PearC : le clone Mac allemand existe on l'a démarré

Florian Innocente |
Le clone de Mac allemand PearC existe et ses PC vendus avec Leopard aussi. Nous leur avons acheté une machine, elle est arrivée hier matin avec Mac OS X 10.5.6 inclus. Rappel : le 5 février, alors qu'un tribunal américain est penché depuis plusieurs mois sur le contentieux entre Psystar et Apple, un assembleur allemand sortait du bois et y allait aussi de ses PC vendus avec Leopard (voir l'article PearC : "En Allemagne, c'est légal").

PearCDerPCmitMacOSX



Du PC, de l'iMac et du Mac Pro
Intrigués, nous avons voulu savoir s'il s'agissait d'une esbroufe ou non. L'installation de Mac OS X sur des PC ("Hackintosh") n'est pas chose nouvelle, des utilisateurs découvrent voire utilisent Leopard par ce biais. Mais dans un cadre commercial les exemples se comptent à peine sur les doigts d'une main, car cette vente est légalement très risquée pour les apprentis cloneurs.

Nous avons acheté l'une de leurs machines il y a un peu plus d'une semaine, elle est arrivée ce vendredi 20 février par DHL. Nous avions choisi l'un des modèles d'entrée de gamme, un "PearC Starter", avec quelques options. Une machine qui n'a pas d'équivalent chez Apple puisqu’elle associe des caractéristiques que l'on trouve à la fois dans les iMac et les Mac Pro, le tout pour un prix qui la situe entre le Mac mini et l'iMac : un peu plus de 700 €. Les prix démarrent à 599 € chez PearC.

En résumé, un modèle absent chez Apple et que certains appellent de leurs voeux : format tour, prix réduit, capacités d'extension accrues et performances correctes.

La configuration de ce PearC Starter : carte-mère Gigabyte GA-EP31-DS3L (sortie en février 2008), Intel Core 2 Duo (E7300) à 2,66 GHz, 4 Go de RAM DDR2 1066 MHz, 750 Go de disque dur (7200 t/min), Nvidia GeForce 8400GS à 512 Mo, un graveur de DVD 22x, une carte FireWire 400 (3 ports au dos et un en façade), six sorties USB (dont deux en façade), une carte PCI WiFi 802.11 b/g/n avec antennes externes, des entrées et sorties audio analogiques et SPDIF, des ports typiquement PC à foison (série et parallèle inutiles avec Mac OS X) mais pas de Bluetooth (il est en option sur une clef USB). Et plusieurs connecteurs (3 PCI Express et 2 PCI) et baies d'extension. Une configuration qui sur certains points n'est donc pas récente, mais PearC propose par exemple des configurations à base de Core i7 d'Intel.

Sans oublier une boîte d'installation de Leopard dans sa toute dernière version 10.5.6 et toujours sous cellophane. À cela s'ajoutait un CD de démarrage fait maison. Prix de l'ensemble : 732,85 €, Leopard compris et des frais de port de 31 €. Mais il faudra ajouter un écran, un clavier, une souris et des mini enceintes… ainsi que le coût de la boite de la suite iLife (79 €).


Le menu dans la vidéo permet de basculer en qualité HQ après le début de la lecture


Tour contre tour, il est évident qu'avec cet assemblage de métal et de plastique on a pas affaire à la qualité de finition d'un Mac Pro tout aluminium ou même d'un Mac tout court. Rien ne choquera un habitué du PC, mais lorsqu'on vient du monde Apple, sans faire de chauvinisme à outrance, on compare là un tracteur à une Audi. On referme un Mac Pro - certes autrement plus onéreux - comme on pousse la porte d'une berline allemande, alors qu'avec ce boîtier cela peut virer au sketche simplement pour repositionner correctement les panneaux latéraux en métal. Et l'intérieur est plus brouillon, là aussi on change complètement de planète.



En revanche notre PearC était nettement moins bruyant que ce que l'on redoutait. Il se fait entendre, mais bien moins que certains Power Mac G5 d'autrefois… Les Mac sont quasi imbattables sur ce point, mais ce PearC semble savoir rester relativement discret. À voir si cela se confirme après un usage plus poussé, nous y reviendrons plus tard avec quelques tests et impressions d'utilisation au quotidien.

Installation sans stress
D'installation il n'y a pas eu, Leopard est pré-installé par PearC. Nous avons juste fait un premier démarrage de la machine sur le CD de boot fourni, et pas vraiment de manipulations supplémentaires si ce n'est un choix à valider au départ. Au bout de quelques instants, nous sommes arrivés dans l'assistant de création du compte utilisateur de Mac OS X. La suite du chemin est connue, 5 min après on arrivait sur le bureau du Finder.



Seule surprise, l'affichage restait calé en 1024x768 et, une fois le Finder chargé, de forts effets de traînées dans les déplacements des fenêtres rendaient l'utilisation quasiment impossible. Un simple redémarrage plus tard et sans aucune autre action, tout est devenu parfaitement normal. Après avoir réglé notre Livebox elle a été reconnue sans problèmes par la carte PCI Wifi installée avec ses trois antennes externes. Là aussi l'intégration d'un Mac est toute autre. En revanche, si le PearC détectait toutes les box de notre immeuble notre Time Capsule est restée invisible. Nous avons modifié sa fréquence, elle était réglée sur 5 GHz, et elle est devenue exploitable immédiatement.


Mac OS X sans son Mac
La première impression est donc globalement positive, avec à peine quelques réserves. La machine existe, le fabricant la vend et la livre comme promis. Notre carton a toutefois reçu quelques impacts qui se voient sur le boîtier, merci le transporteur (Apple fait aussi plus costaud dans l'emballage…).

Les tarifs et les configurations distinguent ces machines de ce que propose Apple, et de prime abord elles semblent tourner tout à fait rond. L'installation s'est faite beaucoup plus vite et plus simplement qu'on le pensait (craignait). Mac OS X a également récupéré et installé sans problème deux mises à jour système, l'une pour Java, l'autre pour le support de fichiers RAW. Des mises à jour de moins bas niveau qu'une révision de sécurité ou une version de maintenance de Mac OS X (10.5.x). Selon PearC celles-ci ne devraient pas poser de problèmes et il s'engage à tenir ses clients informés dans le cas contraire. Aucune documentation n'était non plus fournie en cas de besoin de réinstaller le système, PearC nous a promis qu'elle suivrait par mail une fois sa traduction achevée. Quant à la garantie de la machine, elle est annoncée de deux ans (si la société existe encore…).

Reste que l'on n’a pas un Macintosh pur sucre, mais sur ce point, chacun aura sa vision des choses. On lit parfois sur MacGeneration des lecteurs habitués du Mac se dire prêts à travailler sur ce type de machines. Car pour eux un Mac c'est d'abord et surtout Mac OS X et le prix n'est pas une donnée abstraite pour tous. Mais en l'absence d'une bénédiction d'Apple on a toujours cette épée de Damoclès quant à la pleine compatibilité entre le système et ce matériel.

Cet attelage formé d'un PC avec Mac OS X n'est pas une solution pour tout le monde, clairement. D'aucuns la trouveront même encore onéreuse. Et chez Apple, logiciels et matériels sont conçus pour vivre et fonctionner ensemble. Les mauvaises surprises existent évidemment, tout n'est pas toujours rose, mais au moins, tel est le contrat posé sur la table par Apple. Avec ces clones, il y a une part d'aventure supplémentaire.

Une incertitude pas seulement technique, mais liée à la nature aussi des entreprises qui se lancent sur ce marché, glissant comme le montre la bataille judiciaire entre Apple et Psystar. La première contestant à la seconde le droit de vendre ses machines avec son OS. Le contrat de licence de Mac OS X le liant aux Macintosh et à eux uniquement. PearC est arrivé de nulle part et on en sait encore peu sur ses origines, ses moyens et surtout ses chances à transformer son essai. L'entreprise nous a déclaré avoir déjà vendu d'autres machines et Apple ne se serait pas manifestée à son endroit. Maintenant, pour ce qui de ce PearC Starter, affaire à suivre, nous allons le mettre au travail, comme nos autres Mac.

[maj] : ce PearC a récupéré et installé les documents, réglages système et le compte utilisateur de notre MacBook Pro de travail via l'utilitaire Assistant de migration de Mac OS X et par une connexion FireWire 400 entre les deux machines. Nous avons réalisé un montage vidéo rapide avec iMovie '09, et pendant l'export QuickTime de la séquence, fait tourner un DivX et lu une séquence Flash sur YouTube. Sans bruit supplémentaire ni problèmes de système. À suivre.

Tags
avatar Proudhon | 
"Avec l'EFI, Windows ne peux pas booter nativement. Comme Apple fourni bootcamp, c'est grace au "systéme le plus avancé du monde " (en toute simplicité ...) que ce miracle est possible." Franchement c'est du grand n'importe quoi! Concernant les problèmes avec l' EFI, tu parlais de quelles versions de windows ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Extensible_Firmware_Interface Ce n'est pas Apple qui est à l'origine de certaines incompatibilités! Et je le répète, Boot camp n'est pas un simple gestionaire de boot !
avatar Stanley Lubrik | 
J'ai pas suivi tout le débat, mais trois petites réflexions au passage : - Si on considére qu'une nouvelle version d'OSX est vendu seule à titre de mise à jour, Apple pourrait déjà conditionner la vente de l'OS à la fourniture par l'acheteur d'un numéro de série Mac valable (et une seule fois)lors de l'achat. Pourquoi ce laxisme ? - La licence utilisateur n'a pas plus de valeur juridique (puisqu'en vente libre non restrictive) que les recommandations sur la notice d'un médicament. Laquelle me signale tout ce que je ne dois pas ingurgiter sous peine de réactions négatives (et c'est pourtant plus nocif pour la santé d'y contrevenir !) - Qui a signé quoi que ce soit à l'achat d'OSX (en boîte seule) qui restreindrait légalement son usage ultérieur ? Personne !
avatar arsinoe | 
>Et je le répète, Boot camp n'est pas un simple gestionnaire de boot ! C'est aussi un package de driver, on est d'accord. Mais quoi d'autre ? Un windows supportant l'EFI s'installe nativement sans bootcamp sur un mac.
avatar ironseb | 
"Avec l'EFI, Windows ne peux pas booter nativement. Comme Apple fourni bootcamp, c'est grace au "systéme le plus avancé du monde " (en toute simplicité ...) que ce miracle est possible." Pfiouuuuuuuu, y'en a des illuminés ici.
avatar haiku | 
j'ai lu beaucoup de commentaires disant que ce type de commerce était légal en Allemagne mais qu'est-ce qui vous permet de l'affirmer catégoriquement? je suppose que l'Allemagne a des lois de protection de la propriété intellectuelle et que le contrat de licence os X impose les même restrictions à l'utilisateur allemand... si quelqu'un a des arguments sur la légalité de l'entreprise, je serais curieux de les lire parce que les arguments de PearC sont plus qu'évasifs.
avatar divoli | 
@ Stanley Lubrik; Il est indiqué sur la licence que OS X ne peut pas être installer sur autre chose qu'un Mac. Si (en tant que particulier) tu passes outre, je ne pense pas que tu risques juridiquement grand chose. Mais si ensuite ton bousin a des problèmes, Apple s'en lavera les mains. C'est en tout cas comme cela que j'interprète la licence d'OS X; une façon pour Apple de se protéger de plaintes d'acheteurs légaux d'OS X (qui l'ont acheté en DVD en vente seule) qui auraient des problèmes et se verraient refuser l'assistance d'Apple. En plus bien sûr d'un manque à gagner sur les ventes de Mac...
avatar Proudhon | 
La seule question que tout le monde devrait se poser est : est que Apple VEUT que MacOS soit vendu sur d'autres Pc que les siens ? Si oui, pas de problèmes pour les cloneurs Si non, l'attitude des cloneurs est déloyale voire illégale La license actuelle permet d'installer macos sur des PC ? Apple a été assez crédule pour ne pas bétonner sa licence ? Franchement, on s'en fout ! En tout cas, Les conséquences pour Apple seront forcément négatives…est-ce qu'Apple aura les moyens de baisser ses prix sans rogner sur la qualité de ses bécanes ? Est ce qu'Apple pourra changer de modèle économique en si peu de temps ? Je ne suis pas assez irrésponsable pour parier sur l'avenir d'Apple et conseiller l'utilisation d'un hackintosh.
avatar Florian Innocente | 
1000 fois désolé pour ceux qui avaient réagi à cet article, une fausse manip' l'a vu disparaître et entraîner avec lui les réactions associées.
avatar ironseb | 
[quote=Proudhon] La seule question que tout le monde devrait se poser est : est que Apple VEUT que MacOS soit vendu sur d'autres Pc que les siens ? Si oui, pas de problèmes pour les cloneurs [b]Si non, l'attitude des cloneurs est déloyale voire illégale[/b] [/quote] Sauf si au regard de la loi, le CLUF imposé par Apple est jugé abusif… [quote=Proudhon] En tout cas, Les conséquences pour Apple seront forcément négatives…[/quote] Sur quels éléments tangibles te bases-tu pour avoir une conclusion si catégorique ?
avatar Soner | 
On peut se faire un "clone" avec un design très Apple. Suffit d'être bricoleur. Un petit lien vers ma "bidouille" : http://pagesperso-orange.fr/quicksilverintel/PowerMac/Photos_et_captures.html
avatar Dan DT | 
Je pense que si le CLUF était abusif, il y a longtemps qu'on aurait attaqué Apple devant les tribunaux Bizarre que personne ne bouge depuis tant d'années Doit y avoir une raison ...
avatar Pierre H | 
Enorme ! En tout cas, bonne idée d'avoir publié cet article un week-end, pendant que les avocats de Apple ne sont pas au boulot ! C'est de l'humour au fait ;-)
avatar Stanley Lubrik | 
D'accord avec Divoli qui me dit que si juridiquement l'installateur d'OSX sur son PC ne craint rien, il faut accepter qu'Apple n'apporte aucune garantie à l'OS ainsi installé. On ne peut pas tout avoir.. D'ailleurs pour ne jamais avoir fait de mise à jour (juste changement de machines), est-ce qu'à l'install d'OSX (update donc), il y a-t-il une fenêtre demandant de valider la licence uilisateur avant le premier démarrage ? Si oui, les cloneurs laissent donc bien à l'acheteur final (l'acheteur réel de l'OS et de sa licence), le soin d'être en règle ou non avec Apple, en cliquant Oui ou Non avant le démarrage réel d'OSX. Ce qui limiterait là encore la responsabilité du cloneur. Alors ?
avatar hairquatercut | 
"En Allemagne c'est légal" et en France c'est illégal, attention donc aux limiers lancés par Apple !
avatar ironseb | 
[quote=Dan DT] Je pense que si le CLUF était abusif, il y a longtemps qu'on aurait attaqué Apple devant les tribunaux Bizarre que personne ne bouge depuis tant d'années Doit y avoir une raison ...[/quote] Parce que si tu juges que le CLUF est abusif et que tu penses être dans ton droit, la meilleure solution est de commercialiser du matériel et d'attendre de voir si Apple réagis. Sinon : - 1 tu prends le risque d'attaquer pour rien (si Apple ne réagis pas) - 2 (le plus important) tu perds tout effet de surprise en dévoilant des mois voir des années en avance que tu vas chercher à vendre des clones permettant à Apple et à d'autres cloneurs de s'organiser en conséquence.
avatar Florian Innocente | 
@ Soner : pas bête l'idée de réutiliser un boitier Apple, celui-ci en plus n'était pas mauvais Cela dit, à titre perso, après presque 17 ans sur Mac, je n'aurai pas envie de me mettre au bricolage, ce serait comme revenir en arrière. Je verrai plutôt ça pour des gens venus du PC. Et encore, j'en vois qui sont justement issu de cette sphère d'utilisateur qui montait et démontait ses machines et qui préfère aujourd'hui les utiliser, et ils en profitent pour switcher.
avatar haiku | 
@ stanley lubrik je crois qu'il n'y pas de nouvelle acceptation de la licence à donner. de toute façon, PearC contrevient aussi à la licence utilisateur puisqu'ils semblent préinstaller mac os x et donc l'utilisent.
avatar Soner | 
@ innocente : Je ne suis pas adepte de ce genre de pratique, mais disons que c'était le "challenge" du faux Mac dans un vrai Mac qui m'a motivé. Aujourd'hui là machine est posée, le système est installé, et ça bouge plus !
avatar Psylo | 
Le contrat de licence utilisateur final d'OSX, comme beaucoup d'autres CLUF, contient tout simplement des clauses abusives, qui sont juridiquement contestables. Par exemple : 10. Loi applicable. La présente licence sera soumise au droit de l’état de Californie. Cette licence ne sera pas régie par la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de biens, dont l’application est expressément exclue. Si pour une raison quelconque un tribunal ayant juridiction juge qu’une stipulation de la licence est inapplicable, en totalité ou en partie, les autres stipulations de la licence resteront entièrement applicables.
avatar yayel2 | 
Pear ne se prononce pas "pir" mais "pér" ...
avatar haiku | 
@ psylo bien sur qu'il y a des clauses abusives comme dans tout contrat d'adhésion mais après il faut demander à M. le juge de dire ce qui est abusif ou pas. imposer la juridiction compétente est abusif , oui ça c'est évident . après forcer l'utilisateur à utiliser mac os x uniquement sur un mac, c'est une autre histoire... impossible de donner une réponse trop tranchée sur la légalité de toute cette affaire. attendons que PearC se prenne un procès pour voir ce que ça donne. :)
avatar Le Chapelier | 
Bon article Florian. Pas de parti pris et peu d'à priori. Ca fait du bien de voir que quelqu'un qui a du poids (p.r.à moi-même) dise franchement aux utilisateurs Mac : "regardez, un PC sous OS X, finallement, ça marche !" Et oui, c'est dur à lire, mais c'est la triste vérité. Enfin, "triste" pour ceux qui ont claqué un max pour un équivalent. Oui, je sais... un équivalent MOINS esthétique.
avatar beenouze | 
@ daito Ecoute gamin, en me traitant de stupide tu t'enfonce dans le ridicule le plus douteux à vouloir te faire l'avocat d'Apple quitte à passer pour un gros naze sur ce forum. Je ne m'étais pas montré injurieux à ton égard alors puisque tu veux jouer dans la boue : Je te le redis une fois de plus, puisque tu as un peu de mal à comprendre visiblement : j'ai parfaitement le droit de penser que l'écran brillant c'est de la daube, c'est MON avis et je suis loin d'être le seul par ailleurs. Mon collègue de bureau bosse sur un iMac avec dalle brillante et il peste chaque jour... Tu as des chiffres toi ? Cite nous donc tes sources. Maintenant, relis moi bien au lieu de beugler tout seul derrière ton clavier : l'aspect juridique n'était pas le fond de mon intervention : à deux reprises j'ai émis le souhait que la sacro-sainte pomme nous sorte une machine "comme j'aimerais" acheter (et pas voler ou gruger ou je ne sais quoi). J'ajoute que contrairement à TOI, je ne cherche absolument pas à imposer mon point de vue, je donne mon avis librement et humblement sur un forum "libre". Peut-être que toi et d'autres avaient accès aux données des services marketing de Cupertino pour ce qui est de savoir exactement ce qui est bon pour ton prochain... peut-être... pour ma part, je n'en sais strictement rien et, pour être franc, je m'en tamponne, tu comprend ça ? Je me fout royalement de savoir que tu A-D-O-R-E les écrans brillants de la belle pomme. Tu n'est qu'un lobotomisé des pépins, un "bon-petit-soldat" de plus dont Apple se fout. Pour t'aider à calculer mon âge : je bosse sous MacOs depuis 20 piges... tu auras bien remarqué que j'ai écris "sous MacOs" et pas "sur Mac", qui sait se que nous prépare l'avenir... OsX sur Dell ou sur des VaiO... allez savoir :-) Allez, va y daito, montre nous à quel point tu sais rebondir, allez, on attend ta super prochaine intervention lumineuse (et "brillante" de bétises...) tes propos sont à ton image : pathétiques et stériles. En attendant : garde tes distances et retourne jouer avec les gamins de ta rue à celui qui a la plus grosse ou qui pisse le plus loin :-)
avatar thierry93 | 
Bonjour a tous.... Article très intéressant.... Je suis Mac depuis toujours mais je ne suis pas cresus.... et donc comme seconde machine par exemple, cela peut être intéressant. Par contre une remarque votre pc n'est pas le moins cher car il a des options (4Go de RAM, disque de 750Go, etc..). Pour information le prix d 'appel est de 599 euros.. Sinon une question, par rapport à un mac d'origine en regardant (bien les vidéos ;) ) et en lisant votre article, j'ai l'impression qu'il n'est pas livré avec la suite ilive donc 79 euros à prévoir ;) Sinon bravo pour cet article
avatar divoli | 
[quote]D'ailleurs pour ne jamais avoir fait de mise à jour (juste changement de machines), est-ce qu'à l'install d'OSX (update donc), il y a-t-il une fenêtre demandant de valider la licence uilisateur avant le premier démarrage ?[/quote] A chaque fois que tu veux installer une nouvelle version majeure de l'OS, il y a une fenêtre qui te demande d'accepter ou de refuser la licence avant de lancer l'installation, et qui précise bien que tu ne peux installer OS X que sur un ordinateur Apple. La preuve en image (à environ un tiers de la video): http://www.debutersurmac.com/tutoriels/InstalLeopard.html (Excellent site que je vous recommande vivement, par ailleurs.)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR