Infrastructure cloud : Apple va se passer de VMware pour une solution open-source

Mickaël Bazoge |

Apple a décidé de se passer des services de VMware pour son infrastructure IT, rapporte le site spécialisé CRN. Le constructeur exploitait les serveurs de virtualisation et les logiciels d’informatique dans le nuage de VMware depuis 2011, avec un renouvellement pour deux ans signé en 2013. Les responsables d’Apple en charge du dossier avaient verbalement annoncé à l’éditeur que le constructeur allait prolonger le contrat une fois encore, mais il a finalement décidé tout le contraire.

En cause, d’après les sources anonymes du site : les conditions d’utilisation de la licence. L’extension du contrat aurait coûté 20 millions de dollars à Apple, de l’argent qui sera réinvesti en partie dans le déploiement de KVM, une alternative open-source aux outils de VMware. Cette technologie est plus complexe à mettre en œuvre que celle de VMware, mais le constructeur de Cupertino a les moyens de s’offrir les compétences nécessaires pour s’assurer une transition aussi douce que possible.

KVM est de plus en plus populaire parmi les grands comptes : IBM, par ailleurs partenaire d’Apple pour conquérir le monde de l’entreprise, est un des grands promoteurs de cette solution, tout comme Red Hat. L’utilisation de KVM devrait permettre à Apple d’économiser des millions de dollars en frais de licence de VMware, ce d’autant que ses besoins en infrastructure cloud vont grandissant.

Apple s’investit nettement ces derniers temps dans les technologies open source : les services web du constructeur, dont Siri, iCloud, iTunes et les autres, vont être réécrits pour exploiter la même et unique plateforme Mesos (lire : Les services web d’Apple sous une même bannière open source ?).


Tags
avatar Avenger | 

Voilà, Apple montre comment on devrait réagir envers elle, quand on voit sa politique tarifaire, pour ses produits.

avatar bonnepoire | 

Rien ne te retient. On dirait toujours que les anti pensent qu'appelle oblige les gens. Ben non, ils achètent en âme et conscience. Take my money Apple.

avatar patrick86 | 

"Rien ne te retient. On dirait toujours que les anti pensent qu'appelle oblige les gens. Ben non, ils achètent en âme et conscience. Take my money Apple."

C'est plus facile de se considérer obligé, forcé… une victime quoi, que d'assumer sa liberté. Parce que la Liberté amène la Responsabilité.

Mais dans le fond il a raison : Apple montre comment faire. Les conditions de VMware ne lui conviennent plus, elle va voir ailleurs et l'assume. Elle ne se complaint pas d'être victime du méchant VMware qui l'opprime.

avatar marc_os | 

@patrick86 :
Apple montre comment faire ?

Bon Ben t'as plus qu'à sortir ton microscope et tes tournevis pour te fabriquer ton prochain ordinateur portable ! Il sera certainement bien mieux et moins cher qu'un Mac.
Tssssss.

avatar Domsware | 

@marc_os :
Ou aller chez la concurrence car en la matière c'est de ça dont il s'agit.

avatar Silence | 

Pas certain d'être d'accord avec toi lorsque tu dis "Parce que la Liberté amène la Responsabilité". Je crois plutôt que la responsabilité permet de se rendre compte du coût de la liberté.

Aujourd'hui, tout le monde veut la liberté, mais pour la plupart, sans aucune responsabilité.

Cela dit, ça n'a aucun rapport avec la news, donc je continue mon chemin.

avatar XiliX | 

@Silence :
J'aime beaucoup

avatar Letiteuf55 | 

@Avenger :
Vas-y, personne ne te retient, mais part d'ici aussi alors ;-)

avatar R1x_Fr1x | 

@Avenger :
+1

Les autres: retournez en cours c'est bientôt SVT.

avatar BeePotato | 

@ Avenger : « Voilà, Apple montre comment on devrait réagir envers elle, quand on voit sa politique tarifaire, pour ses produits. »

Oui, on devrait — à condition d’avoir la même capacité qu’Apple adapter un produit tiers opensource à ses besoins.
Pour ma part, je ne vois pas comment je pourrais abandonner le Mac, prendre un OS opensource et l’améliorer (en redéveloppant quasiment toutes les couches hautes) pour l’amener au niveau de Mac OS (voire encore un peu plus adapté à mes besoins personnels, tant qu’à faire). Ce n’est pas un problème de compétences, mais je suis loin d’avoir le temps et les ressources financières nécessaires.

Difficile donc de généraliser aux particuliers, ou même à la plupart des entreprises, l’approche retenue par Apple dans ce cas précis.
(Certes, il reste la possibilité d’une autre approche : passer à un OS concurrent en le prenant tel quel, malgré ses défauts, sans chercher à obtenir une solution à la hauteur de ce qu’on a avec Mac OS. Mais si on pouvait sans souci se contenter de ça, on ne serait pas sur Mac et on n’aurait donc pas à se poser la question. ;-) )

avatar zoubi2 | 

"Certes, il reste la possibilité d’une autre approche : passer à un OS concurrent en le prenant tel quel, malgré ses défauts, sans chercher à obtenir une solution à la hauteur de ce qu’on a avec Mac OS. Mais si on pouvait sans souci se contenter de ça, on ne serait pas sur Mac et on n’aurait donc pas à se poser la question. ;-) "

+1 !!

avatar le ratiocineur masqué | 

"Voilà, Apple montre comment on devrait réagir envers elle, quand on voit sa politique tarifaire, pour ses produits."

Et toi tu nous montres comment réagir le jour où notre cerveau sera mort.

avatar bonnepoire | 

Coup dur pour vmware qui devra revoir ses conditions et tarifs s'il veut rester leader du marché.

avatar Mathias10 | 

@bonnepoire :
Coup dur je ne pense pas, vmware est très solide et c'est une filiale d'un grand groupe qui a lui même les reins solides (EMC2)

Le problème pour vmware est qu'Apple fasse évoluer (avec IBM) KVM et ce serait vraiment embêtant pour les infra serveurs.

avatar Corsaire01 | 

Un des gros problèmes de VmWare est son utilisation quasi maladive de Flash...

Pour un outil de gestion de parc de VM c'est presque une insulte que de dépendre de cette technologie non seulement fermée mais surtout franchement inutile.

Même en interne ça hurle dessus, mais les décideeeeuuuurs ont décidé... Je penche plutôt pour une histoire de gros chèque sous la table parce que d'un point de vue ingénieur ça ne se justifie pas du tout.

avatar XiliX | 

@Corsaire01 :
Alors là c'est ce m'a le plus choqué aujourd'hui quand je voulais utiliser le client vSphere web client viewer, OBLIGATION d'installer Flash sur ma machine de dev ??? Ça va pas la tête ???! Je voulais justement éviter Flash sur mon ordi de dev :(
Malheureusement certaines actions ne peuvent être faites que depuis le client Web.

Je vais donc suivre l'évolution de KVM, actuellement il est trop complexe à déployer

avatar Vouzemoi | 

Une joli manière pour apple de se soumettre sans le dire à la demande de la NSA. Ces derniers n'auront pas beaucoup d'effort à faire pour récupérer ce qu'ils veulent dans les machines virtuelles sous KVM.
Vous pleuriez sur les plantages à répétition d'icloud, vous n'avez encore rien vu alors :-)

avatar oupsman | 

Peux-tu développer ? En quoi KVM favorisera la pêche des données par la NSA ?

En terme de stabilité, KVM n'a rien à envier à VMWARE. En terme de fonctionnalités, c'est autre chose par contre ...

avatar XiliX | 

@oupsman :
Exact... vu la communauté Open, s'il y avait un backdoor, on l'aurait vu de suite

avatar Avenger | 

@ Bonnepoire @ Letiteuf55

Super, vos réactions puériles!

De part le retour de beaucoup de mes clients, car je fais de la maintenance Mac comme indépendant, les critiques se font de plus en plus nombreuses, surtout concernant les tarifs d'Apple. Là-dessus, s'ajoute une certaine incompréhension quant au fonctionnement des services Cloud, et un ras-le--bol des mises à jour foireuses comme avec Mavericks et Yosémite.

Et pour beaucoup d'entre eux, un sentiment d'être coincé dans le système Apple car, contrairement à ce que l'on pourrait penser, une majorité d'utilisateurs des produits Apple n'ont tout simplement pas les connaissances que pour passer à autre chose.

Certains diront que ce sont des moutons. Mais c'est un raccourci facile.

Personnellement, je ne me sens vraiment pas coincé par Apple. Je n'utilise quasiment pas iCloud et je ne possède ni iPhone ni iPad. Juste deux Macbook et un smartphone Android. Et j'essaie d'informer les clients qu'il existe beaucoup d'alternatives pour se retrouver moins dépendant d'Apple.

avatar Hideyasu | 

@Avenger :
Il existe des tas de trucs sur internet ou des logiciels pour switcher de Mac à PC ou inversement. C'est une fausse excuse l'inverse est facilement faisable donc bon. Ma mère est passé d'un iPhone à Android et devine quoi, c'était super simple. Ma balle sœur a fait l'inverse et c'était tout aussi simple.
Ce sentir coincé est une fausse excuse.

avatar Avenger | 

@Hideyasu,

Ai-je dit qu'il n'existe rien pour switcher??? Que c'est compliqué??? Je ne pense pas.

Je fais juste part des remarques de clients chez qui je vais, rien d'autre. Malheureusement, et ce n'est pas une critique, beaucoup d'utilisateurs d'ordinateurs, de tablettes, smartphones, n'y connaissent rien, ne veulent pas s'y connaître ou s'imaginent qu'ils ne vont jamais y arriver.

Si des utilisateurs savent se débrouiller ou font appel à un proche ou à un service professionnel, d'autres ne savent même pas vers qui se tourner.

Il faut arrêter de croire que les produits informatiques "grand public" sont si faciles à utiliser, à gérer, à suivre, pour le commun des mortels.

Pour te donner une simple idée: tu ne t'imagines même pas le nombre d'utilisateurs de Mac pour qui le mot Finder ne veut strictement rien dire!

Alors, peu importe les raisons, c'est une réalité.

avatar heret | 

Ce sentir coincé est une fausse excuse.

Passer d'un iPhone à un Android, ou l'inverse, est une chose. Passer d'un Mac, ou d'un ensemble de Macs, avec un historique de plusieurs années de données professionnelles (je ne parle pas d'e-mails) à Linux ou Windows en est une autre.

Et ton nombril, il est propre ?

avatar Domsware | 

N'ont pas la connaissance ou ne veulent pas l'avoir. Beaucoup de personnes ne sont pas à l'aise avec l'outil informatique; dès lors ces personnes deviennent dépendantes et sont coincées dans l'environnement qu'elles utilisent. Cela n'a rien à voir avec une marque ou un système.

avatar Kappy | 

@ Avenger

En même temps, s'ils n'y connaissent rien, je ne suis pas sûr que leur conseiller de passer d'OS X à Windows, d'iOS à Android ou d'avoir recours à des services tiers soit réellement à leur avantage. Parce que c'est vrai que la politique tarifaire d'Apple ne semble pas aller en s'arrangeant. Et je peux m'imaginer qu'une partie de vos clients se plaigne. Mais je connais quand même beaucoup de gens pour qui le passage de Windows à OS X et à Apple représente encore et toujours une véritable bouffée d'air malgré les prix.
Sans oublier que quand on parle de prix, faudrait aussi s'assurer que l'on compare des choses équivalentes.

avatar lmouillart | 

Excellent choix que KVM qui en plus d'être opensource est libre et intégré directement dans le noyau de Linux.

avatar oupsman | 

Faire un virage vers KVM me semble être une erreur stratégique ... A mon avis, l'avenir n'est plus à la virtualisation, mais aux containers. Solution qui s'applique très bien aux architectures gérées via Mesos.

Et je ne vois pas l'intérêt de faire fonctionner du container dans une VM : on perd un peu l'avantage de la technique de container, et on a les inconvénients de la virtualisation avec l'impact sur les performances ...

avatar Sostène Cambrut | 

@oupsman

Si tu vois pas l'intérêt mais qu'Apple le voit c'est peut-être qu'il te manques des informations et donc que ton analyse est fausse.

avatar oupsman | 

Non, je ne pense pas qu'il me manque des informations ... Ou alors, Apple n'est pas encore passé sur du microservice, auquel cas la virtualisation leur permet d'intervenir sur un serveur en déplacant les VM à chaud.

Mais du Mesos sans microservices, c'est un peu ... stupide on va dire.

avatar ovea | 

En tant qu'utilisateur Apple peut bien choisir ce qu'il veut pour son iCloud qui n'a aucun intérêt tant qu'il ne proposera pas du calcul distribué dans tous ses systèmes OS X, iOS, tvOS !!!!

avatar Ducletho | 

Aucune importance pour l'utilisateur final tant que ça fonctionne.
Un peu comme Adobe et métal, si ça marche !

avatar Sostène Cambrut | 

Je suis toujours content d'apprendre qu'Apple favorise une solution OpenSource. Généralement c'est bénéfique pour tout le monde.

avatar iPop | 

J'ai pas trop compris, ça leur sert à quoi ces solutions de virtualisation ?

avatar oupsman | 

Consolider plusieurs types de charge de travail sur le même serveur physique, économiser des watts électriques, clim, stockage, etc, etc

avatar XiliX | 

@oupsman :
Apple utiliserait déjà Mesos pour Siri... Si Apple maîtrise KVM, un mix des deux pourrait être explosif

avatar Paul78 | 

Messieurs de Macg, Red Hat ne supporte que son propre hyperviseur, RHEV.
Pour KVM, il faut se tourner vers d'autres distributions Linux comme SUSE...

avatar oupsman | 

Ouaiiiiis, ou rester sous Redhat : RHEV est lourdement basé sur KVM.

avatar Zara2stra | 

"bonnepoire 06/10/2015 - 09:38
Coup dur pour vmware qui devra revoir ses conditions et tarifs s'il veut rester leader du marché."

C'est une boutade ? Coup dur ?

Revenues: ..................2014.......2013.......2012.......2011.......2010
License:....................$2 591....$2 270....$2 087....$1 841....$1 401
Services:..................$3 444.....$2 937....$2 518....$1 926....$1 456
Total revenues.........$6 035.....$5 207....$4 605....$3 767....$2 857
Operating income.....$1 027....$1 093.......$872.......$735.......$428
Net income..................$886....$1 014.......$746.......$724.......$357

20M€ c'est donc une baisse du revenu de 0,33%... et en supposant que ce soit 20M€ par an et non pas sur 2 ans (on parle de renouvellement sur 2 ans). L'impact sur le "net income" doit être encore plus faible compte tenu du taux de remise qui a du être consenti.

Je ne suis pas sûr que la seule motivation soit économique...

CONNEXION UTILISATEUR