Apple prête à dépenser plus d'un milliard de dollars pour soutenir ses fournisseurs américains

Stéphane Moussie |

Le fonds d’un milliard de dollars mis en place par Apple en mai pour soutenir ses fournisseurs américains pourrait grossir si le besoin s’en fait sentir. C’est ce qu’a annoncé le directeur de l'exploitation Jeff Williams à CNBC à la suite de l’investissement de 390 millions de dollars dans Finisar, le fabricant des lasers de la caméra TrueDepth de l’iPhone X :

Nous ne raisonnons pas en matière d’enveloppe budgétaire. Nous observons aux États-Unis où sont les possibilités d’aider des entreprises qui font des technologies de pointe qui sont essentielles à notre innovation.

Un employé de Finisar examine un wafer de VCSEL. Image Apple.

Finisar se servira des 390 millions de dollars d’Apple pour intensifier ses projets de recherche et développement et augmenter significativement sa production de lasers de type VCSEL. Pour l’iPhone X, Apple a eu besoin de dix fois la production mondiale de VCSEL d’alors, a précisé Jeff Williams, et cette demande va aller crescendo.

Avant Finisar, le spécialiste du verre Corning a reçu un coup de pouce de 200 millions de dollars pour sa R&D ainsi que ses besoins en équipement et en production.

avatar raf30 | 

Investissements contre grosse remise fiscale.

avatar Duga95 | 

@raf30

Y a toujours quelqu’un pour trouver quelque chose à reprocher. Respect.

avatar raf30 | 

Je voulais contextualiser l'info, comme le dit Remy, tout cela n'arrive pas par hasard. En faite, je ne suis ni pour ni contre, je mets en perspective.

avatar C1rc3@0rc | 

Oui, mais posons le probleme autrement:
- combien Apple injecte dans des partenaires hors USA ?
- combien Apple a injecté dans des partenaires durant les 5 dernieres annees?

Et quand j'utilise le terme Apple c'est pas Apple Inc, mais la nebuleuse d'entreprises qui constituent le systeme economique Apple.

Car, plus intéressant encore, Apple Inc est peut etre le centre de cette nebuleuse mais elle n'est qu'un des composants.
Parmi la myriade de societés qui participent a ce systeme economique la majorité sont des societes nationales non americaines, souvent, mais pas toujours, avec des contrats d'exclusivité, directs ou indirects, avec Apple Inc.
Ce systeme voit un flux financier circuler en permanence, et ce flux ne fait que grossir.

Si on change de perspective et que l'on suit l'idée de Trump et qu'Apple devient une sorte de chaebol comme l'est Samsung ou Sony, on va alors passer a une entreprise 100% US qui devra de toute façon bien travailler avec des sous-traitants a l'international: comment Apple Inc fera pour injecter des fonds dans ces partenaires la?

Aujourd'hui ces financements se font souvent en local et en exploitant les mecanismes d'optimisation fiscale.

Si demain c'est Apple Inc en Californie qui doit investir en propre dans une petite startup francaise, ça veut dire sortir l'argent des USA, justifier de la somme a injecter, payer des taxes en sortie, en entree, payer des taxe d'utilisation,...

Pire encore, si Apple veut continuer d'investir dans des programmes ou des equipes universitaires, la encore ce sera Apple Inc Californie (ou plutot Delaware ou Nevada, parce que Apple ne va pas rester en Californie vu le taux d'imposition) qui devra aller investir avec toute la procedure administrative complexe dans une université allemande... ce ne sera plus le partenariat entre une entreprise locale et l'université...

Vu le systeme economique qu'est Apple aujourd’hui, on doit voir a peine 5% a 10% des investissements qui se font chaque annee a travers le monde. Si on passe a une monoentreprise purement americaine, de combien ces 90% d'investissements invisibles seront reduit?

Aujourd'hui Apple fait comme les autres: de la com. Ça change rien au fonctionnement de la nebuleuse Apple et ça calme Trump tout en laissant croire aux américains qu'ils sont au centre du monde... et pendant ce temps le marché et la production d'Apple continue de devenir toujours plus majoritaire a l'international...
Trump est president des USA pour - au pire - 7 ans. Apple existe depuis plus de 40 ans et vu sa taille on voit mal comment elle pourrait disparaître dans les 50 prochaine annees...

avatar stefhan | 

@Duga95

Oui, toujours... 🙄

avatar r e m y | 

@raf30

Apple investit avant tout dans des entreprises essentielles à ses produits et lui permettant de garder un temps d'avance sur la concurrence.
L'exemple du producteur de lasers pour l'iPhone X est emblématique. Si l'entreprise les fournissant n'arrivait pas à suivre la cadence de production ce serait catastrophique pour Apple.

Maintenant on peut évidemment penser que l'argument sera utilisé pour justifier d'un traitement fiscal privilégié, ou pour "calmer" Trump dans sa volonté de contraindre Apple de rapatrier sa production aux USA ... le fait que ces investissements ne concernent que les entreprises US (et pas par exemple la PME normande fournissant également un composant essentiel à faceID) n'est sans doute pas un hasard.

avatar occam | 

@r e m y

Ben voyons : le communiqué de presse, pour une fois, est un peu plus concret que d'habitude.
Hors les "We're excited about X — we're excited about Y, blablabla, tout le monde il est content" usuels, on y apprend ceci :

« As a result of Apple’s commitment, Finisar will transform a long-shuttered, 700,000-square-foot manufacturing plant in Sherman, Texas, into the high-tech VCSEL capital of the US. Apple’s award will create more than 500 high-skill jobs at the Sherman facility, including engineers, technicians and maintenance teams. When combined with the company’s nearby plant in Allen, Texas, Finisar’s payroll in Northern Texas is expected to be $65 million. Hiring, capital equipment planning and infrastructure upgrades are already underway at the Sherman facility, which is expected to begin shipping in the second half of 2018.

One hundred percent of the VCSELs Apple buys from Finisar will be made in Texas. Consistent with Apple’s commitment to the environment, the company intends to procure enough renewable energy to cover all of its Apple manufacturing in the US. »
https://www.streetinsider.com/Press+Releases/Apple+Awards+Finisar+%24390...

Donc : grâce au coup de pouce d'Apple, Finisar peut prendre un départ volant, convertissant des locaux de production pré-existants et recrutant de la main d'ouvrée déjà formée. Ce n'est pas à Shenzhen que les 500 emplois prévus feraient une différence. À Sherman, TX, si je regarde les statistiques locales, ce n'est pas négligeable.

Apple investit donc finalement assez peu, pour multiplier très rapidement les capacités productives indispensables à un composant clé. Même sans optimisation fiscale, ce serait une bonne décision.

De même avec Corning en mai dernier : pour avoir travaillé dans le passé avec des succursales de Corning, je vous garantis que ce ne sont ni des miséreux, ni des traîne-savates. Si Apple leur fourgue 200 millions USD, ce n'est pas pour les sauver du naufrage : avec un CA de 9.39 milliards USD et un résulat net de 3.695 milliards, ils n'en ont pas besoin. Mais pour ce prix, Apple s'assure la primauté, le volume et pendant un certain temps l'exclusivité de certains matériaux.
Il y a 10 ans, on aurait dit : la patte caractéristique de Tim Cook dans la chaîne d'approvisionnement stratégique.

Il ne faudrait pas rater l'occasion de mettre pour une fois en sourdine le cynisme et les râlements et d'apprécier l'intelligence opérative.

avatar C1rc3@0rc | 

@occam
+1

C'est assez marrant cette ignorance des pratiques normales industrielles.
La majorité des gens ont l'air de penser que la production industrielle c'est un truc qui se fait comme la conception de l'iMac pro, en quelques mois et a toute berzingue...

Quand Apple achete de l'aluminium pour ses coques, c'est des annees a l'avance. Ça lui permet de negocier les prix mais aussi de s'assurer de la disponibilité du materiaux, et de negocier aussi des contrats de transports suffisamment a l'avance...
c'est que des tonnes d'alu, ça met des mois de transport pour partir de la zone de production a la zone de stockage et de transformation...

Apres, y a bien des choses qui sont faites ou adaptées sur des courtes periodes, des impasses qu'il faut bien gerer, mais ce sont des problemes ponctuels qui restent minoritaires dans une production de masse qui va a un train de senateur...

avatar Korhm | 

@raf30

Comme dans beaucoup d’entreprises je pense.
On fait du cadeau fiscal, mais à côté ça créer des emplois, donc des richesses, donc de la consommation (ou épargne...), donc des entrée fiscales.
C’est très raccourci comme explication, mais si un état fait ce genre de cadeau, c’est pas pour rien.

avatar debione | 

Le truc c'est que si personne ne ferait de cadeau fiscal, ben ces emplois seraient quand même créé, car ils sont indispensable... à l'entreprise. C'est juste la promiscuité néfaste des politiques et des capitaine de l'industrie/finance qui amène à ce genre de cadeau...

avatar C1rc3@0rc | 

@debione

Non, le "cadeau" fiscal est uniquement un moyen d'alterer l'economie de marché et resulte de la manipulation dans un systeme concurrentiel.

Si on etait dans une vraie economie de marché et pas un systeme spenceriste ou l'economie est controlé par la finance et son outil le politique, on aurait des systemes de taxation sans discontinuité et stables (pas flottants comme c'est le cas), pas de concurrence fiscale (car la fiscalité sert a financer le budget de l'Etat...), pas de taux variables, pas de budget de collectivités outrageusement et systematiquement sous-evalués, pas de mécanismes d'endettement nationaux, pas d'entreprises et encore moins d'emplois subventionnés...

Tout ces mecanismes relevent de l'economie planifiée et controlée, sauf qu'au lieu d'etre le fait d'un soviet suprem, c'est le fait de l'industrie financiere...

avatar Paquito06 | 

C’est vrai que la seule chose a laquelle pense une entreprise est la remise fiscale. Sinon elle n’existerait pas. J’ai moi meme cree une boite pour defiscaliser mes achats.
Le fond est surveille de pres par les actionnaires, on attend tous qu’Apple utilise son cash a bon escient.

avatar raf30 | 

Quand on possède 250 milliards de cash en mai 2017 dont une grande partie est à l'étranger, même une entreprise comme Apple pense fort à cette réforme fiscale.

avatar Paquito06 | 

@raf30

Apple est logée à la meme enseigne que ses petit copains de la Silicon Valley. Ils vont tous beneficier, plus ou moins, de cette reforme fiscale. Forcement, Apple en tete car elle pese le plus dans l’absolu. Maintenant, est-ce que les entreprises ont attendu pour investir? Certainement pas, sinon Apple ne serait pas la ou elle est.

avatar C1rc3@0rc | 

«Forcement, Apple en tete car elle pese le plus dans l’absolu»

Pas du tout evident, parce que l'activité d'Apple repose bien plus a l'internationale que des societes comme Google ou Microsoft dont le centre de production est purement immatériel et donc peut etre localisé quasi a 100% aux USA. Meme si Apple devait localiser aux USA le maximum de production, il serait impossible que la machine industrielle soit a 100% aux USA (même déjà 20% ce serait irréaliste).

Apres si on parle juste du transport des produits, aucune entreprises US n'est sur le secteur (ou alors faudrait tout faire passer par avions, et la si c’était possible les coûts seraient tellement énormes que ce serait intenable)...

Donc, au contraire ce sont les entreprises de purs services , sans infrastructures, sans secteur industriel physique qui seraient beneficiaires... et pour ce secteur qui est le premier beneficiaire de l'optimisation fiscale international, un taux d'imposition de 15% c'est déjà une perte colossale... et en terme d'emplois ça ne créerait quasi rien de plus que l'existant...

Bref on est sur de la politique de représentation, de la com, de l'esbrouffe et de l'enfumage. Trump ne fait rien que de preparer sa reelection et de foutre le bazar dans le monde histoire que l'opinion se focalise sur autre chose que sur les vrais problemes de fond... C'est ce qu'avait fait Reagan, ce qu'avait fait les Bush, et meme Obama...

avatar C1rc3@0rc | 

@raf30

D'une part c'est pas Apple Inc en Californie qui possede ces 250 milliards virtuels.
D'autre part, la reforme fiscale dont les rumeurs s'abreuvent c'est de l'enfumage massif car c'est le sujet sur lequel le president des USA a le moins de pouvoir. Quant on voit comment sur l'histoire du "muslim ban" (qui concerne aussi l'amerique du sud, mais ça c'est passe sous silence par les media...) il se fait retoquer alors que c'est dans ses prerogatives les moins legalement controlés, ça laisse songeur.

Faut quand meme se rendre compte qu'en 1 an Trump n'a rien fait en terme legal ou administratif. Il vient de réussir a foutre en l'air le fragile equilibre au moyen orient qui avait ete mis en place laborieusement depuis Carter, mais pour le reste c'est peanuts. Ah si, il a réussi a déclassifier des parcs naturels pour permettre les sondages d'extractions petrolieres... Et va peut etre arriver a faire en sorte que seuls les tres riches puissent aller a l'université (oui c'etait pas encore tout a fait le cas)
Et avec la soit disant reforme fiscale il faudrait qu'il altere en profondeur le fonctionnement même de la fédération...

Sérieusement?

avatar pat3 | 

« Nous ne raisonnons pas en matière d’enveloppe budgétaire. »

C’est sûr, vous pouvez.

avatar Toinewh | 

@pat3

J’allais le dire …

avatar Jetsurfer | 

Ou est le problème avec... Tim Cook et lorsque l'on ne paye pas ses impôts, il n'est pas difficile de faire de temps à autre quelques largesses.
Bonne nuit, gute Nacht, good night, спокойной ночи ;-)

avatar Domsware | 

@Jetsurfer

Sauf que Apple paye SES impôts...

avatar raf30 | 

Ils payent leurs impôts et c’est d’ailleurs pour cela qu’ils vont offrir 13 milliards à l’irlande....

avatar C1rc3@0rc | 

D'une part si on compte les milliards que le groupe Apple a apporté a l'Irlande en s'y installant depuis les annees 80 et les emplois que la societe a permis de generer c'est bien plus que 13 milliards...

Et Apple ne va pas offrir ces 13 milliards: c'est le montant du redressement fiscal imposé aux societes irlandaises travaillant avec Apple, redressement fiscal que la commission de la concurrence de l'UE a imposé au fisc irlandais...
Parce que l'UE estime que le regime fiscal appliqué aux societes irlandaises travaillant avec Apple cree une distorsion de la concurrence avec les autres societes irlandaises...
Et ce systeme d'imposition a ete financé par les subventions que l'Irlande a recu pour developper son economie...
Donc c'est une procedure purement administrative, l'argent doit etre mis sur un compte de depot le temps que la decision de la commission europeenne soit jugée, parce que l'Etat irlandais a porte l'affaire devant la justice, avec le soutien du service juridique d'Apple...

avatar povpom | 

À part ça VCSEL ... on le prononce comment : vaisselle ? WC Selles ?

CONNEXION UTILISATEUR