Résultats Apple T3 2015 : un trimestre record porté par la Chine

Florian Innocente |

Apple a présenté les résultats financiers du troisième trimestre de son année fiscale 2015. C'est une période qui s'étale d'avril à juin. Ce trimestre, comme le précédent, est traditionnellement plus mou. Pour autant, Apple avait déclaré comme plausible une progression de 25% au moins de son chiffre d'affaires.

Les bureaux d'Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple

Chiffre d’affaires et bénéfice

Les estimations du directeur financier d’Apple sont toujours en retrait : alors que Luca Maestri tablait sur un CA compris entre 46 et 48 milliards de dollars, les analystes avaient parié sur 50 milliards de dollars.

Le CA s’établit finalement à 49,6 milliards de dollars (45,3 milliards d'euros), là où il était de 37,43 milliards au T3 de 2014. C'est donc moins que ce qu'escomptait Wall Street mais c'est une fois de plus un trimestre record pour le groupe avec une progression d'une année sur l'autre de 32%. Le bénéfice est de 10,7 milliards de dollars (9,77 milliards d'euros) contre 7,7 milliards il y a un an (+39%).

Il faut souligner le bond effectué par les ventes en Chine : +112%. Il y a un an elles étaient de 5,9 milliards de dollars, cette fois on atteint 13,2 milliards de dollars. Par comparaison, l'Europe représente 10,3 milliards (+19%), les États-Unis 20,2 milliards (+15%), le Japon 2,8 milliards (+9%) et le reste de l'Asie Pacifique 2,9 milliards (+26%).

Apple compte bien alimenter cette croissance en Chine avec ses Apple Store. Le 20eme va ouvrir le 30 juillet et ils seront pas moins de 40 en 2016. Pour l'heure, la Pomme dispose de 456 boutiques dans le monde, dont 190 aux Etats-Unis.

Le 20eme Store de Chine attendu fin juillet à Hong-Kong

Le patron d'Apple en a profité pour réitérer son sentiment, qu'à terme, la Chine deviendra le premier marché de la Pomme devant les États-Unis, grâce à une classe moyenne de consommateurs de plus en plus importante.

La marge brute est de 39,7%, similaire à 2014 où elle était de 39,4 %. Les ventes en dehors du sol américain ont représenté 64% du chiffre d'affaires au lieu de 59%. Apple dispose maintenant d'une trésorerie de 202 milliards de dollars (184 milliards d'euros) dont 89% (180 milliards de dollars) sont placés hors des États-Unis. Au passage, ce trimestre marque le franchissement symbolique des 200 milliards pour ce trésor de guerre.

Ventes de Mac

Il y a un an, il s'était vendu 4,41 millions de Macintosh, tous modèles confondus (Apple ne ventile plus ses résultats en fonction de chaque gamme depuis très longtemps). Sur ce trimestre, il s'en est écoulé 4,79 millions (8,6% de mieux). Tim Cook a insisté sur le fait que ce résultat s'inscrivait sur un marché général du PC qui s'était contracté de 12%. Apparement, à en croire Cook, le nouveau MacBook a soutenu la demande en nouveaux Mac.

Ventes d’iPhone

47,53 millions d'iPhone — toutes versions — ont été vendus ces trois derniers mois. Les prévisions des analystes tournaient autour de 49,9 millions. Ce résultat officiel est à comparer aux 35,2 millions d'unités du même trimestre de 2014. À cette période de l'année dernière, la Pomme ne comptait que sur ses iPhone 5s et 5c pour booster ses ventes.

Le soufflé des iPhone 6 n'est pas encore retombé et ces résultats mettent le prix du panier moyen de l'iPhone à 660 $.

C'est une progression annuelle sur les ventes de l'ordre de 35% « C'est quasiment trois fois la croissance du marché global du smartphone, et nous avons gagné des parts de marché sur tous les secteurs géographiques » a martelé Tim Cook. Son directeur financier a relevé que les iPhone 6, les plus chers donc, se vendaient particulièrement bien en Chine.

Cook a appuyé également sur trois points, un nombre plus important que jamais de switcheurs venus d'Android, une présence faible sur des marchés émergents où Apple a une carte à jouer et une grosse marge de progression possible auprès de ses clients existants. Il a cité le nombre de 27% seulement de la base installée d'iPhone qui avait migré vers un modèle de la toute dernière génération.

Ventes d’iPad

10,93 millions de tablettes ont été écoulées sur ce trimestre contre 13,27 millions il y a un an, c'est 17,6% de moins. Le meilleur score de ventes pour la tablette date de la période de Noël 2013, Apple en avait écoulé pas moins de 26 millions.

Pour mettre un peu de lustre sur ces chiffres — qui ne déplairaient pas à tous les fabricants — Luca Maestri a insisté sur le fait qu'Apple ne faisait pas des tablettes pour le marché de l'entrée de gamme. Que les clients étaient contents de leur appareil et qu'il avait le vent en poupe en entreprise. 13 nouvelles apps iOS conçues avec IBM sont disponibles depuis ce soir, elles seront 100 à la fin de l'année.

Une comparaison au passage, le CA trimestriel de l'iPad a représenté 4,5 milliards pour Apple, là où Microsoft a annoncé le même soir 888 millions de dollars pour ses Surface (un chiffre qui a doublé).

L'une des nouvelles apps IBM pour gérer les rotations de postes

Ensuite, le poste dit des "Services" englobe les ventes de l'iTunes Store, l'App Store, le Mac App Store, l'iBookstore, AppleCare, ApplePay et le fruit du paiement de différentes licences. Aux 4,49 milliards de dollars de 2014, Apple oppose cette année 5,02 milliards.

Apple Pay, qui vient d'être lancé au Royaume-Uni, sera disponible aussi dans 700 universités et facultés américaines cette année.

Ventes d'Apple Watch ?

Enfin, il y a le fameux poste des "Autres produits", un fourre-tout dans lequel Apple entasse les iPod, l'Apple TV, ses accessoires et ceux de Beats. C'est maintenant aussi et surtout le refuge de l'Apple Watch.

Il n'y a pas de ventilation pour savoir quelle proportion représente chaque famille de produit. Il y a un an, cette activité affichait 1,76 milliard de dollars de chiffre d'affaires. Au trimestre dernier, clos trop tôt pour être influencé par les premières ventes de la montre, le CA était de 1,68 milliard.

Sur ces trois derniers mois, il a grimpé à 2,64 milliards de dollars. Soit une progression de 1 milliard (+50%) que l'on peut imputer à la montre, c'est d'ailleurs ce qu'a dit clairement le directeur financier, « Largement plus de 100% de cette croissance » lui est redevable.

C'est largement assez pour compenser le déclin des ventes d'iPod, a-t-il ajouté. Si l'on part d'un prix moyen de 500$ cela ferait autour de 2 millions d'Apple Watch vendues. Mais tout dépend où l'on place le curseur de cette moyenne, si le gros des ventes a été fait par des modèles Sport, moins chers, ont peut aller jusqu'à 2,5 voire 3 millions de montres. Et celle-ci n'est présente que dans une grosse dizaine de pays contre 115 au moins pour l'iPhone.

Cook en a profité pour moquer les thèses alarmistes des derniers jours sur la baisse de la demande. Les ventes en juin ont été les plus importantes, plus qu'en avril et en mai (deux mois toutefois où l'offre a été assez limitée par les stocks). Il a assuré qu'Apple commençait seulement à ajuster l'offre face à la demande pour sa montre. Quant à l'absence de chiffres précis, elle a été justifiée par la volonté de tenir ces informations loin des oreilles de la concurrence.

Luca Maestri n'en a pas dit plus, se bornant à déclarer que les ventes de l'Apple Watch durant ses neuf premières semaines étaient supérieures à ce qu'avaient connu les premiers iPhone et iPad sur la même période.

Les deux hommes s'attendent à ce que la montre soit l'un des achats phare de cette fin d'année.

Le poste "Autres produits" contient l'Apple Watch, les iPod, Apple TV, accessoires divers et produits Beats.

Apple Music et ses « millions » d'utilisateurs

Aucun gros chiffre non plus n'a été donné pour Apple Music. Des « millions et des millions de gens testent le service avec l'offre gratuite, le chiffre augmente de manière substantielle quotidiennement. » Quant à Beats 1 on saura simplement que des « millions » d'auditeurs à travers le monde sont branchés sur cette radio qui ne s'éteint jamais. En revanche on a appris que 15 000 artistes s'étaient inscrits pour alimenter le flux Connect d'Apple Music.

Pour le prochain et ultime trimestre de son année fiscale 2015, Luca Maestri table sur un chiffre d'affaires compris entre 49 et 51 milliards de dollars. Apple s'attend à battre une nouvelle fois son propre record trimestriel — et confortablement — puisque le CA du T4 2014 était de 42,12 milliards. La marge brute à venir est estimée entre 38,5 et 39,5 %.

Avec Anthony Nelzin

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

Ils vendent des iPhones en juillet et août vous pensez ?

avatar lmouillart | 

Non, Juillet et Août, c'est piscine.

avatar FollowThisCar | 

Ce nouveau rapport financier ne fait que confirmer ce qu'on disait ces jours-ci :

1. Apple est plus que jamais un fabricant de téléphones pour 2/3 du CA et des profits.

2. La part de la Chine ne cesse de croître : Tim a encore confirmé qu'elle deviendra le marché principal de la Pomme.

3. Les ventes des Macs ont augmenté surtout grâce (= à cause) du MacBook doré sans ports.

4. La part des services ne cesse de croître, on peut penser qu'elle constituera à terme l'essentiel du CA, voir à ce propos le graphique de MacRumors :
* http://www.macrumors.com/2015/07/21/apple-q3-2015-earnings/

5. L'accumulation de cash de 200 milliards de dollars n'est plus de la sage précaution comme à l'époque du directeur financier Oppenheimer, mais est devenu une obsession et un objectif en soi.

6. La marge brute a encore augmenté : pour chaque 100 euros dépensés par le client, c'est presque 40 euros de profits qui vont s'empiler sur la montagne de cash déjà extravagante ou dans les poches des actionnaires.

7. La dépendance de la Pomme à l'égard de l'iPhone et la Chine la fragilise : la crise financière chinoise pourrait bien revenir comme un boomerang en tsunami. Toutefois, pas de problèmes pour la survie de la Pomme.

8. Apple va concentrer de plus en plus d'efforts dans la satisfaction de la clientèle chinoise : des produits dorés, de plus en plus chers, de moins en moins flexibles, de plus en plus captivants ( = emprisonnants).

9. La devise de la Pomme est désormais "Passionately committed to leaving the world better than we found it", ce qui ouvre la porte à toutes sortes d'interprétations. Qu'elle fabrique des produits pour l'automatisation des maisons, des voitures smarts, ou qu'elle vende des abonnements de pizzas, peu importe tant qu'il y a de la marge et du profit.

10. Les clients captifs de la Pomme, et pas seulement les vieux Mac Users, ont du souci à se faire, car la Pomme peut comme dans le passé, abandonner n'importe quel produit, anytime.

avatar enzo0511 | 

la crise c'est vite dit

j'ai longtemps travaillé en Asie, et la chose qui m'a toujours frappé, c'est que les jeunes, même en ayant peu de moyens, trouvent toujours les ressources pour s'équiper et consommer

ils feront des efforts et des sacrifices pour autre chose, mais si c'est pour des fringues et leur téléphone, ils pourront toujours acheter

et puis bon, le marché chinois reste colossal, de nouveaux ados ou de nouveaux jeunes actifs débarquent chaque année, tant que la population chinoise grandira, la source restera intarissable

d'autres pays d'Asie commencent aussi à s'équiper en masse... le Vietnam par exemple

quand je vois la vitesse de renouvelement des biens en Chine et au Vietnam, je ne m'en fais pas trop pour Apple

avatar patrick86 | 

"La part des services ne cesse de croître, on peut penser qu'elle constituera à terme l'essentiel du CA, voir à ce propos le graphique de MacRumors :"

Apple semble, bien au contraire, bien encrée dans son cœur de business : le matériel.

Observez bien le graphique que vous donnez en lien : la part des produits matériel augmente nettement PLUS que celle des services.

Mais, l'augmentation du chiffre d'affaires des services n'a rien d'anormal et surprenant. "Services" inclu notamment les Store. L'App Store étant la seule source autorisée d'application, le nombre d'iPhone en circulation augmente inévitablement l'activité Services.

Apple utilise iCloud comme valeur ajoutée à ses produits matériel et comme moyen de rendre les utilisateurs plus captifs pour le vendre, du MATÉRIEL.

Dans le fond, Apple s'en fout que vous utilisiez pas iCloud. Par contre, si vous ne remplacez vos Mac et iPhone, que par des Mac et iPhone, alors Apple est contente.

--

Il n'y a rien de sérieux qui prédise qu'Apple souhaite faire d'iCloud sa première source de revenus.

--

"La marge brute a encore augmenté"

ça fait plusieurs trimestres que la marge brute est de 38 à 40%.

"pour chaque 100 euros dépensés par le client, c'est presque 40 euros de profits qui vont s'empiler sur la montagne de cash déjà extravagante ou dans les poches des actionnaires."

Non. 40% c'est la marge BRUTE, donc ce n'est pas le bénéfice qui "s'empile sur la montagne de cache ou rempli les poches des actionnaires". Ce dont vous parlez, c'est le bénéfice NET : environ 20%.

--

"Les clients captifs de la Pomme, et pas seulement les vieux Mac Users, ont du souci à se faire, car la Pomme peut comme dans le passé, abandonner n'importe quel produit, anytime."

Le fond de toutes ces théories : la peur du vieux Mac User d'être abandonné.
La même théorie de la mort du Mac revient depuis l'iPod.

avatar FollowThisCar | 

@patrick86

Tes tentatives minables d'explication de texte ratées, tes détournements de sens et tes pseudo-psychanalyses de névrosé à 2 balles, tu peux te les garder.

Au lieu de passer ton temps à juger les avis des autres ridicules et te jeter comme un morfal en manque sur tous les commentaires, c'est le moment de te chercher un autre hobby et consulter un spécialiste. Tu lui expliques bien que ton problème, c'est de vouloir à tout prix avoir raison et le dernier mot en toute circonstance, même quand c'est futile, inutile, superflu, hors-sujet et sans objet.

Allez, tu finiras bien par trouver un autre moyen de te valoriser - quoique j'en doute.

Et au cas où tu serais dur de la feuille, discuter avec des mecs obtus comme toi, çà ne m'intéresse pas.

avatar patrick86 | 

"Et au cas où tu serais dur de la feuille, discuter avec des mecs obtus comme toi, çà ne m'intéresse pas."

Alors pourquoi me répondre ?

---

Mais je vous avoue que oui, votre théorie selon laquelle les Services représenteraient à terme la majeur partie du CA d'Apple, me fait sourire.

Nous pourrions discuter de ce qui vous fait dire ça, mais vous n'êtes pas intéressé. Pas grave, je l'entend.

--

Inutile de vous sentir agressé parce que je ne suis pas d'accord avec vous.
Ce n'est qu'un débat sur un forum.

avatar feefee | 

@FollowThisCar :

"Tes tentatives minables d'explication de texte ratées, tes détournements de sens et tes pseudo-psychanalyses de névrosé à 2 balles, tu peux te les garder. ,,,,,,"

Non mais on croit rêver la ! :-)
Tu t'écoules parler ? ( si je puis dire)
User d'adjectifs aussi forts envers quelqu'un juste parce qu'il OSE l'été en doute çe que tu dis ?
C'est qui le grand malade entre vous 2 ?
Tu fais pareils dans la vie , si quelqu'un s'oppose à une de tes thèses c'est le bout-pif assuré ??

Donc ok tu nous a pondu une belle théorie , bien présentée , avec des numéros et tout et tout , et pour ça ça mérite le respect , tu t'es cassé le trognon , ça change de certains autres .

Mais après faudrait peut être accepter les remarques non ??
Sans insulter comme tu le fais surtout qu'il n'y a eu aucune insulte a ton encontre !
Grand malade va ! :-)

avatar kril1n | 

@FollowThisCar :
Entièrement d'accord avec toi. Ce gars doit vite aller dans un asile de fous. Ou se trouver une femme, il arrête pas de rectifier les commentaires des autres. Il a une obsession c'est pas possible autrement.

avatar dumas75 | 

L'action baisse ? et bien c'est normal !
Il y a une semaine elle était à 126 et est monté à plus de 131
Donc on prend vite les bénéfices en la revendant
C'est ça la bourse c'est pas un placement pépère ;)

avatar pariscanal | 

Avec Apple , c'est plutôt pépére ,
L action a pris plus 50 pour cent depuis l'achat y a 1 an et demi sur 30k , je laisse dormir :) ....
on verra

avatar Espcustom | 

si on commence a se fier aux mecanismes de la bourse...c'est symptomatique de notre epoque, tjrs plus, il en faut tjrs plus. que apple continue sa voie sans se soucier de ses marabouts financiers.

avatar Wise | 

Les hommes en veulent toujours plus effectivement mais il y a de moins en moins de ressources, à un moment donné ça va bugger...

avatar Mr_Cobb | 

@Wise :
Pas faux!

avatar Palm49 | 

Pas de panique.....
Sans prétention aucune, ayant confiance et un peu "fan" d'Apple, j'ai commencé à investir d'année en année en actions Apple et cela depuis 1998.
Je n'ai jamais revendu et ce n'est pas maintenant que je vais le faire.
Cette chute de 8%, j'ai connu cela très souvent, mais la stabilité et la progression à toujours repris le dessus.
Apple attendra 175 $ avant mai 2016

avatar DouceProp' | 

Résultats Apple T3 2015 : un trimestre record torché par la pine.

avatar enzo0511 | 

finalement -4,23% hier en clôture, c'est pas si pire
en pré-ouverture, le cours est déjà reparti dans le vert
aucun doute que l'action va rattraper les pertes d'une journée en quelques jours
et le dividende est distribué dans 3 semaines, à valeur inchangée par rapport à Q2

Pages

CONNEXION UTILISATEUR