit fanboy, soit antifanboy, mais des propos équilibrés.

Merci pour ce bol d'air, quant à C1rc3@0rc, il en a pris tellement dans la gueule aujourd'hui que je vais le laisser tranquille... ;-)

avatar ckermo80Dqy | 

@Dwigt

Exactement pour les mêmes raisons que j’ai quitté MacBidouille aussi... l’aigeur, ça va un temps.

avatar C1rc3@0rc | 

@Nesus

«Faut peut être commencer à se poser les bonnes questions. Soit tout les acheteurs de l’iPhone X sont des cons bourrés de tunes qui ne savent plus quoi en faire, soit il y a une raison à l’achat de l’iphone X. »

Il y a des bonnes et des mauvaises raisons.
Il y a des motivations internes et des gens manipulés par le marketing.
On peut se poser la question de ce qui va pousser une personne a acheter un smarpthone a 1300 euros, car cela parait singulier - au moins.

Mais au-dela ce n'est pas tellement la question de la motivation qui est intrigante mais bien le volume de vente. Et la il y a des implications qui ne sont pas anodines, dont celle de la croissance des tarifs des prochains produits.

Cook et Maestri on bien pris soin de ne donner aucun chiffres concernant l'iPhone X. On sait tout de meme 3 choses:
- les developpeurs iOS ont du l'acheter: pas le choix.
- il n'a ete disponible qu'a partir de decembre et ce n'est qu'en janvier qu'Apple a reussi a assurer les livraisons de maniere normale
- les analystes vont tous dans la meme direction: gele des commandes de composants ou annulation simple. Samsung a ete un des premiers fournisseurs a confirmer ces données (les analystes ne manqueront pas de reporter les publications des resultats des autres fournisseurs dans les semaines prochaines).

La publication des resultats d'aujourd'hui concerne la periode de janvier a mars. Apple donne un chiffre de vente de 52.2 millions, ce qui est juste au niveau du seuil inferieure de ventes trimestrielles de 50 millions (Apple vendant entre 50 et 80 millions d'iPhone par trimestre)

Si on divise le volume par le chiffre d'affaire on a une valeur de 728, ce qui correspond au prix de l'iPhone 8 de base avec un adaptateur...
Apres on peut imaginer ce que l'on veut, qu'Apple ait vendu que des iPhone SE et des iPhone X, ou que des iPhone 7 et 8, majorité de 8/8+ et des X et 7... Apple cachant soigneusement les répartitions, impossible d'en savoir plus aujourd'hui.

Ce que les analystes bien informés - corroborés par les chiffres de publications trimestrielles de Samsung- indiquent c'est qu'Apple aurait fortement reduit sa production... pour les 6 prochains mois.
Parce que la production se fait au minimum 3 mois avant la vente. Et sachant qu'Apple a ete tres en retard sur la production de l'iPhone X cela est encore de plus negatif pour l'iPhone X.

Ceci dit, la reussite ou l'echec d'un produit je le répète se juge sur une année de vente. Les trimestrielles n'ont de sens que pour les spéculateurs.

avatar kinon | 

@l C1rc3@0rc
Les analystes vont tous dans la meme direction: gele des commandes de composants ou annulation simple. Samsung a ete un des premiers fournisseurs a confirmer ces données (les analystes ne manqueront pas de reporter les publications des resultats des autres fournisseurs dans les semaines prochaines).

Il ne t'es pas venu à l'idée 1 seconde qu' étant donné que Apple n'a pu livrer ses X à la date prévue, au moins 2 mois si ce n'est 3, (soit par indisponibilité d'une pièce, soit par problème à la fabrication) le stocks de pièces déjà livrées par les fournisseurs devenaient suffisants pour les 3 ou 6 mois suivants ce qui logiquement amenait à annuler les livraisons des 3 ou 6 mois suivants...

avatar C1rc3@0rc | 

@kinon

Si, si j'y ai bien pensé mais ça veut dire qu'Apple etant en retard sur la production, alors les livraisons actuelles seraient celles des commandes de decembre et janvier et les delais de livraison seraient pour les commandes ulterieures de 6 semaines minimum.

La situation actuelle c'est plutôt le schéma d'une grosse anticipation de demandes qui surpasse la réalité avec une croissance du stock donc la visibilité de "vidage" n’apparaît pas a moins de 6 mois...

avatar kinon | 

Désolé mais les faits sont les faits. Apple n'a pu livrer les premiers X qu'avec 1 mois de retard (mini en comptant les faibles livraisons au départ) donc pendant ce retard Apple a bien reçu l'ensemble des pièces commandées sans pouvoir fabriquer les X correspondants et donc les vendre.
Rien d'extraordinaire à ce qu'ils aient réduit les commandes des 3 mois à venir de 30%. Cela correspond aux stocks de pièces d'avance sur un mois de non fabrication. De plus réduire ces prévision de commande originelles n'est pas comme tu le suggère un problème de ventes décevantes mais d'adaptation des facturations de ses fournisseurs aux ventes dans le temps de diponibilité et aux stocks de pièces existants.
Apple comme tous les industriels n'a aucun intérêt à payer des stock inutiles à ses prévisions

avatar C1rc3@0rc | 

«Désolé mais les faits sont les faits. Apple n'a pu livrer les premiers X qu'avec 1 mois de retard (mini en comptant les faibles livraisons au départ) donc pendant ce retard Apple a bien reçu l'ensemble des pièces commandées sans pouvoir fabriquer les X correspondants et donc les vendre.»

Houlla gros problème de logique dis donc.
Un retard n'est pas un répit ou un allongement du temps: c'est une perte qu'il faut compenser...
De plus le retard n'est pas du a une masse supérieures aux estimations mais a une incapacité de production, demontrant que le lancement de l'iPhone X a ete precipité.
Apple a bien évidemment livré le plus vite possible au fur et a mesure des arrivées et a en toute logique passe des commandes pour eviter que la penurie dure. Sauf que les commandes ont ete surevaluées (ou que les demandes se sont effondrees, au choix) qui fait qu'Apple est passé d'une situation de penurie a une situation d'engorgement. Sachant qu'Apple depuis des annees est maitre dans la gestion a flux tendu ça laisse pas beaucoup de possibilités...

avatar Dwigt | 

"Ceci dit, la reussite ou l'echec d'un produit je le repete se juge sur une annees de vente. Les trimestrielles n'ont de sens que pour les spéculateurs."

Et moi qui croyais que l'on pouvait écrire catégoriquement dès février ou mars dernier que la messe était dite, que le soufflé était retombé, qu'il n'y avait pas une clientèle pour cet appareil.

De plus, il n'y a pas que les résultats trimestriels qui aient été annoncés hier soir, il y a eu aussi les prévisions pour le trimestre en cours. Celles-ci indiquent une activité très soutenue du côté d'Apple. Sur les cinq ou dix dernières années, ces prévisions d'Apple se sont toujours avérées sérieuses (elles pèchent au pire par excès de prudence) et n'ont jamais donné lieu à des avertissements avant résultats, comme d'autres boîtes sont amenées à le faire. Elles avaient même annoncé le trou d'air de 2015-2016, qui n'était pas forcément évident à anticiper. Or, il ne semble pas qu'Apple ait prévu de sortir un produit majeur d'ici à fin juin. Il semblerait donc que l'on ait droit à neuf mois de bonnes ventes et de profits élevés pour Apple, dont l'activité repose pour moitié sur les ventes d'iPhone, dont l'iPhone X.

De plus, si les ventes d'iPhone X étaient censées se casser le nez ou s'il y avait un rééquilibrage en cours avec l'iPhone 8 ou l'iPhone 8 plus, Tim Cook n'aurait pas pris le risque d'avancer ans la conférence qui a suivi que c'était le modèle le plus vendu de la gamme semaine après semaine, le plus vendu en Chine, etc.
Apple peut en effet mentionner cela sans avoir à publier les chiffres précis, mais ce sont des déclarations publiques qui se font sous contrôle de la SEC, l'équivalent américain de l'AMF. Si ces déclarations sont erronées et que l'on constate dans trois ou dans six mois que les comptes étaient faux, de tels propos seraient de gros éléments à charge pour établir une manipulation des cours de l'action par les dirigeants. Donc, ce sont pratiquement des déclarations sous serment, et autrement plus crédibles que les pronostics que certains peuvent faire sur la base de leur seule intuition.

avatar C1rc3@0rc | 

«Et moi qui croyais que l'on pouvait écrire catégoriquement dès février ou mars dernier que la messe était dite, que le soufflé était retombé, qu'il n'y avait pas une clientèle pour cet appareil.»

Tu sais croire c'est renoncer a savoir... Ça permet aussi d’interpréter l'air du temps et d'attribuer tout et n'importe quoi a n'importe qui.

« Or, il ne semble pas qu'Apple ait prévu de sortir un produit majeur d'ici à fin juin.»

Donc tu prophetises aucune annonce materielles lors de la keynote de la WWDC. Ok, je note.

«De plus, si les ventes d'iPhone X étaient censées se casser le nez ou s'il y avait un rééquilibrage en cours avec l'iPhone 8 ou l'iPhone 8 plus, Tim Cook n'aurait pas pris le risque d'avancer ans la conférence qui a suivi que c'était le modèle le plus vendu de la gamme semaine après semaine, le plus vendu en Chine, etc.»

Pourquoi pas?
Le discours de Cook se base sur un référentiel indéfini qui n'engage aucune responsabilités personnelle ou de l'entreprise. Quand on lui pose la question des inventaires il botte en touche comme Maestri.
Si on demande la ventilation par produit, c'est refusé systematiquement.
Si on demande le details par classe de prix, c'est refusé systematiquement.
Si on demande a Cook comment il se fait que le CA par unité plafonne a seulement $728 alors que l'iPhone X serait le plus vendu et que le trimestre précédent le CA par unité était de $796, pas de réponse...

Fais juste le calcul simple. Au lieu d'avoir un CA par unité qui est celui de l'iPhone 8 de base, remplace par le prix de l'iPhone X... ça fait un choc.

avatar Dwigt | 

"Donc tu prophetises aucune annonce materielles lors de la keynote de la WWDC. Ok, je note."

Déjà, mauvaise foi de ta part. Je parle de "sortir un produit majeur", une locomotive façon iPhone, qui nécessite une keynote dédiée. Or, là, avec deux ou quatre OS différents à couvrir, l'éventualité de Macs tournant sous ARM, ce qui nécessitera un GROS travail d'explication dès la keynote où ça sera annoncé, il n'y a plus le temps pour des annonces matérielles majeures. L'an dernier, on avait eu droit à un teasing de l'iMac Pro, un rafraichissement des gammes Mac, un nouvel iPad Pro plus petit. Rien qui ait été de nature à changer les courbes de ventes sur le trimestre en cours, surtout que ça n'aurait même pas couvert un mois sur trois. Et c'était l'exception plus que la règle, vu qu'il n'y a eu aucune annonce matérielle à la WWDC entre 2014 et 2016.
Donc, en me basant sur ces précédents ou sur l'état des rumeurs de nouveaux produits, oui, et tu peux l'encadrer dans ton salon, je considère qu'il n'y aura pas d'annonce de produit majeur à la WWDC, où "majeur" ne désigne pas au passage le doigt de la main qui est parfois tendu.

En dehors de ça, mon "référentiel indéfini" m'incite à tenir une ratiocination roborative sur le prévisionnel cognitif de l'environnement mercantico-financier de l'écosystème :
Apple s'est fait plein de patates au cours du dernier trimestre.
Qui se refile la patate chaude sur les inventaires ? Tim Cook et Luca Maestri.
Quelle ville la WWDC met-elle souvent en avant ? Paris.
Quel est le terme français correct pour les patates ? Les POMMES de terre.
Donc Apple nous prend pour des pommes et finira sous terre.

Quel est l'ASP de l'iPhone pour Apple au dernier trimestre ? 728 $
Quel est le prix public en magasin de l'iPhone X ? 999 $ minimum.
Serait-il possible que, hors Apple Stores, Apple vende les iPhones, y compris l'iPhone X, aux grossistes et revendeurs à un prix inférieur à celui de vente au grand public ? Oh, quelle vilaine insinuation ! Comment oser avancer un truc pareil. Le Monsieur parle de "référentiel indéfini". Ça en jette. Je vois mal comment, parlant comme ça, il pourrait commettre un oubli dénotant une méconnaissance pareille de la lecture d'un bilan financier ou du circuit de distribution...

avatar Trillot | 

C1rc3@0rc |:"Ceci dit, la reussite ou l'echec d'un produit je le repete se juge sur une annees de vente. Les trimestrielles n'ont de sens que pour les spéculateurs."

Ben alors, tais-toi!

avatar reborn | 

@Trillot

+1 ??

avatar Nesus | 

@C1rc3@0rc

Je vais juste répondre à ça, même si j’ai vu des aberrations dans vos propos, surtout quand vous comparez un volume de vente de Mac et celui d’iPhone. Comme si 2% de chaque cas était identique...

1) non les gens ne sont pas manipulés par le marketing. Le marketing ça te fait acheter un produit. Ça ne le te fait pas garder. Quand tu dépense 1300€ dans un téléphone, tu attends autre chose qu’une pub. Tu attend une expérience d’utilisation et si cette dernière n’est pas au rendez-vous, tu le retournes sous 15 jours. Ou alors tu le revends et tu t’en achètes un autre. Parce que quand tu achètes 1300€ un téléphone, censé rare que tu manques d’argent pour en acheter un autre.

Tim Cook n’a pas pris bien soin de ne pas divulguer les ventes du X. Ça fait des années qu’ils ne communiquent plus sur la ventilation. Donc ne créons pas de complot là où il n’y en a pas. Surtout pour en tirer des conclusions foireuse.

Les développeurs... c’est vrai qu’ils sont tellement nombreux qu’à eux seuls ils font toutes les ventes !

Samsung n’a rien confirmer. Sinon Samsung paierai une très lourde amende à Apple. Ça serait un procès qui ne durerait pas longtemps en plus. Samsung n’a pas le droit de communiquer sur ce que ses clients font ou pas. Ils ont juste dit que certains type d’écran ne se vendaient pas autant qu’espéré. Et tout le monde à conclu que c’était les écrans de l’iPhone X. Ce qui est une vision très tordue de la réalité. Car 1) ce sont des prévisions de vente de Samsung, donc pas des clients 2) samsung a été volontairement très évasif sur le type d’écran qui regroupe une large gamme d’acheteur potentiel.
Quant aux analystes, ils ont juste suivi l’info de Maestri.

Si vous prenez l’ensemble des ventes d’iPhone et que vous faites une moyenne ça s’appelle un panier moyen.
Par contre, vous ne pouvez pas ajouter un chargeur ou adaptateur, sinon c’est un panier moyen d’achat et non plus de l’iPhone...
Vous ne pouvez pas avec quelques pour-cent supplémentaire (même si ça doit représenté quelque milliers d’iPhone) mettre quasi 200$ dans un panier moyen sans drastiquement faire grimper le prix d’achat. Donc oui, si vous voulez, l’iPhone SE ne se vend plus et le 8 plus devient une vente quasi unique.
Vous aurez rapidement la réponse si c’est le cas, Apple va donc resserrer drastiquement sa gamme, parce que ça veut juste dire que les autres ne se vendent plus.

Votre avant dernier paragraphe n’a ni queue ni tête. Reformulez le et j’y répondrai.

Nous sommes d’accord sur le fait qu’Apple va continuer de vendre des produits chers voire plus cher. Comme toutes entreprises sont objectif est de vendre mieux et moins (parce que ça améliore le 3 net. Chez Apple je vois mal un 4 net...).
Je partage également l’avis qu’il faut attendre au moins un an pour dire si oui ou non l’iPhone X est un succès. En attendant, il est au vue du chiffre, très bien orienté.

avatar C1rc3@0rc | 

@Nesus

«non les gens ne sont pas manipulés par le marketing»
Hum et le marché juteux du marketing de vente (cad la publicité) il repose sur de la superstition peut etre?
Tiens d'ailleurs expliques donc pourquoi les depenses de marketing d'Apple depassent les depenses de R&D...

«Les développeurs... c’est vrai qu’ils sont tellement nombreux qu’à eux seuls ils font toutes les ventes ! »
Ah ben regardes les chiffres officiels du nombres de developpeurs iOS que Cook utilisent pour affirmer que sa societe contribu massivement a l'economie et l'emploi.
Certes ça n'est pas toutes les ventes, mais la majorité des preventes puisque les developpeurs n'ont pas eu acces a l'iPhone X avant le reste du monde. Apres il y a aussi d'autres populations que j'ai cité.

«Samsung n’a rien confirmer. Sinon Samsung paierai une très lourde amende à Apple.»
Le souci c'est que Samsung c'est un consortium dont les unités doivent publier des trimestriels et donc fatalement l'activité du groupe est sectorisée et precise. Quand on sait que le 2 eme producteur de smartphone derriere Samsung c'est Apple et que les dalles les plus cheres vont dans le modeles de smartphone du marché les plus chers, le calcul est a la porté d'une enfant de 6eme (enfin vu le niveau de math en France c'est peut etre plus age)

«Si vous prenez l’ensemble des ventes d’iPhone et que vous faites une moyenne ça s’appelle un panier moyen.»
Deja le panier moyen c'est une traduction approximative d'un terme marketing de la grande distribution anglosaxonne. Il est constitué par un ensemble d'elements predeterminé qui etablissent selon leurs proportions une evolution d'un marché.

Ici les $728 c'est le volume de vente d'iPhone divisé par le CA. Autrement dit il s'agit du CA par unité. Y a aucun traitement statistique, ni ponderation, c'est juste une division qui indique la valeur par vente.

Cette valeur par unité etait de $796 au trimestre précédent. Comment tu expliques que cette valeur etait superieure alors que l'iPhone X serait vendu le plus vendu sur ce trimestre et quasi inexistant sur le precedent?

«Je vais juste répondre à ça, même si j’ai vu des aberrations dans vos propos, surtout quand vous comparez un volume de vente de Mac et celui d’iPhone. Comme si 2% de chaque cas était identique...»
Je termine par ça.
Un pourcentage est un pourcentage. 2% c'est toujours 2%, c'est justement l’intérêt du pourcentage: ramener des valeurs différente sur une échelle commune pour les comparer!
Et je ne compare pas les volumes de ventes de Mac et d'iPhone, mais j'observe la tendance d'une suite de trimestre.
L'iPhone etait en chute, maintenant il stagne.
Le Mac continu de chuter.
La comparaison que je fais par ailleurs c'est que le mac est dans la situation de l'iPad d'avant la reprise en main de la gamme (recentrement) et son repositionnement tarifaire pour revenir sur celui de l'iPad 2.
Ça marche semble-t-il pour l'iPad.
J'attend de voir si Cook se fout juste pas de notre gueule et applique la recette de sauvetage de l'iPad au Mac.

avatar Dwigt | 

Nesus disait (je souligne) : Ils ont juste dit que certains type d’écran ne se vendaient pas autant qu’espéré. Et tout le monde à conclu que c’était les écrans de l’iPhone X. Ce qui est une vision très tordue de la réalité. Car 1) ce sont des prévisions de vente de Samsung, donc pas des clients 2) samsung a été volontairement très évasif sur le type d’écran qui regroupe une large gamme d’acheteur potentiel.

Tu affirmes (et je souligne là-encore) : Le souci c'est que Samsung c'est un consortium dont les unités doivent publier des trimestriels et donc fatalement l'activité du groupe est sectorisée et precise. Quand on sait que le 2 eme producteur de smartphone derriere Samsung c'est Apple et que les dalles les plus cheres vont dans le modeles de smartphone du marché les plus chers, le calcul est a la porté d'une enfant de 6eme (enfin vu le niveau de math en France c'est peut etre plus age)

L'élève de 6ème, il avait en fait intérêt à aller chercher le communiqué de Samsung plutôt que de reprendre comme beaucoup de lemmings le résumé de Bloomberg qui a été repris par toute la vague d'articles comme quoi l'iPhone X se vendait mal.
En fait, c'est pour une fois (parce que le type est généralement très biaisé et approximatif), l'éditorialiste d'AppleInsider qui avait soulevé le lièvre dès la semaine dernière.

https://appleinsider.com/articles/18/04/26/bloomberg-butchers-samsung-oled-statements-to-portray-iphone-x-as-weak

Les résultats trimestriels de Samsung comportent en tout et pour tout l'équivalent de quatre lignes sur la division DP (Display Panel), une et demie sur les OLED et deux et demie sur les LCD.

https://apple.insidercdn.com/gallery/25812-35727-SamsungDPQ12018-xl.jpg

"OLED: Earnings declined due to weak demand and rising competition between Rigid OLED and LTPS LCD. LCD: Earnings stayed flat QoQ thanks to cost reduction efforts and product-mix improvements amid a decline in sales and ASPs caused by weak seasonality."

C'est en partant de l'analyse portant sur la partie OLED que le journaliste de Bloomberg concluait que c'était la faute aux faibles ventes de dalles pour l'iPhone X. Or, on peut voir que c'est pour l'ensemble de la division que les ventes battent de l'aile, suite à une demande mollassonne et une concurrence accrue. Rien de particulier sur les dalles OLED flexibles haut-de-gamme (celles destinées à l'iPhone X ou à bon nombre de Galaxy, soit dit en passant). Rien qui suggère que ça serait la faute à Apple en particulier plutôt qu'aux autres clients de la division DP qui iraient voir chez la concurrence. Parce que je doute qu'Apple soit le seul client d'importance de Samsung DP.

Et ça a été ensuite ahurissant de voir comment cette lecture abusive par Bloomberg de ces deux phrases, enfin non, de cette seule phrase dans le communiqué de Samsung, a donné lieu à tous ces articles certifiant que l'iPhone X se vendait plus mal que prévu. Et ce, alors même que l'on allait avoir le 1er mai des résultats bien plus tangibles sur les ventes d'iPhone.

La seule conclusion, c'est que les gens avaient envie de croire, et se sont raccrochés à ce qui semblait être une info sans faire l'effort élémentaire de vérifier et de recouper les sources.

Les $728 c'est le volume de vente divisé par le CA. Autrement dit il s'agit du CA par unité.
Ce CA par unité etait de 796 au trimestre precedent. Comment tu expliques cela?

Parce que chaque nouveau produit Apple connaît toujours un pic à son lancement. Les iPhone 8 sont arrivés au T4 2017 (juillet-septembre) d'Apple, l'iPhone X au T1 2018 (octobre-décembre 2017). C'est normal que chaque série ait connu des ventes plus fortes dans les semaines qui ont suivi sa sortie, ça a toujours été le cas avec les nouveaux modèles, et c'est visible dans les différents résultats trimestriels depuis des années. L'iPhone X était plus représenté dans le mix des ventes lors du T1 2018 (où il y avait en plus toutes les précommandes accumulées depuis l'annonce en septembre) que lors du T2. La question était effectivement de savoir s'il allait s'avérer après son lancement un modèle anecdotique, perdu au milieu des ventes d'iPhone 8, une fois que les "early adopters" auraient eu leur exemplaire. Et si le prix moyen de vente est de 728 contre 655 à la même époque l'année d'avant, c'est qu'il y a un effet iPhone X incontestable dans le panier de ventes, vu que l'échelonnage tarifaire était sinon identique pour le reste de la gamme (l'iPhone 8 prend la relève du 7, le 7 celle du 6S, etc.) avec peut-être le prix du SE qui avait baissé.
C'est logique et prévisible. En tout cas, à la portée d'un enfant de dix ans.

Mais rassurez-vous, autres lecteurs, j'ai réussi à me procurer des images rares de C1rc3@0rc commentant un rapport financier qui était à la portée d'un enfant de quatre ans.

https://youtu.be/xCDRGig-SNU

avatar C1rc3@0rc | 

@Dwigt

«Parce que je doute qu'Apple soit le seul client d'importance de Samsung DP.»

Ah quand meme... non c'est clair Apple est un petit client tres minoritaire pour Samsung, derriere les consctructeurs chinois, voire meme Microsoft et Blackberry...

«comme beaucoup de lemmings le résumé de Bloomberg qui a été repris par toute la vague d'articles comme quoi l'iPhone X se vendait mal.»
C'est pas l'article de Bloomberg qui est cité par la presse financiere, mais celui de fevrier du Nikkei. Ou il est question que les commandes initiales de dalles d'iPhone X de 45 a 50 millions soient passées a 20 millions - citant d'ailleurs le ralentissement le site de production dedié...

Avant cela Ming-Chi Kuo annonçait des ventes de 18 millions pour le premier trimestre 2018 au lieu des 30 millions attendues précédemment. Il annonçait par la meme occasion l'arret pur et simple de l'iPhone X lors du renouvellement de la gamme.
CONFIRME: Ming-Chi Kuo avait dit 18, c'est 16 millions d'iPhone X sur le T12018!!!

Fin avril c'est un article de Forbes qui s'apuyait sur un rapport d'un groupe financier pour confirmer l'information de Ming-Chi Kuo et qui citait des sources de TSMC et un autre fournisseurs de composants specifique a l'iPhone X.

Sinon le gars de loomberg il a ete viré?

«Les iPhone 8 sont arrivés au T4 2017 (juillet-septembre)»
Lancement des iPhone 8 le 22 septembre...
Tous les articles de presse faisaient etat de faibles demandes et d'un report des ventes sur l'iPhone 7... expliquant que les clients attendaient l'annonce de disponibilité de l'iPhone X pour le 3 novembre...

« L'iPhone X était plus représenté dans le mix des ventes lors du T1 2018 (où il y avait en plus toutes les précommandes accumulées depuis l'annonce en septembre) que lors du T2»
Lancement de l'iPhone X le 3 novembre.
Apple a ete incapable de le fournir apres quelques heures les delais sont passé a 6 semaines. Ça a fait les news de semaines en semaines expliquant que l'iPhone X avait raté les ventes de fin d'annees. Apple n'a reussi reduire les delais effectivement qu'apres les fetes.

«Et si le prix moyen de vente est de 728 contre 655 à la même époque l'année d'avant, c'est qu'il y a un effet iPhone X incontestable dans le panier de ventes, vu que l'échelonnage tarifaire était sinon identique pour le reste de la gamme (l'iPhone 8 prend la relève du 7, le 7 celle du 6S, etc.) »

Ce qui est faux vu que l'iPhone 8 a subit une augmentation de pratiquement 8% (prix US) par rapport a l'iPhone 7 au lancement.

Bref...

avatar Dwigt | 

Bref, tu pipotes et tu te lances maintenant dans la tactique désespérée de faire des messages à rallonge pour noyer le poisson et décourager tes interlocuteurs. Le truc typique des narcissiques : une victoire par forfait, ça reste une victoire.

Le ralentissement imprévu des ventes d'iPhone X intervenu depuis janvier : comment se fait-il alors que les résultats de ce trimestre soient pile dans la fourchette annoncée début février dans les prévisions de Maestri (60-62 milliards) ? Comment se fait-il alors que l'iPhone X reste en tête des ventes par rapport aux autres modèles ? Si tu me dis que Tim Cook pipote, je dirais qu'il est plus vraisemblable que tu pipotes bien plus que lui...

Et TSMC a en même temps que ses résultats mitigés annoncé des perspectives d'activité assez prometteuses. Sauf qu'on en a moins parlé. Et de toute façon, Apple n'est pas non plus le client majoritaire du fondeur. Bref, tu prends ce qui t'arrange (comme d'autres analystes le faisaient, mais avant les résultats chiffrés d'Apple), tu le balances au milieu de tout un paquet, et tu crois que ça passe. Un simple tour de passe-passe.

Et je rappelle que le trimestre en cours est lui-même censé enregistrer une progression assez soutenue de l'activité. Là encore, une part notable de cette croissance passe par celle des revenus des iPhone, légèrement en volume et plus fortement en valeur. Autrement dit, Apple est loin de tabler concrètement sur un ralentissement sensible des ventes d'iPhone X. Mais peut-être ignorent-ils quelque chose que tu sais de ton côté, non ?

Les ventes d'iPhone 8 qui étaient à la traîne ?
Là encore, tu retiens ce qui t'arrange. L'iPhone 8 est sorti fin septembre, et effectivement, il y a eu des articles spéculant sur de faibles ventes à son démarrage, et sur un effet d'attente pour l'iPhone X. Sauf qu'Apple a balancé les vrais chiffres sur le trimestre le 2 novembre :
- 46,7 millions d'iPhone vendus, soit un peu plus que les prévisions, et 2 % de plus que l'année d'avant
- prix de vente moyen : 618 $, identique à l'année d'avant, un tout petit peu moins que les prévisions (633, soit 2,4 % d'écart)
S'il y a eu des évolutions dans les comportements d'achat par rapport à l'année d'avant, elles sont restées minimes. L'iPhone 8 n'a pas été l'objet de "faibles demandes". Ce qui a pu se passer, et ce que certains journalistes et les imbéciles confondent avec un bide, c'est qu'Apple n'a pas eu de problèmes de production avant la sortie en volume l'année en question sur ce modèle, ce qui fait qu'il n'y a pas eu de pénurie.

Et, avant que tu ne me dises que le mix des ventes comportait peu d'iPhone 8 parce qu'il était 50 dollars plus cher, je peux aussi te sortir que les gens ont pu prendre un modèle avec moins de mémoire ou un 8 plutôt qu'un 8 plus si le prix était un facteur pour eux. Ou que ceux qui auraient acheté le 8 dans une grosse config ont attendu l'arrivée du X. En tout cas, les chiffres concrets montrent un écart minime par rapport aux estimations d'Apple faites plus d'un mois et demi avant l'annonce et la sortie du 8.

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

« Ah quand meme... non c'est clair Apple est un petit client tres minoritaire pour Samsung, derriere les consctructeurs chinois, voire meme Microsoft et Blackberry... » ??????

avatar Dwigt | 

@C1rc3@0rc

Et dans trois mois, tu nous « expliqueras » qu’il faut plus d’un an pour tirer des conclusions.

Sinon, tous les développeurs iOS qui ont dû acheter un X, c’est de la connerie. Sur Xcode, il y a des simulateurs qui font leur boulot. Après, il suffit à un développeur de faire mumuse quelques heures avec un exemplaire s’il souhaite une expérience de première main, mais il y a zéro obligation d’en acheter un.
En tout cas, ça ne pèse pas lourd dans les ventes. Il faut un Mac pour utiliser Xcode. Y a-t-il pour autant des millions de Macs vendus chaque trimestre à des développeurs ?

avatar Yacc | 

@C1rc3@0rc

????

avatar Nesus | 

@anonx

Heu... non, c’est le principe du panier moyen. Si Apple ne vendait pas l’iPhone X et l’iohone 8 en priorité, le panier moyen serait bas. Autour de 400€. C’est pas vraiment le cas. Ouai, les maths c’est dur...

avatar Malouin | 

... pas de commentaire : si la " pigeonnerie " est légion sur un site dédié à Apple, la connerie est (peut être) plus rare mais elle se doit d'être remarquée !

avatar esteban94220 | 

Je me suis fait exactement la même réflexion...

Apple pourrait acheter juste avec son bénéfice des entreprises comme Carrefour, Atos, Publicis ou encore Veolia...

Ca montre la démesure de cette entreprise.

Tant mieux pour les actionnaires...

avatar newiphone76 | 

Cr1 où es-tu ? Il doit préparer une diatribe dont seul lui a le secret...

avatar reborn | 

@NEWIPHONE76

??

Pages

CONNEXION UTILISATEUR