L'affaire Plans a eu raison de Scott Forstall

Christophe Laporte |
On en sait un peu plus sur les raisons qui ont poussé Apple à se séparer de Scott Forstall. Le Wall Street Journal confirme à son tour que la polémique autour de Plans est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Cette affaire qui a entaché la sortie d'iOS 6 avait contraint Tim Cook à présenter ses excuses dans une lettre ouverte. En tant que responsable de cette app, la lettre aurait dû être signée par Forstall. On se souvient que Bob Mansfield, alors responsable de la division matérielle, avait signé en juillet dernier l'annonce du retour des produits d'Apple dans la norme EPEAT après la polémique déclenchée et les menaces d'agences gouvernementales américaines de ne plus s'équiper de Mac. Mais Forstall a refusé d'obtempérer. Tim Cook lui a par conséquent demandé d’assumer ses responsabilités.



Outre son caractère difficile, Forstall était connu pour sa réputation à prendre des risques ainsi que par le fait qu'il ne cadrait pas avec la culture Apple.



Il y a le fond et la forme. Scott Forstall paie également le fait que Plans n'était pas suffisamment abouti lors de sa sortie. Apple a tout fait pour rendre une copie en temps et en heure, quitte à retarder la correction de certains bogues et problèmes dans iOS 6.

Les relations entre Forstall et le reste de l'équipe dirigeante n'ont fait que se dégrader ces derniers mois. Steve Jobs n'étant plus là pour apaiser les tensions, ce qui devait arriver arriva. Ces derniers temps, Scott Forstall aurait fait une série de déclarations en off ou lors de réunions internes, qui montrent que la situation est loin d'être idyllique à Cupertino.

Le responsable d'iOS aurait affirmé récemment qu'il n'y a plus de "décideur" chez Apple maintenant que Jobs n'est plus là. Il aurait également écrit un courriel à certains membres de l'équipe iOS dans lequel il estime que son groupe ne travaille pas suffisamment sur les grandes idées en rapport direct avec le mobile. Un aveu d'échec en quelque sorte pour un système d'exploitation qui depuis quelques années ne cesse de gagner des fonctionnalités tout en passant à côté de l'essentiel ?

En tout cas, le surnom de mini Steve-Jobs pour Forstall n'était pas du tout usurpé. Ce dernier estimait qu'il était tout à fait possible de régler l'affaire Plans sans avoir à s'excuser. Son mentor n'aurait pas pensé autrement. En plein coeur de l'antennagate et malgré la tenue d'une conférence de presse, Jobs avait refusé d'agir ainsi. Tel père, tel fils…
avatar Mark Twang | 

"Un aveu d'échec en quelque sorte pour un système d'exploitation qui depuis quelques années passe ne cesse de gagner des fonctionnalités tout en passant à côté de l'essentiel ?"

C'est à dire ?

avatar zorglub33 | 

Je me suis posé la même question, moi pas comprendre.

avatar inoga | 

La fonction cafetière ?

avatar FreddyF | 

"Forstall forgot he was Steve's guy, not Steve Jobs" (Om Malik)

avatar BenUp | 

Ce mec est vraiment bon, de plus il a réussi pas mal de chantier chez Apple. S'il dit qu'il n'y a plus de tête c'est le début du déclin. Mais la force d'Apple c'est la réincarnation après avoir touché le fond.

avatar Bigdidou | 

"Son mentor n'aurait pas pensé autrement."

Vous en avez pas assez, des exégèses de SJ ?

avatar pacou | 

" la situation est loin d'être idyllique à Cupertino."
Vous connaissez beaucoup de boîte où c'est le paradis? Pas une de mon côté, pas même la mienne.

Entre l'image de ceux qui vont jouer à l'hélicoptère au bureau et l'idée que l'on puisse avoir un environnement idyllique en entreprise, je comprends que l'idée que l'on se fait du monde des affaires est erronée.

Ceci dit que penser de cette affaire?
S'excuser n'était pas dans les habitudes d'Apple et peut être une marque de faiblesse. Cependant le ceo veut rendre Apple plus humble et qui pourrait lui en vouloir?
Apparemment le iOS manager faisaient des boulettes et certainement quelques unes que l'on ne connait pas, ne cadre pas avec la gouvernance actuelle, il doit quitter le navire. À son niveau de responsabilité il n'y a pas d'alternative.
On verra le changement plus tard. À noter que Tim Cook ne fait pas "le ménage" l'équipe n'étant que remaniée.

avatar ricchy | 

Jobs n'aurait peut être pas donné son feux vert avec une app en version "beta" ou lui aurait attribué ce nom comme pour "Siri"…

avatar Amdjad Chris | 

Dans 5 ans Scott reviens et sauve Apple

avatar helmuthelmut | 

Comme je le disais dans un ancien post, Apple est en proie à des luttes internes qui nuisent à l'entreprise. On peut bien imaginer ce qui passe dans une société de cette taille ça doit être identique à ce qui se passe dans un gouvernement. Coups bas, alliances et traîtrises.
Tim Cook et ses proches vont passer plus de temps à se maintenir au pouvoir qu'à faire avancer Apple. Dégager les menaces surtout s'ils sont bons, protéger ses soutiens peu importe s'ils sont nuls et une bande majoritaire de copains au conseil d'administration.
Les entreprises fonctionnent selon le régime dictatorial pas démocratique, la dictature des actionnaires et du conseil d'administration.

La vraie sanction sera la concurrence et le désintérêt des consommateurs.

avatar helmuthelmut | 

John Ive promu ! Quelle surprenante nouvelle :-)
Il est devenu le Raspoutine de Apple !! Attention...

avatar Dr_cube | 

Plans n'est pas si catastrophique que ça, la presse a largement exagéré et amplifié le problème, exactement comme pour l'Antennagate ou les iPhone explosifs. Je suis d'accord avec Scott Forstall sur le fait que les excuses étaient mal venues : il était évident qu'Apple ne pourrait pas rattraper Google dès la v1. Je pense qu'Apple aurait dû assumer son choix, d'autant qu'il s'agit visiblement d'une décision stratégique sur le long terme (se passer de Google). Donc j'ai perçu les excuses de Tim Cook comme un manque de clarté et une soumission au pouvoir des médias, toujours prompts à déclencher des cabales inutiles.

Je pense que Scott Forstall a fait un excellent boulot sur iOS. On peut lui reprocher l'omniprésence du cuir et de la moquette, mais iOS reste une petite merveille d'ingénierie.

Je trouve donc dommage qu'il soit mis à la porte. Je pense qu'il a le potentiel pour diriger une grande entreprise ou pour créer une entreprise avec succès. J'ai hâte de voir ce qu'il va faire. Espérons qu'il ne finisse pas comme Jon Rubinstein.

avatar yoyo3d | 

Jobs est mort. Faudrait peut être songer à arrêter de faire sans cesse référence à ce qu il aurait fait ou dit. Nul ne sait si jobs aurait sorti plans en l état. Par ailleurs il me semble que lors de l antenne gâte à défaut d excuses il avait viré le responsable.
N en déplaise à ceux qui croient savoir ce que Jobs aurait fait comme si ils le connaissaient intimement, plans méritait des excuses.

avatar Mithrandir | 

Et bien entendu les médias savent tout sur tout. C'est un peu n'importe quoi, ils appliquent les mêmes suppositions au doigt mouillé que sur les forums, mais comme c'est maintenant systématique, ils présentent leurs élucubrations comme des vérités.

Les raisons du départ de Forstall sont certainement plus complexes que liées à une "affaire Plans" qui a été en grande partie créée de toutes pièces par les mêmes médias, d'ailleurs.

avatar x arena | 

Se prendre pour Steve ne fait pas de lui Steve...
Encore un gars a l'ego démesuré qui fait stagner iOs depuis des années... bon débarras !

avatar lechat666 | 

"Amour, Gloire et beauutéééé"

avatar Macmmouth | 

A ceux qui ont encore iOS 5.1 :

Ne touchez à rien, vous avez iOS à son apogée !

Ne faites pas comme moi et ne migrez pas sous cette #¥£# d'iOS 6 sans possibilité de downgrade !

avatar Dr_cube | 

J'ajoute qu'il est très bizarre que les GUI soient confiées à un designer industriel. Les deux disciplines se rejoignent pour ce qui concerne l'ergonomie, mais sont complètement différentes pour tout le reste. J'imagine qu'ils savent ce qu'ils font.

avatar Mr. THZ | 

R.I.P ;)

avatar chepiok | 

J'aime pas ça. J’hésite entre apprécier la fermeté de l'acte managérial et la gestion style "on chante l’entraîneur d'une équipe qui ne marque pas". Pour moi plan et siri ne sont pas un motif d'hyper réactivité pour virer quelqu'un. Il faut autre chose en tête. J'espère juste que c'est pas la même raison qui avait fait écarter Steve Jobs d'Apple avant que tout parte en vrille.

avatar jeremyl | 

Un peu de changement ça peut pas faire de mal non plus hein.

avatar Un Vrai Type | 

@Dr_cube :
Heu... C'est pas J Ive qui va dessiner sur du Canson à la plume...
J. Ive est déjà manager, il a une méthode, des exigences etc.
Et le but de regrouper le hard et soft n'est pas de faire un Mac OS X unibody, c'est avant tout synchroniser les avancés pour avoir une convergence en amont. ( entre autre )

avatar Alias | 

Effectivement, il ne fallait pas s'excuser. Il fallait trouver une solution, point barre.

avatar RDBILL | 

"Un aveu d'échec en quelque sorte pour un système d'exploitation qui depuis quelques années ne cesse de gagner des fonctionnalités tout en passant à côté de l'essentiel ?"

Moi bébête, moi pas comprendre...

En tout cas, c'est un fait que l'iPhone et maintenant l'iPad ne sont plus que des poules aux œufs d'or qu'Apple surnourri au grain sans leur faire subir de révolution. Surtout pas !

Il est loin le temps de la destruction créatrice qui voulait que l'on reparte d'une feuille blanche pour créer de vraies nouveautés...
Apple désormais reprend ses best seller tous les 10 mois environ et se contente d'en pousser de quelques pouièmes les principales caractéristiques. Proc, Ram, taille, autonomie, épaisseur...

Tout ça c'est très bien, Apple finasse, mais elle en oublie son ADN : l'innovation !

avatar Domsou | 

@chepiok :
@Alias
+1

Pages

CONNEXION UTILISATEUR