Apple et Google jouent à celui qui a la plus grosse (capitalisation)

Mickaël Bazoge |

Depuis la présentation des résultats d’Alphabet, les capitalisations boursières de la maison-mère de Google et celle d’Apple se sont lancées dans une folle course à l’échalote : qui sera la première mondiale ? Les fans du moteur de recherche ont exulté le 2 février, au lendemain des résultats d’Alphabet, car effectivement la capitalisation boursière du groupe a dépassé celle d’Apple : 525 milliards de dollars pour le premier, 523 milliards pour le second.

Cliquer pour agrandir

Mais le soufflé Google est vite retombé, et assez bas. À la fermeture de Wall Street hier, sa capitalisation est repassée sous le seuil des 500 milliards, un retour au niveau qui avait cours depuis le 6 janvier. Alphabet était pourtant au-delà de ces 500 milliards depuis au moins mi-novembre.

Quant à Apple, ce relâchement accompagne le parcours en dent de scie de l’action de l’entreprise depuis quelques mois (lire : Bourse : une année 2015 dans le rouge pour Apple). On ne peut évidemment pas présumer de la santé des deux entreprises et il est probable que cette course soit loin d’être terminée. Rappelons pour terminer que la capitalisation boursière mesure la valeur de l’ensemble des actions d’une société, sans lien avec son niveau d’innovation ou ses performances de ventes.


Tags
avatar Macbolive | 

les petits cochons !!!!! leurs mamans ne leur ont appris qu'on ne joue et ne compare pas les capitalisations !!!!!!!!

avatar Claude Pelletier | 

OUI, pour sûr, MACBOLIVE, … ces cours sont comme des mouvements de foule. Une rumeur et tout le monde se précipite en désordre vers un coin du parc, une autre rumeur et le mouvement reprend dans une autre direction. Il y a peu de rationalité dans ces événements.

Alphabet (quel drôle de nom !) est appelé à grossir à cause de son modèle de développement lequelm'a toujours débecté. Apparemment, il accompagne l'Ére Du Gratuit, une grosse tendance dont il faut se méfier ; quand l'utilisateur profite d'un produit gratuit cela veut dire que c'est lui, l'utilisateur, qui est LE produit……

Il y a qq chose de désespérant à voir qu'une entreprise qui ne fabrique rien, qui ne produit rien, en arrive à un tel niveau de domination. Cela introduit comme un virus de fragilité, d'instabilité supplémentaire. Il y a du château de cartes dans une telle entreprise bien sûr   mais aussi dans l'ensemble de la société planétaire  qui accepte,  accueille,  encourage un tel modèle.

avatar heret | 

Google produit de l'envie et utilise la manipulation par ses publicités soi-disant ciblées. Et comme en plus Google se sert sur le travail des autres, Google n'est plus qu'un parasite de l'Internet.

avatar protos | 

@heret

ton pseudo c'est l'abréviation de hérétique ?

En fait ça te fait chier que Google innove plus que Apple. Apple avec son Apple Watch fait figure de nain parmi les ténors des hautes technologies. Si ça continue comme ça, leur prochain iGadget sera une clé USB connectée. Nous on attend de Apple au moins une iTV ou encore mieux une voiture électrique capable de faire 800 km d'un trait ! Pas des iGadgets pour ados...

Apple va continuer à descendre en valeur boursière si l'entreprise ne sort rien de remarquable.
Je ne connais pas grand monde qui se passionne pour l'Apple Watch... lol !

avatar MacGyver | 

et Marissa Mayer de Yahoo, elle participe pas ?

avatar Paquito06 | 

Et la market cap est juste anecdotique pour ces boites ^^

avatar enzo0511 | 

Il faut regarder l'évolution du cours
Apple n'a fait que chuter depuis cet été avec un plus à $130
Alors que dans le même temps alphabet n'a fait que progresser (hormis le petit hoquet récent lié au pétrole et à la Chine, que toutes les valeurs ont subi)
Aucun analyste ne voit Apple rebondir prochainement alors qu'alphabet affiche un consensus qui dépasse $1000 avant cet été voire même 1200-1500 d'ici la fin de l'année
Si les moonshots n'avaient pas déçu, Alphabet aurait engrangé 3 Mds de plus et l'action aurait sans doute déjà atteint 1000.
Apple est ultra courtermiste alors qu'alphabet voit loin

avatar Jetel | 

1200-1500 d'ici la fin de l'année ?
Non jamais de la vie (dit le mec qui fait le plein).

avatar XiliX | 

@enzo0511

"Aucun analyste ne voit Apple rebondir prochainement alors qu'alphabet affiche un consensus qui dépasse $1000 avant cet été voire même 1200-1500 d'ici la fin de l'année"

Les mêmes analystes qui ont prédit de belles choses après le split par 7 de AAPL, et pourtant...

Donc ça ne veut absolument rien dire. Ils font ce qu'ils veulent

avatar heret | 

Oui, et il y a 2 ans, les spécialistes, analystes et experts du secteur annonçaient un pétrole à 150 $/baril et même plus.

avatar enzo0511 | 

@heret :
Oui mais sans pouvoir deviner que ca allait être le bordel au moyen orient et en Afrique avec les différents conflits et daech

avatar RBC | 

Il faut arrêter de fumer la moquette Mr Enzo :
Car quand bien même, comme d'autres ici, vous adorez la Régie publicitaire Google mais n'oubliez jamais qu'il ne s'agit que d'une régie.
Et le jour où la majorité des utilisateurs auront des bloqueurs de pubs le si rentable bizness pourrait s'écrouler... Et le jour où les $ manqueront ça en sera fini de la pseudo innovation et les activités annexes d'Alphabet se verront fermer le robinet à $.. Alors rêvez si vous le voulez mais faites attention, allez y mollo !!!

avatar Trillot Bernard | 

@ enzo0511:

"Apple est ultra courtermiste alors qu'alphabet voit loin"

Quel propos péremptoire! et con en plus! Ce n'est pas parce que vous ne comprenez pas la stratégie d'une entreprise qu'elle n'en a pas. C'est parce que vous ne comprenez rien. Il y a beaucoup de chose en préparation chez Apple. Lisez mieux MacG et iGen.

avatar Fabeme | 

Mouai, il y a surtout quelque chose d'irrationnel dans l'évaluation de l'action Apple par les boursicoteurs qui se disent professionnels. On a d'un côté une société qui a un solide écosystème avec un fort rendement sur les renouvellements, achats d'appli, le tout à un tarif premium, le seul qui progresse sur des marchés en déclin, qui a des volumes de vente indécents par rapport à d'autres, un marché volatile comme tout marché mais dont la chute se verra venir.
De l'autre côté une entreprise qui vie des revenus publicitaires bien plus volatiles que le matériel, avec un conglomérat d'entreprises ou filiales qui n'apportent pas beaucoup de valeur à l'heure d'aujourd'hui, sur des marchés quand même très incertains...

Mais ce qui est encore plus aberrant c'est de donner de tels capitalisations alors que des besoins premiers des populations (alimentation, santé, éducation) ne sont pas couverts.

avatar XiliX | 

@Fabeme

Je pense que les boursicoteurs ont besoin d'être rassurés. Avec Google, ils ont un plan sur les projets en cours et futurs. Même si au final certains de ces projets sont peut-être "abandonnés".
On peut citer par exemple GoogleGlass. OK il n'est pas officiellement abandonné, mais mis au placard. Le projet "Ara" a été annoncé tambour battant, mais bon je ne sais pas si on va les voir en masse dans un futur proche. Personnellement, ce produit ne tiendrait pas la route si les matières utilisées sont de moyenne qualité. Car il faut bien les attaches tiennent dans le temps. Or utiliser des matières de qualité supérieure est assez incompatible avec le prix de vente du produit qu'ils espèrent très très accessibles. Et pour les pubs, avec l'emergence des bloqueurs de pub ou des abonnements, l'avenir est quand même plus incertains. Mais ce n'est pas grave, les boursicoteurs aiment voir des multitudes de projets...

Avec Apple on en connait rien. Peut-être des rumeurs... et ça les boursicoteurs n'aiment pas du tout. Loin est l'époque ou ils investissent dans AAPL parce qu'ils croient en la solidité d'Apple...

avatar Salomoon | 

Ce que je crois c'est que les investisseurs n'ont jamais cru en la solidité d'Apple... Alors que son écosystème de produits et services n'a jamais été aussi fort; ses reserves de cash sont quasi inépuisables: de quoi se donner les moyens de ses ambitions pour plusieurs décennies sans problèmes.
Je ne vois vraiment pas ce qui inquiète ces spéculateurs, l'argent ne va pas soudainement cesser de rentrer dans les caisses du jour au lendemain!

avatar enzo0511 | 

@Salomoon :
Pas tant une question de solidité mais de durabilité des revenus et de la rentabilité
Apple génère beaucoup de cash en peu de temps mais on ne sait pas si ça va durer

avatar XiliX | 

@Salomoon
"Ce que je crois c'est que les investisseurs n'ont jamais cru en la solidité d'Apple..."

Si si.. l'époque merveilleuse des iPod et iPhone (voire iPad)

avatar malcolmZ07 | 

@Fabeme :
Le business modèle de Google est beaucoup plus solide que celui d'Apple. Plus il y aura d'appareil se connectant à internet , plus les revenus de Google augmenteront (malgré les adblock). Google peut incruster de la pub aussi dans les vidéos YouTube s'il faut ... Les adblocker ne sont pas un problème et ils ont aussi Android en renfort.

avatar enzo0511 | 

@malcolmZ07 :
Puis il ne faut pas oublier qu'il y a de plus en plus de personnes qui s'équipent dans le monde
Les pays émergents regorgent de futurs utilisateurs
Quand que la population grandit, le taux d'équipement aussi

avatar Salomoon | 

Facebook devient progressivement un monstre de la pub aussi et pourrait devenir gênant pour Google.
Google est inexistant en Chine et ne trouvera pas de relais de croissance là bas, contrairement à Apple qui y est fort present et ce serait encore plus flagrant si la croissance ne subissait pas qq ratés pour le moment dans ce pays.
Android est déjà dans tous les smartphones bas de gammes, y compris dans les pays en voie de développement.
Il faut aussi que les gens continuent à utiliser leurs services, ce qui n'est pas garanti, meme si il faut reconnaitre qu'ils sont plutôt bons.
Le business model de Google, quand il est expliqué aux gens ça fait peur, que leurs données soient exploitées comme un vulgaire produits aux profits d'une société privée.
La plupart s'en foutent car ils ne savent pas, mais quand ils apprennent comment cette boite fonctionne ça peut les faire changer d'avis, jusqu'à boycotter tous les services Google quand c'
est possible pour certains...
Si ce mouvement devait prendre de l'ampleur, Alphabet a des soucis à se faire.

avatar enzo0511 | 

@Salomoon :
Sauf qu'un jour si les gens se lassent de FB comme réseau social et qu'un nouveau vient le détrôner le château de cartes s'écroulera

avatar XiliX | 

@enzo0511

Certes... mais c'est aussi valable que pour Google

avatar enzo0511 | 

@XiliX :
Je pense que de l'eau coulera sous les ponts avant qu'un autre moteur de recherche vienne détrôner Google
Pour avoir brièvement travaillé pour eux j'ai été impressionné par les labs et les armées de développeurs, de marketeurs et autres cerveaux qui bûchent sur les services de demain
Google arrive vraiment à faire du fric avec tous ses services

avatar Applesoft | 

Si on regarde l'historique depuis 5 ans, pour résumer : Alphabet et Apple ont doublé à peu près tous leurs ratios financiers entre 2011 et 2015 (CA, EBITDA, EBIT, Résultat). Ils ont performé de la même manière. Et Alphabet est un gros groupe 3 fois plus petit qu'Apple en gros en termes financiers. Pourtant, leur valorisation est la même. Pas besoin d'être un expert :
1/ Le marché croit bien plus dans les perspectives de croissance d'Alphabet qu'Apple.
2/ Le marché voit davantage une "rente" du côté d'Alphabet
Et je partage ces avis personnellement.

avatar Salomoon | 

+1, Alphabet regorge de projets sur le long terme, qui coutent bonbon et ne rapportent rien depuis longtemps, et ne rapporteront rien avant longtemps.
Apple et sa culture du secret concernant ce qui est en développement sont clairement à l'opposé de ce que Wall street recherche.
Ca doit être très frustrant pour Apple, qui a de façon constante prouvé qu'elle était capable de redéfinir des industries entières sans mettre au courant tout le monde 10 ans à l'avance...

avatar XiliX | 

@Salomoon

C'est exactement ce que je disais au-dessus...

Google(Alphabet) fait beaucoup d'annonces, les "boursicoteurs" croient et aiment, même si on a des exemples sur des projets qui ont échoués ou re-mis dans le placard. Mais ça les boursicoteurs s'enfichent... C'est pour ça je préfère utiliser le terme "boursicoteurs" que "investisseurs"... à moins que certains investisseurs n'ont pas peur des promesses... plutôt que du concret

avatar mac_adam | 

Les boursicoteurs s'enfichent ? Quand t'avances moi je recule, comment veux-tu, comment veux-tu...

avatar CBi | 

Les capitalisations d'Apple et Google sont comparables en valeur absolue mais pas du tout en relatif = Apple a toujours été faiblement valorisée relativement à ce qu'elle gagne. Le cours ne vaut aujourd'hui que 10 fois le profit par action (Price Earning Ratio). C'est moins que Air France par exemple. Google est à 33 fois, Yahoo est à 110 fois et Amazon à 425

avatar XiliX | 

@CBI

C'est ça ce qui est très étonnant

avatar Applesoft | 

@CBi :

Yahoo ne tient sa valorisation qu'à sa participation dans Alibaba, ce qui est légitime. Sa valorisation équivaut justement aux 15% d'Alibaba. Le core business de Yahoo est évalué à 0 ! Le résultat net de Yahoo ne prend pas en compte le résultat net d'Alibaba, il n'est pas consolidé dans le résultat du groupe. Donc on ne peut pas affirmer que Yahoo est évalué à 110 fois ses résultats.

Quant à Amazon, c'est une autre histoire. C'est un pari sur un business model original qui demande de ne pas se focaliser sur le résultat net. C'est un plan démoniaque à très long terme :) Après, on y croit ou pas. Juste une remarque : l'EBITDA d'Amazon sur 5 ans a quadruplé, ceux de Google et Apple n'ont que doublé. Un EBITDA est bien plus bien parlant pour une valorisation ou l'avenir d'une boîte qu'un résultat net. L'EBITDA semble s'envoler et cela semble bien démonter que le business model Amazon porte ses fruits.

avatar Salomoon | 

Mouai, pas convaincu car forcément quand comme Apple on fait plus de chiffre d'affaires et de bénéfices que n'importe quelle entreprise capitaliste de l'Histoire, la croissance à ce rythme n'est plus possible, c'est l'évidence...

avatar Espcustom | 

Et dire qu'un petit pourcentage de leur bénéfices pourrait résoudre bcp de problèmes dans le monde...

avatar Applesoft | 

La pub sur internet ne cesse de progresser au détriment des médias traditionnels (la TV s'érode moins néanmoins). Or qui règnent sur l'offre publicitaire internet ? Google et FB évidemment qui continue de creuser l'écart sur la concurrence. Ces 2 sociétés sont des valeurs de croissance comme on le dit dans le jargon financier et ce n'est pas prêt de s'arrêter.

Apple, Amazon ou MS ne peuvent plus s'installer sur ce marché publicitaire, ce sera pas pour eux et on le sait depuis longtemps. Ils leur restent entre autres le business de la vente de contenus où ils peuvent faire encore de belles choses (musique, films, bouquins, jeux etc etc).

avatar harisson | 

Ah oui, même en bourse, on en vient à se réjouir des performances des uns sur les autres et vice versa alors que ça n'a pas forcément de logique ou de rationalité.

avatar codeX | 

Il n'y a vraiment que la presse pour s'imaginer que les patrons de ces deux entreprises sont derrière une console à surveiller qui aura la plus grosse. Oeuf course, c'est une image. À la limite ça fait bander les aficionados d'un bord ou de l'autre en fonction de celui qui est devant.

avatar crispr | 

@codeX :
À la limite ça fait bander les aficionados d'un bord ou de l'autre en fonction de celui qui est devant.
--------------------------------------------
Moi je ferme la marche, je suis que sympathisant ;)

avatar CBi | 

In fine c'est bien ce qui détermine les cours : Apple a une position forte mais aussi une obligation d'innovation continue pour la maintenir. Alphabet a un tas de fers au feu, et son cœur Google, même tel qu'il est aujourd'hui, a encore un potentiel de croissance énorme.

avatar Applesoft | 

@CBi :

Ouais c'est ça.

Google est non seulement sur un marché en croissance et de plus, elle gagne des parts de marché. L'horizon Google à 5 ans, c'est de la croissance, on est dans la quasi-certitude, d'autant que c'est la plus grosse concentration de cerveaux en interne. Google, c'est Google Search et YouTube, le reste c'est sympa mais financièrement ne représente aucun intérêt et ça ne changera pas. Je pense que ça permet surtout d'attirer les meilleurs talents surtout.

Apple, on est pas dans la quasi-certitude ... La concurrence peut grignoter des parts de marché vu les prix de la pomme et la qualité de l'offre. Les marchés sont saturés ou en décroissance. Pas facile, c'est déjà exceptionnel ce que réalise Apple. La seule vraie et unique porte de sortie durable serait the "next big thing" qu'on ne voit pas vraiment venir (oui parce qu'on va pas me dire que c'est la montre ou l'Apple TV !). Apple est presque condamné à toujours miser sur l'IPhone pour sa croissance ou les services (le rêve absolu de Cook). L'IPad est en train de doucement échouer. Il faut revoir la copie : bon pour moi, il faudrait un IPad qui s'inspire bien plus de la Surface Pro mais c'est mon avis, si Apple arrivait à désigner une Surface Pro mais en mieux et avec pourquoi une approche légèrement différente, ce serait un carton je pense).

CONNEXION UTILISATEUR