Résultats financiers T3 2017 : Apple marche, mais ne court pas encore

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du troisième trimestre de son année fiscale 2017. Ce trimestre, qui court du début du mois d’avril à la fin du mois de juin, est traditionnellement le plus « mou » de l’année. Les étrennes et les enveloppes rouges sont déjà loin, et les achats de la rentrée (sans parler des nouveautés de l’automne) sont encore loin.

Les décideurs de Cupertino et les analystes de Wall Street ne sont donc pas obsédés par les chiffres de vente, même s’ils gardent un œil dessus. En attendant la présentation du prochain iPhone, ils s’intéressent surtout à l’évolution du panier moyen et de l’activité de services d’Apple. De ce point de vue, ce trimestre n’a pas tenu toutes ses promesses.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T3 2017 T3 2016 Évolution
Chiffre d’affaires 45,41 42,36 7,20 %
Bénéfice 8,72 7,8 11,79 %
Ventes d’iPhone 41,03 40,4 1,55 %
Ventes d’iPad 11,42 9,95 14,77 %
Ventes de Mac 4,29 4,25 0,94 %
Services 7,26 5,98 21,40 %
Autres produits 2,74 2,22 23,42 %

Chiffre d’affaires et bénéfice

Apple avait fixé le cap : un chiffre d’affaires compris entre 43,5 et 45,5 milliards de dollars, pour confirmer que la courbe est repartie dans le bon sens, et finir de rassurer des investisseurs parfois fébriles. Luca Maestri avait vu juste : le directeur financier d’Apple annonce un chiffre d’affaires de 45,41 milliards de dollars. Ce chiffre est positif, c’est un fait (7,20 %), mais il ne faut pas oublier que ce trimestre est comparé au pire trimestre qu’ait connu la firme de Cupertino depuis 2011.

Disons que la machine a redémarré, mais ne tourne pas encore à plein régime. Reste qu’Apple a dégagé un bénéfice de 8,72 milliards de dollars (1,67 $ par action, 11,79 %), ce qui porte sa marge nette à 19,00 %. La société versera un dividende de 0,63 dollar par action le 17 août prochain, à tous les actionnaires de référence en date au 14 août. « Nous avons “rendu” 11,7 milliards de dollars aux investisseurs ce trimestre », dit Luca Maestri, « ce qui porte notre programme de retour sur investissement à presque 223 milliards de dollars cumulés. »

Ventes d’iPhone

L’iPhone représentant les deux tiers de l’activité d’Apple, les prévisions données par Luca Maestri d’un trimestre sur l’autre donnent une bonne idée du nombre d’appareils commandés par la firme de Cupertino. Les analystes étaient donc partis du principe que les ventes d’iPhone stagneraient voire baisseraient : les plus pessimistes tablaient sur 37 millions d’unités (–8 %), les plus optimistes sur 40 à 41 millions (=), la moyenne tournant autour de 39 millions (–3 %). Qu’Apple ait vendu 41,03 millions d’iPhone ce trimestre, une toute petite progression de 1,55 %, n’est donc pas une surprise, et ne provoquera pas de panique boursière.

Ventes d’iPad

Et bien ça alors ! Pour la première fois en quatorze trimestres — plus de trois ans ! — les ventes d’iPad ont augmenté. Apple a vendu 11,42 millions de tablettes ce trimestre, une progression de 14,77 % qui souligne le succès de l’iPad Pro, désormais disponible dans un format 10,5 pouces, mais aussi et surtout de l’iPad 5, qui a rendu le format 9,7 pouces plus abordable que jamais.

Ventes de Mac

Pour le troisième trimestre consécutif, les ventes de Mac progressent, de 0,94 % cette fois-ci. La barre des six millions frôlée en 2016 s’est éloignée, mais Apple a tout de même écoulé 4,29 millions de Mac ce trimestre, dans un marché du PC qui a perdu 3,3 % selon IDC. Alors que l’effet des nouveautés présentées pendant la WWDC sera surtout sensible au quatrième trimestre, le Mac devrait bien finir l’année, et Apple conserver sa place de quatrième constructeur mondial.

Services et autres produits

Plus encore que celui des ventes d’iPhone, c’était le chiffre le plus attendu de la soirée : les services ont dégagé 7,26 milliards de dollars de chiffres d’affaires (21,40 %). Si les analystes l’observent désormais avec attention, c’est qu’il montre la force de l’écosystème d’Apple, qui ne s’arrête pas avec l’achat d’un produit, mais se poursuit avec son usage. App Store, iCloud, Apple Music, ou encore Apple Pay : tous ces services apportent des revenus récurrents, et lissent les éventuelles fluctuations des ventes.

La fortune de la catégorie fourre-tout des « autres produits » est tout aussi bonne, mais plus inconstante. Apple domine le marché (en plein essor) des écouteurs sans-fil avec Beats et les AirPods, et celui (encore incertain) des montres connectées avec l’Apple Watch. Mais ces produits connaissent des cycles très marqués, l’Apple Watch ne se vendant jamais mieux que pendant les fêtes par exemple. Ce trimestre, ces produits en marge mais de plus en plus centraux ont pesé 2,74 milliards de dollars (23,42 %).

Pour le quatrième trimestre 2017

Malgré le retour de l’iPad dans le vert, Tim Cook met l’accent sur les services, comme il le fait depuis plusieurs trimestres. « Avec une progression du chiffre d’affaires de 7 % d’une année sur l’autre », dit le CEO d’Apple, « nous sommes heureux d’annoncer notre troisième trimestre consécutif de croissance, qui s’accélère, et un record trimestriel de chiffre d’affaires de notre activité de services. » Tim Cook donne maintenant rendez-vous « à l’automne » pour les nouveautés logicielles (mais l’on sait qu’elles seront accompagnées de nouveautés matérielles).

Luca Maestri, comme à son habitude, fixe le cap pour le prochain trimestre, qui sera le dernier de l’exercice fiscal 2017 de la firme de Cupertino. Le directeur financier d’Apple table sur un chiffre d’affaires compris entre entre 49 et 52 milliards de dollars, sachant qu’il s’établissait à 46,85 milliards au quatrième trimestre de l’année fiscale 2016. Confirmation (ou pas) à la fin du mois d’octobre, après le lancement des nouveautés qui seront présentées à la rentrée.


Source
Image de une : Craig Garner.
avatar fte | 

@lmouillart

"Concernant les tablettes, il faudra voir si l'ensemble du marché continu de se contracter et que les bons résultats d'Apple dans ce segment sont surtout dus à la mauvaise fortune des concurrents fautes d'alternative bien probante"

Selon divers analystes, les ventes de tablettes continue de fléchir, mais c’est bien la concurrence qui souffre.

Quant aux raisons, je pense que l’iPad 9.7 économique (étonnant ce produit par ailleurs) est sans concurrence caractéristiques & qualité / prix, possiblement encourageant un renouvellement chez certains clients. Apple marque des points, dans un marché où les ventes subissent la concurrence des laptops très économiques et souvent en promo et des hybrides bien plus capables.

avatar Malum | 

Ah nos analystes à deux balles :
L'iPad est mort (près de 15 % de hausse) . Cela eut été une baisse le titre de l'article aurait été la lente agonie de l'iPad, là il faut bien sûr ajouter qu'étant donné le trimestre équivalent de l'année antérieure ce n'est pas un exploit et bien sûr aussi émettre des doutes sur ce qui ne serait qu'un accident. C'est oublier complètement que le cycle de renouvellement de l'iPad est beaucoup plus long et que l'on va vers une période de renouvellement plus importante et que l'iPad va se vendre à nouveau plus. C'est oublier les nouveaux iPad Pro. C'est oublier la croissance globale de la clientèle.

Le Mac est mort. Légère croissance dans un monde qui ne cesse de dévaler la pente (-3,3 % pour le chiffre le plus optimiste).

Comment peut-on écrire une telle ineptie : « mais il ne faut pas oublier que ce trimestre est comparé au pire trimestre qu'ait connu Apple depuis 2011 » ? Il suffit de regarder les chiffres. Tous les trimestres (tous !) sauf un (2015) sont inférieurs à 2017. Celui de 2016 est supérieur à celui de 2014 ! Et si on regarde la courbe on se rend compte en réalité que 2015 a été un cru exceptionnel, ce qui minimise le mauvais score de 2016 pourtant supérieur à 2014. Oser écrire une telle contre-vérité et une telle bêtise quand on publie en même temps la courbe est un bel exploit.

Et tous nos experts qui nous expliquaient que l'Apple Watch était un bide, que la musique en streaming chez Apple était voué à l'échec etc.

Tous nos amis qui depuis maintenant huit mois au moins se voient ridiculisés par les faits cherchent encore à vouloir avoir raison, soit en minimisant les succès (14,7 % c'est peanuts, dans l'autre sens le titre aurait été du genre : la mort de l'iPad annoncée est devenue réalité !) soit en trouvant des explications toujours aussi ridicules et en voulant croire que ce n'est qu'éphémère et trompe l'œil.

Comme disait Coluche : je me marre.

avatar softjo | 

Dommage, Apple va donc continuer à diminuer ce qui est inclus tout en augmentant les prix.
Mac avec moins de câble, moins de Ssd, moins puissants, plus cher. Oui !!!! On en veut encore.

avatar ecosmeri | 

L'ipad a de beau jour devant lui surtout avec ios 11 et l'ipad pro. Ce que je trouve dommage c'est que le pencil ne soit pas accessible a toute la gamme d'ipad.

Par contre avenir plus pessimiste pour le mac de mon point de vue. Mais nous n'avons pas tous les éléments pour tirer des conclusion d'un trimestre!!

avatar ecosmeri | 

L'ipad a de beau jour devant lui surtout avec ios 11 et l'ipad pro. Ce que je trouve dommage c'est que le pencil ne soit pas accessible a toute la gamme d'ipad.

Par contre avenir plus pessimiste pour le mac de mon point de vue. Mais nous n'avons pas tous les éléments pour tirer des conclusion d'un trimestre!!

Pour le mac je ne pense pas que le produit est foncièrement mauvais c'est juste que les prix ne sont plus en adhequation avec l'informatique "personnel" car aujourd'hui pour avoir un ordi bas gamme chez apple ( je ne compte pas le mb air ) il faut débourser plus d'un smic. Alors qu'auparavant on avait l'entree de gamme à 0,8 fois le smic

avatar reborn | 

@ecosmeri

Si l'euro tape dans les 1,30$ l'on pourra s'équiper d'un mac d'entré de gamme pour 0.8 smic ^^ ?

avatar umrk | 

Comme à l'accoutumée, les résultats d'Apple sont influencés par une forte saisonnalité, les parités de change, les nouveaux produits qui sortent (ou non ...).

Mais le plus important, me semble-t-il , est la montée régulière des revenus "services", dont le caractère récurrent est sans doute ce qui fait l'atout le plus fort de la marque ...

avatar Doctomac | 

"Disons que la machine a redémarré, mais ne tourne pas encore à plein régime. Reste qu’Apple a dégagé un bénéfice de 8,72 milliards de dollars "

C'est quand même incroyable de lire des choses pareilles, ici ou ailleurs, quand on connait la situation de l'humanité actuellement. Croissance, croissance, croissance, alors que la marque génère des milliards et des milliards à n'en plus qu'en faire.

Quand on apprend que la date à laquelle nous avons consommé toutes les ressources disponibles sur notre planète est encore plus précoce cette année (http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/08/01/a-compter-du-2-aout-l-h...), un telle pensée productiviste à outrance me fait penser que nous allons droit dans le mur et à pleine vitesse.

avatar jazz678 | 

@Doctomac

Et encore...je n'ai même pas encore acheté cet imac 27' qui me fait tant envie. Les bénéfices de Apple augmenterons encore et la planète sera à sec encore plus tôt.

avatar Doctomac | 

@jazz,

Si c'est du cynisme, il est de mauvaise qualité. La question n'est pas d'acheter ou de ne pas acheter et elle ne situe pas à l'échelle de ta personne.

p.s : je ne passe par le lien "répondre", ça ne marche pas !

avatar jazz678 | 

@Doctomac

La question que tu poses est celle de la consommation des ressources de la planète. C'est celle de continuer à produire encore et encore...et donc d'acheter encore et encore.
Chacun d'entre nous y participe à son échelle , toi y compris.
Je peux déjà te dire ce que feront les autres que "ma personne" : ils continuerons d'acheter et donc d'accentuer cette course à la productivité.

Bon...et maintenant on fait quoi?

Faire le lien entre les bénéfices toujours croissants de Apple et la consommation de plus en plus précoce des ressources de la planète, au delà du raccourci assez périlleux, me paraît aussi inutile que de dire qu'il ne faut pas jeter ses croutes de pizza parce que des gens meurent de faim dans le monde.

avatar Doctomac | 

J'adore les mecs qui font genre j'ai tout compris avec des formules aussi ridicules que "me paraît aussi inutile que de dire qu'il ne faut pas jeter ses croutes de pizza parce que des gens meurent de faim dans le monde."

Encore une fois, il ne s'agit pas des habitudes de petits consommateurs de toi ou moi mais du modèle globale économique, sociologique, philosophique de l'homme sur cette planète. Par ailleurs, je n'ai pas fait le lien entre les bénéfices d'Apple et les ressources de la planète. Une condition pour raisonner et d'apprendre à lire.

Par contre, je faisais le lien entre la demande à Apple de croitre encore plus alors que la compagnie génère déjà plusieurs milliards de dollars de bénéfices et qu'en effet nous épuisons les ressources de la planète en mois d'une année. En d'autres termes, une analogie entre la demande de sur-croissance demandée à Apple (et d'autres grosses compagnies) et la situation écologique désastreuse de notre planète.

Mais si tu t'arrêtes aux croûtes de pizzas, c'est sûr que le débat ne va pas aller loin.

avatar jazz678 | 

@Doctomac

Moi ce qui me le fait sourire ce sont les gens qui se réclament d'une certaine bien-pensance par rapport au sort de la planète mais qui se contentent de faire des analogies a 2 balles sur les forums et reprenant les formules glanées ça et là sur internet.

En quoi la croissance d'Apple (et d'autres sociétés du même acabit) serait incompatible avec la survie écologique de la planète? Es-tu simplement capable d'expliquer ça (avec chiffres et preuves scientifiques seraient bienvenues). Au delà de l'effet d'annonce de Le Monde.

Apple and Co devraient arrêter là la course aux milliards et la planète se porterait mieux ? Simpliste comme analyse non?

". Par ailleurs, je n'ai pas fait le lien entre les bénéfices d'Apple et les ressources de la planète."

Si. C'est exactement ce que tu fais un paragraphe plus bas

avatar Doctomac | 

Ce qui me fait toujours sourire ce sont les gens qui, toujours avec un mépris démesuré, se gaussent d'autres qui reprendraient des formules "glanées ça et là sur internet" mais qui en même temps utilisent des formules toute-faites comme...."bien-pensance". Tu me connais ? Tu sais ce que je fais au quotidien ? Non, alors boucle-la.

Ah tiens-donc, pour toi une croissance démesurée (démographique, productive, ce que tu veux..) n'aurait pas de conséquence sur la planète. Voilà un autre abr... qui j'imagine, pense que l'activité humaine n'a aucune rapport avec le changement climatique (fais-toi une bibliographie sur le sujet pour les preuves scientifiques, il y a de quoi faire). Théories du complot, oui oui, pour toi ce qui est décrit dans l'article du Monde n'est que "effet d'annonce", il n'y a rien de vrai, tout va bien dans le meilleur des mondes.
L'homme moyen comme il y en a tellement....

Encore une fois, je posais une réflexion, une analogie qui visiblement les quelques neurones qui tu as sous le crânes n'ont pas réussi à saisir. Je vais essayer avec des mots plus simples. On demande, on pense, on écrit qu'une société qui gagne déjà plusieurs milliard par trimestre, qui a une fortune en centaines de milliards en banque doit encore croitre (en chiffre d'affaire). En même temps, la science (toi qui aime la science sans savoir ce que s'est) nous indique que les ressources de notre planètes sont déjà épuisées. Cela ne t'interpelle pas ? Cela ne te questionne pas ?

Je n'ai pas cherché à faire des liens, à trouver des causes à des effets où à faire une démonstration scientifique, j'ai simplement posé deux diagnostiques qui se confrontent (tu comprends là, j'ai peut-être écrit trop compliqué).

Oui, si on arrêtait la course au milliard, la planète se porterait mieux. Je ne pense pas spécialement à Apple mais cette course au milliard effrénée qui se fait sans le moindre respect des ressources, des territoires naturelles qui sont dévastées, des espèces animales qui sont disséminés. Sort un peu et cultive toi en arrêtant de passer ton temps sur MaG et en lisant autres choses de plus consistants.

"Si. C'est exactement ce que tu fais un paragraphe plus bas"

Non, apprends à lire avant de parler de science. Je fais le lien avec la DEMANDE à Apple de faire PLUS de bénéfice, déjà TRÈS conséquent. Je n'ai aucun problème à ce qu'une compagnie fasse des bénéfices et soit rentable.

avatar jazz678 | 

@Doctomac

"Alors boucle-la"
1ère règle que un forum: accepter la critique. Même quand on est piqué au vif et a court d'arguments
...et rester poli d'une manière générale

"Oui, si on arrêtait la course au milliard, la planète se porterait mieux. Je ne pense pas spécialement à Apple mais cette course au milliard effrénée qui se fait sans le moindre respect des ressources, des territoires naturelles qui sont dévastées, des espèces animales qui sont disséminé"

Ça si ce n'est pas de la petite formule de comptoir...
Ça ne coûte rien et ça n'a aucun intérêt.
Le fait est que Apple (et sûrement d'autres) est une des sociétés qui œuvre le plus pour le bien de la planète (puisque tu ne veux faire aucun effort d'une recherche biblio, je fais pareil en t'invitant à chercher les articles adhoc sur le net)

Sort un peu et cultive toi en arrêtant de passer ton temps sur MaG et en lisant autres choses de plus consistants."

Je suis en vacances. J'ai tout mon temps

"En même temps, la science (toi qui aime la science sans savoir ce que s'est)

Je suis scientifique mais tu n'es pas obligé de me croire ?

nous indique que les ressources de notre planètes sont déjà épuisées. Cela ne t'interpelle pas ? Cela ne te questionne pas ?

Si. Mais j'évite de me la ramener sur les forums n'étant pas expert de la question et n'ayant pas à mon humble niveau suffisamment d'influence pour changer les choses.

Je vois beaucoup de verbiage dans ton post...et on s'éloigne du sujet mais je remarque que le sort de la planète a l'air de te tenir à cœur.
Essaye de faire des conférences avec des gens qui connaissent le sujet. Je ne crois pas être le bon interlocuteur (vu que je ne sais même pas lire).

avatar Doctomac | 

"1ère règle que un forum: accepter la critique. Même quand on est piqué au vif et a court d'arguments
...et rester poli d'une manière générale"

À court d'argument, quelle mauvaise foi ou décidément tu ne sais pas lire. Il n'est pas de question de critique mais de jugement non fondé. Encore une fois, tu ne sais rien de moi et de ce que ce que ja fais pour les questions d'écologie.

"Ça si ce n'est pas de la petite formule de comptoir...
Ça ne coûte rien et ça n'a aucun intérêt.
Le fait est que Apple (et sûrement d'autres) est une des sociétés qui œuvre le plus pour le bien de la planète (puisque tu ne veux faire aucun effort d'une recherche biblio, je fais pareil en t'invitant à chercher les articles adhoc sur le net)"

Non ce sont des faits. Encore une fois (la lecture, la lecture) j'ai bien écris "je ne pense pas spécialement à Apple". Mais de manière générale, la course à la rentabilité toujours plus importante nuit à notre planète, nier cela c'est effectivement du niveau de comptoir.
Juste, comme ça en passant, je suis pro Apple, ou cas où tu l'aurais oublié.

"Je suis en vacances. J'ai tout mon temps"

Bien vas-y !

"Je suis scientifique mais tu n'es pas obligé de me croire ?"

Pardon ? Non je te crois car je connais tellement de mauvais scientifiques. Pas de soucis, je te crois.

"Si. Mais j'évite de me la ramener sur les forums n'étant pas expert de la question et n'ayant pas à mon humble niveau suffisamment d'influence pour changer les choses."

Ahh, écrire quelque chose, faire une remarque, c'est "se la ramener". En tant que scientifique, quand tu discutes avec tes collègues ou tes amis sur un sujet général, tu dis la même chose à tes interlocuteurs ? Drôle de pensée scientifique, mais bon en France, on ne sait plus trop ce qu'est la science.
Par ailleurs, si on raisonne aussi lamentablement que toi ("n'ayant pas à mon humble niveau suffisamment d'influence pour changer les choses") rien ne changerait. Là encore, pour un scientifique, avoir une telle remarque me fait plus penser que tu fais de la science avec ton petit jeu de Docteur Maboule que quelque chose de sérieux.

"Essaye de faire des conférences avec des gens qui connaissent le sujet. Je ne crois pas être le bon interlocuteur (vu que je ne sais même pas lire)."

Et bien, pourquoi tu te la ramènes à donner des leçons ?

avatar whocancatchme | 

Comment les investisseurs peuvent être fébrile même avec une croissance nulle c'est debile

avatar delolia | 

Si on lit entre les lignes , un quatrième trimestre record = Iphone 8 non reporté à fin de l'année comme certains le prédisaient du coup? C'est finalement la vrai bonne nouvelle ça

avatar wai | 

Dsl Cicé autant sur certains truc comme le mac et l'iPhone je suis d'accord avec toi mais sur l'Apple Watch non et t'ai discoure de 39 ligne qui font l'impasse à d'autre commentaire pour moi sais plus possible donc je te bloque fait toi ton cite experts aux mac ou l'iPhone Ipad et dsl pour les faute d'orthographe ( tu ai professionnels et tu te doits de ne pas te prendre pour un Messi sa serra mon dernier poste pouvait mens mettre plain la gueule maintenant 7 ans que vous suis plus plus

avatar jazz678 | 

@wai

Te lire est juste...atroce

avatar wai | 

@jazz678

Rien à foutre si mon orthographe te dérange prend toi un abonnement et tu serra plus obligé de lire mes atrocités ??

avatar Bigdidou | 

@wai

Hé, hé, pas mal répondu ?

avatar Malum | 

Lier la croissance d'Apple avec cette pseudo science d'avoir déjà bouffé toutes nos réserves de l'année est particulièrement ridicule. Tout d'abord la croissance est tirée par les services or Apple n'est pas loin d'utiliser 100 % d'énergie renouvelable. Ensuite l'augmentation des prix génère une augmentation du CA sans user plus de composants, d'énergie etc. Dans ces services et autres il y a de petits appareils genre AirPod qui comparativement génère plus de CA que d'utilisation de composants comme un iPad. Enfin deux choses : Apple gère de mieux en mieux le recyclage et de ce fait une augmentation du CA ne coïncide pas forcément avec une consommation augmentée des matières premières et cette miniaturisation haïe par ceux qui veulent plus gros aboutit à des économies de matière première, de transport, de stockage, de packaging etc.
Donc tout faux.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR