Fermer le menu
 

FileMaker Pro 14 : navigateurs mobiles et scripting simplifié

Florian Innocente | | 15:00 |  23

La version 14 de la "plateforme FileMaker" est sur les rails aujourd'hui, année du trentième anniversaire de ce gestionnaire de bases de données. Outre une interface dans les canons actuels, les principales nouveautés portent sur la prise en charge des navigateurs mobiles et un nouvel espace pour rédiger ses scripts.

Le nouveau look de FileMaker Pro — Cliquer pour agrandir

FileMaker Pro 13, sorti en décembre 2013, contenait WebDirect. Une solution pour donner accès, depuis un navigateur web sur Mac ou PC, à une base de données publiée par FileMaker Pro Server. Un accès en consultation mais aussi et surtout en édition. L'éditeur avait promis d'étendre rapidement cette possibilité de remplir une base de données aux navigateurs sur smartphones et tablettes. Il y a eu du retard à l'allumage mais c'est désormais chose faite pour les navigateurs mobiles dominants, Safari et Chrome sont pleinement certifiés pour WebDirect.

En plus d'être éditables, les bases de données vues dans un navigateur mobile proposent quelques interactions inspirées des apps natives. On peut les afficher en plein écran par un mouvement à trois doigts et on passera d'une section à l'autre par un balayage latéral. Le développeur peut aussi décider de bloquer la rotation. Les vidéos ne s'affichent pas nécessairement en plein écran, si l'on a besoin par exemple de saisir des commentaires tout en les regardant.

La base côté conception — Cliquer pour agrandir
La même base côté utilisateur avec une partie commentaires sous la vidéo en lecture — Cliquer pour agrandir

Cette ouverture aux navigateurs web sur les plateformes mobiles évite à FileMaker de développer un client Android pour FileMaker Go. Ce dernier passe en version 14 et demeure une app exclusivement pour iPhone et iPad mais en adoptant une interface plus en accord avec iOS 8. Les navigateurs agréés sont Safari Mobile à partir d'iOS 8.1 et Chrome 38 sur Android 4.4.x. Sur les ordinateurs il faut Safari 8.x, IE 10.x et Chrome 38 minimum.

Au passage, l'ouverture des modèles dans le navigateur est annoncée comme au moins 25% plus rapide. C'est sous réserve d'utiliser des modèles dont les caractéristiques de l'interface et les objets qu'elle contient sont particulièrement allégés, optimisés pour un affichage sur le web.

Nouvel espace de scripting

Les scripts des bases de données FileMaker peuvent être écris par des développeurs, mais pas seulement. L'éditeur nous expliquait qu'il y a une forte proportion de non spécialistes parmi ses clients, en particulier dans les petites structures. Pros ou moins pros, tous vont maintenant rédiger leurs scripts dans le nouvel "Espace de travail de script". Cet éditeur mono fenêtre est doté d'une aide intégrée et d'un moteur de recherche sur les commandes, d'une fonction de suggestion et d'autocomplétion au fil de la frappe.

Autocomplétion — Cliquer pour agrandir
Création d'une boite de dialogue — Cliquer pour agrandir
et le résultat — Cliquer pour agrandir

Nouvel habillage, nouvelle navigation

En parallèle aux outils de développement, FileMaker a amélioré ceux dévolus à la conception de l'interface. Une collection de 140 icônes au design adapté aux tendances actuelles a été ajoutée, on a une palette qui aide à choisir des couleurs qui s'accordent avec le thème choisi et le style des objets peut être modifié par des changements de couleurs.

Parmi encore les outils prêts à l'emploi, l'apprenti designer peut se reposer sur des barres d'onglets de navigation, elle savent aussi se réajuster automatiquement lorsqu'on bascule du mode portrait au paysage. Enfin, les champs dans les formulaires peuvent afficher un libellé grisé en fond pour renseigner l'utilisateur sur la nature des données à taper.

Chaque champ peut afficher la nature du contenu à entrer

Une fenêtre globale, baptisée "Gestion des solutions" sert de point d'entrée en réunissant les différentes bases offertes aux utilisateurs. Ce lanceur les présente en grille ou en liste avec de grosses icônes (personnalisables). On peut adapter l'affichage à ses besoins et avoir en complément un classement en favoris ou par date de dernière ouverture.

Cliquer pour agrandir

Le pendant Server de FileMaker Pro a reçu quelques améliorations, la principale est que la publication d'une base peut être pris en charge par un autre serveur si le premier connaît un dysfonctionnement. La bascule vers ce serveur de secours n'est toutefois pas réalisée automatiquement, une intervention manuelle par ligne de commande reste obligatoire.

Enfin, la tarification de cette version 14 ne change pas, sauf pour le coût des blocs d'accès concurrents qui augmente sensiblement. Les lots d'accès pour 5 utilisateurs supplémentaires sont facturés 40 € HT par mois au lieu de 25 €. Un changement tarifaire qui suit un déplacement des usages de plus en plus prononcés vers des accès web, justifie l'éditeur. Par exemple, un FileMaker Server 14 avec 10 connexions est maintenant vendu 132,50 € H.T par mois avec un abonnement annuel contre 102,50 € H.T avec la précédente version.

Une démo fonctionnelle pendant 30 jours de FileMaker Pro 14 est disponible et la version Go sur iOS devrait être actualisée dans la journée.


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


23 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar PierreBurgi 12/05/2015 - 15:28 via iGeneration pour iOS

J'ai jamais vraiment compris ce qu'était FileMaker. Je crois que c'est un logiciel conçu par Apple, et qu'il est utilisé dans les sociétés de grande taille. Mais c'est tout.

avatar bonnepoire 12/05/2015 - 15:37

Je pense que c'est un gestionnaire de base de données et que ce n'est pas conçu par Apple mais racheté par Apple qui leur aurait laissé une totale indépendance. D'ailleurs ce n'est pas édité par Apple il me semble.

avatar conster 12/05/2015 - 15:43 (edité)

C'est ça !



avatar piklo 12/05/2015 - 15:42

Effectivement, c'est un gestionnaire de base de données. Mais les bases ainsi que l'interface sont dans le même produit. Tu peux donc réaliser des applications métiers très rapidement et assez facilement. Avec FileMaker Go, tu peux donc te permettre de créer des applications pour une société sans passer par la case AppStore. Personnellement, je l'utilise quotidiennement et pour certains développement, le rapport qualité/prix place ce logiciel en très bonne position.

avatar poco 12/05/2015 - 17:14

Filemaker est un formidable outil de création d'applications de Gestion (on peut faire plein d'autres choses avec). Je dirais qu'il fait partie des applications indispensables dans une PME ou bien un grand groupe (interfacé avec les grosses BdD telles qu'Oracle par exemple).

avatar petergab 12/05/2015 - 17:38 (edité)

C'est même "la" base de données...
On peut tout faire avec, toute ma facturation est dessus depuis la version 1 (effectivement racheté par Apple, du moins Claris à l'époque). Quand Claris a réintégré complètement Apple, Filemaker a gardé son indépendance, ce qui était une très bonne idée !
Facturation, mais aussi base de clients.
On peut importer/exporter directement des documents Excel.
Changer le comportement des importations, Microsoft inversant les séparateurs "virgule" et "point-virgule" dans l'exportation .cvs, c'est très utile...
Et jamais un plantage.

avatar conster 12/05/2015 - 20:04 (edité)

Un soft comme ça sur iOS et je signe !! Pas le GO

avatar comass 12/05/2015 - 21:26 via iGeneration pour iOS

vous avez des bons tuto en français à conseiller ? simple

avatar ZANTAR2054 13/05/2015 - 08:10 via iGeneration pour iOS

@comass :
video2brain

avatar PierreBurgi 12/05/2015 - 23:41 via iGeneration pour iOS

Merci les gars pour les infos !

avatar AirForceTwo 13/05/2015 - 00:08

FileMaker est bon mais reste très cher. Quand le nombre d'usager augmente, l'addition devient vraiment salée, et plus on investit dedans et plus il est difficile de changer de solution.

avatar manustyle 13/05/2015 - 09:35

Bigre, suis toujours à la 5.5 , qui ne fonctionne plus que sur mon PC d'ailleurs.

avatar Hello7 13/05/2015 - 10:01 (edité)

Effectivement Filemaker ne se destine pas à une utilisation massive. D'ailleurs, la partie Web serveur se limite à 100 connexions simultanées, ce qui destine plutôt la solution à un usage interne ou au mieux à un extranet. De plus il faut s'identifier. Donc il faut créer manuellement les utilisateurs ou utiliser d'autres bases existantes.
Mais comme le dit très AirForceTwo, l'addition monte vite et il faut justifier ou en rentabiliser l'usage. Par contre une fois les licences acquises, le nombre de solutions que l'on peut créer est illimité. Cela permet de rentabiliser l'investissement.
Quand je voie le nombre de solutions informatiques bancales dans les PME, qui fonctionnent à grand coup de tableaux Excel qui sont mis à jour à la main, je me dis que dans bien des cas, une solutions comme Filemaker permettrait de gagner beaucoup de temps, d'être beaucoup plus fiable et, ainsi, de rentabiliser largement un tel investissement.
Evidement, le tord de Filemaker est de nous faire croire q'une solution sur mesure se développe en trois clics. S'il est vrai que la maitrise de l'outil est beaucoup plus aisée que dans la plupart des environnement de développement, il n'empêche que le développement d'algorithmes demande réflexion et rigueur.
Le grand plus de la version 14 : l'éditeur de script qui rentre enfin dans la cours des grands en rendant la lecture et l'écriture plus rapide tout en limitant les risques d'erreur de syntaxe.
La grosse lacune : les gabarits de modèles pour iPhone ne suivent pas l'évolution de la taille des écrans Apple. Il faut donc les faire à l'ancienne et en faire autant que de tailles d'écran. Ce qui est quand même un comble pour une entreprise filiale d'Apple.
Côté serveur, on progresse. Il reste à disposer d'un vrai système de réplication qui permet de passer automatiquement de l'un à l'autre et la possibilité de sauvegarder l'intégralité des données sur un système externe de type NAS ou serveur de sauvegarde.

avatar Switch 13/05/2015 - 11:35 (edité)

- Je m'attendais à plus avec cette version 14.
- La v.13 avait apporté son lot d'ajouts majeurs, alors cette version semble être surtout une évolution cosmétique/ergonomique.
- Mais certains trucs seront bons à prendre pour embellir les bases de données existantes comme les champs de formulaires avec texte par défaut, ou la "colorisation" des icônes de menus/calendriers/cases à cocher.
- FMP est relativement cher mais il reste un outil hors du commun en termes de puissance pour qui prend le temps de l'apprendre. La courbe d'apprentissage est assez douce, et les résultats très rapides, c'est très gratifiant. Par contre, certaines choses (les liens par exemple ) supposent plus de temps et de méthodologie d'apprentissage pour ne pas se retrouver "bloqué" dans un projet.

- Sur OS X, l'association avec AppleScript permet de faire des trucs ébouriffants: par exemple piloter l'application Contacts et se fabriquer l'équivalent du module Contacts de Bento, idem avec Calendrier; ou faire des campagnes de eMailing en pilotant Mail. Piloter le Finder permet aussi pas mal de choses...

- La communauté des forums francophones est active, on obtient rapidement des réponses.
- Les solutions créés avec la version Advanced de FMP permettent de diffuser ses créations, c'est très appréciable, et il existe moult plug-ins pour compenser ou faire mieux que les fonctions intégrées.

- Chaque nouvelle version rend obsolètes certaines versions d'OSX. La v.13 imposait Lion minimum.
Cette fois-çi c'est Lion et ML qui ne sont plus compatibles avec la version 14.
Par chance, la compatibilité avec Windows 7 (SP1 quand même) à été conservée.
- FMP reste donc dans la politique d'Apple: l'évolution à marche forcée.

avatar Mecky 13/05/2015 - 19:43

Switch, les scripts/fonctions que tu décris m'intéressent (conjonction avec les Contacts).

Partages-tu cela ou tes sources ? (ce serait pour un one-shot)

D'avance merci pour ta réponse !

avatar Switch 13/05/2015 - 19:54

Désolé Mecky, mais ce sont des scripts énormes, très liés à ma BDD, avec des tas d'options perso.
De serait un cauchemar à re-utiliser et à adapter dans une autre base.
Je confirme qu'il est possible d'avoir sa BDD de contacts dans FMP et de créer les fiches dans l'application 'Contacts' via AppleScript. Mais c'est à sens unique ( FMP vers Contacts), il n'y a pas de 'synchro' possible.

avatar Mecky 13/05/2015 - 19:59

Grand merci pour ta réponse rapide.
No problemo... surtout avec ta précision. Mon espoir était surtout de gérer le trajet inverse puisqu'avec les iBidules, en famille, on se retrouve avec plusieurs bases de contacts à gérer ; chose qui était si simple/si bien intégrée sous iTools/.Mac/MobileMe. Je hais cette "évolution" d'Apple : tout sauf un progrès !

avatar Switch 13/05/2015 - 20:23

Pour les synchros de contacts, il y a iCloud qui s'en charge très bien.
Mais c'est quelque peu risqué de laisser iCloud gérer ça: un contact effacé par erreur et c'est tous les iBidules qui le perdent illico en cascade. Le risque de perdre tous ses contacts n'est donc pas nul en cas d'erreur de manip sous iTunes par exemple. C'est trop flippant pour moi.
Je préfère donc avoir ma BDD perso sous FMP: elle est mon unique référence, et elle m'impose de mettre à jour mes contacts en passant par là, mais c'est extrêmement sur à l'usage. Et je peux faire tellement plus avec FMP....

avatar Mecky 13/05/2015 - 19:47

Utilisateur de Filemaker de manière très amateur... mais depuis le Filemaker II, je trouve son évolution erratique. Il ne joue clairement plus dans la même cours et comme la plupart des SGBD, il ne s'adresse plus qu'aux initiés.

Et de son côté feu le Bento n'a jamais réussi a recréer la simplicité du produit d'origine.

Triste constat.

avatar occam 14/05/2015 - 23:12

On est absent deux jours, et voici que le ciel vous tombe sur la tête.

Il est grand temps de prendre acte de l’avis de tempête caché au fin fond des release notes de cette version 14:

" 4. APIs, technologies, or features to be deprecated

As FileMaker Pro evolves, the list of APIs and technologies it supports may change. FileMaker recommends that you migrate your solution to use other APIs, technologies, or alternative features of the product, because the deprecated features may be deleted from this or a future version of the product.

a. FileMaker Pro runtime

b. Support for OS X 10.9 Mavericks

c. Support for 32-bit FileMaker Pro"

Donc, FM se réserve le droit d’abandonner Mavericks dans le courant même de cette version FM14. Bon pour ceux qui comptaient rester sur un système stable…

Pire, ils annoncent la mort prochaine de la possibilité de créer des modules d’application runtime avec FileMaker Advanced. Désastre annoncé pour les développeurs.

Lire ici l’amorce d’une discussion pour se rendre compte de l’étendue potentielle du dégât.

Florian Innocente, puis-je vous suggérer de faire un nouveau post là-dessus? Pour les développeurs, surtout pour les équipes scientifiques qui utilisent des solutions modulaires FileMaker, c’est un sale coup.

avatar Switch 15/05/2015 - 12:54

L'abandon prochain de Mavericks pour une future version de FMP est compréhensible, (avance à marche forcée oblige !) mais déjà très regrettable, mais l'abandon de la possibilité de créer des applications autonomes pour Mac/Windows à partir de FMP Advanced (dans une future version 15 ou >) est la pire crasse qu'on pouvait faire aux développeurs qui pouvaient facilement diffuser leurs créations par ce biais.
Cela mériterait une news juste pour informer de l'énormité de la vacherie à venir.
Il semblerait que FileMakerInc (FMi) opte pour le Cloud, en abandonnant au passage les usages de BDD strictement personnels. Or, certains usages de BDD sont de facto strictement personnels, comme les données personnelles ou médicales par exemple, qui ne doivent en aucun cas se retrouver sur le web au risque d'être piratées.
FMi oublie aussi qu'il y a aussi des milliards de personnes sans accès à internet, et de vastes zones non couvertes par internet, et priver ces zones et personnes de la possibilité d'utiliser des solutions de BDD autonomes est absolument dramatique (retour vers Excel ?)
C'est la fin d'un monde qui s'annonce pour des milliers de développeurs !
FMi a commis l'erreur (comme Apple en son temps) de vendre son produit bcp trop cher et FMP 14 Advanced s'annonce donc comme l'ultime version qu'achèteront les developpeurs.
FMi pourrait bien ne pas s'en remettre...
Je vois mal FMi baisser drastiquement le prix de son produit pour espérer le vendre au plus grand nombre (dommage, ça aurait pu être une approche viable, même si la meilleure approche aurait été d'en faire un logiciel intégré à OSX )
Alors concrètement, que restera t'il à l'avenir comme solution pour diffuser une petite BDD Mac/PC spécialisée vers le grand public ? : LiveCode, 4D; ou uniquement des solutions tournant dans le nuage et accessibles via un navigateur ?
A croire que tout le monde veut la peau des "bonnes vieilles" applications autonomes dans nos "bons vieux" ordinateurs !

avatar M-Rick 15/05/2015 - 20:03

En plus, pour moi l'autre grand handicap c'est son manque d'interopérabilité notamment avec les bases SQL …
On peut le connecter avec MySQL, mais c'est assez limité, et dans tous les cas ça ne supporte pas les BLOB. Impossible avec SQLite ou MySQL … Dommage … Je fais du SIG et FileMaker n'est clairement la solution idéale, alors qu'avec ses outils et ses formulaires ça pourrait un outil extraordinaire !
De l'autre côté, les développeurs de la petite base de données Records m'ont indiqué que la prochaine version supporterait les exports BLOB en CSV et JSON, donc on va verra à l'usage ce que ça donne, mais même si on est plus de l'ordre de Bento que de FileMaker, l'outil se retrouvera plus ouvert que ne l'est FileMaker Pro !

avatar Laurent 19/05/2015 - 19:00 (edité)

Bon, sinon 4D gère les BLOB, échange en JSON et est pas mal inter-opérable.
La solution conserve la possibilité de générer des versions compilées en mono-poste ou en Client Serveur. Pas de remise en question de ce côté là, et édité par une société française.