Fermer le menu
 

Autodesk

Toute l'actualité sur Autodesk

Autodesk Fusion 360 entre sur le Mac App Store

| 19/09/2014 | 15:45 |  

Autodesk distribue désormais Fusion 360 sur le Mac App Store, en plus de son propre site [1.0.3 – US – Gratuit – OS X 10.8 – 490 Mo – Autodesk Inc.]. Cette solution qui fonctionne au travers d'un abonnement est née il y a deux ans, elle marche sur PC et Mac avec des compagnons optionnels sur iPhone et iPad. Elle succède sur le Mac App Store à Autodesk Inventor Studio qui n'évoluera plus.

Fusion 360 est versé dans la conception et la fabrication assistées par ordinateur, pour mettre au point, modéliser et faire fabriquer (ou imprimer en 3D) des pièces et prototypes. Des fonctions de collaboration entre plusieurs intervenants sont incluses, pour discuter d'un projet en cours et échanger des fichiers.

Une gestion de projets intégrée assure une sauvegarde et un archivage des documents de travail au fil de l'avancée du projet. On pourra ainsi revenir sur une précédente étape en cas de besoin. Fusion 360 étant lié au nuage, les apps iOS d'Autodesk donnent accès à distance à ces fichiers, pour les visualiser ou les éditer.

Les formules d'abonnements sont de 40$ mensuels ou 300$ par an, à l'issue d'un mois d'essai gratuit. En cas d'arrêt de cette souscription, l'utilisation du logiciel cesse mais on garde l'accès à ses documents sur son compte Autodesk. Les étudiants peuvent l'utiliser gratuitement. L'application fonctionne à partir de Mountain Lion, elle est proposée en anglais seulement.

> Accéder aux commentaires

Autodesk se rapproche du système de « location » de logiciels d’Adobe

| 02/09/2014 | 08:32 |  

Autodesk (AutoCAD, 3ds Max, Maya, Alias, Smoke…) a annoncé à des analystes que la société pensait sérieusement ne plus proposer de « vente » de logiciels (les « licences perpétuelles »), mais uniquement des « locations » (système d’abonnement).

L’éditeur de logiciels compte imposer à ses clients le modèle économique de « location » de licences, initié par Adobe il y a quelques années et repris par Microsoft avec Office. Celui-ci permet un accès moins coûteux aux logiciels (en façade du moins), car le prix de l’abonnement mensuel de ces logiciels professionnels n’est pas très élevé, donc plus facilement envisageable pour un étudiant par exemple. Le système apporte aussi plus de flexibilité pour la gestion des abonnements par les entreprises clientes, car certains éditeurs permettent de s’abonner sans engagement. Pour les éditeurs, l’intérêt est de disposer de revenus plus réguliers et étendus dans le temps. Par contre, le système d’abonnement est généralement plus coûteux que l’achat d’un logiciel pour peu que l’utilisateur se serve du logiciel pendant plusieurs années.

Selon le PDG Carl Bass, la hausse du chiffre d’affaires au deuxième semestre 2014 qui s’est terminé fin juillet (+13 % de hausse avec un chiffre d'affaires de 480 millions $) s’explique par la fin du système classique de mise à jour l’année prochaine (achat d’une nouvelle licence perpétuelle, proposée avec une remise aux possesseurs des versions précédentes du logiciel). Celui-ci sera remplacé par un système de mises à jour par abonnement mensuel ou annuel (ou bien par l’achat d’une licence perpétuelle sans remise). Le résultat net (23,6 millions d’euros pour ce dernier trimestre) est en baisse par rapport aux résultats de l’année précédente pour la même période (46,5 millions d’euros). Les entreprises utilisant les outils d’Autodesk semblent avoir anticipé ce changement imposé par l’éditeur et les abonnements se sont multipliés, d’où un CA en augmentation. Depuis un an, l’éditeur annonce en effet qu’il cessera de proposer le système traditionnel de mises à jour dès 2015.

Si les clients ne veulent pas passer par les fourches caudines de l’abonnement aux logiciels d’Autodesk, il ne leur restera que la possibilité d’acheter une licence perpétuelle. Ils pourront s’en servir sans limitation de durée, mais le logiciel ne sera plus mis à jour. Il n’y aura plus de corrections de bugs, et plus de nouvelles fonctions contrairement à la version proposée aux clients ayan...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Pixlr, la retouche d'image par Autodesk pour Mac

| 28/08/2014 | 18:30 |  

Autodesk lance Pixlr un éditeur d'images gratuit sur Mac et PC [ [1.0.1 – US – Gratuit – OS X 10.9 – Autodesk Inc.]. Disponible depuis le Mac App Store ou directement chez Pixlr [46 Mo] il s'agit d'une version pour ordinateurs d'un service web qui existe aussi sur iOS et Android. On est assez loin des autres applications plus ou moins professionnelles d'Autodesk. Pixlr est davantage tourné vers le grand public, bardé qu'il est d'effets de toutes sortes.

On peut obtenir des résultats graphiques assez pétaradants visuellement avec ces choix variés et copieux de cadres, de filtres colorés, de modèles ou d'images que l'on peut surimposer à ses photos. Le logiciel nous a paru manquer un peu de punch avec certains traitements malgré notre iMac Core i7, mais il s'agit de sa première version. Une page Vimeo rassemble plusieurs vidéos pour le voir en action.

Pxlr est gratuit dans sa version de base avec cette batterie d'effets, en plus de fonctions classiques de rognage, orientation, yeux rouges, etc. Le logiciel peut gagner d'autres fonctions plus évoluées de retouche moyennant un abonnement Pro (masques, réglages sur les effets qui en sont dépourvus, etc) et il recevra toutes celles prévues à l'avenir. Il en coûte alors 1,99$ par mois ou 14,99$ par an.

The Influence Panel: an overview on making masks from Pixlr on Vimeo.

> Accéder aux commentaires

Smoke 2015 et Flame Assist : Autodesk très présent sur le Mac

| 10/04/2014 | 16:00 |  

Autodesk a annoncé une mise à jour de son application de montage et d’effets spéciaux Smoke en une version 2015. L’année dernière, la gamme Autodesk comprenait deux titres : Smoke Advanced et pour les utilisateurs Mac, Smoke 2013 on Mac. Désormais, il n’y aura plus qu’un seul et unique logiciel : Smoke 2015.

Parmi les nouveautés, on relève la compatibilité avec les nouveaux Mac Pro 2013 et OS X Mavericks. De plus, l’application d’Autodesk offre une meilleure interaction avec Final Cut Pro X. Ce dernier qui semble décidément gagner peu à peu en popularité parmi les monteurs comme l’a mis en avant récemment Apple, grâce à une compatibilité améliorée avec le code FCPXML, la version XML propre à FCPX.

Ainsi, Chris Bradshaw, le Senior Vice President d’Autodesk Media & Entertainment a insisté sur les capacités de Smoke 2015 à travailler en collaboration avec les « outils standard du milieu [de la vidéo professionnelle] comme Final Cut Pro » (« industry-standard tools such as Final Cut Pro »), sans même mentionner les autres outils de montages tels Premiere Pro et Media Composer… Ainsi, un projet FCPX 10.1 pourra être finalisé dans Smoke 2015 encore plus facilement via un export XML, en conservant les métadonnées des effets appliqués dans FCPX, par exemple des modifications de la vitesse des clips.

Smoke 2015 intègre les effets spéciaux directement dans la Timeline avec les outils TimelineFX et ConnectFX. Ils proposent un environnement de compositing basé sur un système de « nodes ». Les effets TimelineFX ont été mis à jour pour correspondre plus étroitement aux ConnectFX. Ceux-ci sont accessibles également directement depuis la Timeline. Les performances des rendus ont été revues à la hausse avec la disparition des messages « unrendered frame », et l’on peut changer l’ordre des effets appliqués depuis la TimeLine.

Cliquer pour agrandir

Action, l’un des nodes les plus puissants de Smoke avec son environnement 3D (caméras, lumières et images…), est maintenant accessible en tant qu’effet de la Timeline. Il facilite le passage à des eff...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Un bug de Maya bride les performances du Mac Pro 2013

| 12/02/2014 | 07:13 |  

Ars Technica a mis le doigt sur un bug de Maya qui empêche d'exploiter toute la puissance des cartes graphiques du Mac Pro 2013 sur les scènes les plus gourmandes en ressources. Le logiciel d'animation 3D n'interroge pas la dotation de RAM du GPU et se bloque à un niveau inférieur de celle réellement disponible.

En attendant un correctif qui devrait arriver dans Maya 2015, on peut régler ce problème en précisant manuellement dans une ligne du fichier ~/Library/Preferences/Autodesk/maya/2014-x64/Maya.env la quantité de VRAM disponible. Dans le cas des FirePro D700 qui disposent de 6 Go de mémoire, il faut entrer MAYA_OGS_GPU_MEMORY_LIMIT=6000. On retrouve alors des performances du même niveau que celles obtenues sur Boot Camp.

> Accéder aux commentaires

Autodesk passe à la location, mais garde la vente de licences

| 18/09/2013 | 11:43 |  

Après Adobe, c’est au tour d’Autodesk de se lancer dans le modèle de la location de ses logiciels. Toutes ses applications (3ds Max, AutoCAD…) seront disponibles sous forme de location. Maya, le prestigieux logiciel de 3D, qui coûte 3 900 € en achat classique, est proposé ainsi à 245 € par mois. Il sera possible de les louer par mois, trimestre ou à l’année.

Cette offre, qui a débuté le 16 septembre, permet d’avoir constamment accès à la dernière version du logiciel que l’on loue. Cette location est souple, elle peut être arrêtée à tout moment et reprise quand on le souhaite. De plus, à la différence d’un Adobe qui oblige ses clients à passer au modèle « location » s’ils souhaitent disposer des nouvelles versions de ses programmes, Autodesk continuera à proposer des licences traditionnelles sous forme d’achats.

> Accéder aux commentaires

Autodesk prend soin de la version Mac de Smoke 2013

| 28/05/2013 | 20:09 |  

Autodesk doit mettre en ligne aujourd’hui une mise à jour pour son logiciel de montage, d’effets vidéo et de finishing Smoke 2013 avec son Autodesk Extension 1.

Outre ses outils de montage, le logiciel d’Autodesk offre également des fonctions de compositing nodal, d’étalonnage, d’animation 3D et une série d’effets spéciaux 2D ou 3D très puissants. Smoke 2013 fait partie des applications qui sont utilisées principalement par des professionnels : puissant, mais vendu à un prix peu accessible si ce n’est pas un investissement en tant que son outil de travail, ou bien une licence acquise par son entreprise (4 485 €).

Une version d’essai est également disponible. Smoke 2013 tourne sur tous les Mac disposant d’un minimum de puissance et sortis vers 2011, de l’iMac 27” au MacBook Pro en passant par le Mac Pro. Les GPU tant de NVIDIA que de ATI sont compatibles (même s’il y avait un problème avec le node Color Warper et certaines cartes ATI, qui doit être corrigée avec l'Extension 1).

Autodesk continue d’accorder beaucoup d’importance à Smoke 2013. Entre le mois de décembre 2012 et la fin mai 2013, il y a déjà eu 2 mises à jour. Et l’Extension 1 est plus ambitieuse, apportant une série de nouveautés importantes (meilleure compatibilité avec FCPX, meilleures performances d’affichage 2D et 3D des données, outil de Trim, amélioration du conforming , gestion des formats RAW 4K/2K 16 bits sur supports AXSM des F5 et F55 de Sony et ARRI Alexa ProRes…)

En outre, Smoke 2013 gère désormais plus de cartes d’acquisition ou de rendu de vendeurs spécialisés. Ainsi, lors du NAB 2013, BlackMagic Design et Autodesk avaient annoncé une collaboration technologique pour permettre à Smoke de gérer les cartes de capture et lecture vidéo BlacMagic basées sur des interfaces PCIe et Thunderbolt (gamme Decklink, UltraStudio et Intensity…), en plus des cartes ioXT et Kona3 d’AJA, que géraient déjà Smoke 2013.

> Accéder aux commentaires

Smoke 2013 d'Autodesk est en vente et en démo

| 17/12/2012 | 17:49 |  

Smoke 2013 est maintenant disponible en version finale. Son éditeur Autodesk en avait présenté une bêta au printemps (lire NAB 2012 : Autodesk Smoke entièrement revu).

L'environnement de montage et de création d'effets propose une nouvelle interface, des fonctions supplémentaires autour du traitement des couleurs, du compositing 3D et la gestion des effets directement depuis la timeline (des vidéos détaillent ces évolutions). L'application est surtout plus abordable, son prix étant passé de 15 000$ à 3 495$. Une démo est également proposée. Il convient d'avoir OS X 10.6 au minimum.

> Accéder aux commentaires

Autodesk Inventor Fusion est arrivé sur le Mac App Store

| 26/07/2012 | 09:00 |  


Après une période de tests démarrée en avril, Inventor Fusion est finalisé chez Autodesk et disponible gratuitement sur le Mac App Store [1.0 – US – Gratuit – OS X 10.7 – 740 Mo – Autodesk Inc.]. Ce logiciel de modélisation rapide en 3D de systèmes mécaniques existait depuis trois ans sur PC (ci-dessous).

Depuis la version bêta, Autodesk a ajouté quelques spécificités à Lion mais aussi Mountain Lion, comme les notifications (lorsqu'on travaille à plusieurs sur un document via le nuage d'Autodesk), le partage iMessage, l'affichage en mode plein écran et le support d'AirPlay pour afficher sur un téléviseur branché à un Apple TV l'image de son Mac et conduire ainsi des démonstrations.

Sur le même sujet :
- Autodesk Inventor Fusion est disponible pour Mac

> Accéder aux commentaires

123D Make d'Autodesk sort sur Mac

| 09/05/2012 | 10:54 |  

Autodesk ajoute une nouvelle application à sa collection sur Mac : 123D Make [1.0.1 – US – Gratuit – 37,4 Mo – Autodesk Inc.]. Cet outil gratuit pour OS X 10.6 et 10.7 fait dans le prototypage d'objets 3D pour en réaliser une version réelle à base d'un assemblage de tranches. Le logiciel travaille à partir de fichiers STL ou OBJ et il adapte la découpe en fonction du matériau de sortie (carton, contreplaqué, plastique…). Des fichiers d'exemples sont fournis pour tester immédiatement le fonctionnement. On peut aussi en récupérer sur le site communautaire d'Autodesk ou exporter ses tracés de découpes en PDF/EPS sur ce même site.

123D Make appartient à une famille d'utilitaires dont certains sont disponibles encore uniquement sur PC et d'autres ont été adaptés à l'iPad ou sont sur le point de l'être. Autodesk a par exemple lancé 123D Sculpt [1.0.1 – US – Gratuit – iPad – 256 Mo – Autodesk Inc.] avec lequel on créé ou modifie des objets, personnages ou animaux en 3D du bout des doigts. On attend maintenant 123D Catch sur la tablette d'Apple, pour transformer une série de photographies en un équivalent 3D.

À noter aussi que l'App Store américain propose la version 2013 d'AutoCAD LT [900$] depuis plusieurs jours déjà, mais elle ne figure pas dans la section française de la boutique.

> Accéder aux commentaires

Pages