Lobbying en Inde contre Apple et ses iPhone reconditionnés

Florian Innocente |

Tim Cook voit l’Inde comme un pays « incroyablement excitant » pour les affaires d’Apple et cela ne plaît pas du tout aux fabricants locaux de smartphones. Ils font du lobbying auprès du gouvernement pour contrecarrer l’un des projets de leur adversaire. Leur cible sont les iPhone reconditionnés qu’Apple entend vendre à des prix plus abordables. Ses détracteurs font vibrer la corde nationale et déroulent des arguments environnementaux pour s’opposer à cette arrivée.

Il faut rappeler les propos de Tim Cook lors de la présentation des résultats du dernier trimestre 2015 pour mesurer l’appétit d’Apple à l’égard de l’Inde.

Ce marché, où elle ne pèse que 2 % avec ses téléphones, s’apparente en quelque sorte à la prochaine Chine, mais il est dominé par les téléphones de Samsung et des acteurs locaux. Au dernier trimestre 2015, Samsung a obtenu une part de marché de 46% contre 35% un an plus tôt. Sur les modèles 4G le sud-coréen représente 62% du marché.

En 2014, une campagne pour l'iPad avait fait un tour en Inde

Pour plus de la moitié (53 %) les utilisateurs optent encore pour des téléphones classiques à petits prix, et 47 % pour des smartphones. Il y a donc un réservoir encore très important de clients pour tous les fabricants.

L'Inde sera la prochaine Chine

Tim Cook avait rappelé que ce pays était le troisième au monde derrière la Chine et les Etats-Unis pour les ventes de smartphones. Sur ce trimestre de fin d’année, les ventes d’iPhone y ont augmenté de 76 % comparé à 2014 (+18 % pour la Chine). Le chiffre d’affaires d’Apple y a progressé de 38 % (48% à taux de devises constants).

Cook se montrait également épaté par le profil démographique du pays, un critère important lorsqu’on s’affiche comme une marque qui se veut cool, innovante et tendance :

La population de l'Inde est incroyablement jeune. L'âge moyen y est de 27 ans. Je pense qu'en Chine l'âge moyen pour les jeunes est de 36, 37 ans, dès lors 27 ans c'est incroyable. Presque la moitié des gens en Inde a moins de 25 ans. Je considère que les données démographiques sont incroyables pour une marque grand public et pour les gens qui veulent vraiment les meilleurs produits.

Apple a plusieurs initiatives en cours en Inde, cela va de la mise en place d’un réseau de boutiques à la création d’un centre de développement pour son service Plans.

Le nouvel iPhone SE semble bien taillé pour ce marché. En 2015, le prix moyen des smartphones vendus en Inde oscillait entre 75 000 et 80 000 roupies. Le dernier petit iPhone coûtera entre 39 000 et 49 000 roupies selon la capacité de stockage.

Ce tarif n’en est pas moins encore élevé pour une catégorie de la population. Samsung par exemple vend ses premiers smartphones à partir de 4 000 roupies.

Demande de visa pour les iPhone reconditionnés

Apple entend donc écouler des modèles reconditionnés en plus des iPhone neufs. Il peut s’agir par exemple de ces iPhone que les clients américains remplacent régulièrement en vertu du nouveau programme d’échange automatique lancé l’année dernière aux États-Unis.

Mais pour cela, Apple doit obtenir une autorisation d’importation et de vente de téléphones d’occasion, explique Bloomberg. Elle avait échoué l’année dernière en essuyant un refus du Ministère de l’environnement.

Cette fois, elle fait face à une levée de boucliers de ses concurrents. Sudhir Hasija, le patron du fabricant de téléphones et tablettes Karbonn Mobiles parle d’un label « Fabriqué en Inde qui pourrait devenir Jeté en Inde ». Allusion au statut de ces iPhone qui viendront finir leur deuxième vie en Inde.

Un groupe de lobbying autour des sujets qui intéressent l’industrie mobile indienne a été formé à la fin mars. Le Mobiles and Communications Council comprend des acteurs comme Samsung, Panasonic et de gros fabricants nationaux tels que Micromax et Intex. Le président de ce groupe s’est ainsi ému de la perspective de voir les iPhone reconditionnés obtenir un visa d’entrée dans le pays sans frais supplémentaires alors que d’autres biens « comme les voitures sont taxés à hauteur de 300 % en douane ».

D’autres arguments sont avancés pour bloquer l’octroi de cette autorisation. Le fait par exemple que cela encouragerait l’importation de téléphones fabriqués à l’étranger, contredisant ainsi la volonté du gouvernement de développer une telle industrie sur le sol national.

Sunil Vachani, le patron de Dixon Technologies, qui assemble les téléphones de différentes marques s’interroge sur le devenir de certains composants « Il faudra changer la batterie de ces millions de téléphones d’occasion importés, que fera-t-on de ces batteries, où iront-elles ? ». Et de se déclarer fermement opposé à toute évolution de la législation sur cette catégorie de produits.

Apple a anticipé l’attaque. Dans sa demande de dérogation, elle parle de mettre en place des usines de démontage et de recyclage des composants de ses téléphones. On se souvient qu’elle a fait grand cas de cette politique lors de sa dernière conférence, avec la présentation d’un robot qui automatise et perfectionne ces tâches.

Si les concurrents d’Apple jouent sur la fibre patriotique ou font valoir des critères environnementaux, leur inquiétude est bien sûr aussi économique. Le patron de Karbonn Mobiles ne s’en cache pas, Apple est d’abord un redoutable concurrent qui n’est pas là pour faire de la figuration : « Même si les iPhone reconditionnés sont vendus un peu plus de 10 000 roupies (130 € environ) cela aura un impact négatif sur nos ventes parce que les indiens pourraient préférer Apple pour le côté snob ».

Tags
#Inde
avatar reborn | 

en gros ils ont juste peur

avatar C1rc3@0rc | 

Non.
L'Inde développe un modele de société situé entre le socialisme et le libéralisme. Des expérimentations du type revenu de base de vie s'y développent en donnant d'ailleurs de bons résultats.
On le voit au niveau des brevets et des installations des multinationales: l'Inde refuse la loi du plus fort et de se soumettre aux diktat etranger et a la finance internationale.

Au niveau des brevets ils ont un modele fonctionnel qu'ils opposent au modele américain - purement financier permettant le sale business des patent troll - et les abus des multinationales du médicaments (cf le médicament contre l'hepatite C réservé aux riches: une aberration en terme de santé publique dans le cas d'une maladie infectieuse hautement transmissible)

Les multinationales peuvent s'installer en Inde, mais sous condition que cela ne soit pas au détriment du tissus économique local et que cela se fasse dans un cadre de développement durable.

Pour autant cela ne fonctionne pas dans tous les domaines et on voit que la corruption a permis aux americains de l'OGM (Monsanto, DuPont Pioneer, Dow Agrosciences,) de faire ceder le gouvernement et de vendre le marché de la famine a ces vautours, alors que 10 ans de culture du coton OGM Bt de Monsanto a conduit a un echec!

Apres il faut aussi regarder les statistiques de manière pragmatique.
La population est jeune oui mais cela peut signifier 2 choses: soit sa demographie est explosive, soit la mortalité de l'adulte est tres forte.

+76% de ventes semble énorme mais en quantité c'est faible (ça part de zero) d'autant que
30% de la population vit sous le seuil de la pauvreté, et que le revenu moyen en relation du pouvoir d'achat est le 4eme le plus bas du monde.

Bref il y a une inquietude economique des acteurs locaux qui ne s'en cachent pas, mais le probleme est bien plus complexe et cela il va falloir plus qu'un robot facilitant le travail de recyclage.
On va voir la réalité de l'engagement socio-environnemental d'Apple!

avatar clemens94 | 

Si on suit leur raisonnement, il sera donc plus viable pour l'écologie de vendre un smartphone entièrement neuf plutôt qu'un téléphone d'occasion ou la batterie uniquement aurait été changé.
Il va falloir trouver de meilleurs arguments lol

avatar fousfous | 

L'Inde, le pays où ils collectionnent les déchets parce que ça fait riche...
Et ils osent sortir l'argument de l'écologie... On est pas sorti, faut vraiment changer de planète

avatar pat3 | 

@fousfous :
Des exemples, un argumentaire à la suite de cette affirmation à la hache?

Sinon oui ils ont peur, comme les Suisses ont peur des montres connectées ou comme les américains ont eu peur en leur temps des voitures japonaises… et le monde du livre en France a peur du ebook.
Caractéristique communes dans ce cas: tout argument fallacieux peut être utilisé pour protéger son secteur de l'invasion : écologie, habitudes de consommation. Au moins les fabricants indiens n'ont pas le mauvais goût de se cacher derrière leurs consommateurs.

avatar melaure | 

L'Inde est la poubelle du monde, tous le monde le sait et il y a eu maints reportages la dessus !

Une bonne partie de nos déchets électroniques y sont envoyé !

avatar C1rc3@0rc | 

La poubelle du monde c'est l'Afrique depuis un moment et la bas les ONG n'ont pas moyens de s'exprimer.
Les armées protègent les multinationales minières et pétrolières, notamment en imposant le blackout de l'information dans les zones d'exploitations, qui sont aussi les zones poubelles principales, les agents de la CIA et du SIS et du GCHQ controlent l'information au niveau des etats et les décharges se multiplient avec les dechets des industries qui ne veulent pas diminuer leurs marges en recylant, et préfèrent payer les milices locales pour faire leurs sales business.

L'Inde a évoluée meme si la situation y est encore dramatique.
Surtout l'Inde a une particularité qui fait baver la finance: son taux d'endettement est de 51%. Cela veut dire deux chose: le pays a un potentiel de croissance auto-financé gigantesque (et il peu payer ce qu'il achete lui contrairement aux USA ou a l'Irlande) et il a un potentiel d'endettement aussi énorme...

avatar jojo5757 | 

Tim ccok utilise toujours le mot "incroyable" un mot sur deux ? Ca en devient... incroyable de bêtise à force...

avatar Flash | 

@jojo5757

+1

C'est la com d'Apple tout entière qui est une bêtise. A force d'utiliser des superlatifs à tort et à travers dans les keynotes, les interviews, leur sites,... ça en devient ridicule.

avatar Kappy | 

Bah, la com tend toujours à l'exagération. Chez Apple, ça devient "incroyable". Chez Microsoft, ça devient "bon". Mais l'un est aussi exagéré que l'autre.

avatar Flash | 

@Kappy

Pas faux.

Mais j'ai l'impression que chez Apple c'est beaucoup plus marqué que chez les autres. C'est bien la première chose que j'ai remarqué en visitant leur site il y a quelques années...

avatar C1rc3@0rc | 

Apple a toujours été une société de cancres au niveau de la com. Ils ont fait une pub qui a marqué les esprits (1984) et depuis c'est affligeant...

avatar codeX | 

@jojo
C'est incroyablement con comme remarque. Essaies de dire quelque chose avec incroyable tous les deux mots :

Nous incroyable sommes incroyable l'entreprise incroyable la incroyable plus incroyable innovante incroyable parmi incroyable .............

avatar heero | 

c'est surtout pour Apple de vendre cher les iPhone en Europe, puis de faire jouer la corde sensible avec son programme écologique "renew" pour les revendre en Inde (donc double jackpot) ...

avatar anguilles | 

C'est incroyablement fascinant!

avatar Paquito06 | 

Apple goute au protectionnisme indien, bon courage. Je me voyais aussi surpris de voir que ca pouvait aller tres vite pour eux dans d'autres articles.

avatar anguilles | 

D'être aussi cool, je veux dire!

avatar rikki finefleur | 

Enfin un pays qui fait ce qu'il veut sur son territoire, cela devient tellement rare..

avatar geneosis | 

Ces lobbying nationaux ont tout à fait raison.

avatar Giloup92 | 

Incroyable la réaction des Indiens ! On jurerait des Français ! XD

avatar Lonesome Boy | 

@Giloup92 :
C'est clair! ^^

Et si par malheur les Indiens sont aussi économiquement incultes que les Français, ils vont être persuadés que ce genre de politique est bonne pour leur économie, bonne pour l'emploi et vont appuyer le lobbying de ces capitalistes de connivence véreux (pléonasme)

avatar ckermo80Dqy | 

"... cela aura un impact négatif sur nos ventes parce que les indiens pourraient préférer Apple pour le côté snob".

Mais pas parce que ce sont de bien meilleurs smartphones, bien sûr ;))
C'est fou comme le client - qui après tout choisit - est toujours pris pour un abruti.

avatar bbtom007 | 

Indien vaut mieux que deux tu l'auras

avatar Mike Mac | 

@jojo5757

"Tim ccok utilise toujours le mot "incroyable" un mot sur deux ? Ca en devient... incroyable de bêtise à force"...

T'inquiètes mon Jojo !

Il a compris la leçon.

Entre ta remarque et la pression des gros fabricants locaux, il peaufine sa nouvelle formule adaptée aux particularismes indiens :

" C'est... intouchable!"

avatar witchatt | 

"En 2015, le prix moyen des smartphones vendus en Inde oscillait entre 75 000 et 80 000 roupies"

Ce chiffre est délirant ! Le prix moyen des smartphones vendus en Inde serait de 1000€ ?! (1€ vaut à peu près 70-75 roupies)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR