Apple : un quatrième trimestre fiscal en fanfare avant le feu d'artifice de la fin d'année

Mickaël Bazoge |

Le quatrième trimestre fiscal d'Apple (le troisième du calendrier) revêt depuis quelques années une importance toute particulière. Le constructeur de Cupertino y révèle l'étendue du succès (ou pas) de la vente de Mac suite à l'opération Back to school (terminée le 9 septembre), et c'est également l'occasion de percevoir les premiers effets du lancement de la nouvelle génération d'iPhone (le 19 septembre, soit une dizaine de jours avant la fin du trimestre). Un quatrième trimestre, c'est aussi le moment de faire le point sur l'année fiscale écoulée; celle-ci s'est montrée particulièrement agitée, notamment pour les ventes d'iPad, en recul sur les deux derniers trimestres.

Image (cc) Franco Folini.
Image (cc) Franco Folini.

Plus besoin de se cacher la vérité : malgré des iPad encore en recul (et au vu des nouveautés présentées durant le dernier special event, il est probable que la tendance ne puisse s'infléchir), ce quatrième trimestre est excellent. « Notre année fiscale 2014 est une année record en tous points, et notamment le plus gros lancement d'iPhone avec l'iPhone 6 et l'iPhone 6 Plus », s'enorgueillit Tim Cook. « Avec d'incroyables innovations au sein de nos nouveaux iPhone, iPad et Mac, ainsi que iOS 8 et OS X Yosemite, nous allons aborder les fêtes de fin d'année avec la gamme de produits la plus solide à ce jour. Nous sommes également très enthousiastes au sujet de l'Apple Watch ainsi que d'autres fantastiques produits et services à venir en 2015. ».

Chiffre d’affaires et bénéfice

Apple a généré des revenus de 42,1 milliards de dollars durant son quatrième trimestre fiscal, pour des profits de 8,5 milliards ou encore 1,42$ par action. Pour mémoire, ces résultats avaient été l'an dernier au même trimestre de 37,5 milliards de chiffre d'affaires, 7,5 milliards de profits et 1,18$ par action. La marge s'établit à 38% (+1 point par rapport au T4 de 2013). Les ventes à l'international représentent 60% des revenus de l'entreprise.

L'année fiscale 2014 a été exceptionnelle, avec 183 milliards de revenus, soit 12 milliards de plus qu'en 2013. Apple a vendu 243 millions de terminaux iOS, 19 millions de Mac. Les revenus tirés d'iTunes ont atteint les 18 milliards… plus que les ventes annuelles de deux tiers des entreprises du Fortune 500.

Ventes d’iPhone

L'iPhone fait partie des satisfactions du trimestre : avec 39,2 millions d'unités vendues durant le dernier trimestre, Apple fait bien mieux que les prédictions des analystes (38 millions), et bien évidemment mieux qu'au même trimestre de 2013 (33,8 millions). Durant l'année fiscale, Apple a vendu rien moins que 169,2 millions d'iPhone (150 millions en 2013), soit 590 millions de smartphones depuis 2007. Le chiffre d'affaires en fonction des produits montre clairement que l'iPhone est définitivement — et de loin — le principal poste de recettes chez Apple, tandis que la part de l'iPad se rétrécit sérieusement :

Cliquer pour agrandir

Les iPhone 6 sont sur les bons rails pour être disponibles comme prévu dans 115 pays d'ici la fin de l'année. En plus des nouveaux modèles, les smartphones plus anciens se vendent toujours très bien. Les revenus tirés de l'activité iPhone sont en hausse de 21%.

À l'international, l'iPhone s'est particulièrement bien vendu un peu partout dans le monde, notamment en Europe de l'ouest (+20%), en Amérique Latine et au Moyen Orient (+50%), de 17% aux États-Unis. Sur le terrain de l'entreprise, l'iPhone détient 69% du marché américain.

Ventes d’iPad

Du côté de l'iPad, il ne fallait pas s'attendre à des miracles : le recul des ventes se confirme une fois de plus avec 12,3 millions de tablettes écoulées, soit pratiquement deux millions de moins qu'au même trimestre de l'an dernier. Sur l'année fiscale, le constructeur a écoulé 68 millions d'iPad, ou encore 273,2 millions d'ardoises depuis le lancement de l'iPad de première génération. Apple explique le recul du trimestre par l'anticipation du lancement des nouveaux modèles. Petite satisfaction : au Japon, la tablette a connu une croissance de 46%.

Ventes de Mac

C'est sans aucun doute l'autre satisfaction de ces résultats trimestriels : le Mac se porte comme un charme avec 5,5 millions d'ordinateurs vendus. Le trimestre des vacances d'été est toujours profitable pour le Mac, comme le prouvent les résultats du même trimestre de 2013 (4,5 millions). Mais la gamme d'ordinateurs proposée par le constructeur pour cette saison a visiblement plus séduit qu'à l'habitude. Le Mac n'a jamais eu une part de marché aussi élevée depuis 1995, et s'est montré particulièrement populaire sur les marchés émergents (+40%).

Autres chiffres de ventes

L'iPod va t-il bientôt complètement disparaitre des résultats d'Apple ? Les anciennes vedettes du catalogue du constructeur ne cessent de piquer du nez, avec 2,6 millions de baladeurs vendus, contre 3,5 au T4 2013.

Du côté de l'App Store, Apple a comptabilisé 85 milliards de téléchargements depuis le début de cette aventure, avec une croissance de 36% des téléchargements sur un an. Les revenus de l'iTunes Store dans sa globalité ont atteint les 18 milliards de dollars durant l'année fiscale 2014. Apple a recruté un total de pratiquement 10 millions de développeurs (+22%); les développeurs « entreprises » ont été aussi nombreux à s'enregistrer (+30% sur les douze derniers mois).

Autres données financières

Luca Maestri, l'heureux (on peut l'imaginer…) directeur financier d'Apple se dit ravi de la hausse de 20% du revenu par action (1,42$), ainsi que par le flux de trésorerie (cash flow) généré ce trimestre, qui se monte à 13,3 milliards de dollars. Apple va poursuivre « agressivement » son programme destiné aux actionnaires (au grand bonheur, sans doute, de Carl Icahn) : l'entreprise leur a reversé 20 milliards de dollars durant le seul T4, pour un total de 94 milliards. Le conseil d'administration s'est entendu pour verser 0,47$ par action, des dividendes qui seront versés le 13 novembre.

Après la clôture de la Bourse à New York, les investisseurs s'en donnent à cœur joie :

Pour le premier trimestre fiscal 2015

Sans surprise, le T1 2015, qui correspond au dernier trimestre de l'année, rime avec revenus substantiels et profits en adéquation. Apple prévoit un chiffre d'affaires compris entre 63,5 et 66,5 milliards de dollars et une marge entre 37,5% et 38,5%.

Pour l'avenir, Apple va modifier quelque peu sa manière de présenter ses catégories de produits : l'Apple Watch, Beats, l'Apple TV, l'iPod, les périphériques et les accessoires vont rejoindre le poste « Autres produits », les Services regrouperont iTunes, les logiciels et services, les licences, les apps, ainsi qu'Apple Pay. Au premier trimestre 2015, il n'y aura donc plus que 5 catégories : iPhone, iPad, Mac, Services, et Autres produits.


avatar Manao | 

@saji_sama : Pardon d'insister mais je trouve le sujet passionnant.
Oui, c'est un peu vrai. Sans parler de consommateurs idiots, je n'y crois pas trop quand on lâche 800€ dans la nature, je pense que les produits Apple sont des produits de luxe. Et forcément on à tous envie de produits magnifiques dans nos poches ;)
Ceci dit, et comme dit Floriant Innocente, vue la quantité de produits qui sortent des chaînes c'est normal qu'il y ait des soucis.
Ok, mes propos doivent être tempérés (gentiment, pas la peine de me cracher au visage), mais je persiste mordicus à croire que la valeur émotionnelle guidée par des produits haut de gamme commence à s'éroder. Et ça c'est pas dans les chiffres envoyés à la SEC ;)

avatar saji_sama | 

@Manao :
Le haut de gamme est forcément malmené a cause de la perte de pouvoir d'achat (spécialement le cas français), d'où les iPhone 5c le retour du "plastic", la baisse soudaine de la marge brute etc, force est de constaté qu'Apple est la marque préférée au monde, valorisée à 100 milliards de dollars. Après oui, des produits défectueux ça existe spécialement vu le volume et la rapidité à laquelle les petits tinois assemblent les devices, il faut vraiment relativiser je pense

avatar Dwigt | 

Si ton hypothèse sur la valeur émotionnelle guidée par des produits haut de gamme et leur érosion était juste, on devrait avoir en ce moment Apple qui se casse le nez pendant que Samsung accapare le marché...

On dit aussi parfois que les consommateurs d'Apple sont des moutons guidés par le seul design et qu'ils finiront par voir la vérité en face... Et on se retrouve avec des ventes en augmentation de 10 ou 15 % d'une année sur l'autre côté iPhone. Il doit certainement y avoir des déçus, et des gens qui partent, mais il y a aussi incontestablement plus de monde qui s'intéresse d'année en année à l'appareil.

avatar John Maynard Keynes | 

@Dwigt

pendant que Samsung accapare le marché...

Mais c'est bien le cas ;-)

avatar Florian Innocente | 

@Manao :
Est-ce que tu peux citer un exemple de produit high tech qui est produit dans les même proportions que les iPhone, donc 30 à 40 million d'unités par trimestre, avec le même niveau de finition et de technicité et qui est d'une qualité irréprochable et sans fausses notes ?

Prends ton temps pour répondre :/)

Juste pour donner un exemple. Sony a mis 9 mois pour vendre 10 millions de PS4 et c'est un succès. Apple a mis un week-end pour 10 millions d'iPhone 6.

avatar Manao | 

@innocente : Je ne critique pas Apple. Je fais partie des gens très satisfaits, malgré tout. Je fais partie des con-sommateurs heureux. Alors tant pis si je le répète, je dis seulement que les indicateurs financiers… bref vous avez compris ;-)

avatar John Maynard Keynes | 

@Pablo

je dis seulement que les indicateurs financiers

Sont les seuls qui vaillent pour une entreprise puisqu'il sont la résultante de tout le reste : stratégie, qualité, adéquation de l'offre, politique tarifaire, image de marque ...

Qu'on le veuille ou non les produits Apple se vendent de mieux en mieux et avec une trés belle rentabilité ... tout le reste n'a strictement aucune importance d'ordre général ;-)

La baisse de qualité que tu évoque, n'a même pas besoin d'être discuté ... elle ne se voit pas dans les bilans, donc elle n'existe pas ;-)

avatar lmouillart | 

"La baisse de qualité que tu évoque, n'a même pas besoin d'être discuté ... elle ne se voit pas dans les bilans, donc elle n'existe pas ;-)"
Les bilans décrivent le passé, pas le futur.

avatar John Maynard Keynes | 

@lmouillart

Les bilans décrivent le passé, pas le futur.

Yep mais d'un part notre ami décrivait lui aussi des éléments passé qui devrait s'ils existaient avec force avoir un effet et d'autre part les retournement brutaux restent de très rares exceptions dans l'histoire de sociétés de cette taille ayant ce track record.

Bref l'argument peut sembler jolie de prime abord, mais il est très creux en fait ;-)

Il y aura sans doute un jour un déclin d'Apple mais il est très loin de s'annoncer dans la constance des chiffres que nous avons.

avatar xx-os | 

Et... ???
Qu'est-ce qui décrit le futur ??? la bourse... ben tiens elle explose...
En plus, la bourse ne décrit que le présent en tout cas pour Apple... Elle n'a jamais anticipé le succès de l'iPhone, de l'iPad et encore moins de l'Apple Watch qui sera un succès évident... je dirais même colossale... la bourse ne frémira que dans un an concernant l'Apple Watch...

avatar SMDL | 

@lmouillart :

Ils sont publiés au présent : c'est bien de cela qu'on parle ;)

avatar Manao | 

@John Maynard Keynes : non pas les seuls évidemment. Ce sont des données quantitatives. Il y a aussi des données qualitatives (perception de la marque, sympathie, défiance…).

Tu ne lis pas ce que j'ai écrit… curieux ça ! ;-)

avatar John Maynard Keynes | 

@Pablo

Tu ne lis pas ce que j'ai écrit… curieux ça ! ;-)

Je le lits, crois moi, et il me semble le comprendre.

Mais le qualitatif que tu évoque se répercute forcément dans le qualitatif que mesure les bilans et là il n'y a aucune trace de ce que tu mets en avant et qu'on entend depuis fort longtemps.

avatar trolloloI | 

@innocente
"Juste pour donner un exemple. Sony a mis 9 mois pour vendre 10 millions de PS4 et c'est un succès."

Ptête parce que le marché des consoles est très réduit et surtout qu'il y a très peu de différences visible, entre ps3 et ps4, pour le joueur au bout du compte ? T'as pas plusieurs milliards de joueurs console potentiel, 100millions tout au plus réparti entre de salons et portables. La ps2 à son époque a fait 160millions de vente au total en 12ans, quelque millions de plus que la nds sortie bien après, pour une machine limiter à quelques fonctionnalités et un nombre restreint de pays où elle a été en vente c'est vraiment pas dégeu. Même la wii et son orientation vers les casu n'a pas fait aussi bien.

La console de salon ne vient pas toute seul, faut la TV, les jeux, la co internet parce que les multi et son abo ont pris le pas sur les solo quasi inexistant des "next gen'", faut d'autres personnes avec qui jouer, etc.

Un téléphone c'est un télephone, le maintenir sous tension et s'en servir pour accéder à un réseau gsm ou au web/a internet c'est vachement plus simple qu'avec un console et tout le bazard qui va avec.

Pas la peine de parler des jeux gratuits tout pourris ou des copier/coller et portage de hit console sur ios. Sans l'univers des créatifs pour console/jeux pc ça n'existerait même pas.

avatar Fumée | 

@Florian Innocente

"et qui est d'une qualité irréprochable et sans fausses notes ?"

Troll ou bien...??

"Sony a mis 9 mois pour vendre 10 millions de PS4 et c'est un succès. Apple a mis un week-end pour 10 millions d'iPhone 6."

Peut être parce qu'un smartphone n'est pas une console de salon ? Peut être que le publique visé n'est pas le même ? Parce que le nombre de cibles potentielles est beaucoup plus restreint ? Enfin je dis ça je dis rien hein..

avatar Ginger bread | 

@Fumée :
En meme temps quand tu compares les prix des apps et des jeux et leurs intéractions on ne peut pas vraiment les comparer, mais si ce sont 2 succès!

avatar yoyo3d | 

@Manao :
"design de l Iphone 6 qui fait penser à du Samsung"? Nan mais sérieux si Samsung faisait d aussi beaux appareils ça se saurait.

Sinon côté résultats perso je m inquiète un peu de la performance des Ipad.

avatar Picaweb | 

Tim Cook "nous abordons les fêtes avec le catalogue de produits le plus fort de toute notre histoire. Nous sommes également incroyablement enthousiaste concernant l'Apple Watch et d'autres super produits et services dans les tuyaux pour 2015 ».

C'est donc clair : les nouveautés pour 2014 sont terminées... Triste que le feu d'artifice promis par Tim Cook soit (encore) en partie repoussé à l'année suivante...

avatar saji_sama | 

@PicaWeb :
Les deux keynotes sont passées, tu t'attendais a quoi au juste, Apple Watch : Early 2015 comme pour le Mac Pro

avatar cv21 | 

Je me réjouis de voir les ventes de mac progresser. Je regrette de voir un tel écart entre les iphone/ipad et les ordis de bureau...en partie due aux abonnements je suppose. Pour Apple les machines de bureau doivent représenter la dernière roue du carrosse. Un carrosse avec un grand coffre qui déborde de bénéfices...Devant de tels nombres, je suis mal à l'aise en pensant à ceux qui fabriquent ces machines.

avatar XiliX | 

@cv21 :
Je ne pense pas. Les ordinateurs restent le hub par excellence. Mais dans une famille, c'est plus logique qu'il y est plus de "devices" que d'ordinateur.

A mon avis la stratégie d'Apple est excellente. Encore plus maintenant depuis l'arrivée de Yosemite et iOS 8 avec HandsOff et Continuity.

avatar John Maynard Keynes | 

@cv21

Pour Apple les machines de bureau doivent représenter la dernière roue du carrosse

La dernière fois où Apple a publié la répartition entre poste fixe et poste mobile sur les Mac, en 2011, nous étions à du 2/3 pour les portables.

avatar Fego-007 | 

Petite question HS:
Aux rédacteurs et créateurs de l'application, est ce difficile de rendre les applications.compatible avec le 6 ?
Pourriez vous faire un dossier explicatif sur le sujet ?( peut être en existe t il déjà un? )
En tout cas je suis curieux de voir :)

Devez vous réécrire toute l'application ? Faire une application spécifique et /ou plus lourde ?
Compatibilité et optimise avec processeur 64 bits?

Je me posais ces questions !

Merci encore pour votre travail sur l'univers Apple!

Pour en revenir à la News :
Cet année à coup sur l'iPad air 2 se vendra énormément :) je comprend la stratégie d'Apple sur le mini, je comprenais pas celle de l'année dernière ( en gros le mini était mieux que le normal ?) les choses reviennent dans le bon sens l'année prochaine on ne s'en rendra plus compte ( comme le 5c qui possédait des composants du 5)

avatar lmouillart | 

Il me semble bien que le marché des tablettes soit encore en croissance (mais avec un ralentissement important) que ce marché est bien moins gros qu'il n'y parait (visiblement chez Apple on a déjà basculé dans un marché de renouvellement).

Laptop & tablettes : la mobilité est un peu en berne (on est sur du renouvellement).
Par contre l'utra mobilité : smartphones, vestimentaire on reste avec une croissance solide.

Bref, le choix des grands iPhones et le futur lancement de l'A Watch sont une décision forte et axée sur la croissance.

avatar Penible | 

Tout le monde se réjouit de donner trop d'argent a des actionnaires ... c'est beau le capitalisme ... ce n'est pas votre boite, vous ne préféreriez pas payer un plus juste prix vos appareils ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR