Les services web d’Apple sous une même bannière open source ?

Mickaël Bazoge |

Apple serait en train de revoir de fond en comble l’architecture qui structure ses différents services web. The Information explique que le constructeur a décidé de réécrire Siri, iCloud, iTunes et les autres en utilisant une seule et unique plateforme backend utilisant des technologies open source. En l’occurrence, Apple aurait fait appel à Mesos, l’infrastructure qui propulse Siri, comme le cœur de cette nouvelle plateforme. Le constructeur était passé avec armes et bagages sur Mesos en avril — en rebaptisant cette nouvelle architecture JARVIS, du nom de l’assistant d’Iron Man !

Actuellement, les services en ligne d’Apple reposent sur des architectures différentes, ce qui rend difficile l’intégration entre eux. La conception de la plateforme unifiée va prendre beaucoup de temps avant d’être finalisée ; on évoque ainsi plusieurs années de développement. Mais au fil de l’avancée des travaux, Apple sera capable d’améliorer les fonctions des services existants et surtout de déployer plus facilement de nouveaux.

Mesos est placé sous licence Apache, et une grande partie des autres technologies est open source. De fait, cette architecture exploitera largement des logiciels libres, ce qui n’est pas sans poser de sérieux problèmes à Apple pour recruter des ingénieurs versés dans l’open source, étant donné le goût de l’entreprise pour le secret et son peu d’appétit pour le partage de technologies. Au vu de l’usage massif de technologies libres, la propriété intellectuelle d’Apple sera plus difficile à garder au frais ; il y a là des risques sérieux de friction entre des ingénieurs habitués au partage et une Pomme réticente.


Tags
avatar pariscanal | 

Whaou

avatar hledu | 

Je n'avais pas compris qu'il y avait le fossé que l'article suppose entre Apple et l'open source. Apple me semble-t-il est contributeur sur pas mal de projets, notamment sur les briques systèmes. Quand elle y voit un intérêt, elle est même très ouverte (Swift?)...

avatar Mickaël Bazoge | 
Oh oui, ça a commencé à évoluer dans le bon sens, mais une mauvaise image est toujours difficile à effacer. Et puis avec tous ces procès sur des brevets, même s'ils sont légitimes, ça plombe un peu l'envie pour un ingénieur open source de vouloir bosser chez Apple.
avatar C1rc3@0rc | 

«De fait, cette architecture exploitera largement des logiciels libres, ce qui n’est pas sans poser de sérieux problèmes à Apple pour recruter des ingénieurs versés dans l’open source, étant donné le gout de l’entreprise pour le secret et son peu d’appétit pour le partage de technologies. Au vu de l’usage massif de technologies libres, la propriété intellectuelle d’Apple sera plus difficile à garder au frais»

Ben une énorme masse des composants de MacOS X sont Opensource et a part l'interface graphique il y a même une version fonctionnelle Opensource de Mac OS X: projet Darwin https://en.wikipedia.org/wiki/Darwin_%28operating_system%29 et ça date de novembre 2000!
Avec un peu d'huile de coude et quelques connaissances en programmation on peut même compiler Darwin pour le faire tourner sur ARM...

Et on peut aussi relativement facilement rajouter les fonctions "server" a Mac OS X, vu qu'elles sont quasi toutes dans le projet Darwin...

Apres il y a aussi Safari dont la majorité des éléments sont Opensource (Webkit)

Apple a même un site dédié a ses productions opensource https://opensource.apple.com/

Il y a aussi un récapitulatif de tous les composants opensource qui entrent dans les soft d'Apple et auxquels Apple contribue: ça fait quant même 200 projets
http://www.apple.com/opensource/

Il y a aussi un équivalent de SourceForge (LE site des composants opensource) http://www.macosforge.org/

Pour les autres composants opensources classiques des Unix il y a https://www.macports.org/ et HomeBrew http://brew.sh/

Faut rappeler que Mac OS X (et iOS) est un descendant de NeXT Step, un unix BSD (notamment FreeBSD)

De plus a part la GPL 3 les licence Opensource n’empêchent pas de mélanger des composants opensources et des composants propriétaires.

Bref, faut pas croire toutes les rumeurs colportés sur Apple

avatar ipaforalcus | 

Il faut pas non plus se méprendre, Apple n'est pas là pour faire des cadeaux mais pour faire de l'argent, si elle passe en open source certains de ses projets c'est uniquement dans son intérêt.

avatar Sostène Cambrut | 

@ipaforalcus

Quel mal y a t-il à un échange de bons procédés ? C'est du donnant donnant qui profite à tous.

avatar Isdf | 

Ce que je vois c'est que Apple a essayé de faire tout à sa sauce mais que finalement cela n'a pas marché. Et que maintenant Apple se rend compte que tout existe déjà et qu'elle n'a plus qu'à adapter cela son problème.
Comme on dit il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. :-)

avatar Myka31 | 

Je pense que ça fait partie de la stratégie de Tim, c'est un gestionnaire avant tout, il fait ce qui lui rapporte le plus en investissant le moins. De plus, même si Apple fait du soft c'est avant tout une entreprise de hard, donc ils sont souvent moins "ambitieux".

avatar PiRMeZuR | 

La remarque sur le soft/hard est à moitié pertinente car Apple a toujours fait du (très bon) logiciel. C'est plus précisément dans le domaine du service en ligne qu'Apple a du retard.

Mais ce mouvement n'apporte pas que des économies, ça permet aussi à l'entreprise d'évoluer et d'innover plus rapidement sur des bases plus sereines.

avatar Moonwalker | 

Mouai. "Pomme réticente"

C'est grandement exagéré.

On nage dans l'OpenSource depuis la création de Mac OS X. Il y en a à tous les étages du système.

CUPS, XQuartz, WebKit, Clang, BSD, mDNS, etc. Certains sous licence Apache, BSD like ou Apple

http://www.opensource.apple.com
https://developer.apple.com/opensource/

Apple a fait un peu le ménage dans les softs sous GPL, et c'est compréhensible, mais l'Open Source n'a jamais été un obstacle à Cupertino. Au contraire, c'est souvent un choix délibéré dicté par des considérations pragmatiques.

avatar Eurylaime | 

Si ça peut les aider à enfin avoir des services en ligne crédibles.

avatar ovea | 

notons tout de même qu'ici* on parle de calcul distribué
L'appli iOS et Apple TV avec calcul distribué …

Plus de puissance !

* "Apache Mesos abstracts CPU, memory, storage, and other compute resources away from machines (physical or virtual), enabling fault-tolerant and elastic distributed systems to easily be built and run effectively.

Download Mesos 0.24.0
"

avatar PiRMeZuR | 

Chantier très intéressant à mener de l'intérieur. C'est étonnant qu'une boîte aussi fermée qu'Apple, qui fonctionne finalement assez peu par acquisitions (en tout cas pour les services susmentionnés) en soit arrivé à une situation comme celle-là. Mais dans le même temps, cela témoigne aussi de leur manque de maturité et de leur "amateurisme" dans les services en ligne. On sent bien que ça ne fait pas encore partie de leur ADN.

Dans le cas de Google, par exemple, ils ont tout rationalisé et unifié, et ils développent tout avec les mêmes bases, les mêmes standards. Ça leur permet effectivement de tirer parti beaucoup plus efficacement de l'existant, et de le faire évoluer plus rapidement.

avatar C1rc3@0rc | 

Apple fait de la micro informatique et pus particulièrement produit des ordinateurs pour des individus qui ne sont pas des informaticiens.
C'est la base d'Apple depuis la fondation.

Les OS, logiciels et services ce sont développés autours de cette base.

Apple n'a jamais produit de serveur ni infrastructure réseaux. Encore une fois la compétence d'Apple c'est le poste client et le poste individuel, a travers des machines simples, fonctionnelles et ergonomiques (bon a part la tocante, mais c'est un accident industriel comme le Pippin).

Google a l'inverse c'est des le départ de l'infrastructure et du big data.
Ils ont produit Android tardivement et Android est organisé comme client de leurs services réseau.

L'amateurisme d'Apple dans les services reseaux, vient du fait que c'est un service accessoire a leur principale activite et que l'approche reste orienté sur le poste client, comme etant une unité indépendante et autonome.

L'idee de Google, Oracle, IBM, ou Microsoft c'est que le poste client est dépendant d'une infrastructure reseau et leurs produits sont conçus dans cette optique, et cette conception se situe en fin de chaine (Serveur -> infrastructure -> services -> poste client)

Pour autant Apple avait developpé un ensmeble de technoogies WEB qui etaient puissantes et focntionnelles et novatrice: WebObject...

avatar Sostène Cambrut | 

Cet article n'a aucun sens. Ça change quoi pour l'ingénieur informatique que le projet sur lequel il bosse soit open source ? Du code c'est du code.

Donc les ingénieurs peuvent bien refuser de bosser pour Apple pour des raisons idéologiques, y aura plein d'ingénieurs qui s'en foutent complètement pour prendre leur place.

Après, des projets OpenSource auxquels participe Apple y en a des caisses. Darwin, WebKit ou OpenCL pour les plus anciens, Swift et ResearchKit pour les plus récents, et ce ne sont que quelques exemples parmi d'autres.

avatar Sostène Cambrut | 

En plus l'assistant d'Iron Man c'est plus Jarvis mais Friday !

CONNEXION UTILISATEUR