Eddy Cue le mari parfait pour MobileMe ?

Florian Innocente |
Eddy Cue (Vice president of Applications and Internet Services chez Apple) maintenant chargé de superviser MobileMe afin de déterrer une par une les mines qui trainent encore dans cette partie d'Apple a tout de l'homme de la situation. C'est du moins ce qui ressort de témoignages à son propos.

Chuq Von Rospach, un ancien d'Apple (de 1989 à 2006 comme "Software Architect"), décrit Eddy Cue comme un homme d'influence au sein d'Apple, "A sa manière, il a autant apporté que Jonathan Ive."

Avec comme spécialité les infrastructures d'Apple, celles derrière iTunes et l'Apple Store "ce ne sont pas les choses les plus sexys, mais c'est cette mécanique qui fait que tout ce que l'on voit de sympa à l'extérieur fonctionne."

Selon Von Rospach, Cue a cette capacité à mettre en oeuvre les désidératas de Steve Jobs, même si cela implique de défricher des terrains inconnus. Les projets sont lancés à la date prévue et en faisant en sorte que tout fonctionne et surtout sans que rien ne soit ébruité avant.

Et comme Steve Jobs, Cue est un bourreau de travail, foncièrement exigeant vis-à-vis de ses équipes qui ne doivent pas craindre d'être soumises à très forte pression. "Pour travailler avec lui il faut être prêt à donner sa vie à la cause" écrit Von Rospach.

Pour ce dernier enfin, le fiasco de MobileMe n'était pas tant celui d'Apple en tant que tel, mais les conséquences des carences d'une équipe. Et l'arrivée de Cue dans la chaîne de commandement devrait la remettre sur les rails.

Cet avis n'est pas isolé. Dans un autre témoignage, le portrait qui nous a été fait d'Eddy Cue est celui d'un acteur majeur dans le lancement et le succès des iTunes Music Store à travers le monde. Qu'il s'agisse de veiller à la bonne exécution de leur versant technique ou d'aller négocier les contenus avec les labels, accompagné de Steve Jobs. Il est de ceux, ils sont rares, qui peuvent dire non au patron d'Apple.

Une proximité avec Jobs qui motive les équipes placées sous ses ordres. Respecté par ses troupes pour ses capacités d'écoute et de capacité à se remettre en question, Cue est de ces haut responsables qui ne rechignent pas à se pencher sur les détails et qui entend savoir avec précision ce qui cloche et ce qui est faisable pour y remédier.

Jobs a promis un fonctionnement plein et entier de MobileMe d'ici la fin de l'année. On pourra juger sur pièces des talents du nouveau chef mécanicien.

Sur le même sujet :
MobileMe : Steve Jobs remet de l'ordre
MobileMe : les dessous d'un lancement raté

crédit photo : D. Fitzmaurice pour le SF Gate

avatar Anonyme (non vérifié) | 
Espérons qu'il sera à la hauteur de sa réputation, et qu'il fera de Mobile Me un service qui vaut ce qu'Apple nous en demande...
avatar oomu | 
mais je ne comprends pas on est pas un peu rentré dans le monde du fantasme? j'ai l'impression de lire le résumé d'un nouveau personnage de dessin animé japonais, le fidèle compagnon de notre héros adulé. et els gens de dire "haAAa Tokyo est en flamme!! reviens nous O Héros" hé, on se calme! mobileme MARCHE. sisi ! et le "vrai push" est effectivement en deçà de ce qui fut promis mais apple l'a reconnu et cela finira par venir un jour. mais pour le reste, mobile est + que .mac, le stockage a été doublé, l'interface est nettement meilleure et y a la synchronisation avec iphone (que .mac ne faisait pas) et personnellement, je déteste les fantasmes. Cue fera son job et il aura son gros chéchéque mensuel(ou hebdomadaire même). c'est tout ce qu'il y a à savoir
avatar Christophe Laporte | 
Mais c'est surtout l'occasion de mettre un coup de projo sur une personne méconnue du grand public et qui joue un rôle de plus en plus important chez Apple. Concernant MobileMe, ca marchouille on va dire. on recoit chaque jour des témoignages d'utilisateurs qui se plaignent. Tiens d'ailleurs : http://blog.macg.co/archives/2008/08/07/la-rapidite-nest-pas-le-point-fort-de-mobileme/ Et les fonctionnalités de base marchent, mais dès qu'on gratte, l'erreur n'est jamais loin.
avatar fabricepsb | 
je ne comprends pas qu'Apple n'ai pas fait une version beta de MobileMe avant de le lancer. Quand on voit le nombre de mois que Google a laissé GMail en phase beta, on se dit que certain devrait un peu mettre leur arrogance de côté
avatar Zouba | 
C'était pas Cue qui était en charge des infrastructures pour l'activation de l'iPhone 3G le jour J ? Une réussite dont tous les clients du 11 juillet se souviennent bien !
avatar Heedoo | 
Il est le père de l'Apple Store... Et bien, c'est certainement pas un modèle pour les sites web !! Une belle usine à gaz... Mode langue de pute : c'est pas avec lui que me.com deviendra fluide et rapide...
avatar SteveGates | 
De toute façon, faut jamais l'installer Version Cue dans Adobe CS
avatar BananaJoe | 
Oooh il est trop beau. Il a des yeux magnifiques, et puis ces mains... Regardez ces mains. J'adoooore ce type.
avatar Yip | 
Moi j'aurais dit : Eddy Cue, un indice pour faire marcher MobileMe ? Mais c'est dommage il manque un L quelque part. :-(
avatar ispeed | 
Zoro est arrivé é sans se préssé é le grand Zoro, le grand Zoro avec ses mains
avatar DrFatalis | 
Vous n'avez rien compris. Mobile me fonctionne comme apple l'a promis. C'est un super services, fiable et pas cher C'est Oomu qui nous le dit. Tous ceux qui emplissent les forum de leurs plaintes ne sont que trolls non représentatifs, vendus à l'anticupertino, des vipères lubriques microsoftiennes indignes de confiance. seul nuage dans l'esprit du preux "le "vrai push" est effectivement en deçà de ce qui fut promis mais apple l'a reconnu et cela finira par venir un jour." Attendons ce jour, mes frères, et délectons nous de la réthorique digne de la casuistique des jésuites du frère Oomu qui traduit "publicité mensongère" par " en deçà de ce qui fut promis". Enlève tes oeillères, Oomu. Mobile me marche aussi bien que le pippin.
avatar Feroce | 
"Et comme Steve Jobs, Cue est un bourreau de travail, foncièrement exigeant vis-à-vis de ses équipes qui ne doivent pas craindre d'être soumises à très forte pression. "Pour travailler avec lui il faut être prêt à donner sa vie à la cause" écrit Von Rospach." Effrayant, et certains d'annoncer ça comme quelque chose de fabuleux. Un jour un ancien employé débarquera à Cupertino une carabine à la main pour faire un carnage, et on se demandera pourquoi. Il n'existe vraiment pas de "radar à bourreau" ? Tu gueules un peu trop sur un employé ? Paf, dépassement du seuil légal de +20db = 50€ ! Tu jettes un objet en sa direction ? Retrait de permis de diriger une équipe pendant 2 semaines ! Non mais, marre de ces tyrans...
avatar _remi | 
[b]Feroce[/b] +1
avatar Feroce | 
Qu'on ne se méprenne pas dans mon propos : je suis pour que chacun exprime son potentiel à 100% dans son boulot. C'est pour ça que certains investissent de l'argent : en faire encore plus grâce aux capacités intellectuelles ou physiques de chacun... Avec parfois le risque que ça ne fonctionne pas. Je n'aime pas spécialement les glandeurs au boulot, mais je considère comme normal qu'on ne puisse pas être "une bête" en toutes circonstances, la cycle de la vie ne s'y prête pas. Mais entre l'exigence et la tyrannie, il y a un pas que certains franchissent allègrement.
avatar Eurylaime | 
"Il est de ceux, ils sont rares, qui peuvent dire non au patron d'Apple." Je ne savais pas qu'on disait non à son DG à tout va dans les autres entreprises oO
avatar _remi | 
Feroce +1 8-)
avatar LeHibou | 
Feroce: Ce n'est pas parce que quelqu'un est exigeant qu'il est forcement un tyran, et que la pression est constante... A mon avis globalement les employés d'Apple sont des gens passionnés, et que le cadre de travail est plutôt bon..

CONNEXION UTILISATEUR