Alphabet : de très bons résultats en 2015, toujours grâce à Google

Nicolas Furno |

Pour la première fois, les résultats financiers de Google ont été publiés par Alphabet. C’est au cours de l’été dernier que le géant de la recherche a créé cette nouvelle entreprise qui chapeaute toutes les activités du groupe (lire : Alphabet : ce qui reste chez Google et ce qui prend son indépendance).

L’action Google sur dix ans.
L’action Google sur deux ans.

Cette division ne change pas grand-chose de toute manière, puisque les revenus de Google représentent toujours l’écrasante majorité des revenus d’Alphabet. Sur l’année 2015, la branche historique de l’entreprise (moteur de recherche, YouTube, publicité, mais aussi Android et Google Maps) a rapporté 74,5 milliards de dollars, quand les autres activités (Nest, la fibre optique de Fiber ou encore Google X qui finance les projets les plus fous) n’ont rapporté que 448 millions de dollars.

Pire, ces autres activités ont été déficitaires avec des pertes sur l’année à hauteur de 3,6 milliards de dollars. Non seulement l’entreprise n’a pas encore réussi à rentabiliser ces activités annexes, mais elles lui coûtent encore plus cette année. Pas de quoi entacher le bilan annuel d’Alphabet toutefois, puisque la firme affiche un bilan très positif, à la fois pour le dernier trimestre et pour l’année 2015. Les profits annuels atteignent ainsi 23,4 milliards de dollars, à comparer aux 19 milliards annoncés en 2014.

Les revenus qui n’ont pas été générés directement par Google ne pèsent encore rien dans les revenus d’Alphabet.
Les revenus qui n’ont pas été générés directement par Google ne pèsent encore rien dans les revenus d’Alphabet.
Les pertes des activités autres que Google ont augmenté, mais les bénéfices de Google ont suffisamment augmenté pour que les bénéfices globaux d’Alphabet augmentent aussi.
Les pertes des activités autres que Google ont augmenté, mais les bénéfices de Google ont suffisamment augmenté pour que les bénéfices globaux d’Alphabet augmentent aussi.

Toutes les activités traditionnelles de Google ont été très rentables au dernier trimestre, que ce soit la publicité (17 % de progression par rapport à 2014) et bien sûr la recherche (20 % d’augmentation). La publicité reste le moteur de Google, puisqu’elle a représenté 90 % des revenus de l’entreprise sur le trimestre. Autant dire que c’est une activité vitale pour Alphabet… mais on ne sait toujours pas ce qui rapporte le plus, d’Android ou de YouTube, ou bien du moteur de recherche lui-même.

On sait néanmoins que les « autres activités » au sein de Google, une catégorie qui regroupe le Play Store, mais aussi les activités de cloud et d’autres services dédiés aux entreprises, ont rapporté 2,1 milliards de dollars au dernier trimestre. Ce n’est pas beaucoup comparé aux 19 milliards de la publicité, mais c’est le segment avec la plus forte croissance (24 %).

Ces résultats sont bien meilleurs que ce que les analystes escomptaient. Et ils ont été, assez logiquement très bien accueillis par les marchés financiers : hors séance, l’action GOOGL a augmenté de 5 %. A priori, Alphabet aura ainsi une capitalisation boursière de 545 milliards de dollars, ce qui placerait l’entreprise devant Apple et en ferait la plus grosse capitalisation à l’heure actuelle.

Une belle victoire symbolique, même s’il faut rappeler que les revenus d’Apple restent largement supérieurs à ceux de son concurrent. Le constructeur de Cupertino a gagné en un trimestre quasiment autant que les bénéfices de Google sur toute l’année 2015 (18,4 contre 19,8 milliards de dollars). Néanmoins, alors qu’Apple prévoit des mois difficiles à venir, Google pourrait bien continuer sur sa lancée et maintenir sa croissance.

avatar Pommeduverger | 

Google devant Apple … Une page se tourne dans l'histoire pommé !

avatar Rez2a | 

Je me demande si c'est encore pertinent de comparer les deux : l'un est une entreprise de produits high-tech, l'autre est une régie publicitaire.

Allez, blague mise à part, je comprendrai jamais pourquoi l'action Apple paraît si sous-évaluée par rapport à celle de Google.

avatar Nesus | 

@Rez2a :
En fait l'action d'Apple est à son juste niveau. C'est le reste de la hitech qui est largement sur évalué. Toute la folie de la bourse actuelle est là.

avatar simK | 

Bien sûr :)

J'adore voir des gens si limités d'esprit rager :)

avatar Rez2a | 

@simK :
Je ne "rage" pas, je n'ai d'actions ni chez l'un ni chez l'autre. Et j'ai peut être l'esprit limité mais c'est toi qui te comporte comme un gosse au milieu d'un thread de guerre PS4/Xbox sur jeuxvideo.com :)

Le fait est que, si tu veux parler de la probabilité pour Apple de se casser la gueule de manière fulgurante, je dirais qu'elle est vachement moindre que pour Google (Alphabet si ça te fait plaisir). Je ne sais pas si tu te rends compte que 90% de leurs revenus tiennent au manque de démocratisation d'un adblock efficace.

avatar simK | 

Le fait est que, si tu veux parler de la probabilité pour Google de se casser la gueule de manière fulgurante, je dirais qu'elle est vachement moindre que pour Apple. Je ne sais pas si tu te rends compte que 90% de leurs revenus proviennent de l'iPhone.

avatar BeePotato | 

@ simK : « Je ne sais pas si tu te rends compte que 90% de leurs revenus proviennent de l’iPhone. »

C’est en fait moins de 70 %.
Bon, ça n’élimine pas la possibilité de se casser la gueule, hein. C’est juste que tant qu’à sortir des nombres, autant sortir les bons. :-)

avatar simK | 

Je sais pas si tu as remarqué que c'était juste une manière de retourner ton commentaire :(

avatar BeePotato | 

@ simK : Tu voulais probablement écrire « son » commentaire, car ce n’était pas le mien. ;-)

Et oui, j’avais bien remarqué, mais il n’est pas bon de déformer à ce point la réalité juste pour céder à la tentation de faire un « commentaire miroir ».

avatar Glop | 

@simK
Le fait est que, si tu veux parler de la probabilité pour Google de se casser la gueule de manière fulgurante, je dirais qu'elle est vachement moindre que pour Apple.
A ma droite, un téléphone que le grand-public adore. A ma gauche, la publicité internet, considérée par tous comme une nuisance (dans le meilleur des cas). Qui risque de quitter le ring en premier, sachant que l'arbitre c'est le public ?

Je suis toujours épaté de voir des pourfendeurs du mercantilisme, des anti-capitalistes et des antis-marketings défendrent vigoureusement le plus grand publicitaire de la planète !

avatar BeePotato | 

@ Glop : « A ma droite, un téléphone que le grand-public adore. A ma gauche, la publicité internet, considérée par tous comme une nuisance (dans le meilleur des cas). Qui risque de quitter le ring en premier, sachant que l'arbitre c'est le public ? »

Houlà ! Il faut se méfier de cet arbitre.

En effet, dans le premier cas (à droite, donc), c’est un soutien actif, alors que dans l’autre cas, il s’agit de subir passivement une nuisance.
Pour que les ventes d’iPhone s’effondre, il suffit que le public se mette à ne plus adorer ce téléphone. Même pas besoin d’une bonne raison pour ça — on a l’habitude des comportement irrationnels à grande échelle.
Alors que pour que les revenus de la pub s'effondrent, il faudrait que le public se mette à lutter activement et en masse contre cette nuisance. Vu qu’il est bien plus facile de continuer à la subir passivement, la probabilité que ça se produise n’est pas si élevée que ça.

avatar C1rc3@0rc | 

Le juste niveau d'une action c'est la valeur que les speculateurs lui donnent.
On peut estimer la valeur reelle d'une monnaie (a part le dollar évidemment...) en fonction de critères economiques et geopolitiques, mais pas la valeur reelle d'une action.
Si en 97 une majorité d'investisseurs avait paries sur le developement d'Apple en 2013 l'action auraient value 10 fois sa valeur a cette date...

Il y a toujours des realités économiques qui vont moduler la valeur d'une action, mais au final c'est le spéculateur qui déterminé a valeur réelle...

Ceci dit il faut remarquer que Google a tres bien mené sa barque dans cette histoire.
C'est quand même une société qui depuis des années est au centre de la cible de l'industrie du divertissement (video, musique, presse, bouquins,...) qui subit une charge juridique menée par des lobbies ultra puissants, qui fait l'objet de communications tonitruantes de la part de poitiques qui n'ont rien d'autres pour se faire remarquer qu'attaquer Google, qui est sur le chemin de Microsoft, d'opérateurs telecom, de gros fournisseurs B2B,.... et la société a réussi a se restructurer, developper des activités R&D a long terme, même en fondamentales, tout en continuant d'offrir des services robustes et fonctionnels!

Alors je sais pas ou ils vont en fin de compte, mais ils ont plus de chance d'y arriver que beaucoup d'autres...

avatar simK | 

Allez blague à part essaye déjà de te renseigner sur ce que contient vraiment Alphabet avant de rager ;)

La capitalisation boursière c'est avant tout le reflet de la confiance des investisseurs sur les capacités d'une entreprise à évoluer et à engranger des dividendes.

C'est pas pour rien si Apple chute en bourse, il n'inovent plus et ne font que suivre les tendances (montres, VR, voitures...).

L'effet woaw a disparu et ça les investisseurs n'aiment pas, car ils estiment que si Apple a pu arriver à ce niveau de bénéfices grâce à l'iPhone, ils peuvent tout aussi bien se casser la gueule de manière fulgurante si les ventes ne suivent plus à moyen terme.

avatar protos | 

@simK

Apple n'innove plus depuis l'iPad. Ce n'est pas avec l'Apple Watch qu'ils montrent une grande maitrise des technologies du futur. Leur montre ne tient qu'une journée voire 2 si on ne l'utilise pas beaucoup ! Bref, j'attends la montre avec une pile qui dure 10 ans comme ma CASIO

Côté voiture, Titan est bien mal parti ! Ils ne sont pas près de faire la nique à Tesla qui possède une bonne longueur d'avance déjà avec des produits de très haute technologie.

Apple va courir derrière ceux qui innovent pendant un bon bout de temps...

avatar Lestat1886 | 

Tu as des sources exclusives pour savoir ou en est le projet Titan ? La CASIO dure 10 ans et une montre à mouvement automatique dure une éternité mais ça n'a rien à voir avec une smartwatch. L'innovation ne se trouve pas que dans les produits mais aussi à l'intérieur des produits. Depuis l'iPad, il y a eu entre autres l'évolution des processeurs iOS, Touch ID, force touch.

avatar protos | 

Apple n'invente rien, ils ne font que reprendre et améliorer ce que d'autres ont inventé avant eux. Le téléphone, la montre, peut être la voiture mais là c'est mal barré ! Pour la TV on attend toujours leur iTV .... Bref, il font du neuf avec du vieux

avatar Glop | 

@pigeon
Apple n'invente rien, ils ne font que reprendre et améliorer ce que d'autres ont inventé avant eux. Le téléphone, la montre, peut être la voiture mais là c'est mal barré ! Pour la TV on attend toujours leur iTV .... Bref, il font du neuf avec du vieux
C'est triste de voir des gosses de 13 ans venir sur les forums pour répéter leurs leçons de catéchisme. C'est vrai qu'à cet âge là, beaucoup ont besoin du prêt-à-penser, pour essayer d'exister face à au monde des adultes.

avatar stephs30 | 

@pigeon_voyageur
Faut arrêter la fumette ......
google ce n'est que du vent ....... c'est peut être pour claque t'es dan les airs .....

avatar stephs30 | 

et google ils ont inventé quoi ...???
la pub à toute les sauces .....
et la pub sur ton android elle tient combien ..... mdr ....

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

@pigeon_voyageur :
Tu as raison... Qui voudrait d'une montre qui ne tiennes qu'une journée? D'ailleurs, qui voudrait d'un téléphone qui ne tienne qu'une journée? C'est effectivement le meilleur argument pour dire qu'apple est mort...

avatar protos | 

Moi mon téléphone tient 2 jours avec Android c'est pas iOS... HiHiHi

avatar C1rc3@0rc | 

@pigeon_voyageur

Apple a innové
- Apple 1, majeure, 1976
- Apple 2, majeure, 1977
- Lisa, majeure, 1983
- MacIntosh, mineure,1984
- Hypercard 1987
- Quicktime , majeure,1991
- Newton - majeure, 1993
- iPod, majeure, 2001
- iphone, majeure,2007
- AppleTV 2, mineure, 2010
- iPad, majeure, 2010

Apple a aussi connu des gros ratages:
- Apple 3, 1980
- Opendoc, 1992
- Quicktake 1994
- Apple Set Topbox 1994
- Pippin 1995
- Apple TV,2006
- Apple Watch, 2015

plus d'infos ici

On voit qu'en terme de temps Apple peut rester longtemps sans sortir du majeur et que pendant ce temps la Apple peut realiser des calamités.

On voit par exemple que l'interet de la TV est une idee de longue date chez Apple avec 3 gros ratages: Set top box(contenu) Pippin(jeu),Apple TV 1(contenu).
Les machines etaient techniquement en avance, mais presentaient un probleme en terme de concept et surtout posaient un probleme en terme de fonctionnalite.

Apple a finalement repensé l'Apple TV avec le modele 2, qui n' arien a voir avec le 1: plus léger, moins cher, et avec moins de fonctions mais plus évident dans l'écosystème.

Opendock etait pour sa part une superbe idee, mais qui est devenu une usine a gaz et qui s'est pris les pieds dans le tapi a causes de l'incapacité d'Apple a constituer un ecosysteme... ouvert.

L'Apple Watch est un ovni dans l'univers Apple. On peut la rapprocher du Pippin ou de l'AppleTV 1: un produit peu innovant, arrivant après les autres, a un prix exorbitant et qui pose un problème de fonctionnalités.
Le Pippin comme l'Apple TV étaient des Mac, limités, mais qui voulaient en faire trop et le faisait mal.
Mais l'Apple Watch a un aspect non Apple, dissonant et une dimension étrangère jamais vue avant.

Logiquement, Apple devrait présenter une nouvelle innovation majeure dans les 3 ans. Si Cook arrive a restructurer Apple... pour retablir la dynamique d'avant 2012.

avatar malcolmZ07 | 

@C1rc3@0rc :
L'Apple watch est un gros succès ... Je ne comprends pas pourquoi tu fais une fixation sur cette dernière. Et que tu essayes de convaincre tout le monde du contraire. Elle est la première dans son domaine (pdm) première au niveau des recettes , première à faire la synthèse de technologie innovante (forcetouch). Apple a clairement dès le départ choisi de ne fournir aucun chiffre détails et le mettre dans catégories autre. Comme elle ne détail pas la distribution des ventes de ses iphones (stratégie), meilleur lancement que l'iPhone , l'iPad , n'importe quel mac.
La moutarde va prendre petit à petit et elle va devenir incontournable.
En suivant ta logique , tous les produits des concurrents sont des arrêtés magistral étant donné qu'ils annoncent pas de chiffre et dépenses parfois 10x plus qu'Apple en marketing (Samsung)

avatar patrick86 | 

" Apple a clairement dès le départ choisi de ne fournir aucun chiffre détails et le mettre dans catégories autre. "

Le fait que l'Apple Watch soit dans cette ligne comptable "autres" n'a d'ailleurs rien de bien étonnant et ne dis pour le moment — moins d'un an après le début de sa commercialisation —, rien de son succès ou échec.

Apple met dans cette catégorie tous les produits qui ne représentent plus, ou pas encore, une part importante et significative de son activité.

L'iPod y a démarré, puis a eu sa ligne dédié durant son heure de gloire, avant de retourner dans "autres" parce qu'il perd de l'importance.

avatar patrick86 | 

@C1rc3@0rc :

Vous noterez au passe que le site www.aventure-apple.com que vous citez, ne considère pas encore l'Apple Watch comme un flop. ;-)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR