Les Apple Store devraient obtenir un visa pour l'Inde

Florian Innocente |

Les Apple Store devraient pouvoir pousser comme des champignons en Inde. D’après des sources de Bloomberg, le premier ministre Narendra Modi s’apprête à annoncer un assouplissement des règles imposées à des entreprises étrangères qui veulent ouvrir des boutiques dans le pays.

Le dernier Apple Store en date, ouvert à Hong-Kong

Pendant trois ans, Apple pourrait être ainsi exemptée de la loi voulant que 30 % de la valeur des biens vendus dans ses boutiques proviennent d’une production ou d’une transformation locale. Cet aménagement devrait aussi profiter à ses concurrents, comme Xiaomi.

Apple avait tenté de contourner l’obstacle en faisant valoir que ses produits s’appuient sur une « technologie de pointe » et représentent « l’état de l’art » dans leur domaine. En clair : il lui est impossible d’en faire fabriquer une part significative en Inde à brève échéance. Tim Cook a clairement dit que cette éventualité était sur la table, mais cela ne se fait pas en un claquement de doigts. Le ministère des finances avait retoqué le bien fondé de ces deux qualificatifs.

La ministre du commerce et de l’industrie, favorable à cette exemption, avait alors réclamé à son homologue une définition claire et précise ce que ses services entendaient par « technologie de pointe » et « état de l’art ». De manière à ce que chaque demande d’exemption par une entreprise et ses concurrentes (ou d’un pourcentage revu à la baisse) soit jugée sur des critères identiques, pour s’épargner toute polémique.

Visiblement, Narendra Modi a tranché et a opté pour une solution qui fera les bonnes affaires d’Apple. Celle-ci n’a toutefois pas gagné sur tous les fronts, la même ministre du commerce et de l’industrie et son homologue aux télécommunications lui ont opposé en mai dernier une fin de non recevoir quant à son projet de vendre des iPhone reconditionnés.

Apple voulait par ce biais toucher une clientèle qui ne peut s’offrir ses modèles neufs (sa part de marché progresse mais elle n’est que de 2 %). Tim Cook, lors de son déplacement en Inde il y a deux mois, avait cité les exemples de Mercedes et de Lexus qui vendent des véhicules d’occasion. Un argument qui n’a pas fait mouche pour le moment.


avatar Darcel | 

Normal, c'est juste tellement bénéfique pour les deux. C'était un peu se tirer dans les pieds que d'interdire les Apple Store en Inde.

avatar MacGyver | 

benefiques pour les 2?
Pour Apple oui.
Pour l'Inde je sais pas.
Pour l'indien qui a fait le deal oui x10000.

Ce que fait l'Inde, ca s'appelle du protectionisme, et si c'est decrié c'est parce que ca leur rapporte et empeche les companies etrangeres de venues manger dans le gateau.

Mais bon, les US sont pas neutres non plus en la matiere.

avatar jazz678 | 

@MacGyver :
C'est un marché entre Apple et l'état indien. Ca bénéficiera donc aux 2. Apple a prévu d'investir dans ce pays. Incubateurs de startups, centres R

avatar Paquito06 | 

Le pouvoir de l'argent ^^

avatar MacGyver | 

"Apple avait tenté de contourner l’obstacle en faisant valoir que ses produits s’appuient sur une « technologie de pointe » et représentent « l’état de l’art » dans leur domaine"

qu;est ce qu'il faut pas entendre! Les "employés" de foxconn c'est l'etat de l'art.

enfin bon, le graissage de pattes fonctionne toujours quand on sait a qui s'adresser

avatar Flash | 

J'avoue, cette phrase est à mourir de rire

CONNEXION UTILISATEUR