Bruce Sewell : disparitions, crash aériens… Apple a des procédures d'urgence

Florian Innocente |

« Une équipe disponible 24h/24, 7j/7 et 365 jours par an », lors de son audition la commission judiciaire de la Chambre des représentants, Bruce Sewell a insisté sur les efforts déployés par Apple pour réagir promptement aux situations de crise. Tim Cook, il y a quelques jours, avait déroulé ce même message pour illustrer la bonne volonté, de principe, d’Apple lorsqu’il s’agit d’épauler les forces de l’ordre.

L’un des élus présent dans cette commission a formulé un scénario inspiré de l’affaire de San Bernardino pour interroger le conseil juridique et vice-président d’Apple sur l’assistance que pourrait fournir Apple. L’exemple étant celui d’un terroriste décédé qui aurait enregistré dans son iPhone la position d’une bombe nucléaire.

Combien de temps faudrait-il à Apple pour obtenir au plus vite cette information, et en serait-elle même capable (à 5h 01 dans la vidéo) ? Bruce Sewell n’a pas répondu directement mais il a fait valoir quelques exemples passés —  lors de la recherche d’un enfant perdu ou à l’occasion d’un crash aérien — pour assurer qu’Apple coopérait pleinement.

La première chose que nous ferions c'est de chercher toutes les informations qui entourent ce téléphone […] Lorsque l'avion de la Malaysia Airlines s'est écrasé (en 2014, ndlr), dans l'heure qui a suivi l'annonce de sa disparition, nous avions des techniciens d'Apple qui coopéraient avec des opérateurs téléphoniques partout dans le monde, avec les compagnies aériennes, avec le FBI pour essayer d'obtenir un signal, pour essayer de trouver une manière quelconque de localiser l'emplacement de l'appareil. Dans ce cas précis, nous monopoliserions toutes les procédures d'urgence disponibles chez Apple.

Dans le cadre de l’affaire de San Bernardino, Apple a assisté le FBI mais dans les limites qui font l’objet des débats actuels.


avatar ovea | 

Mais que fait la justice américaine pour coincer la délinquance en col blanc ?

avatar Jeckill13 | 

"Un terroriste décédé qui aurait enregistré dans son iPhone la position d’une bombe nucléaire"

Seriously ? Avec une croix dans plan et marqué bombe nucléaire aussi non?

avatar françois bayrou | 

yes, seriously
et une coque d'iPhone spéciale avec écrit en rouge sur fond noir "iphone du méchant"
Comme dans les films de Steven Seagal

avatar mac_adam | 

Avec leurs scénarios catastrophes dignes des blockbusters hollywoodiens, ils prennent les gens pour des cons. Et ça marchent !

avatar Giloup92 | 

@Jeckill13 :
Et un rappel à l'heure de l'explosion !

avatar icecubee5 | 

Je me suis fait la même réflexion.
"Et que ferai Apple si un terroriste ayant violé des enfants enfants après avoir commis un attentat de masse avait caché dans son téléphone l emplacement d'une bombe nucléaire dans une crèche?"
Là au moins ça à de la gueule non? Y a tout les facteurs de peur. Comment ça j'en fais trop? Pas plus que le monsieur dont il est question.
Bref toujours les mêmes arguments de terreur pour faciliter l'adoption d'une mesure liberticide.
Si nous avions encore des téléphones type 3310, cette mesure me serai égale. Mais aujourd'hui dans nos téléphones nous avons notre vie, nos souvenir, nos coordonnées bancaires, nos secrets médicaux, nos secrets tout court d'ailleurs... Trop de pouvoir ici le gouvernement réclame amis Jedi

avatar ilant | 

Le probleme c'est qu'avec le 3310 tu ne pouvais que appeler et envoyer des textos.
Aujourd'hui avec ton telephone tu peux, comme tu l'as dis, avoir des contacts, accés a tes mails, ton historique de navigation internet, tes photos, tes plan de travaille, l'organisation de la journe de ta semaine de ton anne... Aujourd'hui les telephones sont de veritable mini ordinateur avec la puissance des ordi du debut des annees 2000.
S'il avait été question d'avoir accès à l'ordinateur du terroriste en question pour connaitre les plans elaborés ou pour eventuellement essayé de remonter plus haut dans l'organisation terroriste, je ne pense pas qu'on aurait crier aussi fort pour ce "crime liberticide" (qui en serait surment un ds certaine mesure). Pour autant j'ai comme l'impression qu'on est quasiment dans le meme cardre sauf qu'aujourd'hui son ordi, au terroriste, peut tenir dans sa poche.

Je ne suis pas contre les libertées indivuduelles et pour qu'on puisse avoir accès au telephone de tous ce qui aurait eu une amende de stationnement impayé, mais je pense que c'est un vrai debat et une vrai question sur la place qu'a aujourd'hui "le telephone" dans les cadres juridiques comme celui-ci et qu'il va surment devoir legiferer clairement quant au au pouvoir qu'a la justice pour acceder a des données personnelles qui se trouvent dans un telephone qu'on aurait appeler autrefois "mini ordi".

avatar r e m y | 

Il faudrait qu'Apple commercialise une version spéciale de l'iPhone, réservée aux terroristes, vendue uniquement sur le Dark Net en Bitcoins et seul ce modèle disposerait d'un accès reservé pour le FBI et la NSA.
Bien sûr il faudrait une loi interdisant aux terroristes d'acheter un autre modèle!

avatar Giloup92 | 

L'exemplaire du terroriste et de la bombe atomique avait été utilisé en son temps pour justifier l'emploi de la torture. Toujours les mêmes (grosses) ficelles.

avatar fab21 | 

"L’exemple étant celui d’un terroriste décédé qui aurait enregistré dans son iPhone la position d’une bombe nucléaire."

Mais ça voudrait dire que la CIA n'a pas été capable de repérer une bombe nucléaire qui se balade sur le territoire US (même si ce n'est pas dit, c'est sous-entendu sinon ça ne serait pas trop grave) ?
Qu'est-ce qu'ils ont foutu ? On appelle Jack Bauer alors ?

avatar byte_order | 

Si la seule façon de tracker une bombe nucléaire cachée sur le territoire américain c'est de fouiller un iPhone, y'a comme un gros problème.

Et bien entendu le plus ahurissant dans ce cas c'est le refus d'aider la fouille de l'iPhone, pas que des matériaux radioactifs puissent se balader sans être détectés sur leur territoire...

avatar bdc | 

Petit problème à résoudre :
Votre enfant, une adorable jeune fille de 10 ans qui fait le bonheur et l'admiration de ses parents, vient d'être enlevée par un horrible prédateur sexuel. Dans sa fuite, le gugusse a perdu son téléphone. La police pense qu'en accédant aux données de celui-ci, elle aura quelques chances de la retrouver.
Cocher la case appropriée (vous avez 5 minutes avant qu'il ne commence à la déshabiller....)
1) je pense que la liberté individuelle de cet individu l'emporte sur les chances de survie de ma fille
2) je supplie Apple de m'aider à la retrouver, et merde aux libertés individuelles.

avatar fab21 | 

La police pense qu'en accédant aux données de celui-ci, elle aura quelques chances de la retrouver.
La police aura plus de chance de retrouver le gugusse en exploitant les logs des communications et des positions habituelles du téléphone. Si la police espère que le gugusse a écrit l'adresse de sa cachette dans l'appli bloc-note de son mobile et qu'il ai enregistré l'itinéraire dans Google Map, on est mal barré.

Ta question "Cocher la case appropriée" correspond bien au chantage stupide que le FBI fait à Apple. D'ailleurs, je n'ai toujours pas compris ce que le FBI espère trouver dans l'iphone de San Bernardino (vu que les appels entrant et sortant, donc les contacts, ils ont déjà du les obtenir de l'opérateur téléphonique).

avatar Domsware | 

@bdc
Du même problème.
Votre enfant, une adorable jeune fille de 10 ans qui fait le bonheur et l'admiration de ses parents, vient d'être enlevée par un horrible prédateur sexuel grâce à des renseignements obtenus via la porte dérobée du téléphone volé quelque jours avant à ses parents.

avatar Pas-un-philosophe | 

@bdc
Étant donné que pour localiser l'individu, on se base sur la localisation de son téléphone... On a un problème

avatar mac_adam | 

@bdc
Il y a eu la bête du Gévaudan, Jack l'éventreur, puis on nous a fait chier pendant vingt ans avec les tueurs en série (merci au "Silence des Agneaux"...), et maintenant c'est les pédophiles qui prennent la relève...

avatar Jeckill13 | 

@bdc :
Petit problème à résoudre :
Votre enfant, une adorable jeune fille de 10 ans qui fait le bonheur et l'admiration de ses parents, vient d'être enlevée par un horrible prédateur sexuel. Dans sa fuite, le gugusse a perdu son téléphone. La police pense qu'en accédant aux données de celui-ci, elle aura quelques chances de la retrouver.
Cocher la case appropriée (vous avez 5 minutes avant qu'il ne commence à la déshabiller....)
1) je pense que la liberté individuelle de cet individu l'emporte sur les chances de survie de ma fille
2) je supplie Apple de m'aider à la retrouver, et merde aux libertés individuelles.

Tu vis dans dans un état totalitaire et tu es arrêté pour au choix :

1 tes conviction religieuse
2 ton orientation sexuel
3 tes convictions politiques

Au cour de ton arrestation la milice/police d'état/agence gouvernementale a saisi ton iPhone et ils pensent pouvoir localiser toute ta famille, dont ta fille de 10 ans, tes amis, tes coreligionnaires/partenaires sexuel(le)s/résistants/journaliste pour les envoyer pourrir en prison avec ton prédateur sexuel. Coche la case appropriée

1/ je m'en fout puisque j'ai confiance dans la "justice" de mon pays et j'ai dis m... aux libertés individuelles
2/ j'espère qu'ils n'arriveront pas à atteindre mes proches par les renseignements obtenu dans mon téléphone

avatar appache | 

Une question le proprio du 5c il est d'accord con fouine dedans ci oui Apple doit fouiller ci non le débat peut continuer

avatar brunitou | 

Il ne manque plus que l'audition de Donald Trump et on aura vraiment touché le fond !

CONNEXION UTILISATEUR