Apple n'aurait pas dit non à Flash sur iPhone, s'il avait marché

Florian Innocente |

Apple n'a pas rejeté d'un bloc l'idée d'avoir Flash sur iPhone, a clarifié Scott Forstall, l'ancien responsable du développement d'iOS, la Pomme a même apporté son assistance technique à Adobe mais les résultats furent jugés catastrophiques.

Témoignant dans le cadre du procès entre Apple et Epic Games, Scott Forstall a expliqué qu'il n'y avait pas eu une opposition de principe à l'idée d'avoir la technologie d'animation de contenus et de gestion de médias d'Adobe sur iOS, toutefois les utilisateurs n'y auraient pas trouvé leur compte :

Nous n'avons pas sorti Flash. Nous avons essayé de faire fonctionner Flash. Nous avons aidé Adobe. Nous étions vraiment intéressés. Encore une fois, c'est un domaine dans lequel j'ai pensé que si nous pouvions aider à le faire marcher, ça pouvait être formidable.

Flash a été un gros problème par la manière dont il s'intègre aux systèmes, ça a été un cauchemar pour les virus sur Windows, même sur Mac.

Et quand nous l'avons fait fonctionner sur iOS, les performances étaient tout simplement épouvantables et gênantes, il aurait été impossible d'arriver à obtenir quelque chose qui offre une valeur ajoutée aux consommateurs.

Kevin Lynch, Directeur technique d'Abobe qui fustigea en son temps le refus d'Apple. Consciente néanmoins de la valeur de l'individu, Apple l'embaucha après une première tentative ratée de Jobs. Depuis 2013, Lynch pilote le développement de watchOS

Flash sur iPhone fut un long feuilleton qui opposa Apple et Adobe, deux partenaires de toujours. En mars 2008, un peu plus d'un an après l'annonce de l'iPhone, Steve Jobs repoussa l'idée de voir ce player arriver sur son nouveau système mobile au motif que Flash y affichait des performances insuffisantes et qu'il ponctionnait trop la batterie.

Quelques jours plus tard, confiant dans ses capacités, Adobe assura de son intention de créer une version iOS en prévision de l'ouverture de l'App Store à l'été de la même année. Tout en admettant que l'aide d'Apple était aussi indispensable que souhaitée. En octobre 2008, une version iOS du player Flash était opérationnelle chez Adobe mais les portes d'Apple et de l'App Store restaient fermées.

Face à un Adobe qui distribuait des player Flash à tout vent sur les autres plateformes — non sans se heurter aux critiques sur leurs performances — et s'époumonait à critiquer l'intransigeance d'Apple Steve Jobs mit un terme au débat en avril 2010.

Avec le lancement de l'iPad en 2010, Steve Jobs publie ses « réflexions sur Flash » en page d'accueil du site d'Apple. Un réquisitoire contre la technologie d'Adobe

Il publia la fameuse lettre ouverte dans laquelle il alignait les nombreux arguments d'Apple à l'encontre de la technologie d'Adobe (lire aussi Steve Jobs avait bien essayé de recruter Kevin Lynch en 2010). Les mauvaises performances de Flash y étaient à nouveau citées, mais ce n'était plus le seul problème.

En deux ans, l'App Store était monté en puissance et tout le potentiel des apps sur iPhone avec lui. Flash n'était plus seulement vu comme un sucre jeté dans le réservoir de l'iPhone mais comme une plateforme logicielle à part entière, de nature à concurrencer le développement d'apps natives. Adobe ayant tout intérêt à pousser les développeurs vers son SDK plutôt que vers le kit de développement d'Apple.

Depuis ce 12 janvier, Adobe a enterré Flash sur toutes les plateformes et les navigateurs zappent par défaut tous les contenus encore en ligne.


avatar Garynho | 

En même temps ça fait pas déjà 10 ans qu’on était au courant de cette histoire?

avatar cybercooll | 

@Garynho

J’étais pas au courant moi, mince il va falloir que je recode tous mes sites en urgence!!
Je comprends pas, ça marche bien chez moi (je suis sous Windows millenium, mon IE6 est à jour avec la dernière version)

avatar armandgz123 | 

@Garynho

Je ne sais même pas ce que c’est flash

avatar marc_os | 

@ armandgz123

Le flash, c'est cette petite lumière à côté de l'objectif de la caméra et qui s'allume sur ton iPhone quand tu prends un photo de nuit. 🙃

avatar armandgz123 | 

@marc_os

Hum 😶

avatar DG33 | 

@marc_os

Je me disais bien que c’était une fake news, car on a tous le flash sur iPhone depuis le 4 😇

avatar xDave | 

Mais comme au final il ressemblait plus à un ver qu’à un mille-pattes on a lâché l’affaire. Au mieux il rampait mais impossible qu’il finisse par marcher.

Peut-être aurait-il pu fonctionner par contre. 🙃

avatar yurt | 

Ça y est ça va taper sur Flash, en oubliant tous les services de fou que cette technologie a rendu à une certaine époque…

avatar Azurea | 

@yurt
Effectivement, très utilisé dans la construction de site, mais surtout une véritable passoire à virus. Mise à jour pour combler une faille, paf ! deux autres se rajoutais automatiquement.
Flash avait du potentiel, faut le reconnaitre, mais quelle galère virologique.

avatar Celeri | 

"à une certaine époque" --> c'est exactement cela dont il est question. Flash est une des grandes technos des années 2000, mais pas des années 2010.

Soyons honnêtes : est-ce que l'absence de Flash a réellement pénalisé quelqu'un sous iOS ? Et est-ce que sa présence (toute relative) sous Android a été un avantage déterminant pour quiconque ?

avatar pocketalex | 

@Celeri

Son absence ne gêne personne, elle permet de payer 5€ des mini jeu sur l'app store que tu aurais eu gratuitement sur le web

Elle impose des sites avant tout rédactionnels et a tué toute initiative "d'expérience interactive" comme certains site l'étaient avant (pour le meilleur, et parfois pour le pire, mais au moins c'était "créatif")

Mais bon, on vit sans hein

avatar oomu | 

@pocketalex

merci pour ce rappel.

avatar Derw | 

@pocketalex

J’ai été animateur Flash (et développeur jusqu’à AS3). Effectivement, Flash c’était super pour faire des sites fun et créatifs. Mais ces sites n’était pas accessibles dans tous les sens du terme…

avatar pocketalex | 

@Derw

Il était tout à fait possible de faire des sites en flash parfaitement référencés

Sur l’accessibilité ... ça je sais moins

avatar Derw | 

@pocketalex

« Il était tout à fait possible de faire des sites en flash parfaitement référencés »

Allez dire ça à un SEO master ! 😉

Certes Adobe avait fournit des solutions de contournement à ce problème, mais cela restait du contournement… d’ailleurs, dès qu’on voulait sortir de ce que flash savait faire facilement (les animations, le multimédia), pour aller vers ce que le HTML, PHP, SQL… faisaient facilement (contenu facile à gérer, référencement, multilingue, accessible, imprimable…) c’était la galère. C’est d’ailleurs pour cette raison que la boîte dans laquelle j’étais était partie sur des sites avec du Flash et non pas des sites en Flash.

avatar DG33 | 

@pocketalex

App à 5€ permettant une rémunération de 70/30. 🤓

avatar cybercooll | 

@Celeri

Avant l’html5, pour faire des upload de fichier agréables il n’y avait pas de solution autre que flash.
On contrôlait la taille du fichier avant upload, on pouvait faire de la sélection multiple et uploader en tâche de fond.
Quel dev n’a pas utilisé swfupload?

avatar pocketalex | 

@ cybercooll

avant le html5, et même longtemps après son arrivée, il était compliqué de faire des vidéos intégrées dans des sites, des lives stream, des vidéos interactives, etc

Avec Flash c'était d'une simplicité religieuse, aussi bien pour la gestion des envois de flux que pour leur lecture sur le poste client (le visiteur)

Aujourd'hui on peut faire des choses en html5, mais c'est pas un dev sur une demi-journée ...

avatar Derw | 

@pocketalex

Puisque tu bosses dans la vidéo : sais-tu avec quoi on peut faire de l’animation aujourd’hui ? Ces un domaine que j’ai laissé tomber il y a plus de 10 ans, mais cela me dirait bien de m’y remettre…

avatar Trillot | 

@Derw

Hype

avatar Derw | 

@Trillot

Hum… j’avais testé la première version de Hype et n’avais pas été convaincu par le code généré ni par le fait qu’il y ait une taille à l’animation (depuis le web responsif, la notion de taille d’écran fixe pour du HTML semble bizarre…). Il faudrait que je teste cette version 4… reste que je posais la question surtout pour faire du film d’animation, pas du HTML 5 animé. Pour ça pour l’instant je le fais en code direct, je n’ai pas de gros besoins…

Mais merci quand même ! 😃 cela m’a remis ce logiciel en tête, je lui donnerai une seconde chance…

avatar pocketalex | 

@Derw

Animate CC pour tout ce qui est animations du style « dessins animé », personnages, etc

After Effect pour tout ce qui est animations type intro, générique, post production, etc

Première Pro ou FCP pour le montage vidéo

Pour les animations en HTML 5 on est plus vraiment dans la vidéo mais plutot dans le dev ... je suis moins au point sur les softs, j’ai jamais été vraiment Dev (je bossais avec des tueurs, mais moi j’avais vite mes limites) et je suis passé dans la créa pure : DA, motion design, graphisme, photo, soundtrack design, 3D et Cie. Je fais plus de technique, et je m’en porte bien mieux par ailleurs

avatar Derw | 

@pocketalex

Merci. Malheureusement Animate CC c’est Adobe et j’ai laissé tomber Adobe quand il sont passé à l’abonnement. Je fais déjà du FCP et je commence à m’intéresser à Motion. Toutefois, je doute que Motion soit adapté pour faire vraiment de l’animation au sens de ce que permettait Flash…

avatar oomu | 

@yurt

merci.

Dans ce forum, ça manque d'artistes ayant eu à distribuer leur travail :)

avatar yurt | 

@oomu

Ah j’en ai passé moi aussi du temps à bosser avec Flash

Pages

CONNEXION UTILISATEUR