L'exposition "Pixar, 25 ans d'animation" à Paris à partir de cet automne

Stéphane Moussie |


Inaugurée en 2006 au Museum of Modern Art (MoMA) à New York, l'exposition « Pixar, 25 ans d'animation » va s'exporter pour la première fois en France à partir du mois de novembre.

C'est Art Ludique, un nouveau musée situé sur les Docks en Seine à Paris, qui accueillera l'événement retraçant l'histoire et les œuvres de Pixar, le studio d'animation fondé par Steve Jobs en 1986. L'exposition se tiendra du 16 novembre 2013 au 2 mars 2014.

L'exposition Pixar est actuellement à Amsterdam


Dans un autre domaine, Bruxelles accueillera le mois prochain, du 6 au 11 juillet, les 14es Rencontres Mondiales du Logiciel Libre. Cet événement sera rythmé par des conférences, un « repas du Libre » et des animations Place de la Monnaie le week-end du 6 juillet. De nombreux acteurs seront présents : Mozilla, l'April, Framasoft, OpenStreetMap...

Photo Edmond Chung CC

avatar bugman | 
"le studio d'animation fondé par Steve Jobs en 1986" C'est pas Lucas en 79 ?
avatar Katsini | 
@bugman Excellente remarque !
avatar TBerth98 | 
Oui et non vus que steve Jobs a racheté le studio a Lucas pour le renommer et lui faire prendre une voie différentes
avatar snakees2 | 
nan, steve a posė le blė et a fait confiance a lucas.a force de denigrer tu ne sais plus ou tu en es ou quoi?
avatar Amonchakai | 
wiki: Pixar a été créé en 1979 sous le nom de Graphics Group, un service de la Lucasfilm Computer Division (division informatique de Lucasfilm) avant d'être acheté par le cofondateur d'Apple, Steve Jobs, en 1986. La société a tenté de diversifier ses activités avec la production d'un ordinateur, le Pixar Image Computer
avatar monsterkill | 
@Amonchakai : 'Pixar a été créé en 1979 sous le nom de Graphics Group, un service de la Lucasfilm Computer Division' NON. À cette époque le studio ne s'appelait pas Pixar, ne fonctionnait pas du tout comme un vrai studio d'animation (plutôt comme un studio de développement graphique). À force de vouloir ABSOLUMENT que Steve Jobs n'ait été à l'origine de rien on en vient dans ce foutu pays à faire du révisionnisme technologique permanent des lors qu'il s'agit d'Apple. Le studio d'animation Pixar, dirigé par Steve Jobs et fonde aussi par lui, n'existait pas en 79. Il y avait les talents mais aucune ligne directrice et encore moins celle insufflée par Steve Jobs lors du rachat de Graphics Group.
avatar Amonchakai | 
J'en ai rien a foutre de vos debats de merde sur SJ :o J'ai juste copié collé wikipedia, qui dit que le studio faisait deja des effets speciaux, + "travaillé sur la création du précurseur de RenderMan, nommé Motion Doctor, qui permettait aux animateurs habitués à l'animation traditionnelle d'utiliser l'animation par ordinateur avec un minimum de formation1" puis a ete reconverti en studio d'animation graphique ..
avatar monsterkill | 
Et au passage, Tous les articles Wikipédia sur Apple semblent avoir été écrits par des haineux de la marque, qui ne cessent de rabaisser les apports d'Apple ou de Steve Jobs dans l'histoire de l'informatique. En arriver à oser écrire sur un soit disant site de référence que le studio Pixar existait a une époque oú le nom même de Pixar n'existait sous aucune forme légale, c'est quand même juste incroyable dans la volonté d'effacer tout bonnement l'apport immense de Steve Jobs au studio, ce que Lasseter et tous les autres artistes du studio ont tous reconnus. D'un coup, le rachat ne devient plus qu'une affaire financière et on nous fait croire que cela n'a eu aucune autre incidence. L'article de Wikipédia est lacunaire et tout bonnement mensonger sur de nombreux points de l'histoire du studio, et ces omissions successives ne semblent avoir pour seul but que de réduire l'apport de Steve Jobs à néant. Oui, je suis très énerve sur cette façon de revisiter façon komîntern l!histoire des technologies. Lamentable.
avatar Amonchakai | 
A mes yeux tu m'es pas plus credible que wikipedia, hein... Eux ils citent des references au moins. celle la par ex: http://lowendmac.com/orchard/06/pixar-story-lucas-disney.html
avatar PA5CAL | 
La venue de l'expo Pixar chez nous en France, pays dont l'industrie du film d'animation est créative, originale et très prometteuse, est à rapprocher des discussions prochaines sur les accords de libre-échange UE-USA, desquelles l'audiovisuel a été provisoirement exclu pour cause d'exception culturelle. Ne nous leurrons pas, cet événement n'est certainement pas fortuit. Ce qu'on doit y voir, ce sont aussi les prémisses d'une offensive commerciale et culturelle américaine dans ce secteur contre notre vieux continent, et contre notre pays en particulier.
avatar Maclowic | 
Farigué chez macG!?? Fondé fondé... Racheté ouai!! Lol
avatar initialsBB | 
@PA5CAL : Nous avons des alliés là-bas aussi... J'ai espoir.
avatar bugman | 
[Auto-moderation : motif : Est ce vraiment nécessaire ?]
avatar SMDL | 
@PA5CAL Le vrai problème étant Hollywood, question hégémonie, et pas la culture cinématographique globale US qui est richissime. Nous en parlions ailleurs, mais ce protectionnisme français en matière culturelle est vital. Il n'y a pas un pays qui n'ait pas réagi et ne se retrouve depuis lors vide d'industrie, hormis TV et cinéma indépendants dans des conditions darwiniennes où seuls quelques rares niches survivent, et encore. Voir le cinéma européen en général, anglais, mort, espagnol, quelques productions de grande qualité mais sporadiques, italien, mort (quand on se rappelle des Scola, Fellini, Risi, Bertolucci, etc..), Allemand, mort, et les autres pays... Oui, il y a toujours des œuvres, des Mocky ou Tati qui vendent leurs maisons, et puis une révolution a lieu avec les home-studio et les caméras abordables (5D etc..) qui suit la MAO de quelques années. Et puis Internet. Mais lorsqu'on parle d'industrie cinématographique, les américains savent de quoi il s'agit, et YouTube ou même Vimeo sont bien loin de leurs préoccupations. C'est un métier aussi. Une foule de métiers. Ça se protège, oui, parce qu'Hollywood est en situation de trust mondial (non, non, pas Bollywood, surtout pas) Il faut que la diversité demeure, même si les films français qui marchent ou les blockbusters US ne plaisent pas à tout le monde : l'argent qui rentre dans chacune de ces caisses nationales autorise le financement d'oeuvres moins consensuelles. R&D, une économie plus complexe, souple. Pour ce qui est de Pixar, celui des Toy Story, de Wall-E (surtout la première moitié, extraordinaire) ou Nemo, quel travail... Vous vous rappelez du Lasseter de ces court-métrage prototypes, le bébé avec ses jouets et surtout ce bonhomme de neige coincé sous sa bulle, devant le spectacle d'une fête permanentes de Barbie et Ken bronzés et libres, posés sur une meuble... Post Tron mais inoubliable. Toy Story 1, la claque. Également inoubliable. Je me pinçais dans la salle. Ils méritent tous la reconnaissance de leur travail. Même si certains côtés de ce travail sont plus que juvéniles, la profondeur de celui-ci demeure admirable, et deux décennies plus tard, rien n'a changé : magnifique. Quant à la fin du Trois, elle est parfaite. Emotionnellement intense. Alors que ce ne sont que des pixels. Merci Pixar.
avatar aldomoco | 
@monsterkill : Merci pour cette mise au point ! C'est aussi très bien expliqué dans le dernier livre : Steve Jobs de Walter Isaacson !
avatar bugman | 
Pixar Image (la première fois que ce nom intervient dans l'histoire...) c'est bien chez Lucas. D'après le film "l'histoire de Pixar" (trouvable sur iTunes pour 16,99€)... SJ, est juste venu pour apporter son soutient financier (en plus de certainement trouver cela bien cool) ... Je cite Jobs : "C'est Alan Kay qui m'a parlé de Pixar" (j'ai Jobs devant moi, je n'invente rien ! C'est à 24:20 dans le film). --- Chose amusante, en visualisant le film vous découvrirez (peut être) qu'un certain Cook travaille également chez Pixar. je ne sais pas par contre (pas cherché) si il est de la famille du CEO de chez Apple.
avatar nostress | 
Juste petit calcul : L'expo à commencé en 2006 donc si Pixar avait minimum 25 ans en 2006 ça nous fait remonter à 1981. Or SJ n'avait pas Pixar en 1981. Donc ils prennent compte de l'avant "Pixar" non ?
avatar macbookeur75 | 
faut arrêter de se palucher sur SJ comme si c'était un dieu... Pixar began in 1979 as the Graphics Group, part of the computer division of Lucasfilm before its spin-out as a corporation in 1986 with funding by Apple Inc. co-founder Steve Jobs, who became its majority shareholder. il a juste créé une nouvelle boite en rachetant une boite existante et il ne l'a pas dirigé, il en était actionnaire
avatar Adrienhb | 
@macbookeur75 : Un actionnaire plutôt présent si on en croit la bio d'Isaacson....
avatar os-app92 | 
Sous-culture de merde. De merde, de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde de merde, de merde, de merde, de merde de merde merde, de merde de merde qui ne fait référence à rien...
avatar bugman | 
@ os-app92 : A qui t'en prends-tu ? Pour moi Pixar est loin d'une sous-culture de merde ! Loin de là !
avatar oomu | 
alors, oui vous pouvez vous palucher sur steve jobs comme un ultra-dieu. Il a racheté pixar, oui, qui était déjà en activité, oui, mais le but de John Lasseter était de faire de l'animation. Steve Jobs lui a donné quasi carte-blanche pour organiser Pixar en studio d'animation, et lui s'est chargé des financements et de défendre l'entreprise au près de distributeur puis surtout Disney. John Lasseter a longuement rappelé l'utilité de Steve Jobs et cela maintes fois alors je sais que ça peut vous foutre en rogne qu'un tâcheron en jean et un gaga en chemise hawaïenne aient pu réussir autant dans leurs travaux (encore qu'ils ont eu des ratés terribles au début de leurs carrières pro) mais oui, ils ont été aussi important que ça. Tant pis si ça vous broute. Entre "Graphics Group" et "Pixar" il y a eu toute une entreprise qui a été refondé et réorientée. "et il ne l'a pas dirigé, il en était actionnaire" il a dirigé Pixar. AU sens _dirigé_ : décider des grandes orientations, défendre son activité au près de l'industrie, trouver des financements (faire de la pub, etc) Son attention à commencé à se diluer après son retour à Apple, qui était et de loin sa première passion. -- L'Animation et en tout cas tout le boulot que des gens se sont tués à faire pour Disney et Apple n'est pas une "culture de merde".
avatar bugman | 
"alors je sais que ça peut vous foutre en rogne qu'un tâcheron en jean et un gaga en chemise hawaïenne aient pu réussir autant dans leurs travaux (encore qu'ils ont eu des ratés terribles au début de leurs carrières pro) mais oui, ils ont été aussi important que ça." Ce n'est pas cela moi qui me fout en rogne (mais c'est un bien grand mot) oomu, mais le fait d'une désinformation à laquelle tu te sens toi même obligé d'apporter une correction. Pixar n'existerait plus sans Steve Jobs (c'est clair)... mais n'aurait JAMAIS existé sans LucasFilm. Rendons juste à Cesar ce qui appartient à Cesar. (Je me sens comme le type à qui on va dire dans 25 ans que c'est Cook qui à fondé Apple, là)
avatar tomate | 
Sans déconner, on s'en fout de savoir qui a fondé Pixar ou the Graphics Group. Ce qui est important c'est ce que Pixar est devenu et le succès qu'elle a rencontré qui est largement mérité. Et cela c'est grâce au talent de John Lasseter et les sens des affaires de Steve Jobs qui a permis de prendre les bonnes décisions et les bonnes orientations aux bons moment. C'est cela aussi le talent des affaires. Conclusion: J&J ont tous les DEUX oeuvré au succès de Pixar. ./
avatar EBLIS | 
Merci de corriger l'info sur la création de PIXAR. C'est un rachat pas une création si je ne me trompe pas.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Si j'achète une épicerie et que je la transforme en boulangerie/pâtisserie, peut on dire qu'il s'agit du même commerce ? je ne crois pas. Pixar n'est pas le Graphics Group. Si je me souviens bien le Graphics Group comptait 3 personnes. Il y avait Lasseter, Catmull et un autre. Je ne sais pas combien d'employés compte aujourd'hui PIXAR, mais quelque chose me dis qu'ils sont un peu plus de 3 ! Lorsque Jobs a racheté le département de Lucas Film et qu'il l'a transformé en société à part entière, Pixar (qui ne portait pas ce nom à l'époque LUCAS) vendait des ordis sur lesquels faire tourner un/des soft d'imagerie, dont Disney était le plus gros acheteur/utilisateur. C'est ensuite, quand les caisses ne se remplissaient pas, et que pas mal d'employés ont été renvoyés, que la boite c'est orientée vers l'animation. Lasseter a réussi à convaincre Jobs de la faisabilité d'un film en numérique (après des essais sur des pubs). Jobs lui a donné sa chance et l'a soutenu envers et contre tous. Sans l'informaticien Catmull, le créatif Lasseter et le dirigent commercial Jobs, pas de logiciel, pas de films et pas d’investissements financiers pour développer la boite et passer un accord commercial, concernent la distribution des films avec Disney. Lasseter l'a dit lui même a de multiples reprises. Jobs a été pour eux un protecteur financier et créatif. Jamais la boite n'aurait ainsi pu se développer sans lui.
avatar bugman | 
@ Shirow : "Si j'achète une épicerie et que je la transforme en boulangerie/pâtisserie, peut on dire qu'il s'agit du même commerce ? je ne crois pas." Moi non plus. Mais Jobs n'a pas mis 10m$ dans 4 murs, il l'a mis dans l'Âme d'une entreprise. Un peu comme si tu investissais de l'argent non pas dans l'épicerie mais dans l'épicier (celui qui va faire ton pain). "Pixar n'est pas le Graphics Group." Oh que si ! Pour moi du moins. Ca n'enlève pas l'importance de Jobs dans l'histoire. "Lasseter a réussi à convaincre Jobs de la faisabilité d'un film en numérique (après des essais sur des pubs). Jobs lui a donné sa chance et l'a soutenu envers et contre tous." Jobs, difficile de rêver mieux comme père ADOPTIF, effectivement. "Sans l'informaticien Catmull, le créatif Lasseter et le dirigent commercial Jobs, pas de logiciel, pas de films et pas d’investissements financiers pour développer la boite et passer un accord commercial, concernent la distribution des films avec Disney." Oui… mais pas de Pixar sans l'invitation faite à Jobs de rencontrer le Graphics Group. Parce que (et c'est là où il me semble important d'intervenir…) Jobs ne s'est jamais levé un matin en se disant "Tain ! Créons un studio d'animation !"… Nan. (J'en profite : Merci à toi aussi Alan) "Lasseter l'a dit lui même a de multiples reprises. Jobs a été pour eux un protecteur financier et créatif. Jamais la boite n'aurait ainsi pu se développer sans lui." Certainement. Merci Steve.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@bugman "Moi non plus. Mais Jobs n'a pas mis 10m$ dans 4 murs, il l'a mis dans l'Âme d'une entreprise. Un peu comme si tu investissais de l'argent non pas dans l'épicerie mais dans l'épicier (celui qui va faire ton pain)." L'entreprise n'existait pas. C'était un département parmi d'autres. Et pas le plus rentable. C'est l'une des raisons qui a fait que LUCAS s'en est séparé pour couvrir les frais de son divorce. Je pense que c'est par ce qu'il venait de l'informatique que Jobs a fais son parallèle qu'il semblait tant aimé de la croisée des chemins entre art et techno. Ce n'est pas sur ce qu'était le Graphique Group qu'il a investit, mais sur ce qu'il pensait qu'il pouvait devenir (et il c'est en partie planté puisque les ordis PIXAR se sont mal vendu). "Oh que si ! Pour moi du moins. Ca n'enlève pas l'importance de Jobs dans l'histoire." Pas du tout d'accord avec vous. Lasseter n'est pas le meilleur réal de PIXAR. C'est un bon dirigent, mais un réal banale. Les meilleurs PIXAR ne viennent pas de lui. Ce sont des personnes qui ne travaillaient pas chez LUCAS qui les ont fais. "Jobs, difficile de rêver mieux comme père ADOPTIF, effectivement." Économiquement, il était pas trop mauvais. "Oui… mais pas de Pixar sans l'invitation faite à Jobs de rencontrer le Graphics Group. Parce que (et c'est là où il me semble important d'intervenir…) Jobs ne s'est jamais levé un matin en se disant "Tain ! Créons un studio d'animation !"… Nan. (J'en profite : Merci à toi aussi Alan) " A partir de là, tout est prétexte. Si jamais LUCAS n'avait pas rencontré sa femme qui avant de demander le divorce n'était pas non plus sortie le jour ou elle l'a croisé, a cause de l'une de ses copines qui lui a prit la tête pour aller se balader par ce qu'elle avait des problèmes avec son copain qui avait des problèmes à son bouleau à cause d'un type avec qui il bossait car il faisait mal son job à cause etc ...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
C'est la rencontre LASSETER, CATMULL, JOBS qui a fait PIXAR, mais c'est JOBS qui l'a développée (locaux, employés, financements, partenariat). Je n'ai rien contre l'influence de LASSETER (normal, il la dirige) sur la boite, mais il ne faut pas non plus vouloir réduire la portée de celle de JOBS. Le boss de SKYLINE ("l'âge de Glace" l'a dit) dit la même chose que LASSETER. PIXA doit énormément à JOBS.
avatar béber1 | 
je savais bien qu'il y avait une femme là-dessous
avatar SMDL | 
@béber1 Pas possible autrement. Suivez la femme qu'ils disaient, les misogynes. Mais bon, sinon on hurle à la mort "Où sont les femmes ? Elles fument le cigare, elles..." Je ne répète pas la suite, je n'ai plus l'âge de me prendre une balle en argent, un jour où, contemplatif niais, je regarderais à la fois la Lune et mon doigt, comme ça arrive si souvent. Je flood, ha, c'est une maladie, rémission, puis rechute. Gasp... Damien ! Bien par là, c'est ton virus, pfff...

CONNEXION UTILISATEUR