Jonathan Ive : « la copie n'est pas une forme d'hommage »

Florian Innocente |

Jonathan Ive s'est confié au magazine américain Vanity Fair dans le cadre d'un cycle d'interviews de quelques personnalités venues de différentes disciplines. Un extrait seulement de la vidéo est en ligne, mais l'essentiel des propos du patron du design d'Apple a été retranscrit par Business Insider.

Ive n'est pas Starck. Il a cette constance dans ses déclarations publiques à ne pas tirer la couverture à lui lorsqu'on l'interroge sur le travail de design d'Apple. Il l'attribue à un effort collectif, il implique son équipe.

Nous sommes une toute petite équipe, 16 ou 17 personnes. Elle s'est étoffée progressivement ces 15 dernières années. On a tout fait pour qu'elle reste de petite taille. L'un des avantages à faire partie d'une équipe qui est en place depuis un bon moment c'est que nous avons ce luxe d'avoir pu développer notre propre mode de fonctionnement. Nous nous réunissons trois ou quatre fois par semaine. Les designers se regroupent autour d'une table, comme celles que vous voyez dans les Apple Store. On se tient autour de ces tables… et on dessine

Ce rituel avait été décrit avec de plus amples détails dans la biographie consacrée au designer. L'un de ses anciens collaborateurs y racontait l'ambiance et le quotidien dans le très secret studio de design d'Apple (lire Détails sur la bio de Jonathan Ive aujourd'hui en vente - Amazon/iBooks Store).

L'équipe est soudée et il n'y a eu que très peu de départs au fil des années. Deux personnes sont parties depuis la prise de fonction d'Ive en 1996 et trois sont décédées. Ive apparaît relativement peu dans les médias mais son équipe encore moins. Lors de la présentation de l'Apple Watch une photo de groupe avait été prise. Une équipe qui comprend un français, Jérémy Bataillou, un ancien de l'ENSCI de Paris.

L'équipe de Jonathan Ive, en septembre — Cliquer pour agrandir

Un processus créatif connaît plusieurs étapes mais il en est une de cruciale, explique Ive, c'est lorsque l'équipe « a en main les premiers objets physiques » fabriqués à partir des dessins fournis « ça galvanise tout le monde et permet de cibler les efforts de l'équipe ». Pour illustrer l'un de ces instants tout à fait particuliers, Ive cite le cas des iPhone 6.

Le téléphone que nous venons juste de lancer… il y a ce moment très spécial, avec cet objet que vous pouvez toucher, où tout bascule. Encore aujourd'hui je suis surpris et je ressens ce sentiment d'excitation chaque fois que l'on peut toucher la toute première maquette.

Un trait distinctif des iPhone 6 est leur tranche arrondie qui se prolonge parfaitement avec la dalle de l'écran, donnant l'impression de former une seule pièce. Ive explique que ce dessin participe à donner l'illusion que l'iPhone 6, une fois tenu en main, est moins large qu'il ne l'est en réalité. Puis il fait écho aux propos de Phil Schiller qui, durant le dernier keynote, avait déclaré qu'Apple avait depuis longtemps de grands iPhone dans ses cartons.

Il y a quelques années de cela nous avons fabriqué des prototypes avec des écrans plus grands. Tout le monde dans l'équipe était conscient qu'il y avait des avantages à avoir un plus grand écran. Mais ça donnait un produit moche, parce que balourd et trop gros, comme le sont encore d'ailleurs certains produits concurrents. On était convaincus depuis longtemps qu'il serait important pour nous d'avoir de plus grands écrans, mais il nous manquait certaines choses pour réussir à faire un produit qui plaise.

Détail cité par le journaliste de Vanity Fair, les iPhone sont maintenant livrés avec le minimum absolu en terme de documentation (même les boites sont vierges de tout visuel). Pour l'iPhone 6, un produit bardé de technologies, d'apps et de fonctions, cela se résume à une simple fiche cartonnée où sont expliqués les boutons autour de l'écran.

On essaie de faire en sorte de proposer un appareil qui n'a pas besoin de mode d'emploi. Je crois que pour beaucoup d'entre nous, un grand écran avec lequel vous pouvez directement interagir de façon tactile semble évident et naturel. Ce n'était pas le cas il y a 9 ans lorsqu'on a travaillé dessus pour la première fois.
La documentation de l'iPhone 6 se résume à cela. Charge à l'utilisateur d'aller chercher des infos sur apple.com ou avec l'app Astuces

Pourquoi Ive n'est-il pas devenu artiste ou designer dans un autre domaine que celui de la fabrication de produits ? « C'est la seule chose que je savais faire. Il y a une notion de service. Nous fabriquons des outils pour les gens » Et quel a été le premier produit Apple qu'il a utilisé ?

C'était en école d'art. Les ordinateurs qu'avaient les universités étaient mauvais. Et je partais du principe que le problème venait de moi. Lorsque vous mangez quelque chose de mauvais, vous vous dites que la nourriture est mauvaise. Mais lorsque vous utilisez un mauvais produit, vous pensez que c'est vous qui êtes en faute. A l'école j'utilisais le Mac. Il y avait des choses surprenantes. Pour la première fois de ma vie, j'avais une vision très claire du fait que des personnes avaient travaillé ensemble pour imaginer et fabriquer ce produit. Je me suis rendu compte qu'il y a des choses que l'on fait qui expriment et attestent de nos valeurs. À partir de là je me suis beaucoup intéressé à ce groupe de gens en Californie qui avait fabriqué un ordinateur dont vous pouviez changer les sons ! C'est quelque chose qui m'a vraiment intrigué. Je voulais savoir qui étaient les gens qui avaient su faire ça.

Ive aura l'occasion d'aller en Californie, envoyé par son université. Il raconte y avoir trimballé une maquette de téléphone qu'il avait dessiné. Un modèle un peu bizarre avec un microphone que l'on tenait devant soi.

Le premier téléphone d'Ive — Business Insider

Après avoir rencontré des gens chez Apple il retourna à Londres. Comme elle procède encore aujourd'hui, Apple fit un tour de quelques écoles à travers le monde pour chercher de nouveaux talents. Ive avait pour mission de proposer un design de PowerBook et il travaillait par ailleurs sur une baignoire en céramique pour une marque anglaise. « Le contraste entre les deux produits était fantastique. J'ai finalement décidé d'aller voir du côté d'Apple ».

Interrogé sur ses premiers souvenirs où un produit l'a vraiment marqué, il renvoie une marque qu'il cite souvent — Braun — et en particulier un mixer. Ive était alors enfant « J'étais étonné par cet objet et à quel point il était beau et bien fabriqué. Je ne savais pas à quoi il servait mais j'avais dans l'idée qu'il le faisait très bien ».

Le KM3, un des mixers de Braun. Peut-être celui cité par Ive, dessiné par Gerd Alfred Müller en 1957

Plus loin, Ive explique qu'un design ne se limite pas à la partie extérieure d'un projet mais qu'il faut le considérer dans son ensemble et penser autant à l'architecture interne. « Un très beau produit qui ne fonctionne pas est un raté. Les plus belles choses que j'ai faites sont harmonieuses. Le design est un tout. La beauté réside dans le fait que cela fonctionne ».

Il raconte aussi que l'arrivée du tactile a représenté un énorme défi « Le tactile était quelque chose d'étrange. À plusieurs reprises on a presque failli tout laisser tomber. On ne savait pas si ça allait marcher ». Une série de questionnements et de challenges qui sont revenus lors de la conception de l'Apple Watch, un produit qui s'appuie en outre sur une histoire qui a traversé les siècles.

J'ai toujours été intéressé par les montres. Les premières ont été inventées avant qu'on ait l'usage des poches, elles étaient alors portées autour du cou. Puis les montres gousset sont apparues. Il y avait des montres que l'on portait au doigt au 17ème siècle. Pour des raisons fonctionnelles, des raisons pratiques, elles ont fini autour du poignet. Et vous remarquerez que c'est toujours comme ça depuis plus d'un siècle. C'est quelque chose qui est empreint d'une dimension historique. C'est vraiment un très bon endroit pour obtenir une information d'un simple regard. Lorsqu'on a commencé à travailler dessus, cela nous a paru un endroit naturel pour y apporter de la technologie.

Pour autant le designer ne considère pas la dernière réalisation d'Apple comme un nouveau gadget, mais comme une nouvelle montre « Je pense vraiment que la Watch s'éloigne de l'électronique grand public »

Ive a naturellement répondu à des questions sur sa collaboration avec Steve Jobs et les leçons qu'il en a retirées « L'attention. Je n'ai jamais vu de ma vie une personne comme Steve, capable de porter à ce point toute son attention sur quelque chose. »

C'est effrayant de voir que si vous faites preuve d'une extrême attention pour quelque chose, on va presque vous le reprocher. Alors que c'est un moyen de réussir tellement de choses. Steve demandait : « À combien de choses avez-vous répondu non ? » Et il fallait que je fasse ces choix… et il savait de toutes façons que je n'étais pas intéressé par faire ces trucs là. En définitive ce n'étaient donc pas des sacrifices. Il faut savoir dire non — avec toute l'énergie de son corps — à quelque chose dont vous savez que c'est une bonne idée, parce que vous devez porter tous vos efforts sur autre chose. Je me souviens avoir parlé à Steve Jobs et lui avoir demandé pourquoi il était perçu comme quelqu'un de si dur. Et je lui ai demandé si on ne pourrait pas être un peu moins intransigeants ? Il m'a demandé pourquoi. Je lui ai répondu que je me souciais de mon équipe. Alors il m'a répondu de manière brutale, mais brillante et intelligente : « Non Jony, tu es superficiel. Tu veux simplement que les gens t'aiment. Ca me surprend de ta part parce que je croyais vraiment que, ce que tu plaçais au dessus de tout, c'était le travail accompli et pas ce que les gens pensent de toi. Les gens ne comprenaient pas Steve parce qu'il était à ce point rigoureux.

Quelques questions sont ensuite venues du public. Ive a été interrogé sur ce qu'il pensait de Xiaomi, le fabricant chinois qui a souvent puisé son inspiration chez Apple et à tous les niveaux (lire Xiaomi ne copie pas l'iPhone, il s'en inspire pour faire mieux). Ive n'a pas porté son jugement sur Xiaomi en particulier mais sur la copie de design en général.

Ca représente un danger… je ne le perçois pas comme une forme d'hommage. Je le vois comme du vol. Lorsque vous travaillez sur quelque chose pour la première fois, que vous ne savez pas si ça va marcher et que ça vous prend 7 ou 8 ans à faire, je vais être franc, la dernière chose qui me vient à l'esprit c'est de dire « Oh, c'est flatteur ». Puis d'ajouter sur un ton ironique « Tous ces week-ends que j'aurai pu passer chez moi, avec ma famille… mais ce n'est pas grave, vu qu'on me rend cet hommage » Je pense que c'est du vol et de la paresse. C'est quelque chose qui ne me plait pas du tout.
Xiaomi Mi 4, dévoilé en juillet
avatar rikki finefleur | 

Quand ive copie, c'est un hommage.
Quand les autres copient c'est du vol..

http://www.cultofmac.com/188753/the-braun-products-that-inspired-apples-...

bref...

avatar MacGyver | 

les iphones 6+, c'est un hommage a samsung et ses phtablettes :)

avatar misc | 

@rikki finefleur :
Il y a tout un flou entre l'inspiration et la copie.. Dieter Rams lui même n'est pas dérangé par le travail de Ive en tout cas.

edit: Ceci dis Apple se permet trop de s'accaparer le minimaliste. Un design dont l'écran est centré, non c'est pas quelque chose qu'Apple peut revendiquer.

edit2: De toutes facon dans le minimalisme il y aura necesairement des formes qui reviennent, les primaires rond, carré et autres arrondis de rectangles. L'on ne va pas se priver de faire un object minimaliste car Apple en fait. Par contre suivre spécifiquement, generation après generation, des elements spécifiques des iPhones, c'est autre chose.

avatar Nesus | 

@rikki finefleur :
Ive n'a pas copié, il a gardé l'esprit du disign du produit. Y a quand même une énorme différence. De même que les iPhones et iPad gardent le même esprit. Personne n'aurait l'idée de dire que l'iPad est la copie de l'iPhone.
Bref, encore une occasion raté de se taire ou en tout cas d'avoir de la mesure et de la réflexion. C'est dommage.

avatar flagos | 

Non clairement, le design du produit a été recopié. Va voir son lien, c'est évident.

avatar joneskind | 

@flagos

C'est grotesque. On parle d'objet qui n'ont absolument pas la même fonction.

Tu peut faire une boule de bois. Si y en a une qui sert de Bilboquet et l'autre qui sert d'empreinte digital (Minority Report) je suis désolé mais y a aucune copie là dedans.

Une unité de climatisation ou une machine à glace ne sera jamais un Mac Pro.

Bref, la comparaison est totalement ridicule.

avatar flagos | 

une calculatrice avec une calculatrice ?
une radio portable avec un baladeur mp3 ?

Ive n'est pas la pour définir la fonctionnalité, il est resposable du design. Et ses designs sont de grossières ressucées de mecs qui ont vraiment bossé sur leur sujet.

avatar joneskind | 

@flagos

La calculatrice EST une copie du design de Braun pour dire "je SAIS d'où je viens" et c'est une copie virtuelle d'un objet physique. Comme tous les amplis dans GarageBand. Si le travail de Ive se limitait à ça, on pourrait dire qu'il n'a fait que copier.

Le baladeur et la radio portable. Où t'as vu que ça marchait de la même manière que la fonction était identique ? Oui ça sert aussi à écouter de la musique, comme le tracteur peut éventuellement servir à rouler. Mais la fonctionnalité essentielle de l'iPod c'est "toute SA musique, partout" Rien à voir avec la passivité d'une radio.

avatar _mabeille_ | 

@joneskind
on parle de design .... et franchement c'est en effet très très inspiré...

avatar izoong | 

On parle de design industriel, de la forme que ça prends à l'extérieur mais aussi des choix technologiques et de leur intégration des matériaux choisis en fonction de leur qualité pour l'appareil et pas seulement pour leur aspect esthétique.

On peut faire un téléphone exactement dérivé de la forme extérieur d'un porte cigarette. Il en reste que le résultat n'aurait rien à voir avec l'inspiration. Les gens ici qui jugeraient seulement sur ce qu'ils voient ne sont que des ignorants qui feraient mieux de se taire.

avatar oomu | 

Ive est clairement dans une tradition, mais avez vous vu le Apple Mixeur celui qui reproduit en tout point le Mixeur d'une marque concurrente ?

non.

Apple ne plagie pas.

Xiaomin et parfois Samsung avant que l'industrie US ne commence à grogner, oui.

-
notez bien que Cultofmac évidemment a utilisé le verbe INSPIRER. et de la part de CULTofmac ce n'est PAS de l'ironie.

avatar flagos | 

Tu m'expliques la différence entre la radio braun et l'ipod ? C'est des produits qui sont assez proches en termes fonctionnels. Et Ive s'est pas foulé, il a bien repompé.

avatar joneskind | 

@flagos

C'est vrai que la molette tactile et l'écran... C'est exactement la même chose que le speaker et le bouton.

C'est vrai que l'intérieur de la machine est en tous points identiques.

Mais merde quoi...

On en est vraiment à comparer des objets qui ressemblent à une bite là ?

avatar flagos | 

L'intérieur de la machine n'est pas décidé par Ive. Il est designer, pas ingénieur hardware.

Il a simplement changé le speaker par un écran. Il s'est carrément pas chier, il est super mal placé pour venir nous la jouer "j'ai passé mes nuits et mes w/ends a faire du design, ouin ouin les chinois me volent".

Ce mec prétentieux et arrogant se fout de notre gueule.

avatar _mabeille_ | 

@flagos
bien répondu... on parle de design là et c'est clairement inspiré ... tu as raison.

avatar patrick86 | 

@rikki finefleur :

Dieter Rams, qui a été chef du design chez Braun, a laissé une influence non négligeable sur le travail de Jonathan Ive.

C'est ci difficile de faire la différence entre produit largement inspiré d'un autre produit de même type (smartphone et smartphone par exemple), et un produit dont le design est en partie inspiré par d'autres réalisations, plus anciennes et appartenants à des catégories de produits différentes ?

Accessoirement, si Dieter Rams avait le sentiment d'être copié par Jonathan Ive, il serait peut-être assez grand pour le dire lui-même, non ?

avatar oomu | 

ce n'est pas difficile de faire la distinction

par contre, la mauvaise foi est facile et un plaisir sans fin. hmmMMMM la mauvaise foi :)

avatar patrick86 | 

@oomu :

Je dirais même plus : il est de GRANDE mauvaise fois. :)

avatar rikki finefleur | 

Je crois surtout que dieter rams (qui n'a pas aimé son design tranchant sur bon nombre d'appareils de l'époque ? ) est surtout un bon bougre.Un bon gars . Pour qui le design passe avant l'argent.

Aujourd'hui on pense surtout à copier sans vergogne, à jouer sur les mots, à délocaliser et a utiliser les paradis fiscaux.
C'est beaucoup plus la réalité de nos jours présents.

avatar patrick86 | 

@rikki finefleur :

Tu es tellement obnubilé par ton putain de paradi fiscal, que tu le mélange avec tout et n'importe quoi. Tu en arrives même à accuser l'équipe de design, ou du moins son chef, à être responsable de l'évasion fiscale. Fabuleux.

Si ça te pose tant de problème que ça cet histoire d'impôt pas payé, parles-en directement avec le directeur financier, Luca Maestri. Ce sera plus utile.

--

"Je crois surtout que dieter rams (qui n'a pas aimé son design tranchant sur bon nombre d'appareils de l'époque ? ) est surtout un bon bougre.Un bon gars . Pour qui le design passe avant l'argent."

Quels éléments te permettent d'affirmer cela ? Tu sais combien ils respectivement d'argent ? Combien ils ont chacun gagné au cours de leurs carrières respectives ?

avatar rikki finefleur | 

@patrick
Non je ne me fais aucune illusion sur les multinationales (surtout celles US) qui sont passés maitres dans l'art du filoutage.
Quand tu vois par exemple Apple , puisque c'est un site d'apple, qu'Apple ait pu négocier un impôt de 1% sur toutes leurs activités européennes, je me dis, je vois le genre de boite.
Surtout quand on connait la pauvreté qui règne en europe.
En gros tu utilises MAIS tu ne payes pas.
Je te rassure amazon , goog , dans le même sac..
Donc leurs leçons dans les médias.... Que ce soit au niveau de la production , des circuits financiers, ce n'est pas une entreprise modèle, comme je l'entends. Manifestement la commission européenne va enfin s'en occuper.. Comme quoi parfois des combats ne pas inutiles.
Je l'admets que parfois je suis un peu chiant avec cela.

Et pour revenir au design , il y a aussi le fameux Alibaba , présenté avec les honneurs à Wall Street qui regorgent pourtant de copie, de plagiat en tout genre venant de Chine.

Après il ne faut pas s’étonner que l'on meurt à petit feu.. entre les paradis et les copies..

avatar patrick86 | 

@rikki finefleur :

"Surtout quand on connait la pauvreté qui règne en europe."

Toute l'Europe n'est pas pauvre.
La France par exemple est RICHE. La France déborde de richesse. Elle est juste mal répartie…

Mais je vois toujours pas le rapport avec le design.

avatar joneskind | 

@rikki finefleur

C'est si compliqué que ça de comprendre qu'un putain de fouet électrique n'a juste rien à voir avec un téléphone ?

L'hommage à Braun c'est pas une copie de design, puisqu'il ne s'agit pas des mêmes produits, mais d'une manière et d'un soin particulier pour concevoir. Aucune copie de form factor ici.

C'est pénible. T'es tellement obsédé par la polémique que t'es incapable de prendre le recul nécessaire à l'analyse de la situation.

avatar rikki finefleur | 

@joneskind.
Je crois juste qu’Apple a été condamné pour plagiat à l’époque de l'ipod vis a vis de creative labs.
ou encore sur la roue de l'ipod
https://www.igen.fr/ipod/proces-de-la-roue-au-japon-apple-fait-appel-108507

Ce n'est pas une question de polémique, mais qu'entre les mots que l'on veut nous vendre, je suis parfois pantois par rapport à la réalité.

Il n'y a aucun hommage a faire dans le design (surtout quand on est industriel) . Soit c'est une copie soit ça ne l'est pas.
Concernant Braun, sI c'était le fait d'un seul produit .. Ok, cela peut arriver.
Mais là cela fait beaucoup de ressemblances de formes, tu ne trouves pas ?
Chacun aura son jugement propre..

avatar Florian Innocente | 
@joneskind "L'hommage à Braun c'est pas une copie de design, puisqu'il ne s'agit pas des mêmes produits, mais d'une manière et d'un soin particulier pour concevoir. Aucune copie de form factor ici." Surtout que Rams et Ive s'entendent très bien et que le jeune a écrit la préface du bouquin de rétrospective du boulot fait par le vieux. http://www.amazon.com/Dieter-Rams-Little-Design-Possible/dp/0714849189 Ah et puis : "Rams raconte aussi une anecdote où, à l'occasion d'un événement, il vit Philippe Starck se précipiter vers lui. Sans même prendre la peine de le saluer, le designer français lui lança "Apple vous copie !". Surpris par cette entrée en matière, Rams lui répondit "Monsieur Starck, je ne ne le pense pas, pour moi c'est un compliment.”, il poursuit dans l'interview “C'est un compliment qu'ils utilisent les règles de base de ce que le design peut être, la manière dont ils utilisent les nouvelles technologies.”. https://www.macg.co/2011/05/design-dieter-rams-invité-discret-dapple-35546 https://www.macg.co/2009/10/design-dieter-rams-adoube-apple-37750

Pages

CONNEXION UTILISATEUR