Bill Gates trouve Apple « incroyable » et Warren Buffett voudrait 100 % du capital

Florian Innocente |

« C'est une société incroyable », le compliment à égard d'Apple est venu de Bill Gates, lors d'une interview hier sur CNBC. Le cofondateur de Microsoft, qui n'exerce plus de fonctions opérationnelle dans le groupe depuis quelques années, ajoutait : « Les ratios ne sont pas gigantesques, ce n'est pas comme des entreprises technologiques spéculatives qui perdent toujours de l'argent, ou autre. Les meilleures entreprises high tech aujourd'hui affichent de très fortes positions sur leurs bénéfices, mais Apple est à la meilleure place de toutes ».

Bill Gates était accompagné de Warren Buffett et de Charlie Munger, tous deux à la tête de Berkshire Hathaway. Bill Gates, ami intime de Buffett, fait partie du conseil d'administration de ce fonds d'investissement.

À la faveur d'un achat de 75 millions d'actions la semaine dernière, Berkshire Hathaway est devenu le troisième plus gros actionnaire d'Apple, avec 240 millions de titres, soit environ 5 % du capital.

Warren Buffett déclarait, en plaisantant à moitié, qu'il « adorerait posséder 100 % du capital ». De son point de vue, c'est une bonne marque de confiance. Une confiance qu'il a solide dans l'équipe qui dirige Apple : « Nous aimons beaucoup l'économie qui résulte de leurs activités, leur gestion et leur mode de réflexion ».

Warren Buffett, Charlie Munger et Bill Gates

Ce que Buffet apprécie notamment c'est la relation qu'Apple a su nouer avec ses clients sur la durée, au travers du petit nombre de produits qu'elle propose : « C'est le comportement du client avec le produit, ce qu'ils font avec, la manière dont il s'insère dans leur vie, c'est ça que j'observe en tout premier lieu. Ils vont lancer un produit et tout le monde va le vouloir. Elle [Apple, ndlr] s'est fait une place dans l'esprit des consommateurs, elle a une valeur pratique, c'est très, très utile et ils sont parvenus, au fil du temps, à dégager des bénéfices d'un incroyable écosystème ».

Charlie Munger, vice-président de Berkshire Hathaway, abonde, il déclare lui aussi qu'il juge insuffisante la part du capital d'Apple en leur possession : « L'action est à un prix raisonnable et l'entreprise est forte, c'est une combinaison très séduisante, et j'aime bien leur direction, c'est un management très intelligent ».

Un management qui s'est lancé depuis quelques années dans un programme d'achat d'actions — 100 milliards de dollars de plus vont y être consacrés — à la grande satisfaction des actionnaires, et parmi eux les plus gros comme Berkshire Hathaway. Dès lors qu'Apple achète ses propres actions, ça en laisse moins sur le marché et cela fait monter mécaniquement le volume détenu par ceux qui en ont.

Warren Buffet encore :

Lorsque j'achète de l'Apple, je sais qu'Apple va acheter beaucoup de ses actions. Nous en possédons environ 5 %. Mais je sais que sans rien faire, dans probablement deux ans, nous en aurons 6 % sans avoir à sortir un seul dollar. J'adore l'idée d'avoir 5 % qui vont se transformer en 6 %.

La déclaration de Gates à la télévision n'a pas manqué de faire réagir Sataya Nadella qui, quelques heures plus tard, ouvrait la conférence développeurs Build 2018. Sur le ton de la plaisanterie, le patron de Microsoft a voulu se servir de cet exemple pour montrer à l'assistance que sa société a évolué dans son rapport avec la concurrence, que les propos de Bill Gates en sont une bonne illustration (lire aussi Cortana et Alexa vont devenir les meilleurs amis virtuels du monde) :

Ce matin je lisais les nouvelles après m'être levé, et j'ai entendu Bill Gates en train de parler d'action, il parlait de l'action d'Apple. Et je me suis dit 'wow', depuis 30 ans au moins que je connais Bill, je ne l'ai jamais vu discuter actions, mais aujourd'hui doit être vraiment un autre jour lorsque vous entendez Bill parler de l'action d'Apple. Voilà comment est le nouveau Microsoft.

Pour l'anecdote, Warren Buffet dit avoir reçu récemment d'un ami un iPhone X, avec une lettre comportant des conseils d'utilisation comme s'il avait 3 ans, mais il n'a pas encore eu le loisir de l'utiliser. Quant à son compère Charlie Munger, celui-ci répond, comme s'il s'agissait d'une évidence, qu'il n'a bien sûr pas d'iPhone. La journaliste n'a pas posé la question à Bill Gates.

avatar Yacc | 

@ForzaDesmo

« Quand je parle de matériel professionnel je parle de matériel fait pour le marché professionnel »

Un MacBook est fait pour le marché professionnel ?

Cette vision partagée par beaucoup ici est une ineptie totale.

Ce que tu appelles « matériel professionnel » est une petite niche du marché professionnel.

avatar Yacc | 

@ForzaDesmo

« tu es plus fort que la nomenclature d'Apple »

Tu en es encore à croire que le branding des produits est autre chose que du marketing ?

Mon pauvre ???

avatar pagaupa | 

@ForzaDesmo

Ici il est interdit de critiquer un produit Apple, et s'il ne marche plus, on évoque le marché de niche

avatar fifounet | 

@pagaupa

« Ici il est interdit de critiquer un produit Apple, et s'il ne marche plus, on évoque le marché de niche »

Allez hop ! à moi !

Il est interdit d’aimer un produit Apple et si il marche toujours c’est qu’on ne s’en sert pas !

avatar Yacc | 

@ForzaDesmo

« Etant tous passionné par la pomme »

C’est un des pb être passionné par une marque c’est un piège fabriqué par le marketing.

L’adhésion à une marque est un mécanisme très bien documenté et Apple le maîtrise parfaitement.

Au passage les oppositions Apple/IBM, Apple/MD, Apple/Samsung sont aussi de très puissant mécanisme d’adhésion à une marque parfaitement instrumentalisé par le marketing.

Beaucoup sûr-réagissent car ils sont des victimes du marketing d’Apple dans le déni de cette réalité qui se sentent trahis et abandonnés.

Pour finir la passion c’est de la souffrance au sens premier du terme ?

avatar Yacc | 

@ForzaDesmo

« Je ne vois pas en quoi la passion au tour d'une marque serait quelque chose de forcément mal. »

C’est là toute la force du marketing ???

avatar Yacc | 

@ForzaDesmo

Tout le reste de ton propos est le pure produit d’une fort belle manipulation de marketing et de communication ?

Et le pire c’est que tu défendra jusqu’à la mort.

avatar webHAL1 | 

@ForzaDesmo
« Je ne vois pas en quoi la passion autour d'une marque serait quelque chose de forcément mal. Si tu ne veux pas mettre de sel dans ton assiette pour vivre plus longtemps libre à toi, mais à quoi sert une vie ôtée de toute passion ? »

Tout à fait d'accord !
D'autant plus que, sans passion pour Apple, ce forum n'existerait tout simplement pas. Et absolument tous ses membres sont des passionnés d'Apple, à différents niveaux. Même la personne qui vient écrire "je ne suis pas passionné" l'est. Prendre du temps pour s'inscrire sur un site Web et venir publier des commentaires c'est être passionné.
Je suis sans cesse surpris pas la qualité des échanges qu'on peut avoir ici, une fois qu'on parvient à ignorer les trolls et les membres irrespectueux (qui, selon ma définition, sont aussi des trolls). Dernièrement j'ai conversé longuement avec reborn, et même si nous n'étions pas d'accord, toute la conversation a été respectueuse et argumentée. Contrairement aux "catastrophistes", je trouve qu'il y a toujours de nombreux membres avec qui des échanges de qualité sont possibles. :-)

Cordialement,

HAL1

avatar pocketalex | 

@Yacc

J'ai toujours eu un problème avec le mot "passionné"

J'ai moi même été "passionné" d'ordinateurs, mais j'avais 14/15 ans...

Bref

Il doit surement me rester des trucs comme ça, quelque part au fond, mais un ordinateur, aujourd'hui, c'est un outil de travail. Je couche pas avec...

Quoi que je couche avec ma femme... et mon iPad

Je serais, sans le savoir, un passionné de femmes et de tablettes ?

A méditer....

avatar pagaupa | 

@pocketalex

Essaie de coucher avec ton mac, tu feras au moins la différence avec ta tablette à défaut de ta femme ?

avatar pagaupa | 

@Yacc

"L’adhésion à une marque est un mécanisme très bien documenté et Apple le maîtrise parfaitement."

Tu aurais très bien pu écrire "la passion pour" à la place d'adhésion...

avatar pagaupa | 

@ForzaDesmo

Tu as de la chance d'avoir eu cette impression avec le SAV.
Pour ma part, je trouve qu'Apple tarde toujours un peu trop à réagir et attend la pression médiatique car il est clair qu'un particulier n'a aucun droit avec eux.
Je crois aussi que le SAV est trés formaté et n'apporte pas toujours les réponses attendues.
Bref! J'ai connu mieux.

avatar Yacc | 

@ForzaDesmo

« tu t'amuses à prendre n'importe quel matériel pour travailler professionnellement»

Je choisis juste le matériel qui correspond aux besoins professionnels.

Ce qui est très très rarement une station de travail ?

Encore le syndrome du nombril : n’est professionnel que qui fait le même métier que moi ???

avatar pagaupa | 

@ForzaDesmo

"Nullement c’est juste toi qui a une vision primaire et caricaturale de ce qu’est le segment des machines professionnelles."

Du grand et pûr Yacc! ???

avatar pagaupa | 

@ForzaDesmo

Pour ma part j'ai abandonné...
Et oui Apple a peut-être réalisé qu'il pouvait perdre les clients du macpro avec leur dernière mouture mais le passé est encore dans nos têtes et je ne suis pas si sûr que la modilarité l'emporte sur l'esthétique pour cette clientèle.
Les dernieres machines ne reconnaissaient même pas les mémoires compacts flash...

avatar Yacc | 

@pagaupa
« Pour ma part j'ai abandonné... »

Et ces très bien ?

Ça n’a strictement aucune importance.

Un truc important ce serait un effondrement des ventes de Macs et ce n’est pas le cas ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR