Apple veut améliorer la perception du public envers les véhicules autonomes

Mickaël Bazoge |

Apple voudrait que l’agence californienne en charge de la législation routière (le DMV ou Department of Motor Vehicles) apporte des clarifications sur ses positions en matière de rapports d’accidents des véhicules autonomes. Avec pour objectif de donner confiance au grand public envers ces voitures d’un genre bien spécial.

Une lettre (via) rédigée par Steve Kenner le directeur de l’intégrité produit chez Apple, fait le point sur les mesures que pourrait prendre le DMV afin d’améliorer « l’acceptation » de cette technologie par le public, « essentielle pour le progrès des véhicules automatiques ». Pour y parvenir, il faut donner un accès « transparent et intuitif » aux données touchant à la sécurité des voitures en phase de test actuellement (ce qui est le cas d’Apple depuis quelques jours, lire : Les voitures Apple sillonnent déjà la Californie).

La manière dont ces statistiques sont actuellement proposées ne satisfait pas Apple, qui estime qu’elles devraient intégrer aussi les « accidents évités » et les infractions à la sécurité routière. Avec des informations parcellaires, poursuit Kenner, le public nage en pleine confusion et dans l’incompréhension.

Le constructeur propose par exemple une définition plus large de la notion d’incident, qui devrait intégrer la prise en charge du véhicule par le conducteur humain afin d’éviter un accident. Les statistiques pourraient également comptabiliser les erreurs logicielles et les bugs des capteurs, la fin d’une expérimentation, ainsi que les décisions prises par le conducteur, par exemple lorsqu’il décide de prendre le volant quand une voiture s’approche trop vite.


Tags
avatar jrmy21 | 

Enfin !! Plus de chauffards sur les routes et amélioration du traffic ?! (Cf Didi)

avatar ios | 

@MacG
Hors sujet : L'iPhone 6 de 32GB est disponible en France par le biais de la Fnac et Darty (479€ chez l'un et en stock dans plusieurs magasins, 559€ chez l'autre et expédié sous 10 jours)

avatar Mickaël Bazoge | 

@ios

AH merci, je vais regarder.

avatar Giloup92 | 

J'aurai plus confiance en une voiture sans chauffeur qu'en une avec !

avatar bobdu87 | 

C'est alors que tu fais confiance au dev qui pondent généralement un 1 bug toutes les 100 lignes de code en général et 1 bug pour les 1000 lignes de code pour les meilleurs...

Dans tout les cas ça repose sur l'homme.... la même source d'erreur...

Même si a long terme les véhicules autonomes seront autrement plus sécurisés que notre conduite humaine.

avatar fte | 

@bobdu87

Les systèmes actuels reposent sur des bases de données considérables de situations pour prendre des décisions majoritaires. Ce n'est sûrement pas parfait, mais la technologie a fait ses preuves dans divers autres cas.

J'ai vu un reportage sur le système d'apprentissage très intéressant. Un virage particulier avait été abordé un peu à l'arrache par la voiture, avec des corrections de vitesse et trajectoire pas très douces. Au passage suivant, la trajectoire était bien meilleure, et au troisième passage c'était tout nickel. Une autre Tesla et ce même virage, passage nickel au premier essai, les données de la première ayant enrichi la base de données centrale.

Les avions sont massivement automatisés depuis fort longtemps, avec trois ordinateurs de bord et trois logiciels différents développés par des équipes différentes et des prises de décision majoritaires... et l'avion est un des moyens de transport les plus sûrs.

Contrairement à ce qu'on peut imaginer, l'autopilot n'est pas ce qui est le plus complexe à developper. Les capteurs sont beaucoup plus complexes, pour donner à l'autopilot une représentation fidèle et précise de l'environnement du véhicule.

Là encore, avec des voitures communicantes, les voitures pourront enrichir leurs représentation d'environnement avec celles des voitures à proximité. Plus il y aura de véhicules bardés de capteurs, plus l'environnement sera modélisé précisément et la sécurité augmentera d'autant.

Le secret, ce sont les décisions majoritaires.

avatar zoubi2 | 

@fte

"Les avions sont massivement automatisés depuis fort longtemps, avec trois ordinateurs de bord et trois logiciels différents développés par des équipes différentes et des prises de décision majoritaires... et l'avion est un des moyens de transport les plus sûrs"

Certes... Il n'empêche que les pilotes reprennent TOUJOURS la main dans les moments délicats (décollage et atterrissage en particulier). Ce n'est pas le truc génial automatique intelligent et artificiel qui atterrit tout seul avec vent latéral (quelques zillions de vidéos Youtube à ce sujet....).

avatar fte | 

@zoubi2

Coup de bol pour nous mortels, nos voitures n'ont ni besoin de décoller ou atterrir, ni de problème d'importance lié au vent latéral ;)

Ca devrait aller donc.

avatar v1nce29 | 

les phases critiques decollage et atterrissage reposent largement sur les pilotes. Apres quand tu es en vol il y a assez peu de chances qu'un enfant traverse sans regarder ou qu'un arbre s'abatte devant toi...

avatar fte | 

@v1nce29

Et les oies sauvages et les montagnes ?

Blague à part, les commandes des avions modernes sont grandement électriques, passant par l'ordinateur de bord qui n'applique les commandes qu'après vérification des paramètres de vol, pour ne pas en sortir. Il faut une raison sérieuse et justifiée pour désactiver ces sécurités, ce n'est pratiquement jamais le cas.

Ce n'est peut-être pas du vol 100% autonome, mais le point était à propos d'éventuels bugs, et ce système même en manuel passe par les ordinateurs et donc par les bugs. Or les avions ne tombent pas très souvent à cause d'un gros bug des ordinateurs de bord. C'est la magie des systèmes à décisions majoritaires.

avatar v1nce29 | 

Les probabilites et la diversite des obstacles qu'un avion peut rencontrer sont ridiculement faibles par rapport a celles d'une voiture. Et les objets rellement dangereux (montagnes, aeronefs) sont localises (carto embarquee, transpondeurs)

avatar fte | 

@v1nce29

Les cartes terrestres et routières sont - dans nos pays - excessivement précises et complètes, et les flottes de voitures bardées de capteurs vont très très vite augmenter la quantité de données cartographiques, en temps réel. Le moindre changement de panneaux sera noté et confirmé par tous les véhicules passant par là, le moindre chantier, accident, obstacle nouveau, flaque d'eau, bruine ou grêle, etc.

Mais les commentaires ici confirment la justesse de la volonté d'Apple de vouloir améliorer l'image de ces technologies d'automation. Il y a grand besoin apparemment.

Pour ma part c'est le tas de cons qui ne devraient jamais avoir obtenu leur permis de conduire qui m'inquiète, lorsque je prends la route, et un autopilote beaucoup beaucoup moins. (Le risque 0 n'existe pas, évidemment.) Il y a pas une heure un enfoiré a essayé de me faire l'intérieur pour me doubler dans un rond-point (!), mes filles et ma femme à bord, probablement parce que j'ai pris un peu de temps pour m'engager alors que deux voitures hésitaient sur leurs destinations dans le rond-point. Vive les dashcams !

avatar v1nce29 | 

Un couloir aerien est legerement plus large qu'une route et tu y croises rarement des chevreuils ou des câbles electriques tombes au sol. Enfin bref je pense qu'un ou deux ordres de magnitude separent la complexite d'un autopilote d'avionique de sa version voiture. Suite aux differents accidents qui ont eu lieu on a bien vu que les constructeurs regrettent d'avoir presente les dispositifs comme des autopilotes et les presentent plus comme des dispositifs d'aide a la conduite qui necessitent toujours la vigilance du conducteur (histoire de se premunir legalement)

avatar fte | 

@v1nce29

Je comprend bien ton argument, par contre je ne comprends pas où tu veux en venir. Voitures autonomes mauvaises ? Trop compliqué ça ne marchera jamais ?

avatar zoubi2 | 

Désolé...Pas moi :-(

avatar NerdForever | 

Qu'Apple ne s'inquiète pas Tesla s'en est chargé depuis longtemps... Tout ceux qui ont eu la chance de tester le pilotage automatique de tesla ont été plus que conquis. C'est réellement bluffant et ça donne envie! J'attends 2018 avec envie. La model 3 pourrait être à 25000€ avec le rabais actuel sur l'électrique... Mais pas sûr que tout soit remis en cause d'ici là...

avatar simK | 

Je suis obligé d'intervenir pcq tu es à coté de la plaque niveau tarifaire... Le prix "de base" pour la version la moins autonome des Model 3 est annoncé à partir de 35,000$ HT !! Ce qui donne 42,000€ TVAC (hors remise éventuelle mais ma main à couper que d'ici 2018 la prime de 6000€ va disparaître). Tu seras au minimum dans les tarifs d'une Opel Ampera-E

http://www.moniteurautomobile.be/essais-auto/premier-essai/opel-ampera-e-2018.html

Vu aussi que Tesla s'attend à ce que le prix de vente moyen d'une Model 3 soit de 55000$, il ne vaut mieux pas trop être optimiste... Sans compter que l'option "autonome" sera à environ 10000$

Et alors dernière chose, 2018 c'est uniquement pour les USA, et encore, en commençant par la côte Ouest puis graduellement vers la côte Est pour fin 2018. Les livraisons en Europe auront lieu au plus tôt en 2019, et d'abord les marchés les plus importants pour Tesla.

avatar en ballade | 

En espérant que les constructeurs français développent aussi cette technologie.il manquerait plus qu'on trouve que ces entreprises américaines.

avatar Pas-un-philosophe | 

Quand tu vois le panier moyen chez les constructeurs français et les technologies développées, te fais pas d'illusions, par contre chez les allemands, là tu as plus de chances !

avatar Moonwalker | 

C'est le moment de relire Gaston Lagaffe.

avatar zoubi2 | 

Chais pas... Vous m'étonnez...

Je roule sur autoroute avec le limiteur = conduite normale sauf que je ne peux pas dépasser la vitesse imposée à moins d'appuyer à fond (par ex : je lève le pied pour ralentir, comme d'hab). Je déteste le régulateur qui, lui, fonce toujours à la même vitesse sauf si vous intervenez alors que votre attention était ailleurs. Alors oui, c'est clair, tous ces trucs sont beaucoup plus chiadés, pas de doute, mais.... Je veux bien être convaincu mais faudra me convaincre, preuves en main. Ce n'est pas encore le cas.

avatar fte | 

@zoubi2

Il y a des régulateurs "intelligents" (dynamiques je crois qu'ils appellent ça) qui outre maintenir une vitesse de consigne, maintiennent aussi une distance minimale avec le véhicule de devant. Bref, ça freine tout seul.

Ça marche très bien. C'est assez agréable. Mais évidemment ce n'est en rien un système de conduite autonome et l'attention doit impérativement rester sur la conduite.

En Suisse, certains machins sont obligatoires sur les voitures, comme les feux diurnes ou le contrôle de pression des pneus. Pour ce dernier, on peut penser que c'est idiot. Ça l'est je pense, ça pose plus de problèmes que ça n'en résous. Bref. Il y a des discussions sur les prochaines obligations, et l'anti-collision est sur la liste des candidats. Radar de distance et freinage automatique... je ne sais pas si ça ne va pas augmenter le risque de se faire emboutir par derrière, mais si tous les véhicules ont ce système (ça risque de prendre quelques années cependant) ça devrait réduire le nombre de collisions ou tout au moins leur gravité.

Le mois dernier quelqu'un a grillé un stop et m'a éperonné par le flanc. J'aurais bien apprécié que cette voiture ait un freinage automatique...

avatar NerdForever | 

@zoubi2

Jamais trouvé cela intéressant le limitateur! Comme quoi il faut de tout pour tout le monde... J'apprécie énormément le régulateur qui permet de reposer les pieds sur autoroute et pas question de quitter la route des yeux de toute façon! ;-) même avec l'auto pilot de Tesla... Pour l'instant c'est surtout une aide à la conduite et cela permet de gérer plus facilement les coups de fils etc... Et c'est beaucoup moins fatiguant de surveiller que de faire... Demande à un patron et un ouvrier... ?

CONNEXION UTILISATEUR