PearC : le clone Mac allemand existe on l'a démarré

Florian Innocente |
Le clone de Mac allemand PearC existe et ses PC vendus avec Leopard aussi. Nous leur avons acheté une machine, elle est arrivée hier matin avec Mac OS X 10.5.6 inclus. Rappel : le 5 février, alors qu'un tribunal américain est penché depuis plusieurs mois sur le contentieux entre Psystar et Apple, un assembleur allemand sortait du bois et y allait aussi de ses PC vendus avec Leopard (voir l'article PearC : "En Allemagne, c'est légal").

PearCDerPCmitMacOSX



Du PC, de l'iMac et du Mac Pro
Intrigués, nous avons voulu savoir s'il s'agissait d'une esbroufe ou non. L'installation de Mac OS X sur des PC ("Hackintosh") n'est pas chose nouvelle, des utilisateurs découvrent voire utilisent Leopard par ce biais. Mais dans un cadre commercial les exemples se comptent à peine sur les doigts d'une main, car cette vente est légalement très risquée pour les apprentis cloneurs.

Nous avons acheté l'une de leurs machines il y a un peu plus d'une semaine, elle est arrivée ce vendredi 20 février par DHL. Nous avions choisi l'un des modèles d'entrée de gamme, un "PearC Starter", avec quelques options. Une machine qui n'a pas d'équivalent chez Apple puisqu’elle associe des caractéristiques que l'on trouve à la fois dans les iMac et les Mac Pro, le tout pour un prix qui la situe entre le Mac mini et l'iMac : un peu plus de 700 €. Les prix démarrent à 599 € chez PearC.

En résumé, un modèle absent chez Apple et que certains appellent de leurs voeux : format tour, prix réduit, capacités d'extension accrues et performances correctes.

La configuration de ce PearC Starter : carte-mère Gigabyte GA-EP31-DS3L (sortie en février 2008), Intel Core 2 Duo (E7300) à 2,66 GHz, 4 Go de RAM DDR2 1066 MHz, 750 Go de disque dur (7200 t/min), Nvidia GeForce 8400GS à 512 Mo, un graveur de DVD 22x, une carte FireWire 400 (3 ports au dos et un en façade), six sorties USB (dont deux en façade), une carte PCI WiFi 802.11 b/g/n avec antennes externes, des entrées et sorties audio analogiques et SPDIF, des ports typiquement PC à foison (série et parallèle inutiles avec Mac OS X) mais pas de Bluetooth (il est en option sur une clef USB). Et plusieurs connecteurs (3 PCI Express et 2 PCI) et baies d'extension. Une configuration qui sur certains points n'est donc pas récente, mais PearC propose par exemple des configurations à base de Core i7 d'Intel.

Sans oublier une boîte d'installation de Leopard dans sa toute dernière version 10.5.6 et toujours sous cellophane. À cela s'ajoutait un CD de démarrage fait maison. Prix de l'ensemble : 732,85 €, Leopard compris et des frais de port de 31 €. Mais il faudra ajouter un écran, un clavier, une souris et des mini enceintes… ainsi que le coût de la boite de la suite iLife (79 €).


Le menu dans la vidéo permet de basculer en qualité HQ après le début de la lecture


Tour contre tour, il est évident qu'avec cet assemblage de métal et de plastique on a pas affaire à la qualité de finition d'un Mac Pro tout aluminium ou même d'un Mac tout court. Rien ne choquera un habitué du PC, mais lorsqu'on vient du monde Apple, sans faire de chauvinisme à outrance, on compare là un tracteur à une Audi. On referme un Mac Pro - certes autrement plus onéreux - comme on pousse la porte d'une berline allemande, alors qu'avec ce boîtier cela peut virer au sketche simplement pour repositionner correctement les panneaux latéraux en métal. Et l'intérieur est plus brouillon, là aussi on change complètement de planète.



En revanche notre PearC était nettement moins bruyant que ce que l'on redoutait. Il se fait entendre, mais bien moins que certains Power Mac G5 d'autrefois… Les Mac sont quasi imbattables sur ce point, mais ce PearC semble savoir rester relativement discret. À voir si cela se confirme après un usage plus poussé, nous y reviendrons plus tard avec quelques tests et impressions d'utilisation au quotidien.

Installation sans stress
D'installation il n'y a pas eu, Leopard est pré-installé par PearC. Nous avons juste fait un premier démarrage de la machine sur le CD de boot fourni, et pas vraiment de manipulations supplémentaires si ce n'est un choix à valider au départ. Au bout de quelques instants, nous sommes arrivés dans l'assistant de création du compte utilisateur de Mac OS X. La suite du chemin est connue, 5 min après on arrivait sur le bureau du Finder.



Seule surprise, l'affichage restait calé en 1024x768 et, une fois le Finder chargé, de forts effets de traînées dans les déplacements des fenêtres rendaient l'utilisation quasiment impossible. Un simple redémarrage plus tard et sans aucune autre action, tout est devenu parfaitement normal. Après avoir réglé notre Livebox elle a été reconnue sans problèmes par la carte PCI Wifi installée avec ses trois antennes externes. Là aussi l'intégration d'un Mac est toute autre. En revanche, si le PearC détectait toutes les box de notre immeuble notre Time Capsule est restée invisible. Nous avons modifié sa fréquence, elle était réglée sur 5 GHz, et elle est devenue exploitable immédiatement.


Mac OS X sans son Mac
La première impression est donc globalement positive, avec à peine quelques réserves. La machine existe, le fabricant la vend et la livre comme promis. Notre carton a toutefois reçu quelques impacts qui se voient sur le boîtier, merci le transporteur (Apple fait aussi plus costaud dans l'emballage…).

Les tarifs et les configurations distinguent ces machines de ce que propose Apple, et de prime abord elles semblent tourner tout à fait rond. L'installation s'est faite beaucoup plus vite et plus simplement qu'on le pensait (craignait). Mac OS X a également récupéré et installé sans problème deux mises à jour système, l'une pour Java, l'autre pour le support de fichiers RAW. Des mises à jour de moins bas niveau qu'une révision de sécurité ou une version de maintenance de Mac OS X (10.5.x). Selon PearC celles-ci ne devraient pas poser de problèmes et il s'engage à tenir ses clients informés dans le cas contraire. Aucune documentation n'était non plus fournie en cas de besoin de réinstaller le système, PearC nous a promis qu'elle suivrait par mail une fois sa traduction achevée. Quant à la garantie de la machine, elle est annoncée de deux ans (si la société existe encore…).

Reste que l'on n’a pas un Macintosh pur sucre, mais sur ce point, chacun aura sa vision des choses. On lit parfois sur MacGeneration des lecteurs habitués du Mac se dire prêts à travailler sur ce type de machines. Car pour eux un Mac c'est d'abord et surtout Mac OS X et le prix n'est pas une donnée abstraite pour tous. Mais en l'absence d'une bénédiction d'Apple on a toujours cette épée de Damoclès quant à la pleine compatibilité entre le système et ce matériel.

Cet attelage formé d'un PC avec Mac OS X n'est pas une solution pour tout le monde, clairement. D'aucuns la trouveront même encore onéreuse. Et chez Apple, logiciels et matériels sont conçus pour vivre et fonctionner ensemble. Les mauvaises surprises existent évidemment, tout n'est pas toujours rose, mais au moins, tel est le contrat posé sur la table par Apple. Avec ces clones, il y a une part d'aventure supplémentaire.

Une incertitude pas seulement technique, mais liée à la nature aussi des entreprises qui se lancent sur ce marché, glissant comme le montre la bataille judiciaire entre Apple et Psystar. La première contestant à la seconde le droit de vendre ses machines avec son OS. Le contrat de licence de Mac OS X le liant aux Macintosh et à eux uniquement. PearC est arrivé de nulle part et on en sait encore peu sur ses origines, ses moyens et surtout ses chances à transformer son essai. L'entreprise nous a déclaré avoir déjà vendu d'autres machines et Apple ne se serait pas manifestée à son endroit. Maintenant, pour ce qui de ce PearC Starter, affaire à suivre, nous allons le mettre au travail, comme nos autres Mac.

[maj] : ce PearC a récupéré et installé les documents, réglages système et le compte utilisateur de notre MacBook Pro de travail via l'utilitaire Assistant de migration de Mac OS X et par une connexion FireWire 400 entre les deux machines. Nous avons réalisé un montage vidéo rapide avec iMovie '09, et pendant l'export QuickTime de la séquence, fait tourner un DivX et lu une séquence Flash sur YouTube. Sans bruit supplémentaire ni problèmes de système. À suivre.

Tags
avatar ironseb | 
[quote=daito] Comment peut-on juger abusif une société qui défend sa propriété intellectuelle??[/quote] Peut-être lorsque la propriété intellectuelle d'une société va à l'encontre des intérêts d'autres entreprises et des consommateurs. "La clause abusive est celle qui paraît conforme à la loi mais qui prise dans le cas précis du contrat, fait montre d'un abus de puissance illégitime en faveur de l'une des parties." Le droit - au regard de la morale - ayant depuis le début du 20ème siècle tendance à chercher à gommer les inégalités, il ne serait pas étonnant qu'un tel abus de puissance avéré puisse être condamné.
avatar san_ | 
Sur un pc fixe les ventilos ne sont pas un problème, s'il y en a un qui fait trop de bordel, suffit d'acheter un fan mate (un zalman par exemple) à 5 euros et c'est terminé.
avatar Proudhon | 
@ironseb "Sauf si au regard de la loi, le CLUF imposé par Apple est jugé abusif…" Les CLUF d'Apple illégales ? Au nom de quoi ? De la vente liée ? Apparemment vous n'êtes pas au parfum parceque l'argument a été invalidé par la justice américaine : http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39387051,00.htm On verra en Europe! En tout cas, Légal ou pas, ca reste déloyal car ca oblige Apple à bouleverser son modèle économique et ce n'est pas sans risque ! "Sur quels éléments tangibles te bases-tu pour avoir une conclusion si catégorique ?" Sur ce qui s'était passé de 1994 à 1997 et sur la simple constatation que PearC est considéré davantage comme un concurrent d'Apple que comme un gentil cloneur qui va augmenter les parts de marché de macos…y'a qu'à lire les commentaires de ce forum!
avatar seyed | 
j'adore le testeur on dirait qu'il a jamais vu de sa vie un pc bas de gamme de supermarché ! Le gars qui confonds des ports PS/2 avec des ports séries !!! mdr il faut se réveiller, vous comparez cette machine à des Mac Pro qui coutent 4 fois son prix. de la même manière personne ne compare une Renault Laguna Diesel avec une Mercedes S600 V12. Pour ceux que ça intéresse, il existe des PC workstation dans la même gamme de prix que les Mac Pro, et qui jouent dans la même cour cette fois-ci au niveau finition, sur lesquels Mac OS X peut également être installé.
avatar arsinoe | 
[i]Chronologiquement, c'est la firme de Steve Jobs qui a déposé une première plainte contre Psystar en juillet dernier, l'accusant d'enfreindre la licence utilisateur de Mac OS X, en livrant le système d'exploitation sur ses machines.[/i] Un jugement a été rendu concernant cette plainte ?
avatar johnlocke2342 | 
Juste pour info, la build 9G66 n'est pas une version modifiée de la 10.5.6, mais la build vendue sur DVD par Apple.
avatar Eurylaime | 
"La question n'est pas de défendre Apple mais de défendre ce qui est juste (la propriété intellectuelle) et d'aller contre les mensonges (écrans brillants inutilisables)!" Ca c'est de l'estime de soi oO
avatar nlex | 
Perso j’en ai marre d'attendre cette machine semi pro de la part d'apple !
avatar ironseb | 
[quote=arsinoe] Chronologiquement, c'est la firme de Steve Jobs qui a déposé une première plainte contre Psystar en juillet dernier, l'accusant d'enfreindre la licence utilisateur de Mac OS X, en livrant le système d'exploitation sur ses machines. Un jugement a été rendu concernant cette plainte ?[/quote] Non, pas encore. Et cela ne suffira de toute façon pas dans le cas de PearC qui est une société allemande et qui n'est donc pas régie par le droit US. D'ailleurs c'est la tout le problème pour Apple qui consacre près de 500 000$ par trimestre en lobbying auprès des autorités américaines mais ne dispose pas des mêmes artifices sur le vieux continent.
avatar Florian Innocente | 
@ seyed : tu n'es pas loin de la vérité, je n'ai jamais regardé les PC bas de gamme de supermarché et ma langue a joliment fourché (et chaque fois au boulot que je recevais des souris avec des adaptateurs PS2 vert je les balançais). Et l'idée n'est pas de dire est-ce que ça vaut un Mac Pro (sors de ce corps Divoli) mais de voir si ce clone vendu sur le web avait une quelconque réalité. Cette machine n'est pas un concurrent au Mac Pro, elle en a des attribut par son format et l'idée qu'elle est plus extensible qu'un iMac par exemple, mais elle n'est concurrente à rien d'existant dans la gamme Apple.
avatar Proudhon | 
"il ne serait pas étonnant qu'un tel abus de puissance avéré puisse être condamné." Quel abus de puissance ? Le mac est un plateforme hardware + software qui a été, dés son origine, imaginée et développée par Apple. La différence avec Windows c'est que Microsoft cherche, par des méthodes plusieurs fois condamnées, à imposer son OS sur du matos qui n'est pas le sien !
avatar TomCom | 
J'ai un Hackintosh depuis quelques mois et nous sommes près de 400 000 sur InsanelyMac à savoir que ça marche très bien – sans parler des autres sites. Cela étant, une distribution hackée n'est jamais parfaite et, pour lors en tout cas, le Boot 132 (et non 123) n'est pas si simple à installer, il faut trouver le bon pack d'extensions, souvent installer sa carte graphique en sus. J'ai fini par acheter l'EFiX pour retrouver la simplicité proverbiale de Mac OS X: on branche et ça marche tout de suite. L'autre avantage, c'est qu'on peut mettre à jour les composants tant qu'on les choisit sur la liste du matériel compatible (HCL), alors qu'un clone ne fonctionnera plus si l'on change la carte-mère ou la carte graphique, par exemple. Tout ça pour 155€ livraison express incluse - le lendemain de ma commande, dans mon cas.
avatar ironseb | 
[quote=Eurylaime] "La question n'est pas de défendre Apple mais de défendre ce qui est juste (la propriété intellectuelle) et d'aller contre les mensonges (écrans brillants inutilisables)!"[/quote] Comment peut-on avoir un esprit aussi étroit et un raisonnement aussi réducteur ?
avatar an3k | 
Et bien moi ce genre de machine/montage me tente depuis qu'il n'y a que des écrans brillants chez Apple... J'attends le hackinbook...
avatar ironseb | 
[quote=Proudhon] La différence avec Windows c'est que Microsoft cherche, par des méthodes plusieurs fois condamnées, à imposer son OS sur du matos qui n'est pas le sien ![/quote] Oui enfin sur Mac c'est souvent Apple qui a cherché à rendre Windows installable. Bootcamp dans l'histoire récente mais certains se rappelleront aussi des Performa DOS compatibles du milieu des années 90.
avatar daito | 
Il est quand même surréaliste cet article! Dans l'intention de ramener le maximum de monde, l'équipe de MacG oublie pourtant un point essentiel passé sous silence. Au delà du design, des bugs, etc....TOUTE CETTE ENTREPRISE EST ILLEGALE!!! C'est vraiment incroyable, l'auteur aurait dû y consacrer un partie non négligeable sur ce point au lieu de se filmer entrain de déballer ce PC. Est-ce que vous percevez le fait que l'on a là une boîte sortie de nul part, qui propose à des clients de se mettre dans l'illégalité en ne respectant pas le contrat de licence de Mac OS X et pire encore en commercialisant un produit qu'il ne lui appartient pas (Mac OS X) sans qu'Apple ne perçoit la moindre rente! Est-ce qu'il difficile de mentionner que toute cette entreprise est du VOL!!! Il y a une boîte qui dépense des millions de dollars et des ressources humaines considérables pour concevoir un produit innovant et il y a une autre boîte qui n'a pas fait le même investissement, qui se contente de simplement reprendre le produit (qui a du succès) dans l'idée d'attirer des utilisateurs et de s'enrichir alors même que l'entreprise qui a la propriété intellectuelle sur ce produit n'y a donné aucune autorisation. Mais on est où là?? Ensuite sur le reste. 700 euros?? Oui!! Alors c'est quoi le postulat. Apple doit aussi vendre ce type de machine?? Je ne sais pas si vous avez remarqué mais à 700 euros, la qualité du produit est désastreuse : pièces qui ne tiennent pas, bosse dans le boîtier (c'est ce que l'on devine à la lecture de la première vidéo), bug graphique (corrigé au reboot mais il est claire que ce ne sont pas les premiers), wifi qui ne marche pas et je n'ose imaginer les autres problèmes! Alors c'est quoi?? Est-ce que l'on veut qu'Apple nous propose aussi une machine type "tour" à 700 euros avec une telle qualité???
avatar arsinoe | 
>La différence avec Windows c'est que Microsoft cherche, par des méthodes plusieurs fois condamnées, à imposer son OS sur du matos qui n'est pas le sien ! Là tu plaisantes. Le matériel sur lequel tourne Windows n'est pas de la marque Microsoft, mais celui des Mac n'est pas non plus de marque Apple. Intel, Nvidia, AMD et j'en passe n'ont pas plus de rapport avec Microsoft qu'il n'en ont avec Apple. J'irais même jusqu'à dire que ces fabriquant de matériels prennent en compte les spécifications Microsoft pour tout ce qu'ils fabriquent et que dès leur sortie, des drivers pour Windows sont disponibles. Alors que ce n'est pas le cas pour OSX.
avatar bugman | 
@San et @Toubaigne : C'est pas boot132 plutôt ? :p Je me laisserais bien tenter pour un test d'OSX sur mon PC (just for the fun. 'Geekitude' forever). Savez-vous si cela fonctionne sur une machine virtuelle ?
avatar daito | 
"Peut-être lorsque la propriété intellectuelle d'une société va à l'encontre des intérêts d'autres entreprises et des consommateurs." hein???? Ça c'est le pompon!! Alors voilà une thèse bien surprenante et vraiment incroyable de mauvaise foi! Peux tu expliquer en détail (pas avec une citation sortie de nul part) en quoi la propriété intellectuelle d'une société donnée peut aller contre les intérêts (peux tu préciser aussi lesquels?) d'une autre société ou des consommateurs! Peux tu nous faire une analyse de fond argumentée pour étayer ta thèse?? P.S : Peux tu aussi me dire comment tu définis la propriété intellectuelle!
avatar seyed | 
on est 2 à ne pas regarder pas non plus les PC de supermarché :) Il faut juste pas oublier que les Macs ne sont pas les seuls ordinateurs dans ce bas monde :) Personnellement je suis PC à fond et suis rentré dans le monde Apple avec mes iPhone. J'aimerais bien un jour acheter une machine Apple mais je trouve leurs prix légèrement exagérés ;). Pourtant j'ai les moyens de m'en offrir... j'ai juste oublié un point très important : la discussion avec les partenaires sociaux (ma femme) ! La convaincre d'avoir une 4ème machine à la maison sera très difficile !
avatar Proudhon | 
Apple concoit ses cartes mères (même si elles sont basées sur une architecture et des composants standards), conçoit le design de ses boitiers, assemble ses macs,… Bref, Apple est un constructeur d'ordinateurs. Microsoft NON ! Aucun rapport avec le fait que Microsoft donne des recommandations pour que du matos ou des drivers soient compatible avec Windows… Apple devrait avoir le droit sur SON matos d'imposer SON système d'exploitation !
avatar daito | 
"Et bien moi ce genre de machine/montage me tente depuis qu'il n'y a que du brillant chez Apple.." Commentaire inutile sans arguments donc sans fondements! Ça veut dire quoi que du brillant chez Apple??
avatar arsinoe | 
>"Peut-être lorsque la propriété intellectuelle d'une société va à l'encontre des intérêts d'autres entreprises et des consommateurs." hein???? Ça c'est le pompon!! Alors voilà une thèse bien surprenante et vraiment incroyable de mauvaise foi! Tu manques sérieusement d'imagination. Je te donne quelques exemples qui, je suis sûr, vont te parler : http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39164331,00.htm http://www.generation-nt.com/apple-microsoft-google-plainte-violation-brevet-actualite-208501.html http://www.presence-pc.com/actualite/brevets-DRM-Media-Rights-23279/
avatar Florian Innocente | 
@ TomCom : ce n'est pas un hackintosh, à savoir une machine montée dans un coin par un particulier, mais un PC vendu avec Mac OS X pré-installé et en boite, c'est différent et on a vu ce que cela donne actuellement aux US avec Apple et Psystar devant un tribunal. @ Daito : le contexte des problèmes de légalité est rappelé en introduction et en conclusion. Si tu vois dans cet article un encouragement pour Apple à y aller dans ce type de machine et aux gens à envoyer des chèques chez PearC, là je ne sais quoi répondre. On voulait voir si ce fabricant européen sorti de nulle part alors que Psystar a un procès aux fesses avait une existence quelconque et s'il vendait effectivement ces machines et ce que l'on avait au bout du compte.
avatar arsinoe | 
[quote=Proudhon] Apple devrait avoir le droit sur SON matos d'imposer SON système d'exploitation ![/quote] Je crois que tu t'égares. Personne ne conteste ce droit, mais le droit d'installer le système d'exploitation Apple sur autre chose que du matériel Apple. Ca n'a rien à voir.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR