S'installer à Grand Central n'aurait (presque) rien coûté à Apple

Nicolas Furno |
Le New York Post aurait eu accès à quelques détails concernant l'installation d'Apple dans la gare de Grand Central, à New York. Cupertino bénéficierait de conditions exceptionnelles, bien meilleures que celles de toutes les autres boutiques présentes dans la gare.

Le plus important est qu'Apple ne devrait pas reverser une partie de ses revenus au MTA, organisme en charge de l'organisation des commerces de Grand Central. Les autres commerçants présents donnent au MTA une part de leurs revenus, mais pas Apple qui ne devrait ainsi payer que la location de l'emplacement. Sur ce point aussi, l'entreprise aurait bénéficié de conditions bien meilleures que ses voisins. Apple louerait son emplacement pour 60 $ le pied carré (environ 450 € le mètre carré) alors que l'on paye normalement plutôt 200 $ en moyenne (1500 € le mètre carré) dans la gare.

Apple Store Grand Central

Sachant qu'Apple a trouvé un emplacement exceptionnel qu'aucun visiteur ne pourra rater, ces conditions sont vraiment exceptionnelles. Le MTA a accepté tous ces sacrifices avec l'espoir que la seule présence d'Apple attirera plus de visiteurs et augmentera ainsi le chiffre d'affaires des boutiques alentour, et donc ses revenus.
avatar Smacks | 
C'est quand meme fous que ce sont les moins riche qui doivent payer plus chère.
avatar bugman | 
Plus tu es riche moins tu payes... d'une logique ! :rolleyes: "la seule présence d'Apple attirera plus de visiteurs et augmentera ainsi le chiffre d'affaires des boutiques alentour, et donc ses revenus." C'était une gare fantôme avant ? :re-rolleyes:
avatar anti2703 | 
Risquait le pari quand même.
avatar Paddy92 | 
J aimerai voir les conditions du contrat de location avant de spéculer!
avatar bugman | 
C'était ça ou ils déposaient plainte contre la couleur du plafond (vert pomme) ? D'ailleurs faudrait penser à la rebaptiser cette gare... (je sors)
avatar Oby1 | 
"[...]MTA, organisme en charge de l'organisation des commerces de Grand Central." MTA C'est d'abord Metropolitan Transportation Authority, un peu la RATP de chez nous. Et par ce bien elle gère les commerces de Grand Central Terminal, appelé incorrectement Grand Central Station. Ce n'est pas faut, mais je voulais apporter cette précision.
avatar foudeapple | 
vous savez où se trouvent les boutiques alentour ? c'est au dessous de l'étage !!
avatar laurrent-m | 
Comme quoi on voit la philosophie de ny, brader des édifices historiques pour du profit encore et toujours plus. C'est comme mettre un Apple store au Louvre... À merde ça c'est fait aussi, à quand le prochain ? 1er étage de la tour Eiffel ? Ou bien à la place du soldat inconnu, c'est vrai qu'il génère moins de profit vraiment n'importe quoi
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Avant de s'offusquer de la présence d'un Apple store dans un lieu historique et de leur tarif de location préférentiel, sachez que cette gare est passée à 2 doigts d'être détruite. Si mes souvenirs sont bons, c'est grâce à Hilary Clinton que l'on peut continuer à visiter ce lieu mythique de New York.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Vu qu'Apple ne vent plus que des machines à sous, l'endroit me paraît assez approprié.
avatar sekhmet | 
si c'est vrai, ça montre à quel point Apple est devenu une enseigne de prestige, et attractive.. c'est inouï quand on pense que ça fait si peu de temps que les Apple Store existent... quel chemin parcouru... et surtout unique, strictement aucun fabriquant d'ordinateur ne peut faire ça ! en fait quel fabriquant de matériel électronique est dans cette position ? aucun...
avatar thierry37 | 
Très étonnant que Apple ne paie pas rubis sur l'ongle. Au contraire je les verrai plutôt taxés à fond pour cet emplacement de rêve.
avatar laurrent-m | 
@foudeapple : exacte. J'ai pris des photos sur l'emplacement de cet Apple store
avatar Cellulo | 
"Le MTA a accepté tous ces sacrifices avec l'espoir que la seule présence d'Apple attirera plus de visiteurs et augmentera ainsi le chiffre d'affaires des boutiques alentour, et donc ses revenus." C'est quand même spéculer sur du vide. Parce qu'apple est là toutes les autres boutiques en profiteront ? Si je comprends bien, les autres boutiques reversent une partie de leur revenu au MTA, donc si apple apporte des clients et que toutes les autres boutiques augmentent leurs revenus, le MTA aussi, donc ce sont les autres boutiques qui reversent pour Apple. Je trouve ça dégueu et difficilement quantifiable cet apport de clients grâce à apple...
avatar Apple92 | 
"Injuste, dégueulasse..." vous ne comprenez rien au Business ? Vous êtes à NYC ici, pas chez les intellos marxistes de Saint Germain.
avatar Un Vrai Type | 
Vu qu'Apple est un étage au dessus, n'est-ce pas là la raison ? Imaginez vous que les conditions des boutiques dans le réseau et hors réseau, près de la billeterie et un étage au dessus sont identiques ? Il s'agit peut-être de règles de base tout à fait normale...
avatar Nesus | 
@Cellulo : difficilement quantifiable ? Désolé mais dans notre monde c'est très facilement quantifiable, cela s'appelle le chiffre d'affaires, voire le bénéfice. C'est en bas d'un papier plus important que la constitution elle même, le bilan comptable. Si Apple amène plus de monde (et au vu de ce qui s'est passé au Louvre je n'en doute pas), ça va être très facilement visible. Crois moi, toutes les boutiques alentour sont absolument ravies qu'apple s'installe. La clientèle qu'elle attire est la plus intéressante au monde quand on a un commerce. Cette plus-valus est effectivement inestimable.
avatar Wolf | 
Curieusement, pour le septiques, à chaque centre commercial ou Apple a débarqué, le chiffre d'affaire des boutiques avoisinantes à augmenté de 5 à 10% en moyenne. Il me semble avoir lu cela sur le NY Times, mais je vais vérifier.
avatar will42 | 
Aux Etats unis tout est basé sur l'argent, ils ne regardent pas si certains sont désavantagés ou pas, c'est les intérêts qui comptent en premier. C'est défendable et aussi condamnable, question de point de vue...
avatar kinon2 | 
Une enseigne a succès est recherchée par tous les gestionnaires de galeries commerciales ou autres et même par les boutiques qui y sont déja. Il est donc normal que ces enseignes à succès aient les cartes en main pour négocier leur présence. Et ni le gestionnaire de la galerie ou les autres commerçants n'y trouvent à redire car c'est leur intérêt commun. Du temps de sa splendeur la Fnac par exemple pouvait se permettre de négocier sa présence à tel ou tel endroit. Et lorsqu'elle décidait après quelques années d'aller voir ailleurs, la surface commerciale perdait les 3/4 de la clientèle qu'elle avait gagné par sa venue .Faut savoir ce que l'on veut. C'est du commerce pas le monde des bisounours.
avatar CBi | 
Effectivement ce sont là des conditions standard qui ne sont propres ni à Apple ni aux Etats-Unis. Il y a par exemple des cas de boutiques de luxe qui en s'installant payent en partie le ravalement du shopping mall pour le mettre à leur standard de qualité, et en échange ne payent ni % des ventes ni loyer.
avatar Arcadium | 
@Apple92 Oui et c'est bien connu qu'il est tout à fait impensable de réfléchir et discuter sur ce qu'on considère comme de l'injustice dès le moment qu'elle est établie et généralisée, bien sûr.
avatar CBi | 
De l'injustice ? On parle ici de location de locaux commerciaux, que des sociétés louent si elles le veulent pour vendre des marchandises à des clients. Une société connue pour attirer une clientèle aisée va naturellement négocier une ristourne en contrepartie de cet avantage. Des boutiquiers moins connus vont au contraire proposer de payer plus cher pour être le plus près possible.
avatar sinbad21 | 
C'est biologique. Les dominants dominent, le succès appelle le succès, l'argent attire l'argent. Plus tu t'épanouis plus les autres sont obligés de se pousser pour te faire de la place. C'est pareil chez les animaux et les plantes.
avatar Average Joe | 
Accessoirement, il fut un temps où la tour Eiffel exhibait en lettres lumineuses dans toute sa hauteur "Citroën"… C'était dans les années 30.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR