Fermer le menu
 

Rumeurs

Toute l'actualité sur Rumeurs

Un autre Apple Store bruxellois pour 2021 ?

| 29/07/2014 | 14:03 |  

Les Apple Store et la Belgique entretiennent une relation très particulière depuis quelques temps. Après plusieurs rumeurs d'ouvertures à Bruxelles, à Gand, à Anvers, à Namur ou encore à Liège, aucun de ces Store n'a été confirmé d'aucune façon. Pas même via les offres d'emplois.

Si un premier Apple Store à Bruxelles semble prévu pour 2015, un autre apparaît à l'état de possibilité, mais cette fois pour 2021 ! C'est dans le cadre d'un immense centre commercial que cette boutique pourrait prendre place. Il s'agit d'un projet de réfection du quartier entourant l'Atomium, un des lieux touristiques de la capitale européenne, avec la création d'un parc d'attractions, de plusieurs centaines de logements et de ce centre commercial.

Ce "Mall of Europe" est prévu pour être un des plus grands de Belgique avec près de 85 000 m2 de surface commerciale. Des enseignes comme Starbucks, Sephora, font partie de la présentation du centre commercial, ainsi qu'un Apple Store (une courte apparition est à voir à 1:17). Le promoteur a en fait glissé les images d'inauguration d'une tout autre boutique. Ce n'est pas la première fois qu'un "faux" Apple Store est montré dans les visuels d'un centre commercial. Ce fût le cas dès 2012 pour la visite virtuelle des Terrasses du Port à Marseille où, effectivement, Apple embauche depuis le début du mois.

Le projet belge est géré par le groupe immobilier Unibail-Rodamco, qui est à la tête de nombreux centres commerciaux, dans lesquels on peut trouver des boutiques ornées d'une pomme : la Toison d'Or de Dijon; La Part Dieu et Confluence à Lyon; le Carrousel du Louvre, Parly 2, Vélizy 2, Les Quatres Temps (La Défense), Rosny 2 à Paris. On fait ce même constat dans d'autres pays où Unibail-Rodamco possède le Täby Centrum en Suède, ou encore deux autres centres commerciaux à Barcelone et à Madrid en Espagne, dans lesquels se trouve un Apple Store. De plus, lors de la présentation du projet, le président du groupe a évoqué la présence d'un Apple Store dans le Mall of Europe, selon le quotidien L'Avenir.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Swatch est évoqué comme partenaire d'Apple pour l'iWatch... et dément

| 24/07/2014 | 11:10 |  

Apple et Swatch travaillent main dans la main sur "l'iWatch", affirme VentureBeat. Ce partenaire de poids participerait à la réalisation d'une ligne de modèles tous différents dans leur design afin de toucher une clientèle la plus large possible et aux goûts et capacités financières tout aussi variés.

--

[MAJ 13h38] : Swatch a démenti collaborer avec Apple sur une montre connectée. Le fabricant a fait parvenir un communiqué lacunaire à Bloomberg : « Swatch ne travaille pas avec Apple sur des montres connectées. » Le Financial Times rapportait en mars que les fabricants de montres suisses avaient refusé les avances d’Apple sur le sujet. À l'époque, Swatch Group ne voyait aucun intérêt à signer un partenariat avec Apple ou un autre. Et ça n'a apparemment pas changé.

--

Une montre très dépendante d'un iPhone, s'agissant de son fonctionnement, ajoute la source du site. Le reste de l'article verse davantage dans les spéculations. Par exemple ce sont plusieurs fabricants de montres - le nom de Timex est cité comme hypothèse - qui pourraient travailler avec Apple. Laquelle proposerait aussi un modèle en son nom propre.

À lire l'article, on a un peu l'impression qu'Apple mettrait à disposition une sorte de plateforme ou une licence de certaines technologies exploitables par des partenaires spécialisés dans le domaine. Une approche assez inédite. Mais la nature exacte de ces collaborations n'est toutefois pas très claire. Après tout, cela peut être tout simplement une compatibilité de montres et de bracelets de tierces parties avec le HealthKit d'iOS 8 et rien de plus.

En mai dernier, Swatch avait menacé d'entamer des procédures judiciaires contre Apple et le dépôt de la marque "iWatch". Et avant cela, en janvier, le patron de Swatch, Nick Hayek, voyait les montres intelligentes telles qu'elles sortent aujourd'hui comme une opportunité de vendre davantage de montres classiques.

« La montre intelligente est une opportunité pour nous, quoi qu'il arrive. Si les gens qui n'ont jamais eu l'habitude de porter quelque chose à ​​leur poignet commencent à porter une soi-disant montre intelligente, alors nous pouvons certainement les convaincre assez vite d'essayer de porter une très belle montre à la place. »

> Accéder aux commentaires

Une rumeur de « vêtements connectés » chez Apple pour 2015

| 10/06/2014 | 16:15 |  

Apple travaille à une « ligne de vêtements connectés », écrit ElectronLibre [accès payant], avec une commercialisation probablement dans le courant de l'année prochaine. D'après la source du site, 800 personnes chez Apple travaillent à un ensemble d'équipements comprenant la fameuse montre et des vêtements intégrant des capteurs.

La mode Apple des années 80 - Dad's Pick

Il n'y a pas beaucoup plus de détails sur ce qu'Apple entend exactement proposer, mais l'idée est qu'elle préfère précéder ce mouvement de l'informatique vestimentaire plutôt que de simplement fournir des marques déjà présentes sur le marché (comme elle a choisi de le faire avec CarPlay). ElectronLibre explique aussi que l'Apple Store qu'Apple utilise pour tester de nouvelles idées, avant leur déploiement, a vu une partie de son espace aménagé pour ce genre de vêtements.

L’iPhone reste un produit haut de gamme, qui attire et séduit, mais ne peut rivaliser avec les volumes des appareils moyens et bas de gamme. La ligne de vêtements de la Pomme sera certainement présentée à des tarifs acceptables pour le plus grand nombre, car les technologies en question ne sont pas forcément « hors de prix« . Les capteurs existent pour la plupart, et ces vêtements « intelligents » s’accorderont avec les autres appareils vendus par la firme.

Les embauches et acquisitions récentes d'Apple donnent du grain à moudre à ce type de rumeurs. Apple a recruté le PDG d'Yves Saint-Laurent - rien de moins - et l'a affecté a des « projets spéciaux » sous l'autorité directe de Tim Cook. Ensuite est arrivée la PDG de Burberry qui à la haute main sur l'intégralité de l'activité Apple Store boutiques comme sites et bien sûr il y a Beats dont l'attrait auprès des jeunes n'est plus à prouver. ElectronLibre précise d'ailleurs que cette idée est poussée chez Apple par Angela Arrendts.

Est-ce que ces pièces, toutes très séduisantes, forment véritablement le puzzle tel qu'il est décrit ? Réponse, peut-être, dans quelques mois.

> Accéder aux commentaires

Un indice d'iMac Retina dans le code d'OS X 10.9.4

| 04/06/2014 | 17:15 |  

Il y a quelques jours, un blogueur a découvert une nouvelle référence d'iMac dans le code d'OS X 10.9.4 (build 13E9). Dans un fichier plist, il y a une trace d'« iMac15,n » inconnu, les iMac actuels étant identifiés comme « iMac14,n ».

En fouillant encore un peu plus dans le code, un lecteur de MacBidouille a trouvé ce qui serait les caractéristiques de cet iMac. Et là, surprise, les différentes définitions qui devraient être disponibles dans les Préférences Système tendent à indiquer qu'il s'agit d'un écran Retina.

La première de ces résolutions indique en hexa "00001900 00000e10" , soit donc une résolution mise à l'échelle de ... 6400 x 3600 (probablement un 3200x1800 HiDPI).
On continue et on trouve 5760x3240 (2880x1620 HiDPI) , 4096x2304 (2048x1152 HiDPI), etc.

Maintenant que Mavericks active le « mode Retina » sur les écrans 4K, il n'est pas complètement farfelu de penser qu'Apple va sortir un iMac « Retina » équipé d'un écran Ultra HD — rappelons que le 27" actuel affiche 2 560 x 1 440 pixels. Reste à voir si elle attendra les processeurs Broadwell ou si elle ira avant.

> Accéder aux commentaires

WWDC 2014 : le débriefing des rumeurs

| 03/06/2014 | 18:00 |  

Comme chaque événement Apple, la WWDC 2014 a été précédée par un important flot de rumeurs concernant aussi bien OS X 10.10 qu'iOS 8. Certaines d'entre elles étaient exactes, tandis que d'autres se sont révélées incorrectes. On fait le point.

Les rumeurs confirmées

OS X

  • Nouveau design pour OS X 10.10 : c'était sans doute la rumeur la plus évidente et la plus crédible. Après le ravalement de façade d'iOS, il faisait peu de doutes que l'interface d'OS X change elle aussi pour faire la part belle à la transparence et au blanc.

iOS

  • Healthbook : l'application qui regroupe les informations de santé s'appelle en fait Health, mais le fond de la rumeur était exact. Apple a bien présenté une app de suivi de santé dont l'interface s'inspire un peu de Passbook.
  • Centre de notifications simplifié : de trois panneaux, on passe à deux, ce qui facilite l'utilisation du centre de notifications.
  • Domotique : Apple a fait un premier pas dans les maisons intelligentes avec HomeKit, une plateforme pour relier les produits de différents constructeurs.
  • Meilleure communication entre les apps : certes, la rumeur était assez vague concernant ce point, mais il y a bien du mieux concernant la communication entre les apps. C'est même une nouveauté significative du système qui le rend plus ouvert et plus flexible.
  • Shazam intégré à Siri : ça ne marche pas encore très bien avec la première bêta d'iOS 8, mais c'est présent.

Les rumeurs tombées à l'eau

  • Matériel : pas d'iMac budget, ni d'iPhone 5s 8 Go et encore moins d'iWatch à la WWDC. Apple a réservé sa conférence uniquement au logiciel, ce qui ne l'a pas empêché d'être très dense, bien au contraire.

OS X

> Lire la suite et accéder aux commentaires

WWDC : aura-t-on le droit à des nouveautés matérielles ?

| 30/05/2014 | 22:22 |  

Pressenti pour être l’une des nouveautés de la conférence des développeurs (WWDC), l’iMac rentre dans le rang. Certains avaient voulu voir un signe quand les délais d’expédition sur l’Apple Store étaient passés en début de semaine de 3 à 5 jours (lire : iMac : les délais d'expédition s'allongent, signe d'une nouveauté ?). Entre temps, Jim Dalrymple a douché tous les espoirs en indiquant que le monobloc d’Apple ne serait pas de la fête. Entre temps, le délai d’expédition de l’iMac est repassé - comme si de rien n’était - à 24 heures. Reste que 10.9.4 a parlé : un nouveau modèle est bel et bien dans les tuyaux (lire : OS X 10.9.4 : c'est parti pour une première version bêta). On imagine qu’il arrivera dans les prochaines semaines.

iMac ou pas, cela pose une autre question où bon nombre d’observateurs sont pour le moment en désaccord. Aura-t-on le droit à des nouveautés matérielles disponibles immédiatement (ou presque) après le keynote de Tim Cook ?

Si l’on procède par élimination, le champ des possibles se réduit comme peau de chagrin. A priori, ni l’iPad ni l’iPhone ne sont prêts pour un renouvellement. L’iPod n’est véritablement pas une priorité. Dans la gamme Mac, outre l’iMac, il y avait deux modèles susceptibles de connaître une mise à jour : le MacBook Pro et le Mac mini. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que les rumeurs ne se bousculent pas en ce qui les concerne.

Si Apple reste fidèle à sa logique, il ne devrait pas y avoir de nouveaux produits présentés à cette occasion. Le but premier de la WWDC est de montrer ses nouvelles technologies et d’entretenir le lien avec sa communauté de développeurs. Enfin, ça c’est pour la théorie.

Apple s’est souvent arrangé par le passé avec cette ligne de conduite. Cela a été le cas ces deux dernières années par exemple : le MacBook Pro Retina en 2012 et les MacBook Air Haswell en 2013

> Accéder aux commentaires

AirPort Express : Apple a bridé le port USB à la dernière minute

| 27/05/2014 | 09:42 |  

L’AirPort Express est une borne Wi-Fi très pratique. Elle permet notamment de diffuser de la musique via AirPlay et de partager une imprimante grâce à son port USB.

Par contre, contrairement à sa grande soeur, son port USB ne permet pas de rattacher un disque dur afin de partager facilement des fichiers ou faire office de serveur de sauvegarde Time Machine.

Il semble qu’Apple ait longtemps hésité à doter sa petite borne d’une telle fonctionnalité. Le Journal du Lapin rapporte qu’une version préliminaire du mode d’emploi mentionnait clairement la possibilité d’accoler un disque dur à la borne.

Aura-t-on le droit à cette fonctionnalité dans la prochaine version ? On peut toujours l’espérer, mais cela ferait peut-être un peu trop d’ombre à l’AirPort Extreme. Mais ce qui est peut-être encore plus urgent concernant l’AirPort Express, c’est la prise en charge du Wi-Fi 802.11ac. C’est le seul modèle de la gamme de routeurs Apple à ne pas gérer ce protocole.

> Accéder aux commentaires

Nouvelle rumeur de Mac à processeurs ARM

| 24/05/2014 | 16:30 |  

Apple a sérieusement avancé sur la réalisation de Macintosh à processeurs ARM plutôt qu'Intel, mais de la coupe aux lèvres il y a encore loin. D'après un contact que MacBidouille décrit comme fiable, Apple a dans ses murs des iMac à quatre et huit processeurs ARM Quad Core 64 bits, des Mac mini avec quatre processeurs Quad Core et un portable 13" équipé comme l'iMac. Cela rappelle ces Mac équipés Intel et leur OS X "Marklar" qui fonctionnaient dans un secret à peu près absolu en attendant de voir si la direction d'Apple donnerait son feu vert à une grande migration (lire OS X sur Intel : aux origines du projet Marklar [MàJ]).

Aujourd'hui, Apple n'hésite plus à qualifier les puces Ax ARM qu'elle utilise dans ses iPhone de processeurs aptes à rivaliser avec certains cousins dans les PC : 

« La puce A7 est conçue selon une architecture 64 bits, digne d’un ordinateur de bureau ; une première pour un smartphone. L’évolution vers le 64 bits a pris des années. Mais nous nous sommes engagés sur cette voie pour que chacun puisse avoir au creux de la main la puissance de calcul d’un ordinateur personnel. »

En bonus à ces machines, un nouveau clavier intégrant le Magic Trackpad existe aussi, poursuit cette source (ce genre de chose existe déjà chez Microsoft ou encore chez Logitech).

Apple hésiterait à passer à l'action et entrainer une nouvelle révolution de plateforme, comme elle l'a déjà fait par deux fois lorsqu'elle est allée vers le PowerPC puis vers Intel.

Au moins, cette fois, ce serait pour une architecture qu'elle maîtrise parfaitement au quotidien, dont elle a pris en charge une large part de la conception et pour laquelle les développeurs conçoivent déjà des millions d'applications depuis maintenant des années grâce à iOS. Apple s'assurerait au passage un contrôle - presque - intégral sur l'évolution de ses ordinateurs, en développant leur OS, leur design et la partie la plus importante de leur mécanique.

Cette rumeur n'est pas neuve et l'on peut citer autant d'arguments pour la trouver crédible - surtout depuis iOS - que pour la botter en touche maintenant qu'Apple s'est sortie de l'ornière qu'était devenu le PowerPC (lire aussi Pas de MacBook Air avec processeur ARM ? & ARM : une nouvelle migration pour le Mac ?).

> Accéder aux commentaires

WebGL activé par défaut dans le prochain Safari ?

| 21/05/2014 | 19:24 |  

Parmi les sessions de la WWDC 2014 qu'Apple n'a pas masquée dans son app iOS qui vient de sortir, il y en a une réservée à « la création de contenus 3D interactifs avec WebGL ». Les développeurs pourront apprendre comment utiliser WebGL, une API web basée sur OpenGL ES, pour « afficher des objets 3D avec une interactivité en temps réel et utiliser des techniques de traitement d'images généralement considérées comme indisponibles sur le web. »

Concrètement, WebGL est très utile pour les jeux dans le navigateur. Mozilla, qui veut se débarrasser des plug-ins, pousse à son adoption en filant un coup de main aux studios de jeux pour qu'ils rendent compatibles leurs moteurs avec cette technologie (lire : Unity 5 en précommande et dans le navigateur sans plug-in et Firefox fait tourner l'Unreal Engine 4).

Pour en revenir à cette session de la WWDC, on peut raisonnablement penser qu'elle est synonyme d'une activation par défaut de WebGL dans Safari — sinon, à quoi bon apprendre à s'en servir ? Le navigateur de Cupertino prend en charge cette technologie depuis sa version 5.1 qui date de début 2011, mais elle n'est pas activée en standard, contrairement à Firefox ou Chrome qui le font, eux, depuis un moment. Résultat, si l'on se rend sur des sites qui utilisent WebGL, comme l'impressionnant Assassin's Creed Pirates, le navigateur est considéré comme incompatible. Apple pourrait donc enfin corriger cette anomalie dans la prochaine version de Safari.

Safari est considéré comme incompatible car WebGL est désactivé par défaut

En attendant, pour activer la prise en charge, il faut afficher le menu Développement (Préférences > Avancées > cocher la dernière case) et cocher « Activer WebGL ».

> Accéder aux commentaires

Selon Isaacson, Apple pourrait acheter Beats… pour la télévision

| 20/05/2014 | 00:15 |  

Il fallait que quelqu’un y pense, et c’est donc Walter Isaacson, biographe officiel de Steve Jobs, qui s’est lancé. Selon lui, Apple pourrait acheter Beats non pas pour les casques mythiques de la marque, pas non plus pour le service de musique en streaming associé, mais plutôt pour… la télévision. Une idée originale qui n’est pas, précisons-le d’emblée, basée sur des informations qu’il aurait obtenues, mais sur ses propres spéculations.

Walter Isaacson verrait bien Jimmy Iovine, l’un des deux cofondateurs de Beats, nommé par Tim Cook à la tête des contenus. L’homme pourrait profiter de sa position privilégiée dans le milieu pour signer plus facilement les accords qui manqueraient, selon les rumeurs, à Apple pour lancer sa télévision. Ce que Iovine a réussi dans la musique dans les années 2000, il pourrait le réussir à nouveau avec les producteurs de contenus télévisés : tel est, en gros, le raisonnement du biographe.

Rappelons que l’acquisition de Beats par Apple n’en est toujours qu’au stade de la rumeur. On peut spéculer sur une rumeur, mais les liens entre Beats et la télévision semblent assez ténus, alors que les avantages pour Apple sont plus évidents côté musique. On en saura peut-être plus à la WWDC…

> Accéder aux commentaires

Pages