Apple caresse ses actionnaires dans le sens du poil

Anthony Nelzin-Santos |

À défaut de pouvoir leur annoncer des résultats positifs, Apple multiplie les signes de confiance en direction de ses actionnaires. « Nos liquidités sont telles », explique Tim Cook, « que nous allons augmenter la portée de notre programme de distribution. » Alors qu’il devait atteindre 200 milliards de dollars en mars 2017, il a été relevé à 250 milliards de dollars.

Apple a une nouvelle fois remonté le plafond de son programme de distributions aux actionnaires : elle profite que son action soit fortement sous-évaluée pour « se racheter » à une cadence soutenue.

Le principe d’une appréciation annuelle du dividende a logiquement été inscrit dans la durée par Luca Maestri, le directeur financier d’Apple. De 0,52 $ par action, il passe à 0,57 $ ce trimestre, une augmentation de 10 % qui devrait être renouvelée chaque printemps.

Le conseil d’administration a surtout glissé 35 milliards de dollars supplémentaires dans l’enveloppe consacrée au rachat d’actions, qui atteint ainsi 175 milliards de dollars. Luca Maestri ne manque jamais une occasion de profiter de la baisse du cours pour racheter des actions à vil prix.

Apple n’a aucun mal à financer son rachat d’actions par l’émission d’obligations à long terme et taux très bas, tant elle a les reins solides.

S’il n’a pas semé les graines, il compte bien récolter les fruits de la tempête qui frappe Apple et continuera à faire sentir ses effets pendant de longs mois encore. Pour ce faire il ne touchera pas aux réserves de la société, qui atteignent 233 milliards de dollars, mais continuera à emprunter à un rythme soutenu et un taux très bas.

Apple réalisant plus des deux tiers de son activité à l’international, elle ne détient que 10 % de ses liquidités aux États-Unis, un chiffre qui est remonté assez nettement ce trimestre.
avatar SugarWater | 

Peu importe les milliards, seule la croissance compte ..

avatar C1rc3@0rc | 

Cela depend pour qui
Les actionnaires en grande partie, les spéculateurs aussi.

Mais pour un spéculateur ce qui compte surtout c'est l'instabilité. Rien de pire pour un spéculateur qu'une action stable, en croissance durable ou en baisse prolongée...

Pour Apple effectivement, il vaut mieux que son action soit basse pour le rachat d'action et puis Apple a toujours financé sa croissance de manière interne depuis le retour de Jobs.

avatar goretexman | 

@C1rc3@0rc :
Des sources stp de ce que tu avances ?

avatar Paquito06 | 

@goretexman :
Pas besoin de source, c'est juste.
Un speculateur est aussi un actionnaire, qu'il le veuille ou non (chien d'infidele :p). Aussi, que tu sois day trader ou que tu trades sur du long terme, ca change pas grand chose au final, tu l'as tjrs dans ton portefeuille a un moment donne.
Et Apple n'a jamais eu besoin d'un dingo comme Icahn ^^

avatar C1rc3@0rc | 

Il suffit juste de comprendre comment fonctionne le marché spéculatif pour comprendre que ce que recherche le marché c'est l'instabilité.

L'exemple le plus marquant ce sont les "transactions a haute fréquence": des véritables fermes de calcul scrutent les marchés des leur ouverture et lancent des ordres d'achat/ventes plusieurs fois par minutes en fonction de seuils et de d'algorithmes prédictifs.

Ils vont faire du bénéfice sur des petites variations du cours des actions, parce qu'ils vont tirer partie de "l'energie de fluctuation" et cela sur les millions de transactions quotidiennes. Meme si une action varie que de 0.1%, sur des milliers cela permet de faire du bénéfices de manière considérable.

Si une action est stable (tendance a la baisse, a la hausse, ou pire au statu quo ), il n'y a donc pas de fluctuations et donc il ne sert a rien de l'acheter et de revendre.
Et comme le marché fonctionne sur la vente/achat a découvert (le paiement effectif ne se fait qu'après un délai, jamais a la transaction) si une action est stable il va falloir finir par la payer, et la on est plus en économie virtuelle mais dans le fait de sortir vraiment de l'argent...

Ça vaut pour les transactions a hautes fréquence, mais ça vaut aussi pour les spéculateurs "humains". Les seuls qui cherchent en fait la stabilité se sont les petits porteurs qui vont vouloir placer leurs économies de manière a compenser l'inflation voire a faire un peu de bénéfice pour la retraite ou pour les enfants...

avatar Sometime | 

C'est ce que je pensais, c'est inexact, le marche speculatif ne se limite pas au trading haute frequence. C'est un exemple ou l'instabilite profite a un type d'investisseur particulier, mais ce n'est pas le seul.

Le marche ne fonctionne pas que a decouvert sinon et meme des petits mouvements autour d'une tendance peuvent suffir a creer une rentabilite.

Il faudrait en fait definir par ce que vous entendez par stable. Si stable veut dire meme niveau, alors oui une vente a decouvert risque d'etre deficitaire. Si stable veut dire a variation a peu pret lineaire, alors non une vente a decouvert va pouvoir etre rentable

avatar Sometime | 

Non, c'est plutot faux. certains speculateurs tirent parti d'un marche instable. D'autre d'un marche volatil, et d'autre encore d'un marche stable.

avatar Paquito06 | 

@Sometime :
Un marche instable ou volatile c'est la meme chose. Qu'il le soit ou non, tu auras toujours quelqu'un pour engendrer des profits et d'autres des pertes. Et c'est pas toujours les memes ou les plus gros qui gagnent. Goldman S. S'est pris qq bananes au dernier quarter avec les commo (un peumoins le fx), comme quoi, :p

avatar SugarWater | 

Oui je lis macg à 1:47 du mat

avatar baba1811 | 

@SugarWater :
Tu vas être fatigué demain !

avatar king péa | 

sauf si on vit en Amérique du Nord

avatar baba1811 | 

@SugarWater :
Tu vas être fatigué demain !

avatar anonx | 

Nous allons être fatigués :/

avatar Hercule Poirot | 

Sauf si on active f.lux ou Night Shift !

avatar Rez2a | 

Je ne connais rien à ce domaine et je comprends rien aux tenants et aboutissants de ce que fait Apple vis-à-vis de ses actionnaires.

Ça serait pas mal d'avoir un article là-dessus. Parceque là, je ne sais pas si Apple ne se soucie que de ses actionnaires en leur versant toujours plus de dividendes quitte à sacrifier des sous qui leur seraient utiles, ou si ça ne leur coûte rien parcequ'ils ne savent plus quoi faire de leurs sous (en rapport à l'article qui disait qu'ils avaient arrêté d'embaucher), ou si c'est juste pour pouvoir financer leur programme de rachat d'actions et ainsi se rendre plus indépendant de leurs actionnaires.

En tout cas, de mon point de vue de simple non-initié, ça donne l'impression que Apple essaie de garder ses actionnaires à bord tandis que leur CA est en baisse, alors que la véritable manœuvre pourrait être tout l'inverse. Désolé de ne piger que dalle :)

avatar Mathias10 | 

Et là on se rend compte que ce Icahn avait raison (une nouvelle fois) sur ses prévisions Apple et sur la nécessité de rendre plus rapidement de l'argent aux actionnaires.

PI :
En augmentant les dividendes Apple réduit du même montant le coût de l'action (car liquidation du capital de l'entreprise).
En annonçant une augmentation du programme Apple ne caresse pas vraiment tous les actionnaires dans le sens du poils, certains voulaient voir le cours exploser et Apple fait tout pour que non.

Dans ce contexte, la stratégie d'Apple m'est totalement imcomprehensible en terme de marché financier.

avatar reborn | 

Appleinsider semble avoir compris la stratégie d'Apple à ce niveau là

http://appleinsider.com/articles/16/02/07/apple-inc-ceo-tim-cooks-piqued...

avatar Paquito06 | 

@Mathias10 :
Le rachat d'action par l'entreprise permet de gonfler artificiellement l'EPS (que les marches adorent), du coup tu as une appreciation de l'action (avec un P/E identique, let's say) tiree uniquement par l'EPS, grace au rachat d'actions. Sans parler de la hausse du dividende ( ce dernier verse chaque trimestre :p).

avatar marc_os | 

@Mathias10 :
Apple veut justement probablement tout faire pour éviter les spéculateurs., c'est PARASITES qui vivent au détriment de la société en général.

avatar Sometime | 

Le bon vieux commentaire faux et de mauvaise foi

avatar marc_os | 

@ Sometime
Dit-il de manière péremptoire sans aucune argumentation.
T'as probablement pas dû comprendre non plus le mot "probablement".
Tu sais, les dictionnaires, ça existe. Même en ligne.

avatar Eltigrou | 

Mmmh .. Et quand est ce qu'on parle des salariés, ouvriers, ingénieurs, administratifs, cuistots...etc? Les gens qui travaillent, vous savez? Ceux "d'en bas". Ceux qui ont les mains dans le cambouis !
Y a toujours pas moyen de récupérer quelques milliards par an et de les redistribuer aux salariés plutôt que les refiler aux aspirateurs a pognon ?

avatar YAZombie | 

On en parle très régulièrement. Si tu ne le vois pas c'est qu'en réalité ils ne t'intéressent pas tant que ça, qu'ils ne sont qu'un prétexte à une intervention purement idéologique.
Et quoi qu'il en soit, ce n'est pas une raison pour ne pas parler aussi des aspects financiers.
Le réel c'est le réel, c'est-à-dire l'inverse strict de l'idéologie, poison ultime de la pensée, et incidemment de la France.

avatar TheRV | 

Au contraire je trouve la stratégie d'Apple très intéressante. La société entre dans une phase de baisse. Mais vu ses énormes liquidités, elle avait déjà anticipé la fin du cycle et maintenant accélère sa stratégie ce que lui permet un cours plus bas

Augmenter les dividendes ne coûtera pas plus cher à Apple vu qu'il y a de moins en moins d'actionnaires

Racheter ses actions permet de se mettre en sécurité contre les
Aléas de la bourse
Et une fois le marché asséché et qu'il n y aura plus d'action à vendre, le cours va grimper très haut. Moi de l offre et de la demande

avatar Paquito06 | 

@TheRV :
Pas necessairement de moins en moins d'actionnaires, mais de moins en moins d'actions!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR