Photoshop CS5 : derrière le Splash Screen

Arnaud de la Grandière |
On l'aura longtemps attendu, le support du 64 bits dans Photoshop, et pour cause. Adobe lève un coin du voile sur l'accouchement douloureux de Photoshop CS5, par le biais d'une vidéo "post-mortem", où différents développeurs racontent par le menu l'aventure épique que fut cette mise à jour du logiciel phare de retouche graphique, qui fête cette année ses 21 ans (lire Photoshop a 20 ans).



« Nous avions déjà sorti une version 64 bits de Photoshop sur Windows, et les utilisateurs Mac comptaient dessus. Ils peuvent être très exigeants, en étant un moi-même, je peux le dire avec d'autant plus de certitude. », plaisante Pete Falco.

Mais les mauvaises nouvelles arrivent lors de la World Wide Developer Conference d'Apple en 2007, où la firme de Cupertino annonce que Carbon ne connaîtra pas de version 64 bits, ce mode d'adressage mémoire étant à l'avenir réservé à Cocoa.

« [Nous avons] beaucoup de respect pour Apple et ses produits, mais ils sont très cachotiers et vous pouviez jeter un œil alentours et constater que les ingénieurs d'Apple apprenaient la nouvelle en même temps que nous. », se rappelle Bryan O'Neil Hughes.

Russel Williams : « Nous avons dîné avec eux à la conférence développeurs, et il ont dit "euh cette annonce d'aujourd'hui nous a beaucoup surpris, on était sur le point de vous donner la beta suivante" »

Il a donc fallu laisser tomber le code en Carbon, apprendre le framework Cocoa, et tout reprendre à zéro : il faut réécrire Photoshop en partant d'une page blanche. Adobe enclenche l'opération "AHOD" ("All hands on deck" : tout le monde sur le pont). Mais celle-ci fut un échec : au bout de six mois, Adobe doit faire machine arrière sur le code déjà ré-écrit, mais le temps était compté.

Tout reposera sur les épaules de Seetharaman Narayanan, qui avait déjà été à l'origine du portage de Photoshop depuis le Mac vers Windows. Cette expérience lui a permis de réorganiser le portage de manière plus efficace. Une équipe s'est focalisée sur une traduction du code Carbon vers Cocoa (équipe "C2C"), tandis qu'une autre s'est mise à ajouter de nouvelles fonctionnalités : le seul support du 64 bits sur Mac n'aurait pu suffire pour Photoshop CS5. Adobe fait appel à toutes les équipes de développement en dehors de Photoshop, mais également à la recherche universitaire. C'est de cette manière que "puppet", la déformation d'images suivant un squelette, l'amélioration de la 3D, la simulation des pinceaux, le nouveau système de détourage, et le remplissage prenant en compte le contenu ont pu être ajoutés à la dernière mouture de Photoshop.

Les équipes finissent par réunir leurs travaux : « Je m'en rappelle parfaitement «, déclare Jackie Lincoln-Owyang. « C'est le 28 janvier 2010 que C2C a été intégré avec le reste, c'était un jour pour le moins important pour tout l'étage, il y avait cette espèce de frémissement, tout l'étage bourdonnait »

Seetharaman Narayanan confirme l'ambiance particulière de ce jour : « Les gens pleuraient, Damira est venue me voir, elle avait les larmes aux yeux. C'était un sacré moment. »

Après le stress et la pression, vient l'heure du soulagement lorsqu'Adobe donne une fête à l'occasion de la sortie, un séjour de trois jours sur les collines de Sonoma « C'était merveilleux, je suis montée à cheval pour la première fois de ma vie ! », s'exclame Sarah Kong. Mais tout ceci n'est rien en regard de la fierté éprouvée par les employés d'Adobe à voir leurs noms dans les crédits de Photoshop CS5.

Andrew Coven : « Nous avons suivi l'exemple de l'équipe originale du Mac, qui a carrément posé la signature de chaque membre à l'intérieur du premier Mac. Si vous êtes fier de votre travail, vous le signez, comme le font les artistes. »

skitched

avatar Psylo | 

Malgré une certaine lourdeur, cette version CS5 est un bijou en terme de nouveautés. J'en découvre chaque jours. Un bonheur.

avatar valentinmumble | 

Quelqu'un aurait-il trouvé la solution au bug transformant la transformation manuelle (Cmd+T) en torsion ?
Impossible de transformer correctement...

avatar hok | 

Ils ont tous du strabisme chez adobe ?

avatar Hasgarn | 

Vu qu'ils ont tous repris à la base, on peut espéré que la CS6 soit moins lourde.
Ce serait en tout cas plutôt bien.
Le plus dur est fait.

avatar - B'n - | 

Cette CS5 est quand même loin d'être une réussite je trouve : les performances sont vraiment pas terrible (sur Mac du moins). InDesign, Illustrator et surtout Dreamweaver sont d'une lenteur ! Photoshop s'en tire pas trop mal finalement.

avatar majipoor | 

En résumé, la volonté sans faille d'Apple de refuser la facilité et de savoir rompre avec le passé a poussé Adobe à (enfin) innover sur la CS5.

Un peu ce qui est en train de se passer avec Flash, quoi.

avatar Seccotine | 

[quote]Il a donc fallu laisser tomber le code en Carbon, apprendre le framework Cocoa, et tout reprendre à zéro [/quote]

En 2007, Adobe découvre Cocoa :p Ils sont très fort... :D

Au lieu de mettre une équipe réduite qui aurait commencé dès l'annonce de Mac OS X à investiguer Cocoa, ils attendent d'être au pied du mur et nous pondent une merde de soft pas du tout à la hauteur de 2010... et ils font les étonnés avec leur manque de temps...

avatar Zed-K | 

@ majipoor :
Je ne vois pas d'"innovation" dans le fait de passer de Carbon à Cocoa, puisque c'est transparent pour l'utilisateur...

La preuve, iTunes 10 qui utilise toujours Carbon (et toujours en 32 bits aussi au passage)... *sifflote*

avatar majipoor | 

@Zed-K

Lis l'article: ça les a poussé à travailler différemment ce qui a fait que de nouvelles fonctionnalités sont apparues.

avatar Zed-K | 

@ majipoor :
Je ne m'avance pas trop car je ne peux pas voir la vidéo au boulot (pas de son), mais je ne vois pas en quoi Cocoa entre en compte quand ils s'agit de développer de nouvelles fonctionnalités comme celles citées.
Le puppet, la 3D, les pinceaux, le détourage, le "Remplir avec prise en compte du contenu"... en quoi les algos (développés j'imagine en C/C++) de ces fonctionnalités auraient besoin de Cocoa pour fonctionner ?

Sous Windows, ces fonctionnalités existent également, et Adobe n'a pas été obligé d'utiliser la dernière version de .NET pour se faire à ce que je sache.

Je dis peut-être une grosse connerie, donc hésitez pas à me corriger ;)
Mais là comme ça, je vois vraiment pas le rapport entre les nouvelles fonctionnalités et le passage à Cocoa.

avatar Silverscreen | 

En gros au lieu d'avoir un photoshop optimisé à l'interface revue et optimisée (Lightroom, kof kof) et des fonctions ajoutées de manière cohérente, ils ont passé un an a réécrire un soft alors que TOUT le monde savait qu'Apple allait baser son développement futur d'applis sur xCode, depuis au moins 2-3 ans. Ceci, afin de ne plus jamais dépendre d'usines à gaz comme CodeWarrior et pouvoir faire bénéficier toutes les applis des nouvelles APIs de chaque itération d'OS X. Le passage obligé à Cocoa était induit par cette perspective et c'était une évidence…

Donc Adobe a mis un an à réécrire une version de photoshop dans l'urgence en essayant de fourrer un maximum de fonctions issues de la recherche universitaire pour justifier le prix de l"upgrade, sans jamais se soucier de la cohérence de ces ajouts, de leur pertinence ou de leur intégration avec les fonctions déjà existentes.

Quand Apple épure au maximum un concept pour sortir un nouveau produit et, ensuite, construire dessus par petites évolutions successives, Adobe fait l'inverse : réécrire une usine à gaz dans l'urgence et coller une poignées de fonctions par dessus…

Quand on pense, qu'en s'y prenant plutôt, ils auraient pu revoir de fond en comble Photoshop et créer une interface qui tire partie des innovations ergonomiques d'OS X, d' iOS et de Lightroom ou Aperture, c'est déprimant…

Un jour, c'est certain, un concurrent, pondera un intégré (retouche+mise en page, en vectoriel et bitmap) plus rapide et presque aussi complet pour moitié moins cher que la suite CS…

avatar Zed-K | 

[quote]Une équipe s'est focalisée sur une traduction du code Carbon vers Cocoa (équipe "C2C"), tandis qu'une autre s'est mise à ajouter de nouvelles fonctionnalités : le seul support du 64 bits sur Mac n'aurait pu suffire pour Photoshop CS5.[/quote]
Ce que je comprends :
Une équipe dédiée au passage à Cocoa car pas de Carbon 64 bits. La tâche est longue et fastidieuse.
Mais Adobe met quand même sur pied une seconde équipe pour les nouvelles fonctionnalités (bien séparée donc), car le support du 64 bits (et donc le passage obligatoire à Cocoa) ne suffirait pas à justifier une nouvelle version du soft à elle seule, ce qui peut se comprendre ;)

Du coup, comme la majorité des dev est monopolisée par le passage à Cocoa, Adobe a recours à des aides externes :
[quote]Adobe fait appel à toutes les équipes de développement en dehors de Photoshop, mais également à la recherche universitaire.[/quote]

avatar Zed-K | 

[quote]Donc Adobe a mis un an à réécrire une version de photoshop dans l'urgence en essayant de fourrer un maximum de fonctions issues de la recherche universitaire pour justifier le prix de l"upgrade, sans jamais se soucier de la cohérence de ces ajouts, de leur pertinence ou de leur intégration avec les fonctions déjà existentes.[/quote]
Euh... là c'est très subjectif comme point de vue.
Dans quel cadre/pour quel type de traitement utilise-tu Photoshop ?

Parc'que les nouveautés de la CS5 sont ultra pertinentes et offrent un gain de productivité carrément non négligeable pour qui fait de la retouche photo.

Le remplissage avec prise en compte du contenu fait des miracles (littéralement), mais n'est pas adapté à toutes les situations, ce pourquoi les outils Pièce et Tampon demeurent disponibles. Il suffit de prendre la peine de comprendre comment fonctionnent ces outils pour savoir quand ce servir de l'un ou de l'autre.
Il n'y a absolument rien d'incohérent dans cet ajout.

L'outil puppet tire partie de ce remplissage (pour redessiner l'arrière plan après transformation) et rend faisable en quelques secondes ce qui était un véritable casse-tête auparavant.

Je vais pas énumérer toutes les nouvelles fonctionnalités, mais je ne comprends pas trop sur quoi tu base ton affirmation.

avatar BitNic | 

A lire la news, on dirait le scénario du prochain blockbuster U.S. ;-)

avatar Manic | 

Quel manque total de respect envers les développeurs dans les commentaires... sans oublier les interprétations négatives de premier niveau suite à l'écoute de la vidéo. Beaucoup de personnes ne comprennent absolument pas la complexité que peut représenter la réécriture d'un logiciel.

avatar bidon_essence | 

Manic.......surtout d'un logiciel comme photoshop....qui n'est pas le lapin de 6 semaines du logiciel....21 ans et des millions de lignes de code.

Ces gens qui critiquent devraient au mieux se servir de ce gadget à gogo qu'est Pixelmator....

avatar USB09 | 

Donc comme toujours on " récupère" la version Windows. :-(
Vite que je trouve autre chose.

avatar Florian Innocente | 

@Silverscreen
"Quand on pense, qu'en s'y prenant plutôt, ils auraient pu revoir de fond en comble Photoshop et créer une interface qui tire partie des innovations ergonomiques d'OS X, d' iOS et de Lightroom ou Aperture, c'est déprimant…"

Vu que c'est un soft qui se vend beaucoup sur Windows aussi, on aura toujours une interface Adobe et jamais complètement intégrée à l'un ou l'autre de ces systèmes.

avatar Manic | 

@usb09: Hmmm, non, pas vraiment... Photoshop été réécrit avec le «framework» Cocoa pour faire suite au désuet Carbon. Il n'est nullement question de récupération de version Windows.

avatar ELC FX | 

Totalement daccord avec "Manic et "bidon d'essence, Pas évident de changer de langage, de plus ils ont fait un logiciel qui est parfaitement rapide on comparant les version antèrieur. Beaucoup de nouveauté au niveau de la 3D bien que je les utilise pas encore totalement, elle sont tout de même impressionante.

avatar Abinou | 

Bonjour, je veux réagir car je trouve qu'il y a un manque de respect envers les acheteurs qui payent le prix fort pour un CS5 extended qui bug en continu et qu'Adobe laisse en toujours vente. Derrière le Splash Screen on a laissé mettre en vente un logiciel truffé de bogues. Le reportage ne montre que ce qui fonctionne les choses whaaaaa mais pas les prises de tête de l'utilisateur qui ne peut rien tirer de correct de l'animation 3D. Malgré une bonne config système carte graphique 3D, processeur double coeur, 3Go de ram le résultat est catastrophique, le support technique est averti et je galère comme cela n'est pas possible depuis plus de 3 mois pour récupérer mes près de 1400€ que coûte CS5 extended. Je sais bien qu'il y a un travail énorme de programmation mais payer pour quelque chose qui marche oui mais pour un truc qui plante ça suffit ! J'espère bien bien retrouver mon argent et ne plus jamais avoir affaire à Adobe System. Si quelqu'un souhaite avoir mes psd qui boguent il suffit de me les demander. A ce jour la mise à jour 12.0.3 n'a rien corrigé ! Mon conseil réfléchissez avant d'acheter pour un Photoshop CS5 extended qui bogue.

CONNEXION UTILISATEUR