Le PDG de Nokia tire violemment la sonnette d'alarme

Anthony Nelzin-Santos |
Stephen Elop, premier PDG de Nokia à ne pas être finlandais et ancien directeur de la division Business de Microsoft, a commencé une restructuration sévère de la société. Les principaux cadres finlandais ont été débarqués, et le centre de gravité de Nokia devrait être déplacé en Californie. Dans un long mémo distribué à tous les employés, Elop dresse un constat amer et alarmant, le constat d'un échec cinglant : le paquebot Nokia prend l'eau tout en étant cerné par les flammes.

C'est Engadget qui s'est procuré ce mémo, dont l'authenticité a par ailleurs été vérifiée par plusieurs sources internes et externes. Stephen Elop y expose la synthèse de ce qu'il a entendu de ses « actionnaires, opérateurs, développeurs, fournisseurs ». Un résumé de la situation sans ambages : « j'ai appris que [Nokia] se reposait sur une plateforme en proie aux flammes ».

Une concurrence agressive…
« Une forte pression vient de nos concurrents, bien plus rapidement que nous ne l'avions imaginé », explique-t-il, avec une lucidité froide et une franchise brute.

Il y a d'abord celle d'Apple et de l'iPhone : « Apple a chamboulé le marché en redéfinissant le smartphone et en attirant les développeurs vers un écosystème fermé mais extrêmement puissant ». La firme de Cupertino a complètement effacé la concurrence sur le segment du haut de gamme : « en 2008, la part de marché d'Apple sur la gamme au-dessus de 300 $ était de 25 % ; en 2010, elle a grimpé à 61 %. Elle connaît une croissance formidable avec une augmentation de 78 % de ses bénéfices d'une année sur l'autre au T4 2010. Apple a démontré que les consommateurs achèteraient un téléphone haut de gamme et que les développeurs créeraient des applications s'il était bien conçu avec une excellente satisfaction utilisateur. Ils ont changé la donne, Apple maîtrise le haut de gamme. »

nokia-n8

Android fait plus mal sur le segment du milieu et du bas de gamme : « En à peu près deux ans, Android a créé une plateforme qui attire les développeurs, les opérateurs et les fabricants. Android a commencé par le haut de la gamme, ils sont en train de gagner le milieu de gamme, et est très vite en train de descendre dans les téléphones à moins de 100 €. Google est devenu une force gravitationnelle ».

Sur le très bas de gamme, Nokia a aussi de plus en plus de mal à se défendre, notamment face à la concurrence chinoise comme le fabricant ZTE : « en 2008, MediaTek a fourni des designs de références complets pour des composants de téléphone, ce qui a permis aux fabricants de la région chinoise de Shenzhen de produire des téléphones à une cadence incroyable. […] Les fabricants chinois conçoivent un téléphone plus vite "qu'il nous faut de temps pour arrondir les angles d'une présentation PowerPoint" », fulmine Elop.

…et un Nokia ne répondant pas
« Pourquoi nous sommes-nous retrouvés derrière pendant que le monde autour de nous évoluait ? ». La firme finlandaise, qui a persisté à développer son bas et milieu de gamme à un moment où le marché s'est déplacé vers le smartphone et où les concurrents chinois se sont organisés pour la concurrencer dans les marchés émergents, a pris un retard difficilement rattrapable.

Le résumé est simplement brutal : « Le premier iPhone est sorti en 2007, et nous n'avons toujours pas de produit l'approchant. Android est apparu dans le paysage il y a à peine deux ans, et ils nous a pris notre première place dans le domaine des smartphones. C'est incroyable ».

nokia-3310

Le premier problème est un problème de calendrier : alors que la concurrence avance très rapidement, Nokia fait du surplace. De quoi exaspérer Elop : « nous pensions que MeeGo serait une plateforme pour gagner dans le domaine des smartphones haut de gamme. Mais à ce rythme, nous n'aurons qu'un seul produit sous MeeGo en vente d'ici la fin 2011. ».

Le deuxième est un problème logiciel : Symbian, autrefois moteur du succès de Nokia, est aujourd'hui un fardeau. « Symbian est un environnement pour lequel il est de plus en plus difficile de développer pour répondre aux attentes des utilisateurs » : parce qu'il est inadapté au marché actuel du smartphone, Nokia est obligé de prendre un temps fou pour lui ajouter des éléments aussi basiques d'une interface adaptée au toucher. Temps pendant lequel les concurrents avancent encore et toujours plus vite.

Le troisième est un problème de stratégie globale : Nokia se bat avec une stratégie pensée pour les années 1990 et 2000, pas pour les années 2010. « Nous ne nous battons même pas avec les bonnes armes […] La bataille des appareils est devenue une bataille d'écosystèmes, où les écosystèmes en question sont formés non seulement par le logiciel et le matériel de l'appareil, mais aussi par les développeurs, les applications, la vente, la publicité, la recherche, les applications sociales, les services de géolocalisation, les communications unifiées, et d'autres aspects encore. Nos concurrents ne nous prennent pas de parts de marché avec des appareils, ils nous prennent des parts de marché avec des écosystèmes complets. »

Quel écosystème pour Nokia ?
Par bien des aspects, le bilan que tire aujourd'hui Elop a été fait depuis longtemps par d'autres, qui n'ont pas hésité à appeler la firme finlandaise à adopter Android ou Windows Phone 7 et à se concentrer sur le matériel. Stephen Elop évoque justement la stratégie logicielle de l'entreprise : « nous devons décider de construire, catalyser ou rejoindre un écosystème ».

skitched

En clair, Nokia doit soit mettre toutes ses ressources derrière MeeGo, soit adopter Windows Phone 7 et être le seul fabricant à tout miser sur l'OS de Microsoft, soit rejoindre les rangs de la myriade de partenaires de Google.

« Nokia, notre plateforme brûle », se lamente Elop. Le 11 février prochain, à la veille du Mobile World Congress, le patron de Nokia présentera la nouvelle stratégie du fabricant finlandais — on parle beaucoup d'un partenariat avec Microsoft qui pourrait concerner Windows Phone 7. Une seule chose est sûre : le dos au mur, Nokia ne peut faire autrement que d'avancer — toute autre décision la condamnerait à une lente agonie.

avatar lukasmars | 
Choisir windows phone 7 n'a strictement aucun interet -Devoir subir les diktats de Redmont -Payer le prix de la licence -Pas d'individualisation permise, même une uniformisation imposé des appareils ( 3 boutons uniquement ) difficilement acceptable. -Surtout, c'est un OS qui peine a decoller si un jour il decolle... -L'image de Microsoft est catastrophique. La carte Android est bien meilleure et moins couteuse. Y'a qu'a voir les boites comme Motorola qui reviennent de loin et doivent leur salut à Android. Et puis avec leur énorme masse de salariés/developpeurs, ils peuvent créer une interface différente de celle que propose Google, un truc à la sense de HTC mais mieux foutu encore tout en profitant de trucs indispensables comme le store Android qu'ils n'auraient de toute façon pas pu approcher avec Meego. WP7 c'est un enorme pari sur l'avenir et une société comme Nokia a besoin de stabilité et de confiance.
avatar lppa | 
Mieux vaut que Nokia fasse dans le Téléphone Windows, elle ne pourra pas s'en relever avec son propre OS, il y a qu'à voir Palm et peut-être BlackBerry qui pourtant a du potentiel, mais ne l'exploite pas, avec un BlackBerry OS 6 qui est... bof.
avatar tchoocolate | 
Un jour se sera pareil avec Apple, la roue tourne c'est tout
avatar Che | 
@lukasmars, entre autres Généraliser, c'est être sûr de se tromper. TON image de Microsoft est catastrophique. C'est encore aujourd'hui un acteur majeur qui rassure le grand public. Ah et @Macinlove Les milliers d'employés de Nokia, leurs familles et leur avenir apprécieront sûrement ta délicatesse. Ton pseudo exprime ton attachement à une marque, ne fais pas honte à la communauté qui l'entoure. N'oublions pas que derrières les boites, il y a des gens...
avatar alargeau (non vérifié) | 
C'est quoi le rapport entre le bateau qui coule et le fait de vouloir s'installer en Californie ? Est-ce que ça veut dire qu'on ne peut pas être performant en Europe ?
avatar Manu | 
C'est triste à dire mais aujourd'hui, pour entrer dans la bataille des smartphones, un bon OS seul ne suffit pas. Il faut un environnement de développement qui tient la route. C'est pas un mystère. On a toujours su que l'environnement de Dev de NeXT et donc d'Apple aujourd'hui était le mieux pensé. Et c'est sur smartphone curieusement qu'il a su s'imposer et surtout a pu être massivement adopté. Car ne l'oublions pas, la grande majorité des environnements de Dev orientés objets (Java compris), se sont presque tous inspirés de ce qui est devenu Cocoa aujourd'hui. De plus, avec l'iOS, Apple a beaucoup facilité le développement d'applis en proposant un framework très riche et pas mal de templates pour se faire assez rapidement la main et créer des prototypes d'applis standards sur smartphone. Actuellement, aucun OS (Android compris), n'offre un framework aussi riche. Voilà un champs que ceux qui ne jurent que sur le libre devrait occuper. ce qui malheureusement n'est pas le cas.
avatar ericaqc | 
Ça sent le PDG qui va détruire une entreprise pour mieux quitter avec un parachute doré. Difficile de croire que Nokia n'a aucune ressource pour faire face à la concurrence. Vendre (potentiellement) son âme à Microsoft n'est probablement pas une bonne chose. Que serait-il arrivé d'Apple si à la place de choisir NeXT ils avaient fusionné avec Mac OS et Windows NT (un des scénarios sérieusement à l'étude)? Ils ne seraient pas où ils sont aujourd'hui. Pour s'en sortir, Nokia doit puiser dans ses forces, pas celles des autres...
avatar rom54 | 
Les constats de M Elop sont plus que pragmatiques, c'est certain. Maintenant faire ce type de communication a destination du public... Parce que c'est typiquement un plan com qui cache les grandes manoeuvres derrière, avec certainement à la cle du dégraissage violent et des delocalisations. Ce qui est certain, c'est que Nokia ne peut survivre en dehors du domaine du smartphone, donc le secteur bas et moyen de gamme est abandonné aux chinois. Et ,mine de rien, la Chine nous refait le coup du Japon: photocopiage du materiel bas de gamme et prix plancher au début, puis développement exponentiel et prise de possession de secteurs de plus en plus complexes grace a des investissement massif dans la recherche... Et la radinerie et l'incoherence manifeste que les Etats d'europe ont envers la recherche, appliquee et fondementale, font que d'ici 10 ans il ne restera plus d'entreprises capables de rivaliser avec la Chine. Il ne fait pas de doute que Nokia va abandonner ses OS et va devoir construire des smartphones sur le modéle de l'iPhone, c'est logique, c'est le metre étalon. Actuelement on voit deux hypothéses pour Nokia: Android ou WP7. Or l'une comme l'autre sont des impasses. Avec Android, Nokia devient un fabricants de smartphone andoids comme un autre, et la y a HTC, Samsung et bientot des chinois, donc ca veux dire se placer sur un secteur ultraconcurentiel... A moins de reussir une interface aussi consistante que celle d'Apple c'est un echec annoncé. WP7, est une impasse par definition, non pas tant par la médiocrité et l'immaturité de son OS, mais parce que le public rejette une Microsoft dont le masque est tombé suite a ses condamnations multiples, ses comportements douteux,... et en plus complètement "has been". C'est déjà dramatique sur son secteur monopolistique historique: le PC, mais c'est irrattrapable sur un secteur aussi réactif que les smartphone et tablettes. Reste donc a trouver une 3eme voie, et Nokia a les moyens et les ressources de le faire a condition de se recentrer sur ses specificités: simplicité, ergonomie, solidité. Seulement pour ca faut il encore que la direction de Nokia reste attaché a son origine géographique et re développe une culture de startup avec des partenariats locaux... L'element interressant dans tout ca c'est de revenir quelques années en arriere (avant 2007). Les téléphones etaient indépendants de l'ordinateur et les solutions de synchronisation etaient approximatives, et souvent incompatibles avec Mac OS ou Linux. RIM s'est engoufré dans cette faille dans le secteur entreprise et a brillamment réussi. Puis Apple a redéfini le smartphone en tant que "peripherique" de l'ordinateur, totalement intégré et sur lequel se reportaient une partie des fonctions de l'ordinateur... Avec le succès colossal - sur le secteur GP et maintenant corporate...
avatar Cekter | 
Encore une compagnie qui va être détruite par un pdg-éliminateur commandité par des actionnaires voulant de la croissance et surtout des bénéfices expodentiels... Parce que Nokia ne serait pas en déficit si elle ne devait pas répondre à ces exigeances délirantes... Mais sur un site où la plupart se touchent devant les sommets de l'action d'Apple, je me doute bien que je prèche dans le désert...
avatar Manu33 | 
@ Cekter : Surtout tu dis d'énormes bêtises, tu ne comprends surement pas l'économie (tu es un bon Français), une entreprise est comme un pétrolier géant, quand tu tournes tu ne le fais pas à la dernière minute ! Tu crois que Nokia peut résister à la déferlante Chinoise dans leur créneau ? Moi aussi je prêche dans le désert de ton cerveau en te parlant.
avatar Goldevil | 
En choisissant Android j'ai l'impression que Nokia aura plus de chances de se différencier de la concurrence. Comme c'est un système plus ouvert, ils peuvent plus facilement offrir des variations sur le même thème (interface, market place...) En général le hardware chez Nokia est de bonne qualité. Mon Nokia E52 ne nécessite qu'une seule recharge par semaine et me semble indestructible à côté de mon iPod Touch (2ème fois en réparation) ou l'iPhone de mon frère ou de mon collègue de bureau. Mon précédent GSM est un Nokia 6310i, avec encore un écran LCD N/B. Il fonctionne toujours parfaitement même si la coque est griffée de partout. J'avais simplement envie d'un truc plus cool (et le Wifi) après 4 ans d'utilisation intensive. Le problème est évidemment l'OS Symbian qui n'a pas suffisamment évolué depuis l'époque de Psion, quand le système s'appelait EPOC.
avatar PA5CAL | 
C'est maintenant officiel, Nokia vient de se faire bouffer par les Américains. Quand Stephen Elop annonce que la firme va rattraper son retard, il indique seulement qu'elle va bientôt pouvoir nous servir la même merde que celle qu'on aime outre-Atlantique, et qui fait si souvent la joie des actionnaires. Ce que fait Stephen Elop, ce n'est pas dresser le bilan d'un échec (quoique c'en est peut-être un du point de vue de son cerveau formaté), mais cracher dans la soupe pour justifier des changements dans lesquels les clients de la marque seront probablement les derniers à trouver un intérêt. Je préfère encore mille fois un «échec» à la Nokia à une réussite à la Microsoft. Je n'ai pas acheté d'iPhone parce que ni son ergonomie ni son concept ne me conviennent. Alors si Nokia prend le virage annoncé, j'arrêterai d'acheter leurs appareils. Bref, pour le bien des consommateurs, Nokia doit continuer à innover en prenant des risques même si les résultats financiers ne sont pas aussi bons que chez ses concurrents, au lieu d'essayer de les copier pour obtenir les mêmes résultats sur les mêmes marchés avec des produits semblables.
avatar Berone | 
ÉCOSYSTÈME ? Ce n’est pas deux ans de retard que Nokia compte sur Apple question « Écosystème »... C’est beaucoup, beaucoup plus ! — Depuis toujours, Apple pense « écosystème ». Si aujourd’hui Apple domine un marché (qu’elle a quasiment créé), c’est en effet grâce à un écosystème... Un écosystème trois axes : matériel, logiciels, utilisateurs. Car ce qui fait réellement la force première et la richesse d’Apple, ce qui l’a fait durant ces 20 dernières années, ce sont SES UTILISATEURS !... Et ce qui est l’intelligence d’Apple, ce qui fait la force de ses produits, avant l’écosystème, c’est son « utilisabilité ». Aller, lâchons un gros mot : son ergonomie. C’est pour cela que les utilisateurs Apple ont toujours aimé leur matériel et soutenu cette marque, d’autant plus « fétiche » que malgré ses qualités elle était hyper minoritaire et violemment agressée « de toutes parts ». Je ne suis pas peu fier d’avoir été reçu pour un entretien par M. Jean-René Cazeneuve, il y a quelques années, alors qu’il était encore le (dernier) PDG Apple France. Je ne trahirai aucun secret en vous répétant une réflexion qu’il m’avouait s’être fait, depuis quelques années qu’il était en poste aux Ulys : Sa surprise devant la force des réseaux d’utilisateurs, leur solidarité et l’ampleur de l’enthousiasme des clients de la marque à la Pomme. Car la première « pierre » d’un écosystème, ce sont ses utilisateurs : clients et développeurs. Le fabricant « ne fait que » l’outil « de base ». Et tant mieux s’il le fait tant et si bien qu’il fait faire au monde un bond technologique à réveiller un Nokia endormi. Au sommet de toute réussite, il y a l’Homme ! Tout client qu’il soit. Si le produit est pensé et conçu en imaginant le meilleur de l’Homme pour ses alter ego, en tous points, fût-il le plus petit détail, si ce souci de l’autre passe en premier (comparons la vie privée sous MobileMe, payant, ou sous Google « « « gratuit » » »...) alors le produit plaira à un maximum de gens. C’est évident
avatar Cekter | 
@manu33 : et toi pas etre du tout petit liberal avec insultes faciles et toi te croire superieur et toi croire avoir tout compris. Va jouer petit bonhomme. Coucouche panier.
avatar oomu | 
snirf, plus de commentaire :(
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@oomu : oui désolé, on sait pas encore faire iGen > MacG facilement. Mais ce n'est pas ce qui va t'arrêter, si ? ;-)
avatar mistik | 
Souvenons-nous de la toute puissance de Palm qui ne brillait que par ses PDA puis qui a tenté de rejoindre la colonie des smartphones avec ses Treo et Pre sous webOs pour finalement sombrer et être racheté par HP.
avatar hyrok | 
Je ne veux pas que Nokia Coule, ils ont fait pendant pas mal d'année les meilleurs téléphones du marché. Aujourd'hui les meilleurs téléphones destinés exclusivement a téléphoner sont Nokia : j'ai acheter un Nokia X3 touch, en complément de mon iPhone, et je dois dire que j'ai été impressionné par la finition et l'os de l'appareil. évidemment on ne peut pas le comparer avec l'iPhone, mais sur le milieu de gamme Nokia fait de solide appareil. Perso si Windows Phone 7 sort sur Nokia, je vend mon iPhone 4, pour m'offrir un bon Nokia
avatar lepatron (non vérifié) | 
Nokia font de super matériel, mais ils sont vraiment en retard sur l'OS, c'est indéniable. Ca me rappel l'histoire d'alcatel qui avait loupé la vague des écrans couleurs en 2000. Depuis, Alcatel division téléphone à coulé et a été racheté par les chinois. J'espère vraiment que ce genre d'histoire n'arrivera pas à Nokia
avatar michaelprovence | 
perso je paries qu'ils vont prendre windows 7 (malheureusement) et là vraiment ça sera un coup de tonnerre car c'est nokia quand même !! J'espère avoir tord !!
avatar USB09 | 
@ hyrok : On prend les paris ? Avec un patron américain microsoftien, on n'a pas de quoi être surpris. Nokia prendra Windows et fera une myriade de téléphone. En ce qui me concerne l'iPhone s'intégre parfaitement dans mon écosystème ( contact modif/ajouts, iTune ,AirPlay... etc). Elop a tout a fait raison.
avatar icewater70 | 
Perso wp7 est à la traine, pendant que android et ios avançaient, bien MS trainait, résultat j'ai un htc 7 mozart qui a un ios 1.1.1 avec les mms et le bluetooth et la 3g en plus c'est tout. MS aurait du sortir wp7 limite durant la même année qu'android, l'interface est certes bien mais il manque tout le reste c'est-à-dire un vrai écosystème car le windows market place reste terriblement vide et sans réels attraits,dommage espéront que ms tout comme nokia rattrapperont leur retard......wait and see.
avatar oomu | 
@Anthony [09/02/2011 10:49] j'ai perdu mon mojo, je ne reposterai pas ce qui en gros disait : Apple a bossé depuis +10 ans, (et au delà avec NeXT) pour construire sa technologie et sa synergie. Nokia se goure totalement s'ils croient que l'iphone c'est simplement "2007". Android est aussi beaucoup plus ancien qu'on ne le pense. android n'a pas "2 ans". bref Nokia a une décennie de retard : Ovi, ngage, symbian, meego/moblin/gtk/qt/etc n'ont été que des recommencements sans jamais construire sur la base précédente. @hyrok [09/02/2011 10:58] "mais sur le milieu de gamme Nokia fait de solide appareil." manifestement, le public n'est pas intéressé. Ou pire encore: le milieu de gamme n'intéresse pas tant que ça le public. Il faut être lucide : nul ne nie la qualité ou finition, par contre, il est clair que cela n'intéresse PAS le public. Ce ne sont pas vos arguments qui sont faux, ils sont simplement hors sujet. Soit on se fiche du téléphone et on prend du basique pour être joignable/urgence. soit on y met les moyens pour être tranquille. Or, une entreprise européenne comme Nokia ne peut plus exister dans le bas de gamme. Vous avez des entreprises chinoises, ex sous-traitants, qui fournissent des design techniques pour toutes sortes de type d'appareils pour 3 fois rien. Autrement dit : il est impossible de concurrencer sa propre usine sur du modèle de base : il n'y a pas de valeur. - Si Nokia passe à Windows 7, ils se feront bastardiser : impossibilité de se différencier, soumis au rythme de microsoft (et ses lubies, genre playforsure.), ils ne seront qu'un motorola de +.
avatar Pahra | 
Faut avoir du cran, pour un PDG d'une société, d'oser avouer que sa boite prends l'eau. Concéder que leur stratégie actuelle est un échec face à la concurrence, c'est plutôt gros. Il faudrait tacher maintenant de prendre les bonnes décisions. Pourquoi Windows? Je doute un peu... Maintenant, Elop a l'air d'avoir la rage. Il a plus grand chose à perdre. C'est dans ce genres de situation qu'un adversaire peut se révéler redoutable...
avatar PO_ | 
@ Pashra : "Pourquoi Windows? Je doute un peu" Tout simplement parce qu'ils ont pris trop de retard dans l'OS, retard qui est maintenant impossible à rattraper. Ils se tournent donc vers un OS "clé en main". Ils risquent " d'y perdre leur âme", ou du moins leur individualité, mais ils tentent de sauver leur vie. Nul doute que si Apple licenciait iOS, ils se jetteraient dessus comme un naufragé sur une bouée de sauvetage ...
avatar hyrok | 
Windows phone 7 ne plait pas a tous le monde c'est une question de goût. Les deux seuls solutions viables qui existent pour Nokia c'est meego (développé avec Intel) et Windows phone 7. On peut penser que si Nokia adopte ce dernier, il y aurait un partenariat exclusif : voici deux arguments pour un tel partenariat C tout benef les deux entreprises rattrapent (une partie) de leur retard : - Microsoft voit sa part de marché augmenter d'un seul coup, peut bénéficier de l'expertise hardware de Nokia. - Nokia peut avoir un systeme viable, moderne, et il peut prendre part au développement de l'OS. Apres c'est sûr qu'il perd un peu son identité, mais si il y a un partenariat exclusif, la casse est limité. Quant a Win phone 7, c'est un systeme jeune, ils ont dit que de grosse mise a jour vont débarquer bientôt (au passage il pourra bénéficier du GPS Nokia) Apres Meego est aussi prometteur, car il existe un soutien massif en faveur de cet OS : Intel, Amd, une armée de dev Linux
avatar nicolas | 
@Pahra ça fait pas très longtemps qu'il est pdg, il vient juste de prendre la boite en main, et constate le "problème" je suis assez d'accord sur la qualité des produits Nokia. Ils sont souvent très bien finis. malheureusement, comme le constate M.Elop, Nokia est à la traine sur l'OS et l'Ecosystème, et c'est juste pas tenable... perso, je suis complètement vissé à mon iPhone4, qui a succédé à mon 3G+iPod Nano, pour lesquels j'avais acheté autoradio, radio réveil, station d'accueil etc....des tas d'objets de l'éco-système. et je ne suis pas prêt de changer! ça fontionne trop bien
avatar YannK | 
A noter que dans le même temps, Ballmer a effectué un énorme ménage (quitte à virer des responsables présents depuis 23 ans) sur les divisions serveur, smart phones, tablettes… Ça commence quand même à faire beaucoup là… Un ancien mec de chez Microsoft à la tête de Nokia, un analyste, ancien de chez Nokia, qui balance un papier pour pousser Nokia à sauter dans le wagon WM7, une restructuration smart phones et tablettes chez MS, le boss de Nokia qui casse les deux systèmes maison (Symbian largué, Meego qui ne sera pas assez rapidement sur le marché alors que la maison brûle)… Autant au départ ça paraît invraisemblable, autant tout parait trop coïncidant pour être honnête…
avatar oomu | 
@YannK [09/02/2011 12:47] en effet. mais je ne crois pas à un "partenariat exclusif". Pas le genre de Microsoft.
avatar norman | 
Totalement hors sujet mais totalement ras le bol... on a torT
avatar abstract | 
Au moins il est lucide sur les forces d'Apple. Ce qui changent DES demonstrations d'impuissance auxquelles la concurrence se cantonne habituellement.
avatar Manu33 | 
Bravo à ce PDG lucide, c'est le premier pas. A quand le rapprochement de Nokia et Microsoft ?
avatar Macinlove | 
j'ai eu (comme presque tout le monde) des Nokia à il y a 10 ans, c'était solide, bien foutu et ça téléphonait bien... Et puis ils se sont mis à avoir des centaines de modèles, aux désigns et clavier de toutes les couleurs, ça en devenait pénible de composer un numéro de téléphone sur un clavier psychédélique... Leur message (la sainte parole des commerciaux de Nokia) est devenu terriblement suffisant et hautain et ils ont perdu de vue le marché et les clients... Aujourd'hui pas de regrets, qu'ils crèv... la gueule ouverte ! (ou qu'ils s'allient à Microsoft, ça reviendra au même...) Bon, maintenant que les funérailles sont terminées, il arrive quand l'iPhone 5 ? :o)
avatar iTroll | 
la place d'OEM leader est bonne à prendre sur WP7 Trop de monde sur Android déjà. Mieux vaut faire un pari sur WP7 avec grosse récompense si ça marche qu'être un énième fabricant sur Android. Moins de risque d'échecs mais moins de gains si ça marche.
avatar iTroll | 
Visiblement le PDG prépare les esprits pour annoncer quelques wagons de licenciements dans la foulée. Et plus il en fait dans le catastrophisme (mérité en l'occurrence), plus il apparaitra comme le sauveur s'il redresse la barque. C'est de bonne guerre.
avatar USB09 | 
@ iTroll : Tout a fait puis il avance avec évidence que WP7 est la solution.
avatar pseudo714 | 
Pourquoi ils n'ont pas copié ios comme android l'a fait il y a deux ans? Il aurait pû s'arranger avec les procès après. On dirait qu'il y a eu que google qui a cru en apple avec la sortie de l'iphone pour l'avoir imité.

CONNEXION UTILISATEUR