LiveCode veut se faire financer sa version open-source

Christophe Laporte |
LiveCode fait partie de ces programmes qui se proclament comme le fils spirituel d’HyperCard, l’application d’Apple qui permettait de concevoir des applis sans connaissance particulière (lire : HyperCard : l’un des plus beaux concepts d’Apple). Apparu pour la première fois en 1993, ce logiciel continue son petit bonhomme de chemin. La version actuelle permet de développer des logiciels pour Linux, Windows, OS X, iOS et Android.

Son éditeur, RunRev, aimerait aller plus loin et souhaiterait proposer une version open source de son programme qui serait entièrement revu. Là où l’initiative de RunRev est assez unique en son genre, c’est qu’il cherche à faire financer son projet via KickStarter.

Pour mettre au point la prochaine génération de LiveCode, la société estime avoir besoin de 350 000 £, soit un peu plus de 400 000 €. Pour le moment, ils ont recueilli un peu plus de 110 000 €. Ils ont jusqu’à la fin du mois pour boucler le financement de LiveCode open-source.

S’ils obtiennent le financement nécessaire, une équipe d’une dizaine d’ingénieurs reprendra entièrement le développement de ce logiciel afin qu’une fois en open source, tout le monde puisse contribuer facilement à ce projet. Outre cette réorganisation complète au niveau de l’architecture du logiciel, RunRev prévoit de revoir l’interface de son éditeur et souhaite mettre au point un nouveau langage de programmation, Open Language qui permettra de concevoir des applications en écrivant des mots et des phrases.



Si tout va pour le mieux, RunRev espère être en mesure de proposer une première version à l’automne. Avec son édition open source, RunRev espère notamment percer dans le monde de l’éducation. En Écosse, près d’une école secondaire sur quatre initie les élèves à la programmation avec ce lointain descendant d’HyperCard.

avatar Micout | 
Je ne pense pas que le langage utilisé sera nouveau, il pourra, le cas échéant, être enrichi par la communauté. Cela restera du LiveCode descendant (très) enrichi d'HyperTalk...
avatar legallou | 
Hypercard, souvenirs émus.
avatar Luc G | 
Je croise les doigts pour que ça marche. Utilisateur d'hypercard depuis… l'origine, je me suis mis à Revolution à l'époque où ils proposaient une version pas chère. Puis j'ai utilisé la version gratuite "Revolution Media". Malgré quelques bogues et quelques bizareeries d'interface, ça reprend bien effectivement le côté couteau suisse d'hypercard et ça m'est bien utile. Le seul point qui me pose question, c'est la politique commerciale de la boîte qui a toujours été erratique : très cher puis pas cher puis gratuit puis à nouveau très cher… J'étais prêt à payer un prix adapté à la clientèle (à l'époque…) d'hypercard, c'est à dire pas vraiment "professionnelle" disons 100 € pour fixer les idées. Mais une fois c'est gratuit, une fois c'est 500 €. Difficile à suivre… C'est clair que la version opensource règlerait le problème. Mais j'hésite encore à y croire (et à financer) compte tenu de ce que j'ai déjà vu. Je continue à réfléchir.
avatar Krynn | 
@Luc G, Si la somme n'est pas atteinte, ont n'est pas débité. Perso j'ai souscrit. J'utilise de temps à autre ce soft pour le plaisir, mais les tarifs sont effectivement trop variable. J'attend les super promo est prend les MAJ quand c'est dans les 100$
avatar legallou | 
@Luc G effectivement c'est n'importe quoi comme prix. Je suis passé de Révolution vers LiveCode upgrade 41€ 11 mai 2011, puis le 31 octobre 2011 LiveCode V5 48€. Et maintenant, c'est 49.99€ par mois!!!!
avatar MacNomad | 
Moi aussi j'ai souscrit et je développe régulièrement avec Livecode des applis (pour Mac, iOS, Androïd et Windows). Je suis donc partial, mais il en faut ;) C'est un très bon système où on reste très serein et on peut se consacrer au développement sans tomber dans des tas de soucis incompréhensibles en amont. La syntaxe est celle d'Hypercard mais très enrichie avec des commandes permettant de faire presque tout ce qu'on ferait avec XCode sans s'arracher les cheveux. Le projet Open Source vise à en faire une base pour plein de développements libres, notamment en éducation ou pour les entreprises. Il y en a de fameux : ça va de petits jeux ou ebooks au système informatique complet d'une Université par exemple. Si ça marche, on aura un langage réellement multi-plateformes, facile et évolutif. Idem pour tester un concept et montrer une maquette en quelques minutes (je ne plaisante pas). Evidemment, je vous encourage à les soutenir. Pour les développeurs commerciaux et qui gagnent leur vie en vendant leurs programmes, il restera la version vendue, puisque c'est une licence double qui sera mise en place, avec des codes sources invisibles. Les prix de RunRev sont aléatoires c'est vrai, mais très bas pour un développeur commercial. Pour l'initiation à l'informatique c'est un langage idéal. La version open source pourra même être traduite en plusieurs langues grâce à un interpréteur simple...

CONNEXION UTILISATEUR