Steve Jobs : 5 ans déjà

Christophe Laporte |

Dans l’histoire d’Apple, le 5 octobre est un jour pas comme les autres. Après s’être longtemps battu contre la maladie, Steve Jobs nous quittait il y a tout juste 5 ans, à l’âge de 56 ans.

À la rédaction, on s'est fait aujourd'hui la réflexion qu’on se souvenait tous précisément de ce que l’on faisait au moment où l’on a appris la nouvelle. Sans doute beaucoup d’entre vous se souviennent également de cet instant. Cela fait partie des dates qui marquent une vie.

Apple a maintes fois rendu hommage à Steve Jobs. Si cette année, la Pomme n’a rien fait de particulier sur son site en ligne, Tim Cook n’a pas manqué de rendre hommage à son ami sur Twitter.

Tim Cook reprend l’une des phrases fétiches du cofondateur d'Apple : « Le plus important, c’est d’avoir le courage de suivre son cœur et ses intuitions ». Et d’appeler ses abonnés sur Twitter à se souvenir de Steve Jobs et de son oeuvre.

À cette occasion, les journalistes Kara Swischer et Walt Mossberg ont rassemblé leurs entretiens avec Steve Jobs aux conférences All Things Digital en podcasts disponibles sur iTunes. Un concentré est visible sur YouTube.


Tags
avatar awk | 

@fte :
Un biopic sur Claude Shannon, Alonzo Church, Alan Kay, Donald Knuth, Ada Lovelace, John von Neumann, Marvin Minsky, John Backus, Niklaus Wirth, Peter Naur, Edgar F. Codd, Edsger W. Dijkstra, Cooley

avatar awk | 

@fte :
Et ceux qui donnent mon pseudo: Alfred Aho, Peter Weinberger et Brian Kernighan

avatar Mike Mac | 

"A quoi bon prendre la vie au sérieux...

puisque de toutes façons, nous n'en sortirons pas vivant !"

Alphonse Allais, humoriste normand.

avatar marenostrum | 

pour laisser quelque chose aux enfants.

avatar awk | 

@Mike Mac

Et en même temps la question de sa postérité ne lui étais pas pour autant étrangère ;-)

avatar IceWizard | 

@TrmFromNO
"J'ai aucunement envie de respecter un type qui se servait de son fric pour ne pas être comme tout le monde et glitcher la loi dans son état de résidence pour pouvoir rouler sans plaques d'immatriculations car MÔsieur voulait pas être comme tout le monde."
Fichtre, il achetais le juge ou les policiers ? Allez, raconte, raconte ..

(et ne déblatére pas n'importe quoi, svp. Je connais la vraie histoire et la raison pour laquelle Jobs était dans la légalité avec les plaques de ses voitures).

--------
@TrmFromNO
"Puis bon, humainement, c'était un sale gars. Arrogant et méprisant(sable) au possible. Je comprends même pas qu'on puisse le vénérer, sérieux."

Parce qu'il a changé le monde en montrant qu'on a pas besoin d'un Bac+5 en informatique pour utiliser un ordinateur. C'est d'ailleurs pourquoi il est haï par tellement de techno-idéolatres.

avatar awk | 

Pour revenir au sujet, un destin brisé bien trop tôt, une lumière qui avait certainement encore beaucoup de choses à éclairer pour plusieurs décennies.

Sa capacité à voir un chemin dans l'offre technologique existante pour penser de nouvelles expériences manque déjà terriblement.

Des profils aussi atypiques que ce de Jobs sont rare dans l'industrie, c'était un artiste dans un monde qui manque terriblement d'âme et de vision.

Jobs c'est la transcendance de la technologie.

J'ai part deux fois eu la chance de pouvoir partager du temps avec lui, il fait parti d'une petite poignée d'individus réellement habités par une puissante visions que j'ai eu la chance de côtoyer, ils sont très rares, et le monde est toujours un peu plus pauvre quand l'un d'entre eux disparait.

avatar TmrFromNO | 

"J'ai part deux fois eu la chance de pouvoir partager du temps avec lui"

Dis pas ça quand que 3 lignes plus haut tu lui fais quasiment une déclaration d'amour :o
Je m'imagine des trucs maintenant.

avatar Biking Dutch Man | 

@awk :
Bel hommage, oui sa vision manque déjà cruellement. Et pour ses défauts qui n'en a pas. Je côtoie des gens très intelligents, bien plus que moi, et certains pensent tellement vite qu'ils ont de la peine à respecter ceux qui n'arrivent pas à les suivre, sans le connaître je pense que Job était de ceux là. Entre mon Mac Classic, mon PowerBook 170, mon Newton 2100, mon PowerBook G4 titanium et mon MBA actuel, j'ai créé tous mes travaux scientifiques sur Mac, et (Linux pour le number crunching), en revenant sur Windows je me rends compte que j'ai préservé mes nerfs! Donc oui l'industrie va passer les 20 prochaines années à continuer à survivre sur cette période de créativité, avant qu'une autre personne de cette trempe émerge. Peut-être une femme?

avatar awk | 

@Biking Dutch Man

Sur l'héritage, je suis assez impressionnée par une génération montante de "designer d'expériences" qui irrigue certains campus, certains labo, certaines startup ... elle est le fer de lance de ce qu'on peut appeler un mouvement post-technologique replaçant l'homme au centre des enjeux ... il y a de belles et grandes choses en rupture avec les mouvements dominants qui héberge de ce côté là et qui sont dans l'héritage "irrévérencieux" à Jobs.

Notons effectivement que bien des femmes sont à l'avant garde de ces mouvements sans doute parce qu'elles ont plus facilement la capacité de penser la technologie autrement que comme une extension pénienne flattant la virilité qu'ont hélas bien des mâles

avatar Biking Dutch Man | 

@awk :
Merci de vos commentaires, les plus intéressants que j'aie pu lire sur MacG, que je lis depuis le début

avatar awk | 

@Biking Dutch Man

Merci ;-)

avatar Eclipse80 | 

@awk :
Je partage ton avis !
À quelles occasions l'as tu rencontré si c'est pas indiscret ?

avatar awk | 

@Eclipse80

C'était l'époque NeXT et la seconde fois le cadre était convivial, je garde un souvenir eblouis de nos discussions sur Bob Wilson, les maitres de la photographie Japonaise et Jean Baudrillard. Une grande curiosité intellectuelle et une pensée qui lui ètait propre,

avatar Eclipse80 | 

@awk :
Je partage ton avis !
À quelles occasions l'as tu rencontré si c'est pas indiscret ?

avatar Mehuneau | 

Je conseille la lecture de "Becoming Steve Jobs" à tous ceux qui pensent unilatéralement que c'était un sale con.

avatar ckermo80Dqy | 

@TmrFromNO :
Pauvre type. Toi, pas Steve Jobs bien sûr. Et ne viens pas gémir, stp.

avatar Mehuneau | 

Je conseille la lecture de "Becoming Steve Jobs" à tous ceux qui pensent unilatéralement que c'était un sale con.

Et aux autres d'ailleurs. Plus profond que la biographie par Walter Isaacson.

Consultez ce livre sur l’iBooks Store : « Becoming Steve Jobs » de Brent Schlender

avatar awk | 

@Mehuneau

Effectivement bien plus fin que la bio d'Isaacson qui est d'une grande superficialité

avatar XiliX | 

@DarKOrange :
Oui un blacklist pas seulement d'un pseudo, mais aussi IP.

avatar awk | 

Jobs est un grand schismatique, il incarne la trahison de la culture Geek personnifiée par Wozniak dont on sait ce qu’il advint.

Jobs est sans doute le plus important créateur de modes du dernier quart du XX° siècle, il n’a jamais pensé des objets techniques en tant que tels, mais des modes de vie novateurs s’appuyant sur des technologies.

Apple n’a jamais inventé de technologies mais elle a su proposer un usage novateur de l’association de ces technologies qui a plusieurs fois changer en profondeur le mode de vie des pays développé et créé de nouveaux marchés dont nombre d’acteurs ont profité.

Rare sont les créateurs tel Steve Jobs à avoir si souvent et si profondément changé une part du mode de vie sur tant d’aspects.

La vision de Steve Jobs est l’antithèse de celle du geek, elle ne se focalise pas sur de la fiche technique, elle met les usages au centre, elle se nourrie de culture, d’art, de spiritualité, de philosophie … elle est fermé, comme celle d’un artiste, sur la certitude de sa valeur et de sa supériorité.

Beaucoup se sont retrouvé dans l’univers d’Apple sur un malentendu, sur une incompréhension de ce qu’est réellement le credo de Jobs qui est un artiste, un créateur de modes au sens nobles du terme, un activiste politique … et non un ingénieur engoncé dans l’étroitesse de son cadre de pensé rationaliste.

Le hiatus se prolonge aujourd’hui après sa mort où temps continu à ne pas comprendre ce qu’est Apple et pourquoi cela ne s’adresse en fait pas à eux.

L'héritage de Jobs se déploie bien au delà d'Apple, tous les utilisateurs d'ordinateurs, de smartphone, de tablettes ... lui doivent quelques choses ... et l'industrie vivra encore longtemps sur certains de ces héritages.

Jobs c'est la disruption, il y a un avant et un après et après rien ne sera jamais comme avant.

avatar pocketalex | 

@awk : je suis pas tout le temps d'accord avec toi, mais là j'applaudi des deux mains. C'est très vrai, très sincère, et bien dit

Bravo !

avatar SugarWater | 

5 ans, une éternité quand il s'agit de high-tech...

avatar awk | 

@SugarWater

Oui et non, les véritables ruptures d'usages sont pas si courante que cela, qu'y a-t-il eu de fondamental en terme de produits largement adopté changeants les usages sur ces 5 dernières années ?

avatar Maitre muqueux | 

"Sans doute beaucoup d’entre vous se souviennent également de cet instant. Cela fait partie des dates qui marquent une vie."

Comment dire euh...
Non, il n fait quand même exagérer

Le wall trade center oui, La mort naturelle d'un CEO d'une boîte de high-tech pas vraiment en fait.

Désolé

avatar daffyduuck | 

Mais que fais ce TmrFromNO sur macG?
On dirait un catholique extrémiste qui se promène sur un site de rencontre SM tous les jours, et qui vient pour commenter tout ce qu'il lit... J'ai du mal à comprendre la logique du bonhomme...

Le seul truc qui pourrait expliquer, c'est ce sentiment de se sentir tellement minable dans sa vie de tous les jours, qu'il ressent une sorte de plaisir jouissif à venir dans un endroit ou enfin il se sent différent. Quitte à passer pour un con là où il est. Parce qu'au moins à ce moment là, il peut donner un sens à sa vie exécrable.

Si je peux te donner un conseil garçon: change de boulot, change de copine, change de vie... Parce que la tienne ne te va pas. Si tu as un doute, avant, va consulter un psy: tu me remerciera après. Parce que vraiment, tu en as besoin.

Venir cracher sur la tombe d'un homme devant pleins de personnes qui apprécient et aiment cet homme, excuses-moi, mais là tu as à mon gout dépassé la ligne rouge.

Je suis aussi pour une solution de bannissement de pseudo et/ou d'adresse IP et/ou MAC. Pour notre bien, mais aussi pour le sien. Si ça peut l'aider à se remettre en question, ce serait cool.

avatar Moonwalker | 

Cinq ans.

Le temps efface tout, c'est dégueulasse.

avatar Dr. Kifelkloun | 

Mis à part le fait qu'il est parti trop tôt, il y a un truc qui me titille en ce jour d'hommages...
Je me demande ce que SJ penserait de Apple version Late 2016. Est-ce-que Apple serait différent si il était toujours en vie? Est-ce-qu'il aurait laissé sortir une "montre" dont l'utilité semble discutable et qui doit être rechargée chaque soir ? Est-ce-qu'il aurait un peu calmé des ardeurs des designers qui sacrifient une partie des fonctionnalités des produits sur l'autel de l'apparence... et de la finesse ?
Bon, on ne saura jamais ce qu'il aurait pensé. Mais si son fantôme revient faire un tour en Californie pour Halloween, j'aimerais qu'il aille un peu botter les fesses des gens de Apple 2016 ;-)

avatar awk | 

@Dr. Kifelkloun

L'Apple de 2016 est on ne peut plus dans le dogme.

Des machines de plus en plus fermées et figées : le dogme de Steve Jobs.

Imposer une vision quoi que le client en pense : le dogme de Steve Jobs

Donner le prima au Design au sens fort du terme ; le dogme de Steve Jobs

Ne pas écouter les fantasmes étriqués des clients : le dogme de Steve Jobs

Etre avare en fonctionnalités : le dogme de Steve Jobs

Ne pas hésité à prendre le risque de se planter ou faire des faux pas: le dogme de Steve Jobs

Mépriser au plus au points les geek et les néo-geek : le dogme de Steve Jobs

Se foutre de la fiche technique comme de sa première montée de LSD : le dogme de Steve Jobs

Le hiatus entre ce qu'est Apple et ce qu'en imagine certain continue après la mort de Jobs

avatar ckermo80Dqy | 

@awk :
1 :)

avatar Rigat0n | 

Pareil, je me souvenais pas de la date de la mort de Jobs.
J'ai remarqué le jour où il est mort, je dois encore avoir le libé noir avec la une de sa mort dans un tiroir. J'aime bien les produits d'Apple, je pense que c'était un type tout à fait génial.
Mais sa mort ne m'a pas touché outre mesure et sans aller jusqu'à le mépriser comme l'autre ça n'a pas été un "moment marquant" dans ma vie...
C'est un bon chez d'entreprise qui est mort, y'en a plein d'autre.
Après je suis pas forcément "pour" ces anniversaires de mort qui célèbrent le jour le plus inutile d'une personne : le jour où il est mort. Mais bon c'est un débat.

avatar awk | 

@Rigat0n

Comme dit plus haut il ne me semble pas que MacGe prétende que le souvenir de la mer de Steve Jobs est universel.

On se souvient de ma mort d'une personnalité en fonction du lien qu'on entretient avec elle et avec le domaine dont elle est issue. Je me souviens parfaitement dece que je faisais en 2002 quand j'ai appris la mort de Laurent Schwartz, nous ne devons pas être nombreux dans ce cas, je me souviens de ce que je faisais quand j'ai appris la mort de David Bowie nous devons être plus nombreux dans ce cas.

Au vu de l'importance de Jobs pour tout un pan de l'industrie et de ces utilisateurs, il semble indéniable que bien des personnes ont été touché à des degrés divers par sa disparition et qu'un nombre non négligeable doit se souvenir des circonstances dans lesquels il a appris cette mort.

Pad de quoi monter sur ces grands chevaux face à cette évidence il me semble (Ce n'est pas ton cas d'ailleurs)

avatar Adrienhb | 

Je vois Jobs comme l'un de ses rares hommes qui ont littéralement changé le monde, mais pour autant non aucun souvenir de ce que je faisais le jour de sa mort.

avatar mud1007 (non vérifié) | 

Quel Homme , il ne sera jamais , jamais remplacer à la tête Apple .

avatar awk | 

@mud1007

Nul n'y songe, mais il a puissamment marqué l'entreprise de ses vues et de ces valeurs

Après avec ou sans Jobs les défis que doit relever une entreprise de la taille d'Apple sont gigantesque.

Depuis le dernier bilan bouclé sous la présidence de S. Jobs les revenus d'Apple ont doublés.

avatar tsarsmirnoff | 

Je me souviens de ce jour. J'allais partir pour la Fac quand mon père me l'a dit...cela venait d'être annoncé à la radio.
Vous trouverez peut-être cela idiot voire excessif mais le soir, cela m'a fait pleurer. Il n'était pas de ma famille mais je vivais dans l'environnement d'Apple depuis 1991 voire même avant (nous avons toujours le Macintosh de 1984).
Pour moi c'est un modèle. Il croyait profondément en l'humain, d'ailleurs il était probablement trop naïf ce qui a permis à pas mal de monde de profiter de lui. Il avait une vision humaniste du monde. Alors oui il n'a pas fait une découverte majeure contre une maladie, il n'a pas fait œuvre vis-à-vis de population (qu'on se le dise, la charité que fait Bill Gates est de l'hypocrisie pure et dure). Mais il savait mettre en commun des esprits, des créateurs qui pouvaient faire quelque chose tous ensemble. Comme Fassbender le dit dans le film "Jobs", "je joue de l'orchestre". Du point de vue de l'entreprise c'était un génie. Des gens ont dit et disent toujours "bon débarras". D'autres le regrettent. Personnellement...ce jour-là j'ai perdu quelqu'un avec qui je me sentais proche et qui était un total inconnu en même temps.
Pour moi, il est modèle. "Soyez insatiables, soyez fous" qu'il disait. Il n'avait pas tort. Il faut avoir la tête dans les étoiles, il faut avoir de l'imagination pour être créatif. Et au niveau folie...je pense que Elon Musk est un digne héritier de cela (un poil trop fou peut-être mais bon...)

avatar awk | 

@tsarsmirnoff

"d'ailleurs il était probablement trop naïf ce qui a permis à pas mal de monde de profiter de lui"

???

Tu peux expliciter ce point ?

avatar tsarsmirnoff | 

@awk :
Hé bien je visais Bill Gates qui a pu avoir accès au Macintosh et à l'os, permettant de s'en inspirer pour créer son Windaube
Ensuite je vise également le 2 fondateurs de Google ainsi que le responsable du développement d'Android. Android os et le projet de téléphone de Google devaient être totalement différent de ce qu'on connaît. Ce n'est qu'après avoir vu IOS et l'iPhone (avant la présentation au public) qu'ils se sont rendu compte qu'ils faisaient fausse route...
Bref lorsque l'on a de bonnes idées, des idées qui peuvent rapporter énormément....autant ne pas l'ébruiter...

avatar awk | 

@tsarsmirnoff

Ce n'est pas là une marque de naïveté, juste du business as usual

avatar protos | 

Steve Jobs tout comme Bill Gates sont arrivés à une époque où tout était à construire en micro informatique. Avant eux, l'informatique c'était IBM et l'informatique de gestion d'entreprises

Bref, ils ont bénéficié de circonstances très favorables, le grand public était en demande d'ordinateur personnel. Tout le monde voulait son ordinateur personnel à la maison, alors Bill Gates à créé tant bien que mal MS-DOS puis Windows et Steve Jobs a créé le Mac grace à Steve Wozniak.

Steve Jobs n'a rien inventé, il a juste bénéficié de circonstances favorables, il arrivé à la bonne époque pour proposer quelque chose de nouveau pour le grand public.

avatar awk | 

@protos

Beau tissu de conneries

"Steve Jobs a créé le Mac grace à Steve Wozniak."

Celle ci est la plus remarquable et ce n'est pas peu dire

http://www.newyorker.com/magazine/2016/03/21/the-internet-of-us-and-the-end-of-facts

avatar rikki finefleur | 

awk
Jobs n'était qu'un marketeux commercial..
Cela n’empêche pas d'avoir des idées..
Il en reste pas moins qu'un marketeux qui va dans la paradis fiscaux pour s'esquiver des impots , et a fait travailler en chine dans les conditions que l'on connait..
. Morale = 0

Un homme remarquable.
Paradis fiscaux et délocalisation..

avatar awk | 

@rikki finefleur

Quand les nains de jardin jugent les grands homme :-(

"Jobs n'était qu'un marketeux commercial.."

Que de mépris idiot et crétin dans ce propos réducteur au possible.

Jobs était un créatif pure de concepts innovants qui ont révolutionné la donne des marchés sur lesquels il est intervenu.

C'est trés trés trés loin de la simple mécanique marleting et commerciale.

Jobs c'est le contraire du marketing qui consiste principalement à analyser les attentes des cibles pour les adresser. Lui imposes sa vision en rupture avec l'habituelle médiocrité des attentes de la clientèle.

C'est un très grand créateur de mode au sens le plus noble du terme, un homme capable d'imaginer des usages et des produits désirable à partir des technologies disponible, là où le commun de proposerait que des visions trivial.

Bref un artiste si loin de la vacuité de tes considérations aigres.

"Il en reste pas moins qu'un marketeux qui va dans la paradis fiscaux pour s'esquiver des impots"

ça c'est le boulot du DAF, un patron qui n'optimise pas sa fiscalité est dans le système actuel un patron qui vole ses actionnaires.

Jobs n'a pas inventé le capitalisme, il n'a pas était le moteur de la dérégulation...

Tout patron d'entreprise agît dans un cadre légal donné et dans un système donné, lui faire porter la responsabilité des faiblesses du cadre légal et du système est une ineptie.

", et a fait travailler en chine dans les conditions que l'on connait.."

La chine était si heureuse avant de devenir l'usine du monde, ne l'oublions pas.

Au passage les conditions difficiles de bien des prestataires Chinois viennent bien plus de l'âpreté au gain des patrons locaux et du manque de rémunération que des niveau de rétribution des donneurs d'ordre

"Un homme remarquable.
Paradis fiscaux et délocalisation.."

Ta grille de lecture étriquée et manichéenne du monde qui est si pratique pour éviter de penser la complexité.

avatar conster | 

bah, en même temps, vous êtes face des personnes qui ne sont pas dans la réflexion mais dans la posture, donc bon... Moi, je mets en parallèle les inepties lus ici avec le portrait en noir et blanc de S.Jobs avec son sourire en coin en début d'article et ne je peux pas m'empêcher de rire...

avatar awk | 

@rikki finefleur

Après ton manichéisme est pratique : en toute logique tu devrais également détester toutes les entreprises, tous les produits et tous les dirigeant de la planète.

ça a l'avantage d'être simple

en poussant la logique tu devrais cesser de nourrir ces salops de suppôt du grand capital en ne consomment plus rien qui ne soit produit dans un petit cercle de scoop

avatar ckermo80Dqy | 

@rikki finefleur :
Jobs marketeux : ineptie. Je pense que tu ne connais même pas le sens de "marketing" pour dire ça. Aussi, épargne-nous ta bile.

avatar DarKOrange | 

@protos :
C'est complètement faux, à cette époque les ordinateurs n'étaient pour le grand public que des machines obscures qui allaient un jour prendre leur travail alors en avoir un chez eux... ce que jobs a réussi c'est changer les mentalités, créer le besoin, comme il l'a fait par la suite à de nombreuses reprises.

avatar awk | 

@DarKOrange

Evidement, le concept même d'ordinateur individuel ne pouvait naitre du marketing et de l'écoute du marché puisque la demande n'existait pas en dehors d'un cercle étroit de hobbyist que ciblait Wozniak.

avatar Dr. Kifelkloun | 

@protos et autres...
Vous aussi vous vivez à une époque "où tout est à construire"...
Inventer et construire n'a jamais été aussi facile et accessible. Jamais l'accès aux ressources n'a été aussi simple. Jamais le partage de ses idées n'a été aussi instantané. Jamais dans l'histoire de l'humanité les gens ont été autant encouragés et aidés à entreprendre.

Alors vous faites quoi de vos vies ? Vous inventez quoi vous, exactement ? C'est quoi votre talent ? Même pas le si facile "marketing" ?

C'est triste de voir quelques nolife frustrés qui viennent cracher sur SJ 5 ans après sa mort... On est pas obligé d'aimer ce qu'il a fait ou initié, mais votre insignifiance devrait vous inciter à un peu plus de pudeur.

avatar awk | 

@Dr. Kifelkloun :
Effectivement il y en a certains que l'on verrait bien lire la parabole des talents

Pages

CONNEXION UTILISATEUR